RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Adamas maître du jeu

            Pocket
            EAN : 9782266251723
            Code sériel : 16035
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 624
            Format : 108 x 177 mm
            Adamas maître du jeu

            Date de parution : 07/01/2016

            On ne discute pas les ordres de Zoran Adamas. S’il veut détruire, il détruira. S’il veut jouer, le monde jouera.
            En se faisant engager chez 1T, compagnie au bord de la faillite rachetée par le redoutable homme d’affaires, la jeune Katie est invitée avec les autres salariés à plonger dans l’univers...

            On ne discute pas les ordres de Zoran Adamas. S’il veut détruire, il détruira. S’il veut jouer, le monde jouera.
            En se faisant engager chez 1T, compagnie au bord de la faillite rachetée par le redoutable homme d’affaires, la jeune Katie est invitée avec les autres salariés à plonger dans l’univers virtuel d’un jeu de rôle : le Cosplay.
            Devenu anonyme derrière son masque, chacun révèle sa véritable humanité : calomnie, délation et règlements de comptes plongent l’entreprise dans le chaos.
            La partie peut commencer…

            « Un savant mélange de culture geek mâtinée de références orientales dans l’air du temps, pour une chronique sociale avant-gardiste. » Direct Matin

            « Pour peu que vous ayez apprécié Dumas, Verne, Tolkien ou K. Dick, cet ouvrage va vite pour vous devenir addictif ! » Patrick Coulon – Marseille l’Hebdo

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266251723
            Code sériel : 16035
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 624
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.60 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « La nouvelle génération va a-do-rer ! » Julie Malaure – Le Point
            « Un savant mélange de culture geek matinée de références orientales dans l'air du temps, pour une chronique sociale avant-gardiste, mais réussie. » Direct Matin
            « C’est digne d’Hollywood et on n’est pas loin d’un talent à la Millenium. » Mediapart, le blog
            « Pour peu que vous ayez apprécié Dumas, Verne, Tolkien ou K.Dick, ce Cosplay va vite pour vous devenir addictif ! » Patrick Coulon – Marseille l’Hebdo
            « Un excellent roman sur les jeux de pouvoir et de manipulation. » Nogent le Magazine
            « Cosplay vous réserve autant de surprises qu'il en réserve aux personnages du roman. Un excellent livre dépaysant et original à souhait. » Coup de cœur Horizons agriculture et territoires Nord Pas de Calais

