RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Au Bonheur des Dames

            Pocket
            EAN : 9782266205139
            Code sériel : 6032
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 528
            Format : 108 x 177 mm
            Au Bonheur des Dames

            Robert SCTRICK (Préface)
            Date de parution : 12/03/2010

            Édition présentée et commentée par Claude Aziza (Paris III) et Robert Strick (Paris VII).

            Alors que le second Empire invente les grands magasins, Octave Mouret, jeune provincial ambitieux, dirige son enseigne du Bonheur des Dames comme un « temple élevé à la folie dépensière de la mode ». Le commerce moderne...

            Édition présentée et commentée par Claude Aziza (Paris III) et Robert Strick (Paris VII).

            Alors que le second Empire invente les grands magasins, Octave Mouret, jeune provincial ambitieux, dirige son enseigne du Bonheur des Dames comme un « temple élevé à la folie dépensière de la mode ». Le commerce moderne vient de naître, dans l’élan démocratique des classes moyennes, avec sa frénésie publicitaire, sa loi du progrès, de la concurrence et du profit immédiat.
            Mouret règne en maître sur son empire de la soie et du ruban, machine à exciter les désirs des femmes, ruinant au passage les petits boutiquiers. Seule Denise Baudu, une jeune vendeuse venue de sa campagne, ose lui résister. Mais ni le séducteur chevronné ni la naïve employée ne comprennent qu’ils sont tombés amoureux l’un de l’autre…

            Lire avec le texte intégral et la préface
            Comprendre avec Les clés de l’œuvre
            20 pages pour aller à l’essentiel
            42 pages pour approfondir

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266205139
            Code sériel : 6032
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 528
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            4.80 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Didilit Posté le 24 Avril 2019
              La claque! Depuis le temps qu'il traîne dans ma PAL avec cette écriture petite, serrée et qui remplie bien les pages avec peu de marge... il fallait bien une pioche Babelio pour que je me décide! Rien que ça ? Oui, rien que ça! Dans les classiques, je me le mets à la hauteur de "Jane Eyre"! "Au Bonheur des Dames", c'est beaucoup d'éléments à la fois. C'est un roman qui exprime avec brio la mutation profonde de toute une société française mais avant tout parisienne, bouleversée dans ses valeurs et dans son rapport à la consommation et à la surconsommation. C'est une satire sociale de la fin du XIXème siècle sur bien des aspects et un témoignage de la vie quotidienne de l'époque (statut social, place des femmes, loisirs, mœurs, etc, etc...) Le personne principal est sans conteste le magasin que l'on sent évoluer, tout avaler, vivre jour et nuit et grossir jusqu'à tout emporter. C'est une galerie de personnage secondaires tous plus dignes d'intérêt les uns que les autres. Le personnage de Denise, cette jeune orpheline provinciale et pauvre dans le grand Paris moderne et celui de Mouret homme d'affaire sans peur et de génie, ce virtuose du commerce sont si forts... La claque! Depuis le temps qu'il traîne dans ma PAL avec cette écriture petite, serrée et qui remplie bien les pages avec peu de marge... il fallait bien une pioche Babelio pour que je me décide! Rien que ça ? Oui, rien que ça! Dans les classiques, je me le mets à la hauteur de "Jane Eyre"! "Au Bonheur des Dames", c'est beaucoup d'éléments à la fois. C'est un roman qui exprime avec brio la mutation profonde de toute une société française mais avant tout parisienne, bouleversée dans ses valeurs et dans son rapport à la consommation et à la surconsommation. C'est une satire sociale de la fin du XIXème siècle sur bien des aspects et un témoignage de la vie quotidienne de l'époque (statut social, place des femmes, loisirs, mœurs, etc, etc...) Le personne principal est sans conteste le magasin que l'on sent évoluer, tout avaler, vivre jour et nuit et grossir jusqu'à tout emporter. C'est une galerie de personnage secondaires tous plus dignes d'intérêt les uns que les autres. Le personnage de Denise, cette jeune orpheline provinciale et pauvre dans le grand Paris moderne et celui de Mouret homme d'affaire sans peur et de génie, ce virtuose du commerce sont si forts et complexes, si opposés qu'ils ne peuvent que s'attirer. La pureté, la vertu et le courage face au pouvoir, l'orgueil et l'ambition... Romantique!!! (pour les canons de l'époque bien sûr!!!)
              Lire la suite
              En lire moins
            • marguerite18 Posté le 25 Mars 2019
              Denise Baudu monte de province à Paris avec ses deux frères dans l'espoir de trouver de l'embauche chez son oncle qui tient un magasin de tissu. Mais celui-ci périclite à cause de la concurrence acharnée que lui livre, ainsi qu'aux autres boutiques du quartier, la grande enseigne appartenant à Octave Mouret, "Au bonheur des dames". Denise sera engagée comme vendeuse dans ce grand magasin et y gravira les échelons, aidée par l'amour que lui porte son patron. Denise est une héroïne toute de courage et de pureté, intelligente, ayant pris résolument le parti de la modernité. L'organisation de ce vaste commerce, la vie des employés, les clientes sont minutieusement décrits. Mais, comme toujours chez Zola, le réalisme est dépassé par un souffle puissant, du registre du fantastique. L'enseigne du "Bonheur" est une immense machine, une sorte de monstre qui fascine les acheteuses et leur fait perdre la tête; il dévore les boutiques avoisinantes, dont on suit l'agonie. Il conduira même à la mort la cousine de Denise, promise en mariage à un commis du magasin paternel, mais abandonnée au profit d'une vendeuse du commerce maudit.
            • bookaddict02 Posté le 11 Mars 2019
              Un livre tout simplement magnifique pour moi c’est celui que je préfère et que j’ai plaisir à relire et pour ne rien gâcher ce n’est pas un drame. Une magnifique histoire d’amour avec en décor l’ouverture d’un grand magasin ou l’on trouve de tout des meubles aux moindres colifichets. Dans ce roman Emile Zola nous fait découvrir le monde des grands magasins et la mort du coup des petits commerces alentours.
            • pit31 Posté le 17 Février 2019
              Très bon roman de Emile Zola. Ce roman fait apparaître les conditions de vie au 19ème siècle, qui n'était pas facile du tout et notamment pour les femmes. J'ai été enthousiaste le lire. J'aurais bien voulu vivre à ce siècle car la vie devait être plus simple, mais d'un autre côté vivre maintenant est assez facile avec toute la modernité. Je le lirais à nouveau avec plaisir
            • Vazov Posté le 3 Février 2019
              L'un de mes préférés de Zola. Ce superbe roman d'Emile Zola nous décrit les effets multiples d'une mutation économique: la montée en puissance des grandes enseignes au détriment des petits commerces. La force du roman vient evidemment de l'absence de parti pris de l'auteur qui met en valeur le caractère équivoque du phénomène. On est loin d'un ouvrage de propagande! De plus ce roman conserve une grande actualité au vu des mutations économiques actuelles. Indispensable.
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.