Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266293754
Code sériel : J3218
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 208
Format : 108 x 177 mm

Aux délices des anges

Anne Guitton (Traducteur)
Date de parution : 06/06/2019
Après le succès des Filles au chocolat et Miss pain d’épices, une nouvelle comédie romantique de Cathy Cassidy en poche chez PKJ !
Il suffit parfois de pousser une porte pour changer sa vie… Et si c’était la porte d’une pâtisserie ?
Je m’appelle : Anya
Mon âge : 13 ans
Je suis : tout juste arrivée de Pologne
Mon style : vieil uniforme acheté d’occasion
Je rêve : de commencer une vie géniale en Angleterre
Mon problème :...
Il suffit parfois de pousser une porte pour changer sa vie… Et si c’était la porte d’une pâtisserie ?
Je m’appelle : Anya
Mon âge : 13 ans
Je suis : tout juste arrivée de Pologne
Mon style : vieil uniforme acheté d’occasion
Je rêve : de commencer une vie géniale en Angleterre
Mon problème : rien ne se passe comme prévu, ni la vie en Angleterre, ni ma relation avec Dan, ce garçon rebelle pour qui je craque malgré moi…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266293754
Code sériel : J3218
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 208
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • justeoce Posté le 17 Mai 2020
    J'ai adoré ce livre fort en émotions ! J'ai adoré suivre Anya dans ses aventures et dans sa découverte de l'Angleterre. Ce livre est vraiment magnifique, je n'ai jamais lu un livre aussi beau et émouvant ! Gros coup de cœur !
  • Aurore666 Posté le 19 Février 2020
    Anya est une jeune polonaise qui habite à Cracovie avec sa famille. Son père, lui vit en Grande-Bretagne, à Liverpool, depuis plusieurs années. Il s'y est rendu afin de trouver du travail et de leur offrir une meilleure vie. Alors que tout semble lui sourire, il fait revenir sa famille auprès de lui. Mais la vie en Angleterre sera-t-elle aussi idyllique que rêvée? En tout cas, il faudra s'habituer à un nouveau pays, une nouvelle langue, un nouveau collège, de nouveaux profs et camarades de classe... Beaucoup de nouveautés pour Anya et sa petite soeur... Sauront-elles s'intégrer malgré la barrière de la langue et de la culture? Et si ça ne fonctionnait pas, comment retrouver leur place dans un pays qu'elles ont quitté? Le reste de mon avis se trouve sur le blog!
  • melajeh Posté le 16 Janvier 2020
    Derrière la couverture sucrée et colorée, se cache en réalité l'histoire d'une jeune immigrante polonaise qui débarque avec sa famille en Angleterre. Elle découvre alors que loin de la vie rêvée avant le déménagement, son intégration est loin d'être facile que ce soit avec ses camarades ou pour sa famille qui vit dans des conditions précaires. C'est conte moderne, moins superficiel qu'on ne pourrait l'imaginer même si la fin, un peu prévisible, ravira le cœur des plus romantiques. Dès 12 ans.
  • Tetsu_ko Posté le 24 Août 2019
    La couverture de ce livre est magnifique ! Je suis les aventures des personnages des romans de Cathy Cassidy, mais la couverture m'a vraiment poussée à acheter "Aux Délices des anges". Dès les premières pages, je me suis tout de suite attachée à Anya car l'auteure a un type d'écriture tellement incroyable que j'aime tout de suite les personnages ! On y est attachés car le roman est au point de vue interne, mais aussi parce que le ressenti de la protagoniste est très bien décrit ! Les personnages secondaires ne sont pas de trop, et la lecture est fluide !
  • Khalya Posté le 13 Juillet 2019
    Dans « Miss Pain d’épices », seul autre livre de Cathy Cassidy que j’ai lu à ce jour, on suivait Cannelle, qui se cherche après avoir connu le harcèlement scolaire. Dans « Aux délices des anges », on va rencontrer Anya, une jeune polonaise qui doit quitter son pays avec sa mère et sa petite sœur pour rejoindre son père en Angleterre où il a lui-même émigré depuis 3 ans. Anya parle mal l’anglais, ce qui l’isole de ses camarades de classe qui ne sont pas tendres avec elle et qui se moquent d’elle. Les enfants plus jeunes étant moins préoccupé ce genre de choses, la petite sœur d’Anya a moins de difficultés à se faire des amies, mais son pays et sa famille lui manquent. Si je me suis assez vite attachée aux filles et à leur mère, j’ai eu plus de mal avec le père. Au quotidien c’est un homme gentil et agréable mais je l’ai trouvé assez égoïste. Déjà, il a voulu partir en Angleterre alors que la famille avait une vie, pas luxueuse, mais normale, en Pologne. Ensuite, alors qu’il était convenu qu’il attendrait d’avoir un travail et un lieu de vie convenable pour que sa femme et ses... Dans « Miss Pain d’épices », seul autre livre de Cathy Cassidy que j’ai lu à ce jour, on suivait Cannelle, qui se cherche après avoir connu le harcèlement scolaire. Dans « Aux délices des anges », on va rencontrer Anya, une jeune polonaise qui doit quitter son pays avec sa mère et sa petite sœur pour rejoindre son père en Angleterre où il a lui-même émigré depuis 3 ans. Anya parle mal l’anglais, ce qui l’isole de ses camarades de classe qui ne sont pas tendres avec elle et qui se moquent d’elle. Les enfants plus jeunes étant moins préoccupé ce genre de choses, la petite sœur d’Anya a moins de difficultés à se faire des amies, mais son pays et sa famille lui manquent. Si je me suis assez vite attachée aux filles et à leur mère, j’ai eu plus de mal avec le père. Au quotidien c’est un homme gentil et agréable mais je l’ai trouvé assez égoïste. Déjà, il a voulu partir en Angleterre alors que la famille avait une vie, pas luxueuse, mais normale, en Pologne. Ensuite, alors qu’il était convenu qu’il attendrait d’avoir un travail et un lieu de vie convenable pour que sa femme et ses filles viennent le rejoindre, il a décidé qu’elles devaient venir parce qu’elles lui manquent, obligeant ainsi sa femme à quitter son travail et a trouver des ménages à faire puisque son faible niveau d’anglais ne lui permet pas de trouver mieux et tout ça pour maintenir la barque à flot. Puis, aux premières difficultés, il décide de retourner en Pologne, sans égard pour ses filles qui s’étaient entretemps adaptées. Puis, il change encore d’avis. Ce n’est pas tant ses interrogations et changement d’avis qui m’ont gênée, parce que je me doute qu’émigrer n’est pas chose aisée, mais ce qui m’a profondément dérangée, c’est qu’à AUCUN MOMENT dans l’histoire il ne demande l’avis de son épouse. Pourtant ses décisions impactent toute la famille, j’aurais aimé le voir un peu plus préoccupé des sentiments de sa famille. J’ai trouvé les filles bien plus tenaces et courageuses que père, malgré les difficultés et l’isolement culturel. Anya se fait des amis qui sont tous très stéréotypés. Ce sont des marginaux et, si leur description et caractères manquent de subtilité, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un roman jeunesse. Si le but était bien de délivrer un message de tolérance, on peut dire que le but est atteint. C’était une petite lecture globalement sympathique, même si tout était un peu facile, manquait de profondeur et se termine un peu à la Disney.
    Lire la suite
    En lire moins
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.