Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264075666
Code sériel : 5047
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Am Stram Gram

Élodie LEPLAT (Traducteur)
Collection : Domaine Policier
Date de parution : 07/11/2019
Un thriller phénomène dans lequel des victimes prises au piège d’un tortionnaire retors doivent choisir entre tuer ou être tuées.
Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d'une piscine vide dont il est impossible de s'échapper. À côté d'eux, un pistolet chargé d'une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : « Vous devez tuer pour vivre. » Les jours passent, la... Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d'une piscine vide dont il est impossible de s'échapper. À côté d'eux, un pistolet chargé d'une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : « Vous devez tuer pour vivre. » Les jours passent, la faim et la soif s'intensifient, l'angoisse monte. Jusqu'à l'issue fatale. Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n'avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire. Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe. Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264075666
Code sériel : 5047
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ils en parlent

Si Amy veut sortir de cette piscine vide au fond de laquelle elle est séquestrée, il faudra qu’elle tue Sam, son petit ami. Sauf si Sam la tue avant, bien sûr. Voilà le jeu sordide auquel se livre un tueur particulièrement pervers dans le comté du Hampshire. Tueur qui donnera bien du fil à retordre au commandant Helen Grace, pourtant familière des pires noirceurs de la nature humaine. Un thriller haletant, déroutant, au suspense totalement maîtrisé, qui fait de M.J. Arlidge un auteur à suivre de très près.
Annaïk Kerneuzet / Librairie Dialogues

