Lisez! icon: Search engine

A sa place

Pocket
EAN : 9782266284363
Code sériel : 17220
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
A sa place

KARINE LALECHERE (Traducteur)
Date de parution : 16/05/2018
Helen et Ellie sont identiques. En apparence, du moins. Car, si ces jumelles de six ans se ressemblent comme deux gouttes d’eau, elles savent bien qu’elles sont différentes. Helen est la chef, Ellie son ombre. Helen décide, Ellie obéit. Helen invente des jeux, Ellie y participe. Jusqu’au jour où Helen... Helen et Ellie sont identiques. En apparence, du moins. Car, si ces jumelles de six ans se ressemblent comme deux gouttes d’eau, elles savent bien qu’elles sont différentes. Helen est la chef, Ellie son ombre. Helen décide, Ellie obéit. Helen invente des jeux, Ellie y participe. Jusqu’au jour où Helen en propose un plus original : intervertir leurs rôles, juste pour une journée. La farce fonctionne si bien que leur propre mère n’y voit que du feu. Et les deux fillettes s’amusent comme jamais. Mais le soir venu, alors que chacune devait reprendre sa place, Ellie, pour la première fois, dit non. Elle veut rester Helen. Pour cette dernière, c’est le début de la descente aux enfers.

« Un thriller fascinant sur l'identité et les secrets de famille. » France Dimanche

« Une cruelle descente aux enfers qui semble sans fin, jusqu'à ce que, des années plus tard, le malheur frappe Ellie. Original et parfaitement construit. » Le Courrier de l'Ouest
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266284363
Code sériel : 17220
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Un thriller réussi qui fait froid dans le dos. » Prima
« Écrit comme un suspense tendu entre l’enfance et l’âge adulte, ce roman tient sa promesse jusqu’à la dernière page. » Avantages
« Une cruelle descente aux enfers qui semble sans fin, jusqu’à ce que, des années plus tard, le malheur frappe Ellie. Original et parfaitement construit. » Le Courrier de l’Ouest
« Un thriller fascinant sur l’identité et les secrets de famille. » France Dimanche
« Une folle histoire de trahison sur fond de secret de famille. Glaçant et intrigant. » Modes & Travaux
 « Le roman d’Ann Morgan est impressionnant : une performance dérangeante, qui se lit comme les mémoires d’une pauvre petite fille… mais des mémoires très ingénieusement agencés. » The Sunday Times
« Ann Morgan nous livre un premier thriller psychologique solide que les fans de S. J. Watson et Gillian Flynn voudront ajouter à leurs listes de lectures. » Library Journal
« Il ne s’agit pas seulement d’un livre extraordinairement intelligent sur l’identité ; il s’agit aussi de l’emprise que peut avoir la maladie mentale sur les personnes qui en souffrent, et des challenges auxquels elles doivent faire face dans une société qui les néglige. » The Independent
« Un roman très abouti, avec une excellente intrigue et une narration chorale brillante… » The Herald
« Ce roman dérangeant décrit les dégâts qui se produisent quand l’individualité est compromise et explore l’héritage génétique, l’addiction, la dépression et leurs impacts sur l’histoire familiale. Un texte puissant. » The Mail on Sunday

