Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264074393
Code sériel : 5474
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Au loin

Christine BARBASTE (Traducteur)
Date de parution : 05/09/2019
La traversée des États-Unis à pied va transformer Håkan, un jeune homme suédois, en légende. Entre rencontre et nature, le Nouveau Monde est une terre hostile et Hakan devient un nouveau Gulliver.
Le jeune suédois Håkan Söderström débarque en Californie, seul et sans le sou. Il n’a qu’un but : retrouver son frère Linus à New York. Il va alors entreprendre la traversée du pays à pied — remontant à contre-courant le flot des migrants qui se ruent vers l’ouest. Les caravanes... Le jeune suédois Håkan Söderström débarque en Californie, seul et sans le sou. Il n’a qu’un but : retrouver son frère Linus à New York. Il va alors entreprendre la traversée du pays à pied — remontant à contre-courant le flot des migrants qui se ruent vers l’ouest. Les caravanes se succèdent et les embûches aussi. Trop souvent, la nature et les hommes essaieront de le tuer. Håkan croise ainsi la route de personnages truculents et souvent hostile : une tenancière de saloon, un naturaliste original, des fanatiques religieux, des arnaqueurs, des criminels, des Indiens, des hommes de lois… Håkan devient peu à peu un héros malgré lui, et sa légende de géant grandit, tandis que se joue à distance l’histoire de l’Amérique. Håkan n’a plus d’autres choix
que de se réfugier loin des hommes, au coeur du désert, pour ne plus être étranger à lui-même et aux autres.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264074393
Code sériel : 5474
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mathildecotton38 Posté le 29 Mai 2020
    Quel roman étrange que ce western à l'envers où l'auteur se joue de tous les clichés du genre, de la fièvre de l'or, aux Indiens en passant par la tenancière de saloon, les déserts, les canions, les fous de dieu et les trappeurs. Roman d'apprentissage désabusé et mélancolique, conte, roman philosophique, c'est vraiment un ovni jubilatoire. Dans une langue très imagée, ce qui ne gâte rien. Et le rêve américain aux oubliettes ! "L'horizon était la corde qui les pendrait tôt ou tard"...
  • fred0873 Posté le 12 Mai 2020
    Compte tenu des commentaires, j'avais beaucoup d'attentes concernant ce livre et surtout après avoir lu Lonesome Dove et Les frères Sisters. Le pitch de départ est assez intéressant, 2 jeunes hommes décident de partir pour New York pour découvrir le nouveau monde. Seulement voilà, tout ne sen passe pas comme prévu et Hakan va se retrouver tout seul et les ambitions de découverte vont rapidement laisser la place à la recherche du frère, puis en une fuite interminable... Au fur et à mesure de ses rencontres, sa notoriété grandit mais d'autres voudront sa peau car la rumeur va transformer la vérité. Si j'ai bien aimé l'idée de traverser les Etat-Unis à contre courant et la rencontre des personnages hauts en couleurs, j'ai moins aimé l'idée de fuite de la civilisation qui m'a pas mal ennuyé. Il faut avouer que pendant ses périodes d'isolement, il ne se passe pas grand chose, le temps passe, les jours, les années se suivent et se ressemblent jusqu'au moment où un événement le fera sortir de sa tanière. Au final, un roman que j'ai bien aimé mais dont j'ai trouvé certains passages ennuyeux. Pour ce qui est de l'épopée en elle-même, LISEZ Lonesome Dove, il n'y a pas mieux... Compte tenu des commentaires, j'avais beaucoup d'attentes concernant ce livre et surtout après avoir lu Lonesome Dove et Les frères Sisters. Le pitch de départ est assez intéressant, 2 jeunes hommes décident de partir pour New York pour découvrir le nouveau monde. Seulement voilà, tout ne sen passe pas comme prévu et Hakan va se retrouver tout seul et les ambitions de découverte vont rapidement laisser la place à la recherche du frère, puis en une fuite interminable... Au fur et à mesure de ses rencontres, sa notoriété grandit mais d'autres voudront sa peau car la rumeur va transformer la vérité. Si j'ai bien aimé l'idée de traverser les Etat-Unis à contre courant et la rencontre des personnages hauts en couleurs, j'ai moins aimé l'idée de fuite de la civilisation qui m'a pas mal ennuyé. Il faut avouer que pendant ses périodes d'isolement, il ne se passe pas grand chose, le temps passe, les jours, les années se suivent et se ressemblent jusqu'au moment où un événement le fera sortir de sa tanière. Au final, un roman que j'ai bien aimé mais dont j'ai trouvé certains passages ennuyeux. Pour ce qui est de l'épopée en elle-même, LISEZ Lonesome Dove, il n'y a pas mieux pour découvrir les grands espaces.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Isidoreinthedark Posté le 23 Avril 2020
