En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Best Love Rosie

        10/18
        EAN : 9782264049940
        Code sériel : 4322
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 448
        Format : 108 x 177 mm
        Best Love Rosie

        Judith ROZE (Traducteur)
        Date de parution : 04/03/2010

        Après avoir vécu et travaillé loin de chez elle, Rosie décide qu'il est temps de rentrer à Dublin, pour s'occuper de Min, la vieille tante qui l'a élevée. Mais, « il faut du temps pour revenir quelque part… » et les retrouvailles tournent vite au vinaigre. Bientôt, Rosie voit se...

        Après avoir vécu et travaillé loin de chez elle, Rosie décide qu'il est temps de rentrer à Dublin, pour s'occuper de Min, la vieille tante qui l'a élevée. Mais, « il faut du temps pour revenir quelque part… » et les retrouvailles tournent vite au vinaigre. Bientôt, Rosie voit se creuser le fossé qui la sépare de l'infatigable Min, galvanisée par sa découverte de l'Amérique. Et tandis que l'une se réveille de sa torpeur, l'autre se voit rattrapée par la mélancolie... Dans ce roman lumineux, Nuala O'Faolain met en scène une femme tourmentée et attachante, qui fait sienne toutes les interrogations de l'écrivain. Best Love Rosie est un grand livre sur l'âge, la solitude, l'exil, le sentiment maternel et les chimères de l'amour.

        « Avec ce roman magnifique, apaisé et nostalgique, Nuala O'Faolain a enfin trouvé son petit arpent de paradis. »
        André Clavel, L'Express

