Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266254656
Code sériel : 16250
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Alice au pays des morts-vivants

Date de parution : 11/05/2017
Le Pays des Morts, Inde. Du monde d’hier, il ne reste rien, juste les armes, nécessaires à la survie. Un virus a réduit la quasi-totalité de l’humanité à l’état de zombies. Le Comité Central, et Zeus, son bras armé, règne sur cette partie du monde.
Alice, 15 ans, vit dans une...
Le Pays des Morts, Inde. Du monde d’hier, il ne reste rien, juste les armes, nécessaires à la survie. Un virus a réduit la quasi-totalité de l’humanité à l’état de zombies. Le Comité Central, et Zeus, son bras armé, règne sur cette partie du monde.
Alice, 15 ans, vit dans une communauté indépendante. Pour toute école, elle n’a connu que celle du combat. Et elle y excelle. Lors d’une patrouille, elle surprend un mort-vivant muni d’oreilles de lapin roses sortir subitement de terre, puis disparaître. Des rumeurs parlent d’un réseau souterrain où les Mordeurs se réfugient.
Sans l’ombre d’une hésitation, elle s’engouffre à sa suite. Et chute...

« Mainak Dhar plonge un personnage rappelant l'Alice de Lewis Carroll dans un univers post-apocalyptique. Ébouriffant ! » Renaud Baronian – Le Parisien

« Le post-apo avec invasion de zombies n'est pas l'apanage de l'Occident. Dans ce roman, l'auteur indien s'empare du thème avec irrévérence et art du second degré. » François Rahier – Sud Ouest Dimanche

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266254656
Code sériel : 16250
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Mainak Dhar plonge un personnage rappelant l'Alice de Lewis Carroll dans un univers post-apocalyptique. Ébouriffant ! » Renaud Baronian, Le Parisien

« Le post-apo avec invasion de zombies n’est pas l’apanage de l’Occident. Dans ce roman, l’auteur indien s’empare du thème avec irrévérence et art du second degré, entraînant la petite Alice dans un drôle de voyage. » F.R., Sud-Ouest

