Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221189191
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 110 x 177 mm

Avant, j'avais deux seins

Date de parution : 01/10/2015

Un cancer du sein, ça surprend, un second encore plus.
Dans un tourbillon d’émotions, de rires et de larmes, Delphine Apiou en fait la chronique sans concession. Comment annoncer son cancer à sa famille (« Papa, maman, devinette : qu’est-ce qui est rond et qui ne grossit que dans un...

Un cancer du sein, ça surprend, un second encore plus.
Dans un tourbillon d’émotions, de rires et de larmes, Delphine Apiou en fait la chronique sans concession. Comment annoncer son cancer à sa famille (« Papa, maman, devinette : qu’est-ce qui est rond et qui ne grossit que dans un seul sein ? »), comment le cacher à son banquier (« Non, non, ça va, je suis juste un peu fatiguée… Je signe où pour le prêt ? »), comment résister aux réactions loufoques des copains (« Fais voir ton nichon… Ouais, c’est moche, mais il t’en reste un autre. »), comment parler avec le corps médical (« Il y a bien deux m à mammectomie ? »)… ? Surtout, Delphine Apiou aborde, sans détour, la question : la rencontre amoureuse est-elle compatible avec la reconstruction mammaire ?
Hilarant, débordant de verve et d’énergie, son livre clame que la vie continue malgré l’épreuve.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221189191
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 110 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lealeh Posté le 31 Août 2019
    Avec humour et tendresse Delphine Apiou aborde son épreuve face au cancer. De la perte de ses seins aux rencontres avec les docteurs puis les hommes, elle nous fait rire de tout.
  • Bluedays Posté le 4 Août 2018
    J'ai appris beaucoup grâce à ce livre. C'est vraiment positif, ça fait sourire quand bien même c'est un sujet sérieux. Ici on aborde des aspects diffèrents de d habitude, on y voit la vie plus que la maladie.
  • Jmlyr Posté le 10 Juin 2017
    Un cancer, ça va Trois cancers, bonjour les dégâts. Slogan que l'on pourrait reprendre, car cette jeune femme nous conte ses malheurs avec beaucoup de dérision, la vie continue, mais oui ! L'écriture est souvent thérapeutique, après coup, une fois le combat terminé, pour mieux s'en éloigner. Mais je retiendrai, une fois de plus, que l'humour sauve. L'humour salutaire, meilleur moyen aussi de raconter aux autres sans tomber dans le pathos. Juste dire, et puis en rire.
  • sblsociety Posté le 29 Octobre 2016
    Difficile de ne pas se projeter dans ce livre surtout lorsque l'on est une femme. On constate que cette femme à gagner le gros lot de la vie (ironie du sort). Quel est le but d'une femme? La quête de son existence??? Pourquoi pas prolonger la vie, tout simplement... Or, elle est touchée par la solitude d'une femme célibataire sans enfant puis foudroyée par deux cancers d'une part, par l'Hystérectomie suivi de l'ablation d'un sein. Quoi que de plus difficile à vivre pour une femme!!! Elle surmonte, toutefois ces épreuves avec succès et une répartie sans faille, faisant face à la maladresse et la méconnaissance d'autrui. Sa plus grosse crainte reste l'affrontement des hommes, leur regard, leur jugement face à sa perte de féminité (selon son sentiment), et par conséquent la possibilité de vivre une vraie histoire sentimentale. Néanmoins, elle ne perd pas espoir, car comme on le dit si bien "l'espoir fait vivre!!"
  • Exquimots Posté le 5 Février 2016
    « Avant, j’avais deux seins » est un récit autobiographique, sous la forme de chroniques humoristiques. Son récit est accompagné de règles d’or très intéressantes, qui dédramatisent un peu la lecture. Il est aussi agrémenté de quelques photos afin d’illustrer son propos. « Règle d’or numéro 1 : si un jour un médecin vous propose un café, ce qui suit n’est en général pas une bonne nouvelle. S’il vous propose une vodka, partez en courant. Règle d’or numéro 2 : si un médecin pense que vous serez mieux assis pour en parler, ça n’annonce rien de bon. S’il dit : « Allongez-vous », évanouissez-vous tout de suite. » Comme beaucoup de femmes dans ce cas, elle se pose des questions délicates mais légitimes : comment l’annoncer à ses proches ? Comment garder une sexualité après une ablation ? Peut-on toujours provoquer le désir chez l’homme ? Pour clôturer cette lecture en beauté, l’auteur termine son récit par une magnifique déclaration d’amour à l’homme qu’elle n’a pas encore rencontré. Meilleur qu’un remède contre la morosité, ce roman a le don de balayer tous vos petits tracas. Après cette lecture, c’est certain, vous verrez la vie en rose ! Salutations d’Exquimots !
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.