    Jeune paysan suédois, Häkan perd la trace de son grand frère Linus lors de la traversée qui le conduit par erreur en Californie, et non à New York, but du grand voyage entrepris par les deux frères. A la fois perdu et débrouillard, l'adolescent a désormais pour unique projet de mener la traversée des Etats-Unis à rebours afin de retrouver son aîné protecteur. En chemin vers l'est, Häkan croise des familles happées par la folie de la ruée vers l'or, une femme sombre, mystérieuse et maléfique qui le kidnappera un temps, un biologiste positiviste à la recherche de la cellule originelle nichée dans la moiteur des déserts salés, et surtout la route de la conquête de l'ouest qui mène les convois de côlons européens arrivés sur la côte Est vers la Californie. C'est en prenant la défense d'un groupe de côlons conduits par un chef au charisme trompeur, attaqués par des "frères" déguisés en faux indiens, que le destin de l'immense Häkan prendra un tour définitif, en même temps que se forgera sa légende... Désormais surnommé le Hawk, le géant suédois poursuivra inlassablement sa route à l'écart de sentiers battus, au cœur des ténèbres des grands espaces américains, des prairies à... Jeune paysan suédois, Häkan perd la trace de son grand frère Linus lors de la traversée qui le conduit par erreur en Californie, et non à New York, but du grand voyage entrepris par les deux frères. A la fois perdu et débrouillard, l'adolescent a désormais pour unique projet de mener la traversée des Etats-Unis à rebours afin de retrouver son aîné protecteur. En chemin vers l'est, Häkan croise des familles happées par la folie de la ruée vers l'or, une femme sombre, mystérieuse et maléfique qui le kidnappera un temps, un biologiste positiviste à la recherche de la cellule originelle nichée dans la moiteur des déserts salés, et surtout la route de la conquête de l'ouest qui mène les convois de côlons européens arrivés sur la côte Est vers la Californie. C'est en prenant la défense d'un groupe de côlons conduits par un chef au charisme trompeur, attaqués par des "frères" déguisés en faux indiens, que le destin de l'immense Häkan prendra un tour définitif, en même temps que se forgera sa légende... Désormais surnommé le Hawk, le géant suédois poursuivra inlassablement sa route à l'écart de sentiers battus, au cœur des ténèbres des grands espaces américains, des prairies à l'immensité vertigineuse, traversant les montagnes et les tempêtes glacées des hivers qui se succèdent, les canyons rougeoyants et les étés brûlants. Il affrontera les prédateurs des plaines et forêts, et devra à nouveau faire face à l'implacable noirceur de ses congénères... Roman inclassable et étrange, "Au loin" revisite la conquête de l'ouest comme on visite un cirque peuplé de bêtes de foire, de nains malfaisants, d'animaux monstrueux et donne parfois l'impression de plonger dans la folie apocalyptique et surréaliste de la célèbre chanson de Dylan, "Desolation Row" : "They're selling postcards of the hanging, they're painting the passports brown, the circus is in Town". Malgré une structure narrative très classique, le livre fait évidemment songer aux "Frères Sisters" de Patrick de Witt, même s'il n'en a ni l'ironie mordante ni le second degré, car il fait exploser lui aussi le mythe du Western à la dynamite. Au fond, le roman d'Hernan Diaz nous touche surtout par sa profondeur et son ambition sans faux-semblants, celle d'une ode à la résilience admirable d'un homme injustement condamné à une forme de solitude extrême, un héros au coeur pur, plein de candeur et de sagesse, qui traverse à rebours la face sombre du rêve américain...
    Lire la suite
    En lire moins
  • veroherion Posté le 18 Février 2020
    Un livre un peu linéaire. Le personnage va de l'avant. Il avance tout au long du roman d'abord à la recherche de son frère, puis en quête d'un lieu où vivre en paix. Il fait des rencontres, parfois attachantes, souvent violentes. Un garçon perdu qui semble ne jamais devenir adulte tant la solitude l'enferme et l'empêche d'évoluer vraiment. Il va de découverte en découverte mais tout semble biaisé par les premières impressions qu'il a eues et la peur de l'autre qui s'est inscrite en lui. Ce roman ressemble à une quête d'identité où la quête prend complètement le pas sur une identité qui ne peut se trouver. On avance, on avance, la terre tourne, les pages se succèdent, le monde s'ouvre et l'on reste sur une immense impression de vide comme tous ces déserts qui sont traversés, ses plaines infinies... Et ce personnage presque mythologique, qui n'en finit pas de grandir... Vers où, vers qui, pourquoi ? On respire l'inanité de l'existence...
  • hsutt Posté le 16 Février 2020
    l'une de mes lectures préférées récentes

les contenus multimédias

Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…