Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264073983
Code sériel : 5489
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Bienvenue à High Rising

Date de parution : 17/10/2019
Une réjouissante comédie des mœurs au cœur de la gentry anglaise des années 1930.
L'auteure à succès Laura Morland et son turbulent fils Tony ont décidé d'aller passer les fêtes de fin d'année dans leur maison de campagne. Mais l'ami et voisin de Laura, George Knox, a embauché une secrétaire sournoise qui a décidé de se marier avec son employeur, perturbant ainsi le fragile... L'auteure à succès Laura Morland et son turbulent fils Tony ont décidé d'aller passer les fêtes de fin d'année dans leur maison de campagne. Mais l'ami et voisin de Laura, George Knox, a embauché une secrétaire sournoise qui a décidé de se marier avec son employeur, perturbant ainsi le fragile équilibre du village.
Laura pourra-t-elle sauver George des griffes de Miss Grey et aider sa fille, Miss Sibyl Knox, à se fiancer avec celui qu'elle aime ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264073983
Code sériel : 5489
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • antigoneCH Posté le 14 Décembre 2019
    J’ai décidé cette année de lire en décembre quelques titres sur le thème de Noël et de l’hiver. C’est également le sujet des prochaines rencontres de mon club de lecture… J’ai donc fureté en librairie et déniché quelques poches. Celui-ci a trouvé grâce à mes yeux, par le charme de sa couverture et non par son bandeau (rassurez-vous). Nous sommes en 1930, dans un petit village anglais appelé High Rising, à quelques encablures de Londres. Les potins vont bon train parmi les habitants de ce hameau. Ils concernent en particulier la nouvelle secrétaire de George Knox, un riche écrivain du coin. On la dit prête à tout pour se faire épouser, et un peu folle. Laura Morland, romancière à succès, veuve, mère de trois grands garçons et d’un adolescent, souhaite tirer les choses au clair pendant son séjour, avant de retourner à Londres. George Knox est un bon ami, malgré ses lubies et ses conversations ennuyeuses, et elle a déjà dans ses cartons un autre plan, celui de présenter la fille de l’écrivain, Sybil Knox, à son éditeur Adrian. Cette secrétaire, un brin hystérique et très envahissante pourrait tout faire capoter, surtout qu’elle se présente comme une grande fan des... J’ai décidé cette année de lire en décembre quelques titres sur le thème de Noël et de l’hiver. C’est également le sujet des prochaines rencontres de mon club de lecture… J’ai donc fureté en librairie et déniché quelques poches. Celui-ci a trouvé grâce à mes yeux, par le charme de sa couverture et non par son bandeau (rassurez-vous). Nous sommes en 1930, dans un petit village anglais appelé High Rising, à quelques encablures de Londres. Les potins vont bon train parmi les habitants de ce hameau. Ils concernent en particulier la nouvelle secrétaire de George Knox, un riche écrivain du coin. On la dit prête à tout pour se faire épouser, et un peu folle. Laura Morland, romancière à succès, veuve, mère de trois grands garçons et d’un adolescent, souhaite tirer les choses au clair pendant son séjour, avant de retourner à Londres. George Knox est un bon ami, malgré ses lubies et ses conversations ennuyeuses, et elle a déjà dans ses cartons un autre plan, celui de présenter la fille de l’écrivain, Sybil Knox, à son éditeur Adrian. Cette secrétaire, un brin hystérique et très envahissante pourrait tout faire capoter, surtout qu’elle se présente comme une grande fan des poèmes de jeunesse de l’éditeur. A quelques jours de Noël, voici donc High Rising en pleine effervescence et le haut lieu des intrigues les plus basses. Ce roman a un charme désuet indéniable, et j’ai pensé bizarrement à l’ambiance de la série Downton Abbey, sans doute parce que à l’instar de la série les employés ont ici un rôle important. En effet, même si chaque personnage doit respecter les codes réservés à leur rang, ce n’est pas toujours aisé, et il semblerait qu’ils aient tous un peu de mal à trouver leur place. L’employé de maison de Laura, Stoker, a par exemple beaucoup de mal à ne pas prendre la parole, et à rapporter les potins du village, quitte à mettre mal à l’aise ses interlocuteurs. Le docteur du village n’ose avouer ses sentiments à la femme qu’il admire, mais rompt sans cesse le secret professionnel. Sybil est sotte mais a tout de même écrit un livre, car on la suppose aussi douée (voire plus) que son père. Le fils de Laura envahit les conversations et la maison de sa mère par sa passion exubérante pour les trains. Les personnages sont attachants, étonnamment modernes dans leurs agissements (surtout Laura Morland qui ne souhaite pas se remarier et est autonome financièrement), mais malheureusement l’intrigue s’avère au fil de la lecture un peu plate. Dommage.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Caro17 Posté le 11 Décembre 2019
    Un roman anglais charmant et un brin désuet. Mais attention, si vous cherchez de l'action, passez votre chemin ! Par contre, si vous aimez les personnages fantasques, les discussions autour d'un thé, les réparties amusantes, alors laissez-vous tenter. C'est léger et sans prise de tête.