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Annoignon Posté le 8 Décembre 2017
              J'ai beaucoup aimé le scénario et les personnages. Le vocabulaire est parfois assez compliqué, dommage.
            • Stoufnie Posté le 26 Mars 2017
              J'avais une très grosse envie de changer de style. Out le noir, le thriller ...Ce roman m'a été conseille par mon ami David du blog C'est Contagieux (vous retrouverez d'ailleurs son avis en fin d'article ). Conseillé que dis-je c'est même plus que ça, car l'auteur étant présent au salon de Saint Maur en juin 2016, David m'a limite forcé à le prendre (j'exagère bien entendu, je suis une femme ;) ). David si tu passes par là, MERCI ! L'entreprise 1T va mal. Elle vient d'être rachetée par Adamas, un homme d'affaires mystérieux que les médias méprisent, et se retrouve avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Ce qui n'est pas de bol pour Katie qui a justement un entretien pour travailler chez eux. Adamas prévoit de faire jouer toute l'entreprise à un jeu de réalité virtuelle nommé Cosplay pendant trois jours. Quel est le but de cet homme ? Zoran Adamas vous propose de jouer à détruire 1T (…). Qui n'a jamais rêvé de tout casser, d'envoyer paître son patron, de mettre le feu à son bureau ? On se retrouve dans une époque post révolution. Le fossé entre les riches et les pauvres c'est encore creusé, un mur... J'avais une très grosse envie de changer de style. Out le noir, le thriller ...Ce roman m'a été conseille par mon ami David du blog C'est Contagieux (vous retrouverez d'ailleurs son avis en fin d'article ). Conseillé que dis-je c'est même plus que ça, car l'auteur étant présent au salon de Saint Maur en juin 2016, David m'a limite forcé à le prendre (j'exagère bien entendu, je suis une femme ;) ). David si tu passes par là, MERCI ! L'entreprise 1T va mal. Elle vient d'être rachetée par Adamas, un homme d'affaires mystérieux que les médias méprisent, et se retrouve avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Ce qui n'est pas de bol pour Katie qui a justement un entretien pour travailler chez eux. Adamas prévoit de faire jouer toute l'entreprise à un jeu de réalité virtuelle nommé Cosplay pendant trois jours. Quel est le but de cet homme ? Zoran Adamas vous propose de jouer à détruire 1T (…). Qui n'a jamais rêvé de tout casser, d'envoyer paître son patron, de mettre le feu à son bureau ? On se retrouve dans une époque post révolution. Le fossé entre les riches et les pauvres c'est encore creusé, un mur " de protection" a été dressé autour de la ville qui nous fait un peu penser à Berlin ou au projet de Trump d'ailleurs. Il faut passer toute une barrière de sécurité pour rentrer dans cette ville afin d'y travailler. La banlieue est pauvre, mais pour ce qu'on y voit ses habitants n'y sont pas malheureux. Il n'en reste pas moins que les riches sont des Hommes avec leurs perfidies et leurs envies de richesse et de gloire. Rien ne change, quel que soit le monde. Une certaine "caste", élevée par Adamas, a un enseignement qui frôle le fantastique. Une pointe de magie et d’émerveillement pour ce roman. Entre génie et avancée technologique, cette histoire permet de révéler bien plus qu'une fiction. Elle met à nue l'âme de l'humanité qui pensant se cacher derrière certains masques se permet les pires ignominies. Vous l'aurez compris, j'ai aimé cette lecture qui me fait d'ailleurs penser à "Player one" de Ernest Cline pour son côté jeu vidéo et son monde en perdition.Je vous conseille dans rentrer dans le Cosplay afin de croiser un Zorro avec un bazooka ou Gandhi avec un semi-automatique ! Un excellent moment de détente et un univers qu'on ne retrouve qu'ici ! Ce roman est le premier d'une trilogie, il est sorti dans un premier temps sous le titre Cosplay chez HC Editions. Ne vous trompez pas, se sont bien les deux mêmes romans !
              Lire la suite
              En lire moins
            • accro2livres Posté le 31 Janvier 2017
              Ce fut ma grosse surprise dont je n attendais rien au depart et qui s avera formidable. Une amie m a prêté ce livre; j ai bien du le garder un an et demi sur l étagère proche de mon lit et un jour je me suis dit que je devrai quand même le rendre a sa propriétaire qui jusqu ici etait très conciliante. Mais au dernier moment j ai eu le regret de le rendre sans en avoir rien lu. Et là. .. je m y suis mis ! J ai immédiatement plongé dans l histoire. C était le dépaysement garanti. J etais pris dans l intrigue d Adamas. J ai fini ce livre dans la semaine. Ca faisait longtemps que je n avais pas été aussi surpris par un texte. J ai rendu ce livre a sa gentille propriétaire Je m en suis racheté un dans la foulée. Quand un livre est extraordinaire je le garde. C est pour ca que je n ai que 50 livres chez moi. Les autres je les partage avec des associations. Et j en ai même offert un exemplaire pour qu il intègre la petite bibliothèque d une association accueillant des ados en difficulté.
            • cats26 Posté le 9 Octobre 2016
              Je n'avais jamais lu de dystopie se déroulant dans le monde de l'entreprise. C'est chose faite avec cet étonnant roman ayant pour cadre l'industrie des micro-processeurs. 1T est une société au bord du gouffre et elle est rachetée par un mystérieux millionnaire aux méthodes peu orthodoxes. L'équipe qu'il envoie reprendre en main la firme propose à tous les employés, cadres et dirigeants compris, de jouer à un jeu de réalité virtuelle où sous les masques d'avatars librement choisis chacun décide du sort de l'entreprise. Et c'est le début du jeu de massacre et de la remise à plat de tous les sujets. C'est jouissif, grinçant, parfois drôle, souvent bigrement pertinent. Cette fable d'anticipation sous ses allures de récit fantastique dynamite toute la philosophie entrepreneuriale classique, questionne le recrutement habituel des ressources humaines. J'aurai aimé que cette école des Nonpareils existe vraiment. En outre, la "culture geek" et les références japonaises qui courent tout au long du livre en font une oeuvre bien dans l'air du temps. J'ai également beaucoup apprécié les citations musicales et littéraires qui parsèment le récit et qui le rythment. On peut aussi s'amuser à retrouver les sites parisiens qui se cachent derrières les lieux de cette Capitale post-apocalyptique. En bref, c'est donc un roman... Je n'avais jamais lu de dystopie se déroulant dans le monde de l'entreprise. C'est chose faite avec cet étonnant roman ayant pour cadre l'industrie des micro-processeurs. 1T est une société au bord du gouffre et elle est rachetée par un mystérieux millionnaire aux méthodes peu orthodoxes. L'équipe qu'il envoie reprendre en main la firme propose à tous les employés, cadres et dirigeants compris, de jouer à un jeu de réalité virtuelle où sous les masques d'avatars librement choisis chacun décide du sort de l'entreprise. Et c'est le début du jeu de massacre et de la remise à plat de tous les sujets. C'est jouissif, grinçant, parfois drôle, souvent bigrement pertinent. Cette fable d'anticipation sous ses allures de récit fantastique dynamite toute la philosophie entrepreneuriale classique, questionne le recrutement habituel des ressources humaines. J'aurai aimé que cette école des Nonpareils existe vraiment. En outre, la "culture geek" et les références japonaises qui courent tout au long du livre en font une oeuvre bien dans l'air du temps. J'ai également beaucoup apprécié les citations musicales et littéraires qui parsèment le récit et qui le rythment. On peut aussi s'amuser à retrouver les sites parisiens qui se cachent derrières les lieux de cette Capitale post-apocalyptique. En bref, c'est donc un roman dont le cadre original nous souligne une fois encore la vertu des romans de dystopie : nous parler de toutes les facettes de notre société en les déformant ou les grossissant.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Azolia Posté le 18 Février 2016
              Que diriez-vous de mettre un masque et de pouvoir dire tout haut ce que vous pensez tout bas ? Les employés d’une société à la dérive sont plongés dans un jeu virtuel ; Ils ont trois jours pour tenter de la sauver ; Mais à ce jeu, aucune règle, tous les coups sont permis. Une nouvelle forme de management pour sauver une entreprise qui a perdu son prestige intellectuel. Reflet du monde actuel ? Ambitieux, intelligent, surprenant, … un roman à lire absolument.
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.