Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266311854
Code sériel : 18047
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

Abécédaire joyeux et décompléxé du féminisme

Date de parution : 11/03/2021
Pourquoi « féminisme » est-il encore considéré comme un gros mot ? Comment s’y retrouver dans la jungle des courants féministes ? Les Spice Girls ont-elles piétiné l’héritage militant du girl power ? Comment s’expliquent les inégalités salariales entre les hommes et les femmes ? Qu'est-ce que le mansplaining, le... Pourquoi « féminisme » est-il encore considéré comme un gros mot ? Comment s’y retrouver dans la jungle des courants féministes ? Les Spice Girls ont-elles piétiné l’héritage militant du girl power ? Comment s’expliquent les inégalités salariales entre les hommes et les femmes ? Qu'est-ce que le mansplaining, le slut shaming, l’empowerment ? Toutes ces questions trouvent des réponses claires et décomplexées dans cet abécédaire.

« Un abécédaire drôle et pointu. » ELLE
« Non seulement c'est hilarant, mais en plus c'est hyper instructif. » Causette
« Décalé et bien vu. » Cosmopolitan
« Tout ce qu'il y a à savoir du féminisme est désormais résumé en un abécédaire. » Les Inroks
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266311854
Code sériel : 18047
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

"Un abécédaire drôle et pointu."
ELLE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Aderu Posté le 18 Juin 2021
    Une excellente et accessible synthèse des termes du féminisme. L'occasion de différencier les courants et les vagues du féminisme occidental. Que l'on veuille découvrir, approfondir ou réviser, l'ouvrage regorge d'exemples, certains fameux d'autres méconnus. Accessible mais sans tomber dans la simplification. Pouvoir distinguer machos, misogynes et phallocrates n'est par exemple pas, a priori, une si simple affaire. Avec les explications de l'autrice, cela devient évident. Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres. Clarence Edgard-Rosa ne laisse aucun grand sujet sur le côté, abordant aussi des points de divergence des féminismes, comme le voile ou la pornographie et la prostitution. Les mots du féminisme, ce sont aussi ceux de toutes les sales méthodes, les mauvais réflexes et autres stratégies de domination. Du slut shaming à la taxe rose, en passant par la police du ton. Le ton justement, parlons-en, est frais et punchy. L'autrice ne se prive pas de finir bon nombre de définitions par une bonne formule, histoire de bien kicker les esprits flétris. En bonus, en fin d'ouvrage, un index de lecture thématique agrémenté d'une playlist pour mixer les plaisirs. Remettant le clitoris au milieu du paysage, un enthousiasmant dictionnaire qui n'oublie pas de mordre quand il le faut. Avec fermeté et assurance.... Une excellente et accessible synthèse des termes du féminisme. L'occasion de différencier les courants et les vagues du féminisme occidental. Que l'on veuille découvrir, approfondir ou réviser, l'ouvrage regorge d'exemples, certains fameux d'autres méconnus. Accessible mais sans tomber dans la simplification. Pouvoir distinguer machos, misogynes et phallocrates n'est par exemple pas, a priori, une si simple affaire. Avec les explications de l'autrice, cela devient évident. Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres. Clarence Edgard-Rosa ne laisse aucun grand sujet sur le côté, abordant aussi des points de divergence des féminismes, comme le voile ou la pornographie et la prostitution. Les mots du féminisme, ce sont aussi ceux de toutes les sales méthodes, les mauvais réflexes et autres stratégies de domination. Du slut shaming à la taxe rose, en passant par la police du ton. Le ton justement, parlons-en, est frais et punchy. L'autrice ne se prive pas de finir bon nombre de définitions par une bonne formule, histoire de bien kicker les esprits flétris. En bonus, en fin d'ouvrage, un index de lecture thématique agrémenté d'une playlist pour mixer les plaisirs. Remettant le clitoris au milieu du paysage, un enthousiasmant dictionnaire qui n'oublie pas de mordre quand il le faut. Avec fermeté et assurance. À lire et à offrir, sans hésitations.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Stelphique Posté le 7 Avril 2021
