Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264057952
Code sériel : 4557
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Bons baisers de Cora Sledge

Michèle VALENCIA (Traducteur)
Date de parution : 16/05/2012
Il n’y a pas d’âge pour sauter le mur, il n’y pas d’âge pour tomber amoureuse. Cora, 82 ans, est bien placée pour le savoir. La révolte d’un cœur ardent, bien décidée à vivre enfin sa vie !

Cora : 82 ans, 136 kilos, accro au tabac et aux antidépresseurs. Malgré son tempérament de feu, ses enfants décident de la placer en maison de retraite. Mais pour Cora, pas question de perdre le contrôle de sa vie. Elle a bien encore toute la vie devant elle, non ?...

Cora : 82 ans, 136 kilos, accro au tabac et aux antidépresseurs. Malgré son tempérament de feu, ses enfants décident de la placer en maison de retraite. Mais pour Cora, pas question de perdre le contrôle de sa vie. Elle a bien encore toute la vie devant elle, non ? Avec ses nouveaux amis Marcos et Vitus, la voici bien décidée à s’offrir une seconde jeunesse.


« Bons baisers de Cora Sledge est un