Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266298209
Code sériel : 17595
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

Au cœur du solstice

Date de parution : 13/06/2019
Grenoble, mois de juin. Le corps d'une jeune femme est découvert dans l'ancien baptistère. Très vite, l'autopsie révèle que l'assassin a retiré le cœur de sa victime. Quelques jours plus tard, un second cadavre va plonger la ville dans la psychose. Meurtres rituels ? Actes d'un dément ?
Saisis de l'enquête,...
Grenoble, mois de juin. Le corps d'une jeune femme est découvert dans l'ancien baptistère. Très vite, l'autopsie révèle que l'assassin a retiré le cœur de sa victime. Quelques jours plus tard, un second cadavre va plonger la ville dans la psychose. Meurtres rituels ? Actes d'un dément ?
Saisis de l'enquête, le capitaine Nadia Barka et son équipe ne disposent d'aucun indice, si ce n'est du témoignage surprenant de Julien Lombard, qui se dit averti des disparitions et des meurtres par d'étranges visions. Mythomane, illuminé ou piste providentielle ? La policière, en proie au doute, va devoir s'appuyer sur des alliés parfois singuliers pour tenter de stopper ce tueur à l'efficacité redoutable.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266298209
Code sériel : 17595
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • collectifpolar Posté le 9 Juillet 2020
    Grenoble, juin 2013. Le capitaine Barka enquête après la découverte du corps d'une femme au coeur arraché. Lorsqu'un deuxième cadavre est retrouvé, la ville plonge dans la psychose. La jeune capitaine Nadia Barka ne trouve qu'une seule piste, un illuminé persuadé de connaître à l'avance les futurs meurtres. La vanité est un vilain défaut et l'auteur le prouve ici avec brio. Jacques Vandroux est un conteur et on ne peut qu'être pris dans ses filets quand on débute un de ces romans. Un cran en dessous du "Projet Anastasis" (à mon goût, attention !! ) qui, lui, est très abouti et présage de futures publications bien alléchantes. Une intrigue bâtie avec soin, des personnages attachants, tout ce qui fait un bon thriller. Vous en reprendrez bien un autre morceau ? Je prolongerai volontiers l'aventure avec cet auteur.
  • fabricelecoqfoto Posté le 14 Mai 2020
    Très sympa, qui se laisse lire aisément et nous fait vivre un enquête complexe.
  • Verdorie Posté le 10 Janvier 2019
    Un polar initialement auto-édité en 2013, récemment réédité aux Éds. Robert Laffont et dont le titre et la couverture sont particulièrement bien choisis. L’intrigue policière, teintée de surnaturel, se déroule au mois d’un juin caniculaire, à Grenoble (où le lecteur visitera plusieurs anciens sites religieux, dont le fameux baptistère), et ses environs. Aux deux femmes assassinées, juste avant le solstice, le tueur a retiré le cœur... Avant chacun de ses meurtres, Julien, (encore naïf) ingénieur informatique trentenaire, a eu une vision d’une attirante fille, vêtue de blanc... Le capitaine Nadia Barka prend les propos visionnaires de Julien au sérieux et suit alors ses propres intuitions (féminines) afin de traquer un meurtrier qui semblerait avoir un long passé sombre. Beaucoup de personnages (dans les équipes de flics entourant Nadia, mais aussi ceux -tout aussi nombreux- impliqués dans l’histoire de Julien) ainsi que des à-côtés du récit principal étoffent ce roman mais ne l’étouffent pas ! Un style d’écriture naturel et bon nombre de dialogues (parfois un peu bavards mais dans lesquels l’humour ne manque pas) en font un thriller agréable à lire, mais surtout accrocheur et galvanisant. Même si j’ai un peu déploré quelques facilités (des « ingrédients » qui arrivent -par hasard-... Un polar initialement auto-édité en 2013, récemment réédité aux Éds. Robert Laffont et dont le titre et la couverture sont particulièrement bien choisis. L’intrigue policière, teintée de surnaturel, se déroule au mois d’un juin caniculaire, à Grenoble (où le lecteur visitera plusieurs anciens sites religieux, dont le fameux baptistère), et ses environs. Aux deux femmes assassinées, juste avant le solstice, le tueur a retiré le cœur... Avant chacun de ses meurtres, Julien, (encore naïf) ingénieur informatique trentenaire, a eu une vision d’une attirante fille, vêtue de blanc... Le capitaine Nadia Barka prend les propos visionnaires de Julien au sérieux et suit alors ses propres intuitions (féminines) afin de traquer un meurtrier qui semblerait avoir un long passé sombre. Beaucoup de personnages (dans les équipes de flics entourant Nadia, mais aussi ceux -tout aussi nombreux- impliqués dans l’histoire de Julien) ainsi que des à-côtés du récit principal étoffent ce roman mais ne l’étouffent pas ! Un style d’écriture naturel et bon nombre de dialogues (parfois un peu bavards mais dans lesquels l’humour ne manque pas) en font un thriller agréable à lire, mais surtout accrocheur et galvanisant. Même si j’ai un peu déploré quelques facilités (des « ingrédients » qui arrivent -par hasard- au bon moment, p.e.) et que la facette surnaturelle ne m’as pas réellement convaincue (je suis peut-être trop cartésienne ?), je me suis, par contre, rapidement attachée aux rôles féminins (Nadia et sa solitude, Sophie, copine de Julien, et sa joie de vivre...) et je les ai laissé, avec une pointe de regret, après le « Happy End » qui clôt ce polar par ailleurs imprégné par la folie de quelques illuministes « inspirés ».