  • iris29 Posté le 19 Mars 2019
    Sorti en 1933, ce roman raconte la vie d'une poignée d'habitants d'un charmant et tout petit village anglais. Cap sur High Rising, où Laura Morland possède une maison secondaire. Veuve d'un mari qui ne lui pas "servi à grand chose" et qu'elle qualifie de "boulet", elle est une femme moderne qui s'est prise en charge et est devenue romancière à succès . Elle a élevé seule quatre garçons dont le dernier lui reste à charge. C'est dans cette campagne, loin du tumulte de Londres, qu'elle fréquente ses voisins et invite des amis. Hélas, son ami et collègue George Knox est complétement soumis à sa jeune et jolie secrétaire et tout le monde tremble à l'idée qu'il l'épouse. Messes basses, manigances , petits complots et beaucoup de tasses de thé plus tard, le problème sera résolu. Et deux mariages seront à célébrer, mais pas forcément ceux pour lesquels on aurait parié au départ… C'est un petit roman charmant, un peu démodé, ou il ne se passe pas grand chose, que je ne saurais conseiller tant son appréciation dépendra de votre caractère… Si vous aimez l'action, les rebondissements, le romantisme , passez votre chemin. Les histoires d'amour sont très " pâlottes" pour notre oeil... Sorti en 1933, ce roman raconte la vie d'une poignée d'habitants d'un charmant et tout petit village anglais. Cap sur High Rising, où Laura Morland possède une maison secondaire. Veuve d'un mari qui ne lui pas "servi à grand chose" et qu'elle qualifie de "boulet", elle est une femme moderne qui s'est prise en charge et est devenue romancière à succès . Elle a élevé seule quatre garçons dont le dernier lui reste à charge. C'est dans cette campagne, loin du tumulte de Londres, qu'elle fréquente ses voisins et invite des amis. Hélas, son ami et collègue George Knox est complétement soumis à sa jeune et jolie secrétaire et tout le monde tremble à l'idée qu'il l'épouse. Messes basses, manigances , petits complots et beaucoup de tasses de thé plus tard, le problème sera résolu. Et deux mariages seront à célébrer, mais pas forcément ceux pour lesquels on aurait parié au départ… C'est un petit roman charmant, un peu démodé, ou il ne se passe pas grand chose, que je ne saurais conseiller tant son appréciation dépendra de votre caractère… Si vous aimez l'action, les rebondissements, le romantisme , passez votre chemin. Les histoires d'amour sont très " pâlottes" pour notre oeil du XXI ième siècle., elles ne vous transporteront pas. Et le babillage incessant risque de vous agacer. Si comme moi, vous aimez l'Angleterre, la campagne anglaise dans les romans, si vous vous intéressez à l'aspect historique de la chose, à la petite histoire , à la façon dont vivaient les gens vers 1933, alors ce roman saura vous charmer de mille façons. (Un petit garçon obsédé par les trains qu'on envoie toujours bouler parce qu'en 1930 l'enfant n'était pas encore une personne… / une jeune femme dévouée à sa mère malade , qui s'échappe grâce à quelques heures de frappe chez une écrivaine farfelue/ une jeune veuve qui " commet" de la sous littérature en toute connaissance de cause parce qu'il faut bien vivre et payer les frais de scolarité de son petit dernier ). Tous ces petits instantanés de vie, qui nous renseignent sur des moments qu'ont pu connaitre nos ancêtres, moi ça m'amuse beaucoup. A vous de voir...
