Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266307956
Code sériel : 17904
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 784
Format : 108 x 177 mm
Armorican psycho
Date de parution : 14/01/2021
Éditeurs :
Pocket

Armorican psycho

Date de parution : 14/01/2021
À Brest le temps est à la tempête. Ce qui n’est pas pour déplaire à Yoran Rosko, le photographe des conditions hostiles. Il aime cette ville et ne craint pas... À Brest le temps est à la tempête. Ce qui n’est pas pour déplaire à Yoran Rosko, le photographe des conditions hostiles. Il aime cette ville et ne craint pas la fureur des éléments dont les excès nourrissent son travail. Sans doute aussi parce qu’atteint d’achromatopsie, maladie qui lui fait... À Brest le temps est à la tempête. Ce qui n’est pas pour déplaire à Yoran Rosko, le photographe des conditions hostiles. Il aime cette ville et ne craint pas la fureur des éléments dont les excès nourrissent son travail. Sans doute aussi parce qu’atteint d’achromatopsie, maladie qui lui fait craindre la lumière et l’empêche de percevoir les couleurs, il préfère l’opacité. Jusqu’à ce que Claude Garrec, son ami et mentor, disparaisse. De Brest au cercle polaire, Yoran se retrouve confronté au « Tailleur de sel », un tueur en série insaisissable, aux motivations obscures qui va l’entrainer jusqu’aux confins de la nuit polaire…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266307956
Code sériel : 17904
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 784
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Ce premier roman est absolument formidable. L’auteur y prouve un sens du rythme et du décor bluffants. C’est haletant de la première à la dernière page »
« Un univers, une écriture. Emballant et captivant ! » Bernard Minier
Bernard Minier
« On est emballé dès la première page et étonné jusqu’à la dernière. »
« Il faut en convenir, ce roman initiatique est une vraie réussite. »
« De Brest aux confins de l’Islande, le thriller de Gwenael Le Guellec va puiser dans ce que la nature humaine a de plus vil et de plus sale : la vengeance, les meurtres et la torture. » Bretagne actuelle
Bretagne actuelle

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • YvPol Posté le 23 Mars 2022
    Pour ne rien vous cacher, j'ai été très intrigué par un Gwenael Le Guellec qui aime -presque- toutes mes publications sur la page facebook du blog et qui a même mis, je crois, un ou deux commentaires sans faire la pub de son livre, ce qui change de certaines auto-promotions ardentes. C'est assez fortuitement que j'ai découvert qu'il avait écrit Armorican psycho, et, assez tenté, je me le suis procuré via un site de livres d'occasions qui commence par mo et finit par mox. Aussi quelle surprise lorsque je déballai ce roman de 778 pages, je crus qu'il y avait 2 voire 3 livres dans le paquet ! Moi qui n'aime pas les pavés, me voilà servi. Puis, quelques jours de vacances avec une connexion wifi très défaillante et sans réseau -on ne dira jamais assez de bien des zones blanches pour la lecture, en l'occurence pas très loin de Brest- m'ont permis d'avancer vite dans ce polar qui se lit très vite tant l'intrigue est mystérieuse. Les 200 premières pages l'installent sans ennui, au contraire, puis, la tension monte jusqu'au final. La force de ce roman est d'abord de mettre en scène un héros atypique dans une ville, Brest, qui... Pour ne rien vous cacher, j'ai été très intrigué par un Gwenael Le Guellec qui aime -presque- toutes mes publications sur la page facebook du blog et qui a même mis, je crois, un ou deux commentaires sans faire la pub de son livre, ce qui change de certaines auto-promotions ardentes. C'est assez fortuitement que j'ai découvert qu'il avait écrit Armorican psycho, et, assez tenté, je me le suis procuré via un site de livres d'occasions qui commence par mo et finit par mox. Aussi quelle surprise lorsque je déballai ce roman de 778 pages, je crus qu'il y avait 2 voire 3 livres dans le paquet ! Moi qui n'aime pas les pavés, me voilà servi. Puis, quelques jours de vacances avec une connexion wifi très défaillante et sans réseau -on ne dira jamais assez de bien des zones blanches pour la lecture, en l'occurence pas très loin de Brest- m'ont permis d'avancer vite dans ce polar qui se lit très vite tant l'intrigue est mystérieuse. Les 200 premières pages