        Traduit de l'anglais
        par Judith Roze

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264049940
        Code sériel : 4322
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 448
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        9.10 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • adtraviata Posté le 7 Août 2017
          Il me faut l’avouer, j’ai un peu de mal à organiser mes idées pour parler de ce beau roman. J’ai lu qu’à travers le personnage de Rosie, c’est Nuala O’Faolain qui met en scène ses propres préoccupations, ses interrogations sur le vieillissement, le désir d’aimer et d’être aimée, la solitude, l’absence de mère, les racines et l’exil. Il me semble que Rosie et son expérience singulière sont emblématiques de l’Irlande et de son histoire : un pays qui a connu l’occupation, la pauvreté, dont les traces de la guerre civile sont encore palpables à l’époque du roman (même si les attentats du 11 septembre le situent très près de nous), dont les habitants se sont exilés pendant longtemps, aux USA ou en Angleterre le plus souvent. Un pays aux paysages magnifiques, à la nature sauvage et splendide à la fois, comme la côte de Stoneytown. « J’ai prié pour retrouver mon enfance, et elle est revenue, et je sens qu’elle est toujours dure comme autrefois et qu’l ne m’a servi à rien de vieillir. » (citation de Rilke par Rosie – p. 172-173) J’ai aimé Rosie, son humour à la limite du désespoir, ses tailleurs inadaptés, ses blessures d’enfant, sa nostalgie et... Il me faut l’avouer, j’ai un peu de mal à organiser mes idées pour parler de ce beau roman. J’ai lu qu’à travers le personnage de Rosie, c’est Nuala O’Faolain qui met en scène ses propres préoccupations, ses interrogations sur le vieillissement, le désir d’aimer et d’être aimée, la solitude, l’absence de mère, les racines et l’exil. Il me semble que Rosie et son expérience singulière sont emblématiques de l’Irlande et de son histoire : un pays qui a connu l’occupation, la pauvreté, dont les traces de la guerre civile sont encore palpables à l’époque du roman (même si les attentats du 11 septembre le situent très près de nous), dont les habitants se sont exilés pendant longtemps, aux USA ou en Angleterre le plus souvent. Un pays aux paysages magnifiques, à la nature sauvage et splendide à la fois, comme la côte de Stoneytown. « J’ai prié pour retrouver mon enfance, et elle est revenue, et je sens qu’elle est toujours dure comme autrefois et qu’l ne m’a servi à rien de vieillir. » (citation de Rilke par Rosie – p. 172-173) J’ai aimé Rosie, son humour à la limite du désespoir, ses tailleurs inadaptés, ses blessures d’enfant, sa nostalgie et ses enthousiasmes. J’ai aimé ses amis et leur fidélité parfois absurde mais tellement attachante à l’Irlande et à leur famille. J’ai aimé avec elle cette maison de pierre qui l’enracine et l’attache elle aussi à sa terre. Un portrait de femme émouvant et drôle, des personnages secondaires bien campés, des femmes qui renaissent à la vie chacune à leur façon, une intrigue qui suit le fil des saisons et s’achève dans la douceur et l’apaisement… : un roman qui foisonne de vie !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Crazynath Posté le 13 Mai 2017
          Rosie, la cinquantaine bien entamée, voyageuse éternelle, va retourner dans son Irlande natale pour s'occuper de sa tante. Cette dernière, désormais âgée et montrant des signes prouvant une incapacité à vivre seule est la seule famille qui reste à Rosie. Mais ce retour aux sources va se reveler bien plus compliqué et surtout plus riche que ne se l'imaginait Rosie. C'est lors d'un séjour aux États-Unis que sa tante va se révéler en la rejoignant sur place à sa grande surprise. Surprise qui n'aura d’égale que celle que Rosie éprouvera le jour de son voyage retour quand Min lui annoncera son intention de rester aux States. De retour en Irlande, Rosie va aller à la recherche d'elle même en évoquant son passé et en retournant sur le lieu de naissance de sa mère. Nostalgique évocation de l'age, l'amitié , l'amour maternel et très beau portrait de femme, Best Love Rosie est le troisième livre que je lis de cette auteure qui est decidemment bien talentueuse. Challenge ABC 2016/2017
        • Wilena Posté le 2 Octobre 2016
          Un très beau livre sur l'amitié, l'amour, la solitude ayant pour cadre l'Irlande. J'ai beaucoup aimé suivre le cheminement de Rosie, qui évolue beaucoup entre la première et la dernière page, la narratrice nous fait part de ses sentiments, de sa philosophie de vie, c'est très intéressant. Son rapport à Min, sa tante qui a "sacrifié" sa vie pour l'élever à la mort de sa mère est particulier, mais finalement pas dénué d'amour. J'ai aimé le fait de vivre ses rêves à 70 ans, cela nous montre bien qu'il n'y a pas d'âge pour réaliser ses envies.
        • Coventgarden Posté le 25 Juillet 2016
          Evidemment, il faut aimer l'Irlande. Y être allé et vous aurez les images plus d'autres qui reviendront ainsi que la musique et les odeurs. Vous n'y êtes pas allé, alors vous aurez envie, ou pas remarquez, it depends. Etant fan de cette île, j'ai apprécié le cadre que Nuala met en place et de plus, concernée par l'âge de Rosie entre autres, l'histoire m'a attachée rapidement. Il faut dire que l'auteur a su dépeindre justement et simplement les relations familiales, son besoin de retrouver ses racines. Et j'ai trouvé bien traité les phénomènes sociaux du vieux continent et du nouveau, d'un pays vivant sur sa culture et d'un autre qui cherche toujours la sienne. J'aime cet auteur, vous l'aviez compris.
        • spleen Posté le 27 Juin 2016
          Rosie, la cinquantaine a passé sa vie à parcourir le monde , sans attache de lieu ou d'amants . Le doute sur son pouvoir de séduction s'installe avec Léo, son amant italien vieillissant, leur relation s'émousse et Rosie éprouve alors le besoin de rentrer au bercail . Son pays c'est l'Irlande , sa seule famille c'est Min, la tante de 70 ans qui l'a élevée à la mort de sa mère et qui a mis sa vie entre parenthèse à l'âge de 15 ans pour s'occuper du bébé. Il lui reste aussi quelques amis de son âge, fidèles même s'ils n'approuvent pas toujours ses choix . Min, elle, ne l'attend pas les bras ouverts et préfère passer des heures dans un pub à boire plus que de raison ou rester couchée une bonne partie de la journée : ce ne sont pas les retrouvailles espérées par Rosie ! Le lecteur lors de la mise en place des personnages reste un peu sur sa faim, mais le roman prend une autre tournure lorsque, à l'occasion du projet de la rédaction de petits opuscules sur l'art d'aborder la cinquantaine , Rosie part à New-York, bientôt rejointe par sa tante qui a décidée de mener enfin une nouvelle... Rosie, la cinquantaine a passé sa vie à parcourir le monde , sans attache de lieu ou d'amants . Le doute sur son pouvoir de séduction s'installe avec Léo, son amant italien vieillissant, leur relation s'émousse et Rosie éprouve alors le besoin de rentrer au bercail . Son pays c'est l'Irlande , sa seule famille c'est Min, la tante de 70 ans qui l'a élevée à la mort de sa mère et qui a mis sa vie entre parenthèse à l'âge de 15 ans pour s'occuper du bébé. Il lui reste aussi quelques amis de son âge, fidèles même s'ils n'approuvent pas toujours ses choix . Min, elle, ne l'attend pas les bras ouverts et préfère passer des heures dans un pub à boire plus que de raison ou rester couchée une bonne partie de la journée : ce ne sont pas les retrouvailles espérées par Rosie ! Le lecteur lors de la mise en place des personnages reste un peu sur sa faim, mais le roman prend une autre tournure lorsque, à l'occasion du projet de la rédaction de petits opuscules sur l'art d'aborder la cinquantaine , Rosie part à New-York, bientôt rejointe par sa tante qui a décidée de mener enfin une nouvelle vie au grand étonnement de sa nièce et parfaite illustration de ce qu'on peut entreprendre à tout âge . Si l'une s'ouvre au nouveau monde, Rosie de retour en Irlande découvre la maison de ses grands-parents et par la même , leur histoire et s'entête à vouloir restaurer la bicoque et vivre dans ce coin perdu. Nuala O'Faolain aborde dans ce roman deux thèmes principaux . Celui du peuple irlandais avec ce besoin ou cette nécessité de fuir un pays où la pauvreté a longtemps perduré , pas d'espoir , pas d'avenir , envie d'aller voir ailleurs, de rêver d'un futur plus souriant, une ouverture au monde que les gens les plus vaillants ne sentaient pas dans leur pays natal mais ce départ n'est que partiel, une partie du coeur restant profondément attaché au à l'Irlande. Et puis l'amour, omniprésent, celui pour ses enfants ou ceux qu'on élève, souvent ingrat ou décalé et l'amour de l'autre, recherche d'un partenaire pour quelques heures de plaisir ou quête de l'âme soeur . J'ai bien aimé le portrait touchant de ces femmes et de leurs amis, l'évocation du sol irlandais où les racines sont profondes et les convictions bien ancrées , la fierté nationale de ces gens même s'ils sont partis pour fuir justement le carcan qui les oppressait .
          Lire la suite
          En lire moins
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com