Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377359547
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 420
Format : 10,8 x 17,7 mm

Arsène Lupin. Les huit coups de l'horloge

suivi de La demeure mystérieuse

Collection : Classique
Date de parution : 04/02/2021
Alors que Netflix diffuse une série inspirée des aventures d’Arsène Lupin, avec Omar Sy pour interpréter le personnage créé par Maurice Leblanc, Archipoche publie, dans une élégante édition collector, les meilleures aventures du gentleman cambrioleur. 
Monocle, haut-de-forme, fleur à la boutonnière et revolver en poche : depuis son apparition en 1905, la silhouette d’Arsène Lupin a effrayé et diverti des générations de lecteurs. Dandy et bagarreur, scélérat et charmeur, ce gentleman a sévi dans plus d’une vingtaine d’œuvres, nées de l’imagination de Maurice Leblanc (1864-1941).

En...
Monocle, haut-de-forme, fleur à la boutonnière et revolver en poche : depuis son apparition en 1905, la silhouette d’Arsène Lupin a effrayé et diverti des générations de lecteurs. Dandy et bagarreur, scélérat et charmeur, ce gentleman a sévi dans plus d’une vingtaine d’œuvres, nées de l’imagination de Maurice Leblanc (1864-1941).

En 1923, Arsène Lupin a délaissé son costume de cambrioleur pour celui de détective. Mais est-ce bien lui, ou le prince Rénine, qui s’éprend de la jeune Hortense ? Et qui, pour la séduire, promet de résoudre huit énigmes sanglantes – comme autant de coups d’horloge ?

