Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264073983
Code sériel : 5489
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Bienvenue à High Rising

Date de parution : 17/10/2019
Une réjouissante comédie des mœurs au cœur de la gentry anglaise des années 1930.
L'auteure à succès Laura Morland et son turbulent fils Tony ont décidé d'aller passer les fêtes de fin d'année dans leur maison de campagne. Mais l'ami et voisin de Laura, George Knox, a embauché une secrétaire sournoise qui a décidé de se marier avec son employeur, perturbant ainsi le fragile... L'auteure à succès Laura Morland et son turbulent fils Tony ont décidé d'aller passer les fêtes de fin d'année dans leur maison de campagne. Mais l'ami et voisin de Laura, George Knox, a embauché une secrétaire sournoise qui a décidé de se marier avec son employeur, perturbant ainsi le fragile équilibre du village.
Laura pourra-t-elle sauver George des griffes de Miss Grey et aider sa fille, Miss Sibyl Knox, à se fiancer avec celui qu'elle aime ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264073983
Code sériel : 5489
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MaevaHc Posté le 11 Septembre 2021
    Bienvenue à High Rising est une lecture très sympa qui nous plonge au cœur de la gentry anglaise dans les années 1930. Laura est une romancière à succès et habite entre High Rising et Londres. Quand elle se rend à High Rising, elle retrouve ses amis, George Knox, écrivain, et Anne Todd, sa secrétaire. Alors que Knox a récemment embauché une nouvelle secrétaire, les deux femmes vont se rendre compte que celle-ci a des mauvaises intentions envers son patron. Il n'y a rien de palpitant dans ce roman, l'intrigue est plutôt simple, mais cela ne m'a pas dérangé. Cela permet une lecture sans prise de tête. Certains passages m'ont par ailleurs tiré quelques sourires. La littérature à une place très importante dans ce récit, car Laura et George sont tous les deux auteurs, bien qu'ils écrivent des genres bien différents. J'ai aimé découvrir le fonctionnement de l'édition à cette période. Humour anglais, commérages, atmosphère typique de petit village, les ingrédients pour passer un bon moment sont là. Les pages se tournent rapidement, la plume de l'auteure étant fluide. Certains personnages sont attachants, d'autres un peu plus loufoques, mais c'est qui fait le charme de ce roman. En bref, c'est une lecture légère, qui m'a... Bienvenue à High Rising est une lecture très sympa qui nous plonge au cœur de la gentry anglaise dans les années 1930. Laura est une romancière à succès et habite entre High Rising et Londres. Quand elle se rend à High Rising, elle retrouve ses amis, George Knox, écrivain, et Anne Todd, sa secrétaire. Alors que Knox a récemment embauché une nouvelle secrétaire, les deux femmes vont se rendre compte que celle-ci a des mauvaises intentions envers son patron. Il n'y a rien de palpitant dans ce roman, l'intrigue est plutôt simple, mais cela ne m'a pas dérangé. Cela permet une lecture sans prise de tête. Certains passages m'ont par ailleurs tiré quelques sourires. La littérature à une place très importante dans ce récit, car Laura et George sont tous les deux auteurs, bien qu'ils écrivent des genres bien différents. J'ai aimé découvrir le fonctionnement de l'édition à cette période. Humour anglais, commérages, atmosphère typique de petit village, les ingrédients pour passer un bon moment sont là. Les pages se tournent rapidement, la plume de l'auteure étant fluide. Certains personnages sont attachants, d'autres un peu plus loufoques, mais c'est qui fait le charme de ce roman. En bref, c'est une lecture légère, qui m'a fait passer un agréable moment. Je ne pense pas qu'il soit fait pour tout le monde, mais avec moi, ça a bien fonctionné. Si vous aimez les roman se déroulant dans les campagnes anglaises des années 30, alors je vous le conseille !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Justine_of_Delaford Posté le 9 Septembre 2021
    Les critiques que j’avais lues n’étaient pas très enthousiastes et je m’attendais à être un peu déçue par rapport au premier roman que j’avais lu de cette autrice (Le parfum des fraises sauvages). Il n’en a rien été ! Passé le petit moment de flottement durant lequel j’ai assimilé tous les personnages du roman, je suis rapidement rentrée dans l’histoire. On est vraiment sur une comédie de mœurs avec des personnages sympathiques et cocasses, avec de jolies touches d’ironie et un humour qui m’a conquis, que ce soit en terme de situation ou de réplique (les poèmes de Tony et ceux de Stoker !). L’intrigue est assez banale, mais j’ai pris beaucoup de plaisir à la suivre. Et même si le mot « succube » est beaucoup trop présent dans le roman, il aura eu le mérite de me faire connaître sa définition (et c’est approprié pour le personnage en question ^^). Cette lecture aura été un vrai plaisir et j’espère que les éditions 10/18 publieront d’autres romans d’Angela Thirkell parce qu’ils sont vraiment réjouissants à lire !
