Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266226059
Code sériel : 15117
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

A l'endroit où elles naissent

Maxime Le forestier (Préface)
Date de parution : 03/05/2012

Être née quelque part…
Le 5 novembre 1978, deux cris percent la même nuit. L’un au pied d’un manguier, l’autre dans une chambre d’hôpital. L’un dans la misère de Madagascar, l’autre dans l’opulence occidentale. Le grand « pile ou face » de l’existence… Et pourtant. Les vies parallèles d’Eva et Miangaly,...

Être née quelque part…
Le 5 novembre 1978, deux cris percent la même nuit. L’un au pied d’un manguier, l’autre dans une chambre d’hôpital. L’un dans la misère de Madagascar, l’autre dans l’opulence occidentale. Le grand « pile ou face » de l’existence… Et pourtant. Les vies parallèles d’Eva et Miangaly, ces jumelles qui s’ignorent, rebattront toutes les cartes distribuées à leur naissance. Car la quête du bonheur, ici comme ailleurs, n’est jamais en ligne droite…

Préface de Maxime Le Forestier

« Un roman unique, magnifique, extraordinaire ! Chargé d’émotion. En un mot : Une perle ! » Paulo Coelho

« Un voyage poétique dans le temps et dans l’espace. Larguez les amarres… » L’Indépendant

 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266226059
Code sériel : 15117
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un roman unique, magnifique, extraordinaire ! L'écriture est fine, légère, belle. Deux histoires, deux destins si éloignés et si proches. Un sujet universel : être né au bon endroit, au bon moment et de la bonne couleur... et le destin devient tout autre... Un grand roman chargé d'émotion. En un mot : Une perle ! » Paulo Coelho, Président du Jury
« L’auteur transporte son public pour un voyage poétique dans le temps et dans l’espace. Larguez les amarres… » L'Indépendant
« C'est une histoire pleine de sensibilité, de sensualité. On en oublie la dureté de la vie et ses obstacles. » Bernadette, 50 ans, Essonne
« Très bon roman, très touchant, on passerait parfois presque du rire aux larmes. Une grande sensibilité et beaucoup de poésie dans l'écriture. » Audrey, 26 ans, Rhône
« C'est un roman magnifique ! » Catherine, 48 ans, Rhône