Six ans plus tard, il mène cette fois l’enquête sur l’enlèvement d’une chanteuse, prisonnière d’un mystérieux châtelain et dépouillée de ses diamants avant d’être relâchée. Un scénario qui ne va pas tarder à se répéter...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377359547
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 420
Format : 10,8 x 17,7 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • migdal Posté le 20 Juin 2021
    Publié en 1923, ce recueil de huit nouvelles indépendantes s’insère au milieu des exploits d’Arsène Lupin, publiés entre 1905 et 1941, et met en scène le Price Rénine, chevalier servant de la gracieuse Hortense Daniels. Ici, pas de gentleman cambrioleur, mais un aristocrate astucieux et amoureux, qui met son génie au servie de sa belle et résout huit énigmes inégales mais souvent passionnantes. Ma préférée se déroule à Étretat, où vécut Maurice Leblanc, et voit «Thérèse et Germaine » se combattre lors du décès mystérieux de Monsieur d’Imbreval. Je ne suis peut-être pas tout à fait objectif, mais je considère que la Normandie est un écrin idéal pour les aventures contées par Maurice Leblanc (idem pour Michel Bussi) et que le sommet de son œuvre est ici près de l’aiguille creuse. Addictives sont aussi « La dame à la hache », « Au sommet de la tour » et « Au Dieu Mercure ». Un ouvrage qui offre une agréable détente, dans un contexte postérieur à la Grande Guerre, qui tolère un certain « relâchement moral » comme l’illustre « Des pas sur la neige » en envisageant le divorce de Madame de Gorne et son remariage avec Jérôme Vignal… Le lecteur est libre de... Publié en 1923, ce recueil de huit nouvelles indépendantes s’insère au milieu des exploits d’Arsène Lupin, publiés entre 1905 et 1941, et met en scène le Price Rénine, chevalier servant de la gracieuse Hortense Daniels. Ici, pas de gentleman cambrioleur, mais un aristocrate astucieux et amoureux, qui met son génie au servie de sa belle et résout huit énigmes inégales mais souvent passionnantes. Ma préférée se déroule à Étretat, où vécut Maurice Leblanc, et voit «Thérèse et Germaine » se combattre lors du décès mystérieux de Monsieur d’Imbreval. Je ne suis peut-être pas tout à fait objectif, mais je considère que la Normandie est un écrin idéal pour les aventures contées par Maurice Leblanc (idem pour Michel Bussi) et que le sommet de son œuvre est ici près de l’aiguille creuse. Addictives sont aussi « La dame à la hache », « Au sommet de la tour » et « Au Dieu Mercure ». Un ouvrage qui offre une agréable détente, dans un contexte postérieur à la Grande Guerre, qui tolère un certain « relâchement moral » comme l’illustre « Des pas sur la neige » en envisageant le divorce de Madame de Gorne et son remariage avec Jérôme Vignal… Le lecteur est libre de penser que le Prince Rénine et Arsène Lupin sont une seule et même personne et que le romancier commençait à être prisonnier de son héros après plus de quinze années de vie commune. Ces huit nouvelles seraient assurément de bons scénarios pour une série TV …
    Lire la suite
    En lire moins
  • Janelle2 Posté le 2 Mai 2021
    Arsène Lupin, alias le Prince Rénine comme il se fait appeler maintenant, évite à une jeune femme à la vie trop cloitrée, la fuite avec le premier venu. A la place il lui offre la liberté et 8 aventures qui seront pour lui l'occasion de briller aux yeux de la belle et des lecteurs. Nous retrouvons donc le fameux personnage qui met son intelligence et sa volonté non pas au service de son enrichissement personnel, mais au service de malheureux auxquels il apporte son aide dans des imbroglios que lui seul est capable de résoudre. Les huit histoires sont toutes très bien ficelées. La plus alambiquée est peut-être celle du jeune homme dont deux femmes se réclament la maternité. La plus sordide est celle de meurtres en série, déjà à cette époque. La plus inventive est peut-être celle du meurtre sans corps, à moins que ce ne soit la première avec l'horloge qui sonnera les 8 coups donnant leur titre au volume. Deux points m'ont cependant déplu dans le livre : d'une part la suffisance d'Arsène Lupin et la propension de l'auteur à mettre en avant la domination psychologique de son personnage principal sur les autres, commencent à m'agacer. D'autre part je me... Arsène Lupin, alias le Prince Rénine comme il se fait appeler maintenant, évite à une jeune femme à la vie trop cloitrée, la fuite avec le premier venu. A la place il lui offre la liberté et 8 aventures qui seront pour lui l'occasion de briller aux yeux de la belle et des lecteurs. Nous retrouvons donc le fameux personnage qui met son intelligence et sa volonté non pas au service de son enrichissement personnel, mais au service de malheureux auxquels il apporte son aide dans des imbroglios que lui seul est capable de résoudre. Les huit histoires sont toutes très bien ficelées. La plus alambiquée est peut-être celle du jeune homme dont deux femmes se réclament la maternité. La plus sordide est celle de meurtres en série, déjà à cette époque. La plus inventive est peut-être celle du meurtre sans corps, à moins que ce ne soit la première avec l'horloge qui sonnera les 8 coups donnant leur titre au volume. Deux points m'ont cependant déplu dans le livre : d'une part la suffisance d'Arsène Lupin et la propension de l'auteur à mettre en avant la domination psychologique de son personnage principal sur les autres, commencent à m'agacer. D'autre part je me demande si la représentation des femmes comme des être fragiles et inférieurs ne dépasse pas le simple cadre de l'époque. Dans tous les cas, Lupin n'a pas son faire-valoir récurrent comme beaucoup de grands héros : ici c'est l'héroïne, Hortense qui prend le rôle. Au final, même si j'apprécie toujours les histoires d'Arsène Lupin, j'ai quelques réserves sur ce tome et la manière dont l'auteur présente certains aspects.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Errant Posté le 21 Novembre 2020
    Le fil conducteur de ce roman est bien mince dans la mesure où Lupin, sous les traits du prince Rénine , cherche à conquérir une belle en la faisant participer à huit aventures pour lui prouver que la vie peut être pimentée. On pourrait donc considérer qu'il s'agit en fait de huit nouvelles très faiblement reliées entre elles. Ce qui n'ôte rien au plaisir de la lecture. Car ici ce n'est pas en gentleman cambrioleur qu'agit notre héros mais plutôt en redresseur de torts et en sauveur de dames en détresse. Toujours avec sa verve pétillante, sa confiance inébranlable, ses raisonnements impeccables. Le personnage séduit toujours autant, les intrigues sont intéressantes et leurs dénouements crédibles sans cependant avoir la profondeur des récits plus élaborés. Un opus qui mérite amplement sa place dans la série.
  • Roiben Posté le 5 Février 2020
    Giudizio non semplice né immediato per questo libro che in realtà è una raccolta, come lo è "L'agence Barnett et Cie" del resto. Ma mentre per quest'ultimo non avevo il minimo dubbio sul gradimento personale, per "Les huit coups de l'horologe" devo prendermi degli spazi. C'è uno dei tanti alterego di Lupin, uno di quelli estremamente affascinanti, al quale è ben difficile resistere. Quindi posso capire abbastanza bene i sentimenti della donna di turno. Lei è stata perfino ammirevole nel suo tentativo di guardare dall'altra parte per non cascarci. Purtroppo alla fine ha capitolato. Va detto che Lupin, qui Serge Renine, ci è andato giù pesante per accaparrarsi la sua preda. Lo ha fatto perché l'ha vista reticente e l'ha considerata alla stregua di una sfida personale, una sfida alle sue potenzialità di seduzione. Cielo, credo di essermi invaghita di Serge Renine! Che smacco!
  • vassia7178 Posté le 6 Novembre 2018
    L'un des événements les plus incompréhensibles de l'époque qui précéda la guerre fut certainement ce qu'on appela l'affaire de la Dame à la Hache.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    Archipoche

    Une édition collector d'Arsène Lupin préfacée par Michel Bussi

    Les éditions Archipoche rééditent, sous jaquette stylisée, six volumes rassemblant les plus célèbres aventures d’Arsène Lupin, dont L’Aiguille creuse et L’île aux trente cercueils. Dans sa préface, Michel Bussi explique comment Arsène Lupin fut à l’origine de sa vocation.

    Lire l'article