En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Ainsi fleurit le mal

        Pocket
        EAN : 9782266278652
        Code sériel : 17034
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 512
        Format : 108 x 177 mm
        Ainsi fleurit le mal

        CECILE LECLERE (Traducteur)
        Date de parution : 12/04/2018
        Tessa est pour tous une « Marguerite ». Elle a été baptisée ainsi par les journalistes après avoir été retrouvée amnésique, sur un tas d'ossements humains et au côté d'un cadavre, dans une fosse jonchée de milliers de marguerites jaunes aux yeux noirs. Elle est l'unique survivante d’un tueur en... Tessa est pour tous une « Marguerite ». Elle a été baptisée ainsi par les journalistes après avoir été retrouvée amnésique, sur un tas d'ossements humains et au côté d'un cadavre, dans une fosse jonchée de milliers de marguerites jaunes aux yeux noirs. Elle est l'unique survivante d’un tueur en série identifié, jugé et condamné par la justice du Texas. Dix-huit ans plus tard, Tessa est une mère de famille accomplie et épanouie. Jusqu'à ce qu'elle découvre, la veille de l'exécution de l'assassin, un parterre de ces mêmes marguerites repiquées sous ses fenêtres. Voyant vaciller sa tranquillité et ses certitudes, Tessa n'a alors d'autre choix que de rejoindre le camp de la défense, pour que la vérité soit faite, pour que le cauchemar ne recommence pas.

        « Ce polar distille une ambiance singulière, rappelant les contes horrifiques de Grimm. Poétique et angoissant, son livre séduit par sa beauté vénéneuse. » Paris Match