l'installent sans ennui, au contraire, puis, la tension monte jusqu'au final. La force de ce roman est d'abord de mettre en scène un héros atypique dans une ville, Brest, qui n'est a priori pas la plus sexy ni la plus citée lorsqu'on parle polar. Et pourtant c'est également l'atypisme de la ville et la manière de la décrire qui rend le roman particulier. Gwenael Le Guellec inclut dans son récit des descriptions des lieux sans qu'ils paraissent remplir des pages, ce qui est le cas dans les gros romans policiers dans lesquels les descriptions des lieux et de la météo débutent les chapitres sans servir l'histoire, avant de passer à autre chose. Dans Armorican psycho, Brest, puis la Norvège et l'Islande ainsi que les conditions météorologiques sont dépeintes de telle manière qu'elles donnent le ton du roman, l'ambiance. Reste ensuite à y faire entre un personnage principal complexe et bien campé puis des seconds rôles très présents et eux-aussi détaillés, scrutés et une intrigue qui tient jusqu'au bout du bouquin, et le tour est joué. Tout ce que parvient à réaliser aisément -enfin, peut-être pas lui à l'écriture, mais c'est ce qu'on ressent à la lecture-Gwenael Le Guellec dans son gros roman dont j'ai tourné les pages sans en passer aucune, ce qui est presque un exploit.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesLecturesdeMallory Posté le 14 Février 2022
    Yoran est breton, Brestois même. Alors qu'un tueur en série, le tailleur de sel, fait rage à Brest, Yoran est lui confronté à la disparition de son ami Claude. Pire, un marin, disparu il y a des années, est retrouvé mort dans l'appartement de Claude. Premier suspect de l'absence de Claude, Yoran va devoir se battre seul pour se disculper et résoudre cette enquête. Et rapidement de préférence.. Les meurtres s'accumulent et Claude reste toujours absent.. Mon attention a dès le début été attirée par la maladie de Yoran. Il souffre d'achromatopsie ( non, non n'insistez pas, à vous de faire vos recherches;) ) J'avoue que j'en attendais beaucoup. Malheureusement cette achromatopsie ne se révèle (désolée) d'aucune utilité dans l'enquête que va mener Yoran. Les recherches vont l'amener à quitter la rade de Brest jusqu'à atteindre les pays scandinaves. Yoran mène sa propre enquête, à ses risques et périls. Il va d'ailleurs en faire les frais à plusieurs reprises. Le livre fait près de 800 pages.. L'auteur a besoin de décrire l'ambiance et l'atmosphère.. avec énormément de détails.. De la marque de la voiture au nombre de virages sur la petite route menant d'un village à l'autre.. D'explications encyclopédiques, en... Yoran est breton, Brestois même. Alors qu'un tueur en série, le tailleur de sel, fait rage à Brest, Yoran est lui confronté à la disparition de son ami Claude. Pire, un marin, disparu il y a des années, est retrouvé mort dans l'appartement de Claude. Premier suspect de l'absence de Claude, Yoran va devoir se battre seul pour se disculper et résoudre cette enquête. Et rapidement de préférence.. Les meurtres s'accumulent et Claude reste toujours absent.. Mon attention a dès le début été attirée par la maladie de Yoran. Il souffre d'achromatopsie ( non, non n'insistez pas, à vous de faire vos recherches;) ) J'avoue que j'en attendais beaucoup. Malheureusement cette achromatopsie ne se révèle (désolée) d'aucune utilité dans l'enquête que va mener Yoran. Les recherches vont l'amener à quitter la rade de Brest jusqu'à atteindre les pays scandinaves. Yoran mène sa propre enquête, à ses risques et périls. Il va d'ailleurs en faire les frais à plusieurs reprises. Le livre fait près de 800 pages.. L'auteur a besoin de décrire l'ambiance et l'atmosphère.. avec énormément de détails.. De la marque de la voiture au nombre de virages sur la petite route menant d'un village à l'autre.. D'explications encyclopédiques, en office de tourisme pour la Bretagne.. J'avoue qu'il m'a un peu perdue et que du coup, j'ai moins accroché à l'histoire. J'ai été un peu sceptique également quant au héros.. Yoran découvre tout par lui-même , sait tout et résout chaque énigme qui se présente à lui alors que les policiers pataugent du début à la fin. Une lecture pleine de suspense et de belles images, mais qui aurait méritée à mon avis quelques belles coupes dans les longueurs inutiles, et un peu plus d'explications par rapport à l'enquête.