  • laurie4104 Posté le 17 Août 2021
    Que dire? J'ai aimé sans aimer ou je n'ai pas aimé en aimant... c'est un livre dont l'histoire se passe en 1930 donc les dialogues sont ce que je nomme "Prout Prout" à souhait, gonflant car ça parle, ça parle à la manière des aristocrates. Mais il y a ce petit quelque chose qui nous empêche de lâcher le livre. Ce n'est pas pour l'énigme policière (il n'y a aucun meurtre) ni pour le style d'écriture... Je pense pour ma part que j'ai lu ce livre de A à Z à cause ou grâce, comme on veut, au personnage haut en couleur de Laura Morland, et du monde qui gravite autour d'elle en partant de Stoker, sa servante à son très cher ami Georges Knox. et que dire de son fils (il me rappelle le mien) ! l'auteure a su distiller dans ce livre un je ne sais quoi qui, malgré une intrigue des plus bas, nous accroche au livre jusqu'à la fin.
  • anais_selva Posté le 10 Mars 2021
    Entre deux ouvrages plus sérieux (un roman sur fond de deuxième guerre mondiale et une biographie), je souhaitais me détendre avec un ouvrage plus "léger". Objectif atteint avec Bienvenue à High Rising. Paru en 1931, ce premier roman d'Angela Thirkell se veut être une comédie des mœurs au cœur de la gentry anglaise des années 30 (selon la quatrième de couverture). Effectivement, on y suit les péripéties de Laura, écrivaine de romans à succès, qui refuse volontiers d'être associée à la grande littérature. Mère de quatre garçons, elle voit en l'écriture plus un gagne-pain qu'une expression artistique. Son fils Tony, un de mes personnages préférés, est obnubilé par les trains et tout ce qui s'y rapporte (sans pour autant être compris par les adultes). S'en suit une galerie de personnages tous plus déjantés que les autres : Stoker, Dr Ford, Anne Todd, Julian Coates, George Knox, Sibyl et la fameuse Una Grey. Les élites de l'époque (éditeur, écrivain, femme d'un directeur de pensionnat, médecin,...) côtoient les secrétaires et personnels de maison pour notre grand plaisir. Cette diversité permet des dialogues pertinents (ou pas!) et des réflexions souvent très drôles. De High Rising à Low Rising se dévoile le quotidien d'un petit... Entre deux ouvrages plus sérieux (un roman sur fond de deuxième guerre mondiale et une biographie), je souhaitais me détendre avec un ouvrage plus "léger". Objectif atteint avec Bienvenue à High Rising. Paru en 1931, ce premier roman d'Angela Thirkell se veut être une comédie des mœurs au cœur de la gentry anglaise des années 30 (selon la quatrième de couverture). Effectivement, on y suit les péripéties de Laura, écrivaine de romans à succès, qui refuse volontiers d'être associée à la grande littérature. Mère de quatre garçons, elle voit en l'écriture plus un gagne-pain qu'une expression artistique. Son fils Tony, un de mes personnages préférés, est obnubilé par les trains et tout ce qui s'y rapporte (sans pour autant être compris par les adultes). S'en suit une galerie de personnages tous plus déjantés que les autres : Stoker, Dr Ford, Anne Todd, Julian Coates, George Knox, Sibyl et la fameuse Una Grey. Les élites de l'époque (éditeur, écrivain, femme d'un directeur de pensionnat, médecin,...) côtoient les secrétaires et personnels de maison pour notre grand plaisir. Cette diversité permet des dialogues pertinents (ou pas!) et des réflexions souvent très drôles. De High Rising à Low Rising se dévoile le quotidien d'un petit village de campagne anglaise. Le style de l'auteur est très agréable. Une comédie pleine de légèreté et de bons sentiments qui m'a fait sourire. A déguster avec une bonne tasse de thé chaud et des scones maison ! Je compte bien poursuivre avec un autre roman de l'auteur : Le Parfum des fraises sauvages.
    Lire la suite
    En lire moins
  • pit31 Posté le 14 Février 2021
    "Noël 1930 Alors que Laura Morland, romancière à succès, n'aspirait qu'à quelques semaines de repos loin de l'agitation londonienne, la voilà plongée au cœur des intrigues de la vie de campagne, Son cher ami, le riche George Knox, est la proie d'une sournoise secrétaire, déterminée à s'élever au-dessus de son range en se faisant épouser. Laura saura-r-elle le tirer de ce mauvais pas ? Et par la même occasion aider la jeune et innocente piss Sibyl Knox à conclure le mariage dont elle rêve depuis toujours ?" C'est vrai que c'est une délicieuse comédie de mœurs et de cœur da la gentry anglaise qui se lit vraiment bien. Je l'ai apprécié et lu rapidement afin de connaître la fin qui se termine bien.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    L'heure du thé : notre sélection de livres pour les fans de "Downton Abbey"

    Les Crawley et leurs domestiques ont déserté le petit écran depuis 2015 mais pour les inconditionnels, rien depuis n'a réussi à venir combler le manque. On vous emmène en balade littéraire - et gourmande - sur les traces de "Downton Abbey". Au programme : des grandes sagas familiales, une aristocratie parfois dépassée, et partout, l'Angleterre et des litres de thé. 

    Lire l'article