        « Un thriller psychologique palpitant. » ELLE

        « Un compte à rebours qui déplace le propos psychiatrique vers le polar judiciaire. » Le Point
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266278652
        Code sériel : 17034
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 512
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.10 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • LesReveriesdIsis Posté le 7 Février 2018
          Ce roman m’offrait de belles promesses… j’en suis ressortie déçue. Une jeune femme est enlevée à seize ans, elle sera finalement la seule survivante, retrouvée au milieu d’un charnier, recouverte de marguerites… « Marguerite » un surnom qui lui reste. Mais peu à peu elle se demande si l’homme qu’elle a contribué à envoyer en prison est le bon, si son bourreau n’est pas encore là, à l’affût, près d’elle… Ce roman nous présente donc une femme adulte, désormais mère, en proie à de terribles doutes, tant moraux qu’existentiels. Elle mène l’enquête, peine à verbaliser son passé et se heurte au monde extérieur, aux autres, à tous ces gens à qui elle n’arrive plus à faire confiance tant son passé l’a façonnée et traumatisée. Le hic, c’est que ses doutes et ses inquiétudes ne m’ont pas captivée, je n’ai pas été émue ou touchée par les protagonistes. Le roman se construit sur une alternance de points de vue : l’héroïne adulte, animée par sa soif de réponses,... Ce roman m’offrait de belles promesses… j’en suis ressortie déçue. Une jeune femme est enlevée à seize ans, elle sera finalement la seule survivante, retrouvée au milieu d’un charnier, recouverte de marguerites… « Marguerite » un surnom qui lui reste. Mais peu à peu elle se demande si l’homme qu’elle a contribué à envoyer en prison est le bon, si son bourreau n’est pas encore là, à l’affût, près d’elle… Ce roman nous présente donc une femme adulte, désormais mère, en proie à de terribles doutes, tant moraux qu’existentiels. Elle mène l’enquête, peine à verbaliser son passé et se heurte au monde extérieur, aux autres, à tous ces gens à qui elle n’arrive plus à faire confiance tant son passé l’a façonnée et traumatisée. Le hic, c’est que ses doutes et ses inquiétudes ne m’ont pas captivée, je n’ai pas été émue ou touchée par les protagonistes. Le roman se construit sur une alternance de points de vue : l’héroïne adulte, animée par sa soif de réponses, et les passages la présentant adolescente, en train d’essayer de se reconstruire. Cette alternance est efficace, même si elle ne m’a que moyennement convaincue. Les passages mettant en scène le personnage principal à l’adolescence m’ont intriguée mais cette énergie est chaque fois retombée bien vite. Il m’a d’ailleurs fallu longtemps pour comprendre la place que prenaient ces passages dans l’économie d’ensemble du roman… Finalement, freinée par ce souci, je ne me suis pas identifiée au personnage et cela m’a un peu bloquée. La fin du roman est inattendue et bouleversante : des pièces du puzzle que l’on prenait pour d’infimes détails se révèlent finalement d’une valeur capitale… néanmoins, c’est arrivé trop tard pour moi et je me suis un peu trop ennuyée pour finir ma lecture exaltée et ravie. C’est dommage. En bilan, c’est certainement un bon roman, sa chute savoureuse tend à le prouver, mais il n’a pas su m’emporter dans son sillage.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Bluedays Posté le 4 Novembre 2017
          Ce livre est une merveille . Aucun mot ne peut décrire le talent de l'auteur qui a mené l'intrigue avec talent. Chaque personnages fait parti du lecteur et après avoir lu une tel oeuvre on ne ressort pas indemne.
        • ayla53 Posté le 11 Juillet 2017
          Tessie à seize ans devient "une Marguerite" victime d'un tueur en série. traumatisée par un séjour dans une fosse en compagnie d'autres victimes entourées de Marguerites. Tessie va être suivie par différents psychiatres qui vont tenter de l'aider à témoigner au procès d'un homme afro-américain, qui sera condamné à mort. Tessa, devenue adulte commence à douter après avoir découvert un parterre de Marguerites près de chez elle. Les chapitres alternent entre les souvenirs de l'adolescente qui faisait face avec son amie et Tessa adulte, mère de famille qui va apporter son aide à un avocat et une scientifique. Le rythme est soutenu et l'inquiétude monte au fil du récit. Il y a le compte à rebours avant l'exécution et le cheminement de l'héroïne qui doit faire face à ses terreurs du passé pour pouvoir protéger sa fille. Excellent suspense avec un personnage attachant mais à la fois complexe.
        • coquinnette1974 Posté le 9 Avril 2017
          Ainsi fleurit le mal est un thriller très intéressant avec pour personnage principal Tessa, seule survivante d'un tueur en série. Elle a été retrouvé dans un charnier il y a presque 20 ans, et depuis elle doit vivre avec. Elle s'est crée une vie plutôt agréable et est maman d'une adolescente. Mais le passé est toujours là, tapis dans un coin... Il y a des allers et retours entre le présent et le passé, entre Tessa et Tessie qui est elle juste après sa séquestration. J'avoue que par moment je me suis un peu perdue entre Tessa, Tessie, le présent, le passé... C'est pas mal, c'est bien ficelé mais il est assez facile de s'y perdre par moment. Malgré tout j'ai bien aimé ce thriller psychologique, à qui je mets quatre étoiles :)
        • luocine Posté le 1 Février 2017
          Dans ma volonté d’aller vers des lectu­res qui ne sont pas trop dans mes goûts, je me suis lancée dans ce roman poli­cier car il était au programme de mon club. J’ai vrai­ment du mal avec le suspens et, encore une fois, j’ai commencé par la fin. Pour ce roman cela n’enlève pas grand chose à l’intérêt, sauf que je ne peux pas vous la racon­ter alors que j’en brûle d’envie. J’imagine vos décep­tions et la colère de Krol si je révé­lais la solu­tion de cet horri­ble suspens : est-#8203;ce que la pauvre Tessa « pres­que » victime d’un tueur en série quand elle avait 16 ans arri­vera à sauver du couloir de la mort celui qui avait été arrêté à l’époque ? Elle est adulte main­te­nant et doit donc revi­vre son calvaire car il n’est pas certain que le coupa­ble idéal : un noir qui passait par là, soit vrai­ment le tueur. Je vous promets que ce que je dévoile ne va pas au delà des premiè­res pages. Ce qui rend ce roman origi­nal, c’est que la tension ne vient pas de la peur de l’ado séques­trée dans une tombe, on sait dès le début qu’elle a été sauvée contrai­re­ment... Dans ma volonté d’aller vers des lectu­res qui ne sont pas trop dans mes goûts, je me suis lancée dans ce roman poli­cier car il était au programme de mon club. J’ai vrai­ment du mal avec le suspens et, encore une fois, j’ai commencé par la fin. Pour ce roman cela n’enlève pas grand chose à l’intérêt, sauf que je ne peux pas vous la racon­ter alors que j’en brûle d’envie. J’imagine vos décep­tions et la colère de Krol si je révé­lais la solu­tion de cet horri­ble suspens : est-#8203;ce que la pauvre Tessa « pres­que » victime d’un tueur en série quand elle avait 16 ans arri­vera à sauver du couloir de la mort celui qui avait été arrêté à l’époque ? Elle est adulte main­te­nant et doit donc revi­vre son calvaire car il n’est pas certain que le coupa­ble idéal : un noir qui passait par là, soit vrai­ment le tueur. Je vous promets que ce que je dévoile ne va pas au delà des premiè­res pages. Ce qui rend ce roman origi­nal, c’est que la tension ne vient pas de la peur de l’ado séques­trée dans une tombe, on sait dès le début qu’elle a été sauvée contrai­re­ment aux autres « margue­ri­tes » qui, elles, ont été assas­si­nées. Mais du fait que l’enquête doit repren­dre et que les fils si embrouillés doivent être de nouveau démê­lés, l’angoisse s’installe quand même car Tessa semble si fragile et ce qu’elle a vécu si terri­ble. Je pense que les amateurs du genre doivent adorer, moi je le trouve éton­nant, bien construit et posant au passage le problème des préju­gés racis­tes qui empê­chent que la justice améri­caine soit « juste » pour tous ses citoyens. Mais je ne comprends pas le plai­sir qu’on peut avoir à lire des horreurs abso­lues qui montent en tension grâce au suspens. Partager :
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Aux manettes d'une suspense hitchcockien, Julia Heaberlin multiplie les références - Stephen King entre autres - maîtrisant avec brio l'art du rebondissement d'une époque à l'autre, tandis que le lecteur effeuille la marguerite. Jusqu'à en avoir le souffle coupé. On n'en demande pas moins à un thriller. »
        L'Alsace

        « Ce polar distille une ambiance singulière, rappelant les contes horrifiques de Grimm. Poétique et angoissant, son livre séduit par sa beauté vénéneuse. »
        Match

        « Un thriller psychologique palpitant. »
        Elle

        « Un compte à rebours qui déplace le propos psychiatrique vers le polar judiciaire. »
        Le Point
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com