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • RadioBooking Posté le 8 Juin 2020
    Un thriller très prenant, un peu gore mais jamais trop. Les chapitres sont courts ce qui permet l'alternance des points de vue et un page turner efficace. Fin qui m'a laissé sur ma faim, je commande la suite !
  • angelita.manchado Posté le 6 Juin 2020
    Am Stram Gram de M.J. Arlidge, présentation Sam et sa compagne, Amy, ont été enlevés. Ils faisaient du stop après un concert. On demande à Amy de tuer Sam pour pouvoir vivre. Helen Grace a rendez-vous avec Jake. Ils ont des relations SM. Il est le dominant mais il voudrait en connaître plus sur Helen. Helen s’occupe d’Anna, handicapée, et de sa mère Marie qui vivent dans une tour complètement vide. Elles sont harcelées. Helen trouve du réconfort dans cette visite. Avis Am Stram Gram de M.J. Arlidge Helen Grace a réussi. Elle occupe le poste de commandant. Elle est respectée pratiquement de tous ses collègues, de son équipe. Mais à quel prix ? Avide de sensations fortes, elle est adopte de relations SM. Sauf que c’est pour se punir, souffrir ? Son dominant souhaiterait qu’elle puisse se confier, même si ce n’est pas le but de telles relations. Elle doit rendre des comptes à la direction et aussi maintenir la cohésion de son équipe et aussi jouer le rôle de manager. Notamment envers Mark, son ancien coéquipier. Mais Mark boit énormément. Et son travail s’en ressent. Helen va l’aider car elle veut retrouver un des meilleurs flics qui existe. Mais la suspicion s’installera lorsque... Am Stram Gram de M.J. Arlidge, présentation Sam et sa compagne, Amy, ont été enlevés. Ils faisaient du stop après un concert. On demande à Amy de tuer Sam pour pouvoir vivre. Helen Grace a rendez-vous avec Jake. Ils ont des relations SM. Il est le dominant mais il voudrait en connaître plus sur Helen. Helen s’occupe d’Anna, handicapée, et de sa mère Marie qui vivent dans une tour complètement vide. Elles sont harcelées. Helen trouve du réconfort dans cette visite. Avis Am Stram Gram de M.J. Arlidge Helen Grace a réussi. Elle occupe le poste de commandant. Elle est respectée pratiquement de tous ses collègues, de son équipe. Mais à quel prix ? Avide de sensations fortes, elle est adopte de relations SM. Sauf que c’est pour se punir, souffrir ? Son dominant souhaiterait qu’elle puisse se confier, même si ce n’est pas le but de telles relations. Elle doit rendre des comptes à la direction et aussi maintenir la cohésion de son équipe et aussi jouer le rôle de manager. Notamment envers Mark, son ancien coéquipier. Mais Mark boit énormément. Et son travail s’en ressent. Helen va l’aider car elle veut retrouver un des meilleurs flics qui existe. Mais la suspicion s’installera lorsque des éléments du dossier en cours seront dans la presse. Outre Mark, Charlie sera également interrogée par Helen qui n’y va pas de main morte avec l’un et l’autre. Bon flic, Helen devra également trouver qui se cache derrière tout ça. Et il y a aussi Amelia, le vautour, qui travaille pour la presse et dont les articles sont écrits de telle sorte que le doute s’installe chez ses lecteurs. Comment distiller un poison par des mots ? C’est une histoire de vengeance. Les quelques chapitres très courts, en italique, démontrent la violence subie par un des personnages. Je comprends la décision et de l’un et de l’autre. Protéger quelqu’un de sa famille jusqu’à ce que mort s’ensuive et dénoncer des crimes. Mais cela dissout la famille qui reste, surtout lorsque celui qui n’est pas en prison ne répond pas à des courriers. Peur de se dévoiler, peur des écrits qui restent lorsque l’on occupe un poste à haute responsabilité et que l’on veut réussir. Et comme toujours reste la culpabilité de celui qui est en vie. Certains peuvent s’en sortir en ne montrant pas leurs failles en public, mais comment se déroule leur vie privée. Et il y a ceux qui ne pourront pas vivre avec un tel choix, malgré des jours d’enfermement où la folie guette puisque le corps et l’esprit ne sont plus alimentés. Le premier de la série Helen Grace que je lis enfin. On m’en a dit beaucoup de bien. J’ai lu dans l’ordre les deux derniers romans de la série et c’est vrai que le tout dernier m’avait beaucoup plu. Ne pas lire les romans dans l’ordre de parution, lors d’une série, peut être problématique puisque le lecteur a certains éléments de l’histoire. Ce qui est mon cas ici, je savais à peu près ce qui se passait, mais pas dans le détail. Est-ce que je lirai les suivants de la série ? Je ne sais pas. Je ne suis pas forcément emballée à cette idée, vu toutes les séries que je dois lire. Bref, pour tout expliquer, ce roman mérite vraiment le détour. Il est vraiment addictif. Les chapitres sont courts et aucun temps mort n’est à déplorer. Tout se déroule dans une situation d’urgence car il faut trouver cette femme qui enlève deux personnes à la fois et qui laisse le choix à un des deux de vivre. Mais à quel prix ? Le prix de la culpabilité de celui qui reste, de celui qui a donné la mort pour vivre, plutôt survivre car on ne sort pas indemne d’un tel enfermement et d’une telle prise de décision. Car on reste un assassin. Le but d’Helen Grace et de son équipe est de trouver le lien commun entre tous ces enlèvements, car il y en aura plusieurs.
    Lire la suite
    En lire moins
  • morganebabel Posté le 26 Mai 2020
    Un thriller pervers qui place les personnages face à un dilemne diabolique : tuer ou être tué ! Une enquêtrice, Helen Grace, au top : énigmatique, torturée et indépendante.
  • Nympha Posté le 26 Mai 2020
    J’ai eu un peu de mal avec le début... certes on va de rebondissements en rebondissements mais tous ces personnages différents m’ont un peu perdue (surtout aves Charlie qui est une femme et Sandy qui est un homme alors que pour moi ces prénoms sont l’inverse!) Mais le final est pas mal, on ne s y attend pas et l’intrigue se dénoue fort bien!
  • celinelecture Posté le 26 Mai 2020
    Voici un thriller très addictif et le premier de la série sur Helen Grace. Dans l’ordre : ✔️Il court, il court, le furet ✔️La Maison de poupée ✔️Au feu, les pompiers ✔️Oxygène ✔️A Cache-cache On ressent vraiment le côté scénariste et producteur de M. J. Arlidge dans la construction du récit. L’intrigue va (trop ?) vite et on se surprend à dévorer cette histoire très rapidement. Personnellement, mon gros point fort a été l’enquêtrice Helen Grace et son profil psychologique qui, je présume, n’est qu’effleuré ici. Ce personnage complexe, tourmenté, abritant une grande souffrance, a été une excellente surprise. C’est d’ailleurs pour la retrouver et découvrir les répercussions des évènements de ce roman que je lirai sa prochaine enquête rapidement. Alors oui un manque de surprise dans certains évènements qui, pour moi, étaient cousus de fil blanc, une partie trop longue sur l’indic supposé au sein des forces de l’ordre ainsi que les enlèvements qui s’enchaînent beaucoup trop rapidement pour être crédibles mais j’ai passé un très bon moment de lecture et c’est bien là l’essentiel.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    10/18

    2020, l'année Arlidge !

    Auteur prolixe depuis six ans et la parution originale d'Am stram gram (Les Escales), M.J. Arlidge a conquis une audience conséquente (300 000 exemplaires vendus !), qu'il tient en haleine avec les aventures d'Helen Grace, inspectrice borderline de Southampton, sur la côte sud de l'Angleterre. En 2020, grosse actualité littéraire pour ce scénariste et écrivain britannique, avec pas moins de trois parutions à venir !

    Lire l'article
  • Interview
    Lisez

    Le Noël des auteurs : 5 questions délicieusement festives à M. J. Arlidge

    Tout au long du mois de décembre, Lisez interroge les auteurs sur leur rapport à Noël. Depuis la publication d'Am Stram Gram, son premier roman, M. J. Arlidge a démontré à quel point il était facile pour lui de jouer avec les peurs primaires de ses lecteurs. Mais n'allez pas imaginer que les Noëls de l'auteur britannique soient aussi torturés qu'une enquête d'Helen Grace. La preuve en 5 questions/réponses.

    Lire l'article