    Lire la suite
    En lire moins
  • LePamplemousse Posté le 12 Février 2019
    Une petite comédie légère ? Prenez une femme qui écrit des romans se passant dans le milieu de la mode, un écrivain un peu farfelu, une jeune fille un peu sotte, une secrétaire très dévouée, un petit garçon passionné par les trains, une poignée d’amis fidèles, un médecin amoureux, des domestiques avides de potins…et vous obtenez un roman joyeux, plein de fantaisies. Ecrit au début des années 30, ce roman léger se laisse lire avec plaisir, même si l’intrigue n’est guère originale et la fin prévisible, mais les dialogues sont savoureux. On croirait regarder une pièce de théâtre, ça entre d’un côté, ça sort de l’autre, ça papote sans arrêt, ça foisonne de révélations, de mesquineries, de petites piques, de flatteries, c’est drôle et ça fait du bien le temps d’une soirée.
  • Sami33 Posté le 12 Décembre 2018
    Je n'ai pas eu la chance de lire "Le parfum des fraises sauvages" mais ne désespère pas de le faire, je n'entends que du bien de ce titre. Malheureusement, la magie n'a pas opéré avec ce titre, du moins pas totalement, je n'aurai pas un avis dithyrambique concernant ce roman. Je vous en parle dans le détail. Je vous emmène faire un tour vers le passé, dans les années 30, dans un petit village anglais, où nous ferons la connaissance de Laura, une romancière à succès. Laura est veuve depuis des années et ai devenue auteur pour pouvoir subvenir à ses besoins. Elle écrit des romances dans le domaine de la mode. Elle est mère de quatre garçons (la pauvre !) et vit avec le dernier qui adore les trains ! En effet, son dernier fils est un passionné des trains et n'a de cesse d'en parler au point d'assommer son entourage avec. Laura continue à veiller sur sa petite tribu et subsiste aux besoins de son benjamin. Elle a une belle demeure à High Rising et un appartement à Londres. Sauf que voilà, en voulant se reposer dans sa demeure, loin de l'agitation de la ville, elle va se retrouver au... Je n'ai pas eu la chance de lire "Le parfum des fraises sauvages" mais ne désespère pas de le faire, je n'entends que du bien de ce titre. Malheureusement, la magie n'a pas opéré avec ce titre, du moins pas totalement, je n'aurai pas un avis dithyrambique concernant ce roman. Je vous en parle dans le détail. Je vous emmène faire un tour vers le passé, dans les années 30, dans un petit village anglais, où nous ferons la connaissance de Laura, une romancière à succès. Laura est veuve depuis des années et ai devenue auteur pour pouvoir subvenir à ses besoins. Elle écrit des romances dans le domaine de la mode. Elle est mère de quatre garçons (la pauvre !) et vit avec le dernier qui adore les trains ! En effet, son dernier fils est un passionné des trains et n'a de cesse d'en parler au point d'assommer son entourage avec. Laura continue à veiller sur sa petite tribu et subsiste aux besoins de son benjamin. Elle a une belle demeure à High Rising et un appartement à Londres. Sauf que voilà, en voulant se reposer dans sa demeure, loin de l'agitation de la ville, elle va se retrouver au cœur d'une machination en pleine campagne ! Qui l'eut crû ? La secrétaire de son richissime ami George Knox est déterminée à se faire épouser par ce dernier quoi qu'il arrive ! Mais Laura ne l'entend pas de cette oreille-là et va y mettre son grain de sel pour sauver le soldat Ryan George ! L'air de la campagne anglaise est pour le moins dépaysant ! Il y règne un calme agréable aux oreilles mais cela ne veut pas dire que la ville est morte bien au contraire ! Elle est composée d'habitants un brin particuliers... [suite sur le blog]
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…