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lecturepissenlit Posté le 25 Septembre 2019
    Généralement je suis capable "classer" un livre dans l'une des trois catégories suivantes : - j'ai adoré - bien sans plus - j'ai détesté Au fil de ma lecture, A sa place est passé par les 3 catégories, si bien qu'au final, je ne sais pas où le placer ni quoi en penser. Nous suivons Helen et sa soeur jumelle Ellie. Au début de l'histoire elles ne sont encore qu'enfants et décident pour s'amuser d'échanger leurs identités. Quels jumeaux n'ont jamais joué à ce jeu pour faire une farce à leurs parents ou leurs amis ? Dans leur duo, Helen est la leader, celle qui commande, qui est extravertie et que tout le monde apprécie. Ellie quant à elle, est sans cesse rabaissée car elle est trop lente, trop effacée, trop timide. Alors quand Helen propose à Ellie de prendre sa place et d'être la leader, cette dernière va saisir une opportunité qui ne se présentera pas deux fois à elle, désormais elle ne sera plus Ellie mais Helen. Prise à son propre piège, Helen est coincée sous l'identité de sa soeur jumelle et personne ne la croit, pensant qu'il s'agit là d'un caprice de la vraie Ellie. Les années passent, Ellie qui vit désormais sous l'identité d'Helen... Généralement je suis capable "classer" un livre dans l'une des trois catégories suivantes : - j'ai adoré - bien sans plus - j'ai détesté Au fil de ma lecture, A sa place est passé par les 3 catégories, si bien qu'au final, je ne sais pas où le placer ni quoi en penser. Nous suivons Helen et sa soeur jumelle Ellie. Au début de l'histoire elles ne sont encore qu'enfants et décident pour s'amuser d'échanger leurs identités. Quels jumeaux n'ont jamais joué à ce jeu pour faire une farce à leurs parents ou leurs amis ? Dans leur duo, Helen est la leader, celle qui commande, qui est extravertie et que tout le monde apprécie. Ellie quant à elle, est sans cesse rabaissée car elle est trop lente, trop effacée, trop timide. Alors quand Helen propose à Ellie de prendre sa place et d'être la leader, cette dernière va saisir une opportunité qui ne se présentera pas deux fois à elle, désormais elle ne sera plus Ellie mais Helen. Prise à son propre piège, Helen est coincée sous l'identité de sa soeur jumelle et personne ne la croit, pensant qu'il s'agit là d'un caprice de la vraie Ellie. Les années passent, Ellie qui vit désormais sous l'identité d'Helen voit son avenir lui sourire alors que la véritable Helen sombre dans une spirale infernale où alcool, drogues et violences côtoient la folie. A la lecture des premiers chapitres j'ai été désagréablement surprise par le style d'écriture d'Ann Morgan. Je l'ai même trouvé rebutant, me donnant envie d'abandonner ma lecture. J'ai pour habitude de bien cibler mes lectures, je ne suis pas une grande aventurière, alors quand j'ai ressenti ces émotions si négatives voire même ce dégoût envers ce livre, je me suis demandée où j'avais fauté quand j'ai acheté ce livre. Qu'est-ce que j'avais raté ? Les chapitres sont en alternance entre la période enfance-adolescence et le présent. Et ce qui m'a perturbé c'est que dans les chapitres sur le passé, Helen parle d'elle en utilisant le pronom "tu" et quand il s'agit du présent elle utilise le pronom "elle". Je pense deviner l’intention de l'auteure en faisant ça, mais je n'ai pas accroché, ça n'a fait que rajouter une couche à mon aversion à ce moment-là. Et puis, presque arrivée à la moitié du livre, je me suis rendue compte que je commençais à enchaîner assez aisément plusieurs chapitres, voulant parfois savoir ce qui allait se passer pour Helen au risque de jeter un petit coup d'oeil en sautant un chapitre puisque je le rappelle les époques sont en alternance. Je me suis rendue compte que je commençais à entrer dans l'histoire, sentant monter une certaine tension parfois. Une fois la moitié du livre atteinte, Ann Morgan, Helen et Ellie m'avaient ralliées à leur cause, le livre ne me quittait plus. Alors comment suis-je passée d'un livre qui me rebutait à un livre que je ne pouvais plus lâcher ? Je cherche encore. Car voyez-vous, il ne se passe pas grand chose dans ce livre. Je ne suis pas capable de définir à partir de quel moment j'ai commencé à être acquise à la cause d'A sa place car tout est plat avec certains petits pics de tension qui redescendent aussitôt. La fin m'a même donnée sur le moment un petit goût de "tout ça pour ça ?". De plus, les personnages ne sont pas si attachants que cela, et je n'ai à aucun moment éprouvé une once d'empathie envers eux. Et puis les jours passent, et on y repense. Et on réalise qu'en fait, la véritable dualité dans cette histoire n'était pas Helen et sa soeur jumelle, mais bien Helen et sa mère. Celle qui passe de préférée à paria, menteuse et enfant renié versus celle qui l'a mise au monde, aimée puis rejetée, celle qui n'a pas vu, qui n'a pas cru l'échange. Et on se repasse l'histoire au ralenti et certains passages prennent un sens différent, une dimension nouvelle. Et ça glace le sang.
    Lire la suite
    En lire moins
  • VivianeWard Posté le 10 Septembre 2019
    En lisant À sa place, je pensais que l'histoire commençait à l'âge adulte. Un échange d'un soir pour piéger les époux respectifs. Et bien non! Tout dure et persiste depuis l'enfance! Une mère acariâtre qui ne cache pas ses préférences et fait tout pour sauver les apparences, la peur du qu'en dira-t-on. Helen, Ellie, Hellie...qui est qui? La roue tourne et le malheur des uns finira par faire le bonheur des autres.