    Lire la suite
    En lire moins
  • purgi89 Posté le 11 Septembre 2018
    Je continue dans les valeurs sûres avec ce polar de Jacques Vandroux. Valeur sûre car je n'ai encore jamais été déçue avec un livre de Jacques. Et ce dernier ne fait pas exception à la règle! Dès les premières pages, je sens que je vais encore passer un excellent moment. J'avais adoré les deux premiers polars de l'auteur (voir mes chroniques en fin d'article) et il me tardait de me plonger dans celui-ci. Jacques Vandroux aime commencer ses histoires avec un prologue qui se déroule dans le passé. Ce prologue nous tient en haleine. Une femme enceinte est poursuivie par des hommes et se cache pour leur échapper. Nous savons que cette femme aura un lien avec l'enquête que les enquêteurs devront résoudre. De nos jours, une femme est retrouvée morte dans le baptistère. En apparence, aucune trace sur elle. Mais lorsque le médecin pratique l'autopsie, il se rend compte qu'on lui a retiré le cœur. Pour Nadia Barka, une enquête longue et fastidieuse commence. Lorsqu'un homme se présente au commissariat et déclare avoir vu en rêve le meurtre, Nadia est tout d'abord sceptique. Mais elle va vite croire le jeune homme surtout lorsqu'un deuxième corps est découvert. Julien Lombard va avoir un rôle primordial dans cette affaire. Nadia est encore hantée... Je continue dans les valeurs sûres avec ce polar de Jacques Vandroux. Valeur sûre car je n'ai encore jamais été déçue avec un livre de Jacques. Et ce dernier ne fait pas exception à la règle! Dès les premières pages, je sens que je vais encore passer un excellent moment. J'avais adoré les deux premiers polars de l'auteur (voir mes chroniques en fin d'article) et il me tardait de me plonger dans celui-ci. Jacques Vandroux aime commencer ses histoires avec un prologue qui se déroule dans le passé. Ce prologue nous tient en haleine. Une femme enceinte est poursuivie par des hommes et se cache pour leur échapper. Nous savons que cette femme aura un lien avec l'enquête que les enquêteurs devront résoudre. De nos jours, une femme est retrouvée morte dans le baptistère. En apparence, aucune trace sur elle. Mais lorsque le médecin pratique l'autopsie, il se rend compte qu'on lui a retiré le cœur. Pour Nadia Barka, une enquête longue et fastidieuse commence. Lorsqu'un homme se présente au commissariat et déclare avoir vu en rêve le meurtre, Nadia est tout d'abord sceptique. Mais elle va vite croire le jeune homme surtout lorsqu'un deuxième corps est découvert. Julien Lombard va avoir un rôle primordial dans cette affaire. Nadia est encore hantée par une ancienne affaire non résolue où elle a failli y laisser sa santé. Ses supérieurs ont peur qu'elle se perde de nouveau dans une enquête compliquée. Dans ce polar, le personnage de Nadia est parfaitement décortiqué. J'ai appris à connaître ce personnage torturé que j'avais rencontré dans Le Sceau des sorcières. Il m'en a été d'autant plus attachant. L'enquête est vraiment prenante. J'ai suivi la traque du meurtrier avec une grande impatience. Ce polar est parfaitement orchestré. L'auteur va nous présenter le tueur et son dessein au fur et à mesure de l'histoire. Le style est toujours addictif. Les pages se tournent sans que l'on s'en rende compte. Tout est là pour qu'on ne puisse pas lâcher notre livre. J'ai aimé la petite touche de paranormal dans cette histoire. Curieusement elle donne à cette histoire un grand avantage. Aucun temps mort ni longueur dans cette histoire. Encore une fois, Jacques Vandroux nous offre un excellent polar. C'est un coup de cœur en ce qui me concerne. Si vous ne connaissez pas encore ses livres, je vous conseille de foncer les découvrir, vous ne serez pas déçu!
    Lire la suite
    En lire moins
  • MarieLaureS Posté le 21 Juillet 2018
    Mon 1er de Jacques Vandroux, je le recommande fortement. J’ai adoré l’histoire (avec laquelle j’ai des points communs, je suis née un jour de solstice et j’ai séjourné à Villards-de-Lans). Hormis ces anecdotes, c’est un excellent thriller où le capitaine Nadia Barka et toute son équipe nous entraîne dans une aventure où suspense et intrigue sont au rendez-vous. Un aspect historique voir ésotérique intéressant avec un soupçon de paranormal. J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir Grenoble sous un nouveau jour… Un auteur à suivre.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.