    Ce que j’ai ressenti: Apparemment, « féminisme » est un gros mot. Il fait peur à certains, en irrite d’autres. Il y en a même qui voudraient donner au mouvement un nouveau nom. Cet abécédaire contient des mots. Des grands, des petits, des expressions, des anglicismes, des sigles…Tout un tas de mots pour comprendre et aborder le Féminisme. Pour moi, cet abécédaire est un indispensable. Car Savoir, c’est pouvoir. Pouvoir parler de féminisme en ayant les bons mots et les bonnes notions peuvent permettre une meilleure action. Les notions abordées sont claires, instructives et nécessaires pour comprendre les courants de pensées de ce mouvement. La connaissance de tous ses mots permet de comprendre tous les maux qui se cachent derrière certains. Les souffrances sont visibles ou invisibles, mais elles sont bien réelles. Depuis quelque temps et grâce à l’émergence des hashtags sur les réseaux sociaux, la parole des victimes se libère (enfin), et les témoignages sont multiples. Preuve que les discriminations sont un vrai problème de société, et ce, partout dans le monde. Alors oui, le mot Féminisme interroge, bouleverse, hérisse ou exulte, mais ce qu’il y a de certain, c’est qu’il n’est en aucun cas, un gros mot… Sororité. Le mot peine... Ce que j’ai ressenti: Apparemment, « féminisme » est un gros mot. Il fait peur à certains, en irrite d’autres. Il y en a même qui voudraient donner au mouvement un nouveau nom. Cet abécédaire contient des mots. Des grands, des petits, des expressions, des anglicismes, des sigles…Tout un tas de mots pour comprendre et aborder le Féminisme. Pour moi, cet abécédaire est un indispensable. Car Savoir, c’est pouvoir. Pouvoir parler de féminisme en ayant les bons mots et les bonnes notions peuvent permettre une meilleure action. Les notions abordées sont claires, instructives et nécessaires pour comprendre les courants de pensées de ce mouvement. La connaissance de tous ses mots permet de comprendre tous les maux qui se cachent derrière certains. Les souffrances sont visibles ou invisibles, mais elles sont bien réelles. Depuis quelque temps et grâce à l’émergence des hashtags sur les réseaux sociaux, la parole des victimes se libère (enfin), et les témoignages sont multiples. Preuve que les discriminations sont un vrai problème de société, et ce, partout dans le monde. Alors oui, le mot Féminisme interroge, bouleverse, hérisse ou exulte, mais ce qu’il y a de certain, c’est qu’il n’est en aucun cas, un gros mot… Sororité. Le mot peine à intégrer notre vocabulaire, et pour cause: tout est fait pour que sororité, il n’y ait point. Les mots ont un pouvoir. Et si je prenais par exemple, un mot de cet abécédaire? Sororité. 8 lettres. Tout d’abord parce que je le trouve très beau, et en ce moment, c’est un mot qui me plait particulièrement, et qui justement me fait réfléchir à tous les mots qu’on retrouve dans cet ouvrage. Sororité, comme un espoir d’une communion puissante. Je l’aime parce que derrière ce mot finalement très récent, il y a plus que huit lettres alignées, c’est tout un ensemble d’envies et de rêves d’idéal que porte à lui tout seul, ce simple mot. Il est, cet élan au féminin de solidarités, d’entraides et de comportements à adopter pour faire de ce mot, une réalité. Même en ayant les acquis des deux générations d’avant, des combats restent encore à mener, aujourd’hui et demain, pour plus d’égalités dans nos sociétés. La condition féminine est à repenser et à améliorer, et on le voit clairement avec cette lecture, mais tout ça ne pourra se réaliser qu’avec les efforts et les encouragements de chacune d’entre nous, et les unes envers les autres. Bref, à petite ou grande échelle, je rêve que ce mot Sororité, rentre dans nos cœurs et nos vocabulaires, avec toute la bienveillance et la solidarité que ces huit lettres peuvent contenir d’empowerment… Le féminisme est un mouvement multiple: il est donc plus exact d’en parler au pluriel. En bref, ce livre est une bonne entrée en matière pour ceux et celles qui voudraient en apprendre plus sur le Féminisme et ses courants. À nous lectrices et lecteurs, de faire le choix d’approfondir les variations de ces féminismes, que l’auteure nous a fait découvrir dans ces pages d’une manière certes très ludique mais surtout avec beaucoup d’intelligence et de sensibilité. Et pour multiplier le plaisir de cette lecture, Clarence Edgard-Rosa n’hésite pas à parsemer dans cet abécédaire, beaucoup d’humour, et ça, c’est vraiment le must! C’était une joie de découvrir 77 façons de se familiariser avec le féminisme, et je n’aurai aucun complexe à le sortir durant le prochain goûter littéraire entre amies qu’on fera, si le futur le permet, évidemment…
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Pocket

    Fête des Mères : POCK-HELP à la rescousse

    Feel-good book, thrillers psychologiques ou saga familiales ; romans historiques, d’amour ou de voyage… Voici 30 livres Pocket à offrir pour faire sourire, frissonner, vibrer ou voyager votre maman le jour de la fête des Mères. 

     

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Journée internationale des droits des femmes : 18 titres féministes

    Simone de Beauvoir disait : "N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant.". Notre sélection vous donne les clés pour comprendre le féminisme et pour agir à votre échelle.

    Lire l'article