Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266092913
Code sériel : J405
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm

A comme voleur

Date de parution : 20/05/1999

À quatorze ans, Arthur se retrouve seul dans un appartement de HLM. Sa mère vient de partir, son père ne donne plus signe de vie depuis longtemps. Pour survivre, Arthur se fait voleur. Et par amour pour Florence, la fille à la jolie bouche qui tient une caisse au supermarché du coin, il imagine le plus beau projet de sa vie, un projet lumineux.

EAN : 9782266092913
Code sériel : J405
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Maliae Posté le 2 Juin 2020
    Arthur se retrouve seul et livré à lui même quand sa mère s’en va en le laissant derrière. Il ne sait pas où est son père. Et il va devoir apprendre à survivre seul. Jusqu’à ce que son amour pour Florence, une caissière qu’il trouve belle, va le pousser dans un projet un peu fou. Arthur était hyper attachant et amusant. Il semble complètement détaché de ce qui lui arrive, il en parle avec humour, mais entre les lignes on sent bien qu’il se sent seul, démuni et qu’il fait ce qu’il peut pour s’en sortir. D’autant plus qu’il reçoit assez peu d’aide. À part sa voisine du dessus qui lui prépare à manger, il est tout de même livré à lui-même. Il se fait aussi un ami, mais niveau adulte, il reste quand même seul. Il m’a touché ce gosse et j’avais envie qu’on lui vienne en aide. J’ai aimé cette histoire, de par son écriture. Jean-Claude Mourlevat a une écriture que j’adore, qui nous plonge dans les sentiments d’Arthur et dans cette histoire qui prend au cœur et qui pend aux tripes. Je l’ai dévoré et même si j’ai peut-être trouvé ça un peu irréaliste, j’ai quand même aimé jusqu’au... Arthur se retrouve seul et livré à lui même quand sa mère s’en va en le laissant derrière. Il ne sait pas où est son père. Et il va devoir apprendre à survivre seul. Jusqu’à ce que son amour pour Florence, une caissière qu’il trouve belle, va le pousser dans un projet un peu fou. Arthur était hyper attachant et amusant. Il semble complètement détaché de ce qui lui arrive, il en parle avec humour, mais entre les lignes on sent bien qu’il se sent seul, démuni et qu’il fait ce qu’il peut pour s’en sortir. D’autant plus qu’il reçoit assez peu d’aide. À part sa voisine du dessus qui lui prépare à manger, il est tout de même livré à lui-même. Il se fait aussi un ami, mais niveau adulte, il reste quand même seul. Il m’a touché ce gosse et j’avais envie qu’on lui vienne en aide. J’ai aimé cette histoire, de par son écriture. Jean-Claude Mourlevat a une écriture que j’adore, qui nous plonge dans les sentiments d’Arthur et dans cette histoire qui prend au cœur et qui pend aux tripes. Je l’ai dévoré et même si j’ai peut-être trouvé ça un peu irréaliste, j’ai quand même aimé jusqu’au bout, jusqu’à la fin qui m’a vraiment ému.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ClaireDoc Posté le 15 Octobre 2019
    Un beau roman sensible comme sait les faire Mourlevat. Equilibré, loufoque, réaliste. Bonne lecture !
  • laliseusedebonnesaventures Posté le 16 Août 2019
    Ce n'est pas le meilleur Mourelevat.
  • Mistersogood Posté le 14 Août 2017
    Arthur a quatorze ans. Depuis peu, il vit seul. Sa mère, avec son beau-père, sont partis dans sud, lui a t-elle dit. Et son père, ça fait des années qu’il n’a pas donné de nouvelles. Sa mère lui a laissé mille cinq cent francs. Après un mois, il n’a plus un sous, juste un tube de mayonnaise à moitié vide trainant dans le frigo . (...) Roman poche que j’ai trouvé très intéressant. Le lecteur veut savoir si Arthur réussira à s’en sortir. Une “ histoire d’amour “ plutôt drôle est le cœur du livre. Pour en savoir plus lien ci-dessous
  • cicou45 Posté le 26 Juin 2011
    J'ai toujours gardé mon âme d'enfant et j'ai lu ce livre, à l'origine destiné aux 10-12 ans, très tard lorsque j'ai eu la chance de travailler sue le stand des éditions Pocket lors du Salon du livre jeunesse d'Aubagne en 2003 et donc, de rencontrer Jean-Claude Mourlevat. Ce dernier, effectuant ses dédicaces sur le stand sur lequel je travaillais, j'ai eu le loisir de discuter avec lui. C'est un homme que j'ai trouvé intelligent, passionnant dans ses propos mais qui a su en même temps rester très simple, ce qui m'a poussé à aller découvrir ses écrits. J'ai trouvé ce livre très bien écrit et qui met en scène un jeune garçon , Arthur, qui se retrouve confronté aux dures réalités de la vie puisque sa mère a déserté le domicile conjugal et que son père ne donne plus signe de vie. Exercer un métier ? Oui mais quoi? A l'aube de ses quatorze-ans, Arthur ne voit pas d'autre possibilité que d'entreprendre une carrière de Voleur. Un livre à la fois drôle mais surtout émouvant, ce livre est d'une pure beauté.
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.