« Un détournement délicieusement horrifique ! » L’Amour des Livres

« Une touche de Lewis Carroll, une dose d’ambiance contemporaine, et l’horreur disséminée au travers des chapitres : un savant mélange qui rend la lecture frénétique et impatiente. Notre petite Alice est extraordinaire, non ? Née par la plume de Lewis Carroll en 1865, elle arrive encore à nous surprendre dans les aventures écrites d’une main de maître par Mainak Dhar ! » Encre noire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Synnie Posté le 3 Juin 2019
    Je dois avouer que je suis une fan du conte original qui est Alice au pays des merveilles. Lorsque j'ai vu qu'on mélangeait le monde d'Alice avec ceux des zombies, je me suis dit que je ne pouvais être déçu et je ne me suis pas trompé sauf pour un simple élément, la fin est beaucoup trop prévisible. Si vous ne connaissez pas l'oeuvre d'alice au pays des merveilles, vous pouvez lire ce livre tout de même. Vous ne perdrez en rien de la magie, mais il vous faut aimer l'univers des zombies et des soldats.
  • Rhapsodie Posté le 18 Avril 2019
    Bon livre divertissant, très original. Agréable à lire, nous sommes directement au coeur de l'histoire, pleine d'action et de rebondissements. Alice n'est plus l' Alice rêveuse mais une Alice "badass" , révolutionnaire, experte en arme à feu et au combat, dans un monde post-apocalyptique, qui doit tous les jours se battre pour sa survie au milieu de zombies et d'élites de pouvoir humaines pas très catholiques. Moi on m'aurait dit : veux-tu lire un livre post-apo avec des zombies ? J'aurais sûrement dit non, que ce n'est pas mon style. Si ce n'est pas le vôtre non plus, laissez vous quand même tentez par la plume de l'auteur, qui fait du roman un livre vraiment très fluide, facile à lire, et captivant. De plus, une héroïne comme Alice, très courageuse, leader, ca fait du bien de nos temps ! Ca fait rêver, ca donne du courage... Ca renverse complètement le cliché des super-héros.
  • lagrandeval Posté le 6 Octobre 2018
    Un virus a transformé la majorité des humains en zombie appelés les mordeurs. Ils sont combattus par une armée, Zeus, qui travaille pour le Comité central. Il existe des campements indépendants d'humains dans le pays des morts, en Inde, qui ne souhaitent pas travailler pour le comité central. C'est là que vit Alice. En suivant un mordeur aux grandes oreilles, elle s'engouffre dans leur monde. Que va-t-elle apprendre ? C'est la première fois que je lis un roman traitant de zombie. J'ai beaucoup aimé et me suis laissée emportée par l'histoire qui revisite le roman d'Alice au pays des merveilles de façon subtil. J'ai donc hâte de lire les tomes suivants. Vivement que ma médiathèque en fasse l'acquisition !
  • euphemie Posté le 29 Avril 2018
    Mon premier "zombi book", Alice aux pays des morts vivants, celui aux pays des merveilles ne m'avait pas attiré enfant....a cause de l'image proprette de la "petite fille", la couverture de celui ci a failli me faire le même effet, mais écrit par un auteur indien j'ai pensé que la version zombie serai intéressante. Une vision différente, loin des clichés connus, rabattus. Bon démarrage, les parallèles avec l'autre "Alice" sont bien amenés . Ce qui est dommage et laisse un peu sur la faim , c'est le développement vague du monde en dehors du pays des morts ,l'impression d'une fin qui s’essouffle....d'un happy end "à suivre".... d' une saga à venir. Au final la vision n'est pas différente....et c'est dommage.
  • Le_Comptoir_de_l_Ecureuil Posté le 25 Octobre 2017
    Bon... Quand on regarde la couverture et la 4ème, on se dit que Lewis Carroll a changé de petites pilules ! Car, il faut bien l'avouer, cette réécriture en mode post-apo zombie a de quoi surprendre ! Avec Alice au Pays des Morts-Vivants, on est bien loin de la jeune fille soignée et bien élevée qui découvre un pays enchanté, peuplé de créatures et d'êtres tous plus étranges les uns que les autres. (Exit le chat du Cheshire!) Non ! Ici, la Terre a été totalement ravagée par les guerres et un mystérieux virus qui a décimé la population mondiale en transformant ses habitants en... Zombies. (Le QI du zombie n'étant pas très élevé, c'est un peu galère.) Le lecteur est plongé dès les premières pages dans une Inde complétement détruite. Pourquoi ? Comment ? On apprend très rapidement qu'un virus a "échappé" au contrôle de ses créateurs pour toucher un très grand nombre de personne alors que les effets secondaires n'étaient pas encore bien connus... Résultat, une épidémie de zombification incontrôlable, appelée plus tard Le Réveil. Un petit croc par-ci, un petit croc par-là et voici que la population du monde ne ressemble plus à grand chose ! Face au désastre, les grandes puissances essaient... Bon... Quand on regarde la couverture et la 4ème, on se dit que Lewis Carroll a changé de petites pilules ! Car, il faut bien l'avouer, cette réécriture en mode post-apo zombie a de quoi surprendre ! Avec Alice au Pays des Morts-Vivants, on est bien loin de la jeune fille soignée et bien élevée qui découvre un pays enchanté, peuplé de créatures et d'êtres tous plus étranges les uns que les autres. (Exit le chat du Cheshire!) Non ! Ici, la Terre a été totalement ravagée par les guerres et un mystérieux virus qui a décimé la population mondiale en transformant ses habitants en... Zombies. (Le QI du zombie n'étant pas très élevé, c'est un peu galère.) Le lecteur est plongé dès les premières pages dans une Inde complétement détruite. Pourquoi ? Comment ? On apprend très rapidement qu'un virus a "échappé" au contrôle de ses créateurs pour toucher un très grand nombre de personne alors que les effets secondaires n'étaient pas encore bien connus... Résultat, une épidémie de zombification incontrôlable, appelée plus tard Le Réveil. Un petit croc par-ci, un petit croc par-là et voici que la population du monde ne ressemble plus à grand chose ! Face au désastre, les grandes puissances essaient d'endiguer le fléau à coup de bombes. Noël avant l'heure pour la planète qui a bien du mal à s'en remettre... C'est ainsi que débute Alice au Pays des Morts-Vivants. Des petits groupes de réfugiés humains tentent de survivre au milieu des meutes de zombies qui errent un peu de partout, tandis qu'un commandement mondial et plutôt secret tire les ficelles dans l'ombre. Quelles sont ses réelles motivations du Comité Central ? Que cherche-t-il à obtenir ? Pourquoi force-t-il les hommes libres à être enrôlés au sein de Zeus ou déportés dans des colonies insalubres ? Dans ce contexte, nous rencontrons Alice, fille du chef d'un groupe libre. Cette dernière, partie en patrouille, croise la route d'un mordeur (zombie) un peu particulier... Celui-ci porte de jolie oreilles roses de lapin ! Et comble de la surprise, disparaît dans un trou juste sous ses yeux ! Ni une, ni deux, notre héroïne s'élance à sa poursuite. (Il ne faut pas oublier que mordeurs ou pas, Alice est encore une jeune fille curieuse et casse-cou). Mais, quelle n'est pas sa stupeur et son angoisse lorsqu'elle se retrouve au milieu d'un nid de mordeurs plutôt voraces ! Sauvée in-extremis, Alice va faire plus ample connaissance avec le mordeur-lapin, qui n'est autre que l'émissaire de la Reine des Mordeurs ! Stupéfaction ! Les mordeurs ont une chef et pas n'importe laquelle ! Le docteur Protima révèle à Alice le terrible secret qui se cache derrière la situation actuelle et lui annonce qu'elle, Alice, sera leur sauveuse car c'est écrit dans la prophétie. Prophétie qui n'est autre qu'un vieil exemplaire d'Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll. (suite de la chronique sur mon site.)
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.