  • mimo26 Posté le 19 Août 2019
    Helen et Ellie sont sœurs jumelles. Elles se ressemblent comme deux gouttes d'eau, mais ont des tempéraments opposés. C'est toujours Helen qui mène la danse et qui embarque Ellie dans son imagination foisonnante. Un jour, elle décide de tromper leur mère et d'inverser leurs rôles. Helen devient Ellie, et vice versa. Seulement, à la fin de la journée, Ellie refuse de reprendre sa place et laisse sa sœur pédaler dans la semoule pour prouver le contraire. Leur mère, obnubilée par sa nouvelle relation sentimentale, n'y voit que du feu et envoie balader les fillettes dans leur chambre. Le temps passe, Ellie a embobiné tout le monde, même les copines d'Helen lui tournent le dos. Celle-ci est en train de basculer dans le terrier du lapin blanc en une lente et longue chute vertigineuse. C'est un cauchemar qui se referme sur elle, car Ellie a toujours traîné une réputation d'enfant à problèmes. C'est donc à Helen de les gérer et d'en supporter le poids. Plus elle prétend ne pas être celle qu'on s'imagine, plus son entourage doute de sa santé mentale et la repousse en ne supportant pas ses accès de colère. La spirale infernale ne s'arrête plus, elle tourne dans... Helen et Ellie sont sœurs jumelles. Elles se ressemblent comme deux gouttes d'eau, mais ont des tempéraments opposés. C'est toujours Helen qui mène la danse et qui embarque Ellie dans son imagination foisonnante. Un jour, elle décide de tromper leur mère et d'inverser leurs rôles. Helen devient Ellie, et vice versa. Seulement, à la fin de la journée, Ellie refuse de reprendre sa place et laisse sa sœur pédaler dans la semoule pour prouver le contraire. Leur mère, obnubilée par sa nouvelle relation sentimentale, n'y voit que du feu et envoie balader les fillettes dans leur chambre. Le temps passe, Ellie a embobiné tout le monde, même les copines d'Helen lui tournent le dos. Celle-ci est en train de basculer dans le terrier du lapin blanc en une lente et longue chute vertigineuse. C'est un cauchemar qui se referme sur elle, car Ellie a toujours traîné une réputation d'enfant à problèmes. C'est donc à Helen de les gérer et d'en supporter le poids. Plus elle prétend ne pas être celle qu'on s'imagine, plus son entourage doute de sa santé mentale et la repousse en ne supportant pas ses accès de colère. La spirale infernale ne s'arrête plus, elle tourne dans tous les sens, chamboulant également le lecteur ébahi. Comment une mauvaise blague a pu tourner au vinaigre ? Devenue adultes, les sœurs sont toujours les victimes de leur manège. Helen a sombré dans l'alcool, la drogue et la débauche. Elle vit dans un petit appartement insalubre et a coupé les ponts avec sa famille. Elle découvre, un jour, que sa sœur se trouve à l'hôpital dans le coma. Le mari de celle-ci a remué ciel et terre pour la retrouver et toque à sa porte, désespérément. L'heure de la vengeance a enfin sonné ? Avec une accroche aussi efficace, j'ai parcouru les premières pages du livre à une vitesse folle ! Je me sentais absorbée par cette démonstration de duperie et de pure divagation, sans aucune limite pour résorber le flux ou remettre le train sur les rails. Au contraire, le roman nous entraîne dans le déraillement complet d'une mascarade malsaine, sous couvert d'une complicité sourde et aberrante. C'est uniquement dans les dernières pages du livre qu'on se rend compte de l'énormité du subterfuge. En attendant, la guerre des nerfs est implacable. On assiste au naufrage familial avec effarement, on s'interroge, pourquoi et comment l'une part à la dérive sans que l'autre réagisse... Le scénario est franchement redoutable, car diabolique. Certaines scènes sont assez injustes et dures à encaisser, mais elles suivent une logique glaciale, laquelle découle de l'esprit retors de l'auteur. Pour un premier roman, l'effet est dévastateur ! C'est effroyable, et néanmoins fascinant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeslyAzy Posté le 5 Août 2019
    un livre a la fois dérangeant et passionnant. L'histoire de l'échange de 2 sœurs jumelles qui fera vivre un enfer à l'un d'elle. J'ai apprécié ce livre malgré des passages un peu long et dur à comprendre
  • Matildany Posté le 21 Juillet 2019
    Helen et Ellie sont des jumelles de 7 ans, un peu livrées à  elles-mêmes depuis le suicide de leur père,  deux ans auparavant.  Helen, éveillée et parfois cruelle envers sa sœur,  est la meneuse. Ellie est maladroite, effacée et influençable. Le jour où  les enfants décident de se faire passer l'une pour l'autre dans le cadre d'un jeu transformera leurs vies à tout jamais, car le soir venu, Ellie décide de ne pas retrouver son identité. Helen se retrouve piégée. On suit  l'évolution des gamines, et les conséquences immédiates  de ce jeu malsain en alternance avec la vie adulte d'Helen, qui  a totalement sombré. On remonte alors le temps avec elle pour découvrir toute la portée de sa perte d'identité. ... J'ai bien aimé le sujet, l'écriture, la construction très efficace, l'auteure décrit bien le personnage de Smudge, on s'attache à elle en lui souhaitant des jours meilleurs...mais il y a beaucoup de thèmes abordés qui, même s'ils expliquent son comportement,  sont abordés un peu trop en surface: viol, bipolarité, mère abusive, gémellité, ... Et si Smudge a une réelle  étoffe,  certains personnages sont un peu trop lisses ou sous-exploités. Mais c'est un bon thriller psychologique, rapide à  lire.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.