Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259305396
Code sériel : ABEI
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 280
Format : 108 x 177 mm

Avocate irrespectueuse

Collection : L'Abeille Plon
Date de parution : 20/08/2020
Les mémoires d’une femme révoltée, qui a fait de l’irrespect un synonyme du courage.
« En entrant dans le prétoire, j’emporte ma vie avec moi. »

Gisèle Halimi se retourne sur son passé. Celui d’une avocate mythique, mais… irrespectueuse, comme elle se définissait elle-même. Irrespectueuse des juges soumis au pouvoir ou aux « bonnes mœurs ». Irrespectueuse des règles d’un Ordre des avocats trop «...
« En entrant dans le prétoire, j’emporte ma vie avec moi. »

Gisèle Halimi se retourne sur son passé. Celui d’une avocate mythique, mais… irrespectueuse, comme elle se définissait elle-même. Irrespectueuse des juges soumis au pouvoir ou aux « bonnes mœurs ». Irrespectueuse des règles d’un Ordre des avocats trop « moral ».

Elle fut l’une des premières à féminiser le mot avocat et s’engagea en faveur des droits des femmes, exigeant le droit à l’avortement et la répression du viol lors de procès retentissants. Mais la vie de Gisèle Halimi, c’est aussi la solitude, les menaces de mort, l’éloignement de ses jeunes enfants, des meurtrissures.

À travers ce livre, elle nous fait revivre ses défenses difficiles, exaltantes, mémorables, de sa première plaidoirie pour un voleur de pommes de terre aux grands procès politiques, et les moments qui ont fait basculer la société. Une existence guidée par sa foi en l’égalité de tous les êtres humains et une soif de justice.

Voici les mémoires d’une femme révoltée, qui a fait de l’irrespect un synonyme du courage.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259305396
Code sériel : ABEI
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 280
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • liervache Posté le 2 Décembre 2020
    L’histoire de Gisèle Halimi, c’est aussi l’histoire de la guerre d’Algérie, de l’essor du féminisme, du conservatisme du conseil de l’ordre. D’une femme avocate, avec un -e, qui se distingue par une soif insatiable de connaissances et une obstination à toute épreuve, parfois au péril de sa vie. Elle n’hésite pas à défendre les « terroristes algériens », s’indignant contre la violation des droits de la défense, ou encore une femme ayant avorté, en essayant de renverser une loi injuste. Sa plume, à la fois énergique et fluide, permet sans difficulté de remonter le fil de ses souvenirs, malgré une formidable arrogance.
  • Sallyrose Posté le 25 Avril 2018
    Gisèle Halimi est une avocate de renom qui a plaidé pour la cause des torturés en Algérie, pour la libération de la femme via un procès retentissant en rapport avec l’avortement. Députée, elle assistera Robert Badinter dans la promulgation de la loi d’abolition de la peine de mort. Dans cet essai/récit, elle relate son parcours de jeune avocate sous l’angle de l’audace dont elle a fait preuve dans ses premières affaires, devant combattre la tentation de faire fusionner ses idéaux personnels avec la défense de ses clients. S’en tenir au Droit, rien qu’au Droit alors même que des injustices criantes sont passées sous silence au sein même des tribunaux, n’a pas été chose aisée pour cette jeune femme qui la première a imposé le mot avocatE dans ce milieu très masculin et sexiste. Sa naïveté mêlée à une grande force de caractère l’a instinctivement emmenée sur des terrains meubles. Ses succès ont démontré très vite son talent. Cette lecture s’est avérée intéressante même si très ancrée dans un autre temps. J’ai été gênée par le ton de l’auteure dont on ressent l’arrogante assurance. Néanmoins, ses actes et ses engagements ne démentent pas son mérite.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…