    Lire la suite
    En lire moins
  • catherineCM Posté le 13 Février 2022
    L’ouvrage a obtenu le grand prix du suspens psychologique 2019 qu’il mérite tout à fait, car pour ma part, j’ai découvert le serial killer à la page 704 alors que le livre en compte 778 ! Ce livre m’a été conseillé et m’a intéressée car la plupart de l’intrigue se passe à Brest, ma ville natale. J’ai eu beaucoup de plaisir à m’y retrouver dans les descriptions de l’auteur (trop détaillées d’après certains babéliotes, pas pour moi !). Les romans policiers durs comme celui-là ne sont pas ma tasse de thé. J’ai eu un peu de mal lors de la lecture de certaines descriptions crues des meurtres ou de la psychologie déviante de certains personnages. Mais l’écriture est fluide et j’ai fini par être tenue en haleine malgré tout.
  • nicofloch29 Posté le 8 Février 2022
    Un bon polar pour les amoureux de Brest et de voyage. On vit l'aventure a travers l'objectif de Yoran le personnage principal. Redécouvrez ou découvrez Brest grâce à ce roman. J'ai bien aimé malgré quelques longueurs et des descriptions interminables.
  • profileuse_criminal_lectrice Posté le 3 Octobre 2021
    🌧💧📷 " Armorican Psycho " Je ne connaissais pas l'auteur, mon époux m'a offert ses deux romans et pour l'instant, j'en ai lu qu'un, mais je sais que je vais lire le précédent très vite. Ce roman fut pour moi en tout point extra, moi, je me moque de la taille des livres fin, gros, ça ne me freine en aucun cas . Avec ce roman, j'ai été captivé du début à la fin, parce que cette façon de décrire Brest, les petites villes, ça rend une atmosphère prenante au roman et puis même si je vais beaucoup en Bretagne parce que je suis marié à un breton/italien bah y a des choses que j'ai découvertes et je ne connaissais pas. Oui, dans ce roman, j'ai voyagé à travers les yeux, j'ai imaginé, je me suis laissé porter. J'ai suivi Yoran à la recherche de son amie Claude et sur les traces de ce tueur " le tailleur de sel " et par moments, je ne voulais pas que le roman se termine. Parce que je l'ai suivi dans Brest avec son temps météo capricieuse et venteuse comme par dans le Loiret quand il pleut et aussi en Norvège temps froid à la recherche d'indices.... 🌧💧📷 " Armorican Psycho " Je ne connaissais pas l'auteur, mon époux m'a offert ses deux romans et pour l'instant, j'en ai lu qu'un, mais je sais que je vais lire le précédent très vite. Ce roman fut pour moi en tout point extra, moi, je me moque de la taille des livres fin, gros, ça ne me freine en aucun cas . Avec ce roman, j'ai été captivé du début à la fin, parce que cette façon de décrire Brest, les petites villes, ça rend une atmosphère prenante au roman et puis même si je vais beaucoup en Bretagne parce que je suis marié à un breton/italien bah y a des choses que j'ai découvertes et je ne connaissais pas. Oui, dans ce roman, j'ai voyagé à travers les yeux, j'ai imaginé, je me suis laissé porter. J'ai suivi Yoran à la recherche de son amie Claude et sur les traces de ce tueur " le tailleur de sel " et par moments, je ne voulais pas que le roman se termine. Parce que je l'ai suivi dans Brest avec son temps météo capricieuse et venteuse comme par dans le Loiret quand il pleut et aussi en Norvège temps froid à la recherche d'indices. Ce roman m'a rappelé l'émission sur france 3 la carte aux trésors, pourquoi cette comparaison. Car ici, plus je suivais Yoran dans sa quête d'indices, plus j'apprenais un fait historique, sur les bateaux, la ville, les marins, et plein d'autre chose, et plus je suivais un Yoran détermine, courageux et ambitieux, qui n'a vraiment peur de rien, il est prêt à tout dans sa quête de vérité. Oui, bien sûr, ici, je parle d'un tueur qui tue et de la pire des manière et le roman prend une tournure sanglante, mais ses meurtres ce n'est pas, je te balance sa là et pas d'explication, non, non, ici tout a son explication et c'est bluffant. On parle d'homme avec un grand H, qui par leur fonction hiérarchique, son passé du mauvais côte, son devenu des hommes mauvais où la noirceur à gagner leurs cœurs et ils ont font des choses ignobles, atroces et tout ça le joug d'un homme qui les a fait devenir ses disciples, un homme qui a pourri leurs cœurs, en sachant déjà qu'à la racine ses hommes était déjà gagné par le mal, il en a profiter et les a pervertie, comme lui. Franchement fabuleux du début à la fin ce roman, une total découverte, et encore un nouvel auteur à ajouter à ma bibliothèque.📷💧🌧
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.