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ju-s-tine Posté le 26 Mars 2020
    Deux portraits. Deux histoires. deux filles. Nées le même jour. A deux endroits de la planète. Deux vies. Deux destins. Et pourtant... on court tous après la même chose. peu importe le chemin pour y arriver.
  • Snoopythecat Posté le 17 Août 2019
    L'auteur a manifestement voulu éviter de tomber dans le cliché "naître en Europe = chance, naître en Afrique = malchance". et " avoir une mère = bonheur, ne pas en avoir = tristesse " Malheureusement, à mon sens du moins, elle a inversé le cliché de telle façon qu'on a l'impression que rien de bon ne peut arriver à cette petite fille blanche. Pourquoi ne pas avoir mis plus de nuances dans ces deux existences ?
  • paroles Posté le 8 Août 2019
    5 novembre 1978 : naissances d’Eva en France et de Miangaly à Madagascar. Leur point commun, uniquement leur date de naissance. « Etre né quelque part, c’est toujours un hasard ». C’est à partir de cette phrase tirée d’une chanson de Maxime Le Forestier, que Diane Peylin a construit son roman. Deux destinées, deux parcours différents, deux volontés pour se bâtir un destin. C’est un plaisir de lecture où alternent les chapitres consacrés à l’une ou à l’autre des héroïnes. Et parallèlement au fil de leur histoire, de leur recherche de soi, l’auteure nous pointe les événements marquants de l’époque ainsi que les chansons que l’on fredonnait alors. C’est avec une écriture pleine de tendresse et de poésie que l’auteure vous invite à suivre ces deux personnages jusqu’à l’âge adulte. Mais avant de vous plonger dans ce livre délicieux, un petit avertissement : « Sur une terre à l’abri de l’univers. Il faut être fort pour ne pas se perdre. Notre chemin n’est pas tracé même si l’on naît du bon côté. Pile ou face. Encore faut-il avoir une pièce dans sa besace. »
  • madnathalie Posté le 11 Novembre 2018
    Une pépite que ce roman! Sur la couverture il est indiqué "roman de l'été", ce qui pour moi est plutôt péjoratif. Je dirais plutôt que c'est un roman à lire durant un moment de blues, tellement il réchauffe le coeur ! Je craignais un peu de mièvrerie, mais pas du tout : c'est très poétique, il y a d'ailleurs des passages assez durs comme peuvent l'être certaines épreuves de la vie. Nous suivons la destinée de deux filles nées au même moment , mais dans des familles , des milieux et continents différents. Elles partagent finalement les mêmes envies, ont des coups de gueule et des coups du sort. Elles nous font sourire et nous émeuvent à chaque page. Tout cela s'accompagne de textes de chansons, de références historiques, pour plus de puissance et de force. A recommander !
  • Mespetitescritiqueslitteraires Posté le 29 Avril 2018
    Lorsqu'une collègue parle littérature avec toi et te dit qu'elle a un livre qui va te plaire, tu es avide de le découvrir. Lorsque tu tournes la dernière page et que tu te dis qu'elle avait raison, tu es deux fois plus émue. "A l'endroit où elles naissent" est un merveilleux roman. Deux histoires en parallèle, même si géométriquement ce terme ne convient pas tant ces deux destins sont sinueux, tortueux. Ils le sont tellement qu'ils finissent pas se rencontrer. L'architecture même du roman invite le lecteur au voyage. Chapitres pairs pour Eva, française. Chapitres impairs pour Miangaly, malgache. Elles sont nées le même jour, le 5 novembre, et la même année, 1978. L'une en France, l'autre à Madagascar. Elles grandissent au fil des pages, se construisent, se déconstruisent aussi, errant dans leur pays, dans les rues, dans leur vie. Nous les regardons naître, grandir et s'envoler chacune vers leur destin. Impuissants, nous les regardons lutter contre leurs démons. Et puis il y a la politique de cette époque que nous connaissons si bien car elle n'est pas si lointaine : la France bascule à gauche avec l'élection de François Mitterrand, Tchernobyl et les mensonges d'Etat, le World Trade Center, Al Qaïda, le terrorisme, l'élection... Lorsqu'une collègue parle littérature avec toi et te dit qu'elle a un livre qui va te plaire, tu es avide de le découvrir. Lorsque tu tournes la dernière page et que tu te dis qu'elle avait raison, tu es deux fois plus émue. "A l'endroit où elles naissent" est un merveilleux roman. Deux histoires en parallèle, même si géométriquement ce terme ne convient pas tant ces deux destins sont sinueux, tortueux. Ils le sont tellement qu'ils finissent pas se rencontrer. L'architecture même du roman invite le lecteur au voyage. Chapitres pairs pour Eva, française. Chapitres impairs pour Miangaly, malgache. Elles sont nées le même jour, le 5 novembre, et la même année, 1978. L'une en France, l'autre à Madagascar. Elles grandissent au fil des pages, se construisent, se déconstruisent aussi, errant dans leur pays, dans les rues, dans leur vie. Nous les regardons naître, grandir et s'envoler chacune vers leur destin. Impuissants, nous les regardons lutter contre leurs démons. Et puis il y a la politique de cette époque que nous connaissons si bien car elle n'est pas si lointaine : la France bascule à gauche avec l'élection de François Mitterrand, Tchernobyl et les mensonges d'Etat, le World Trade Center, Al Qaïda, le terrorisme, l'élection de Barack Obama. Il y a aussi les chansons et groupes si familiers : Marcia baila, L'amour à la machine, Diego libre dans sa tête, Amstrong, Quelque chose en nous de Tennessee, Noir Désir, New Kids On The Block. Sans oublier la mode, les marques de ces années : Creeks, les tee-shirts Waikiki, les jeans "neige", les Doc Martens, les ceintures à grosse boucle Peace and Love, et les merveilleux sous-pulls en lycra qui nous rendaient les cheveux ultra électriques. Bref, je me suis lovée dans les pages de ce livre comme dans un vieux canapé familier, usé par le temps, mais qui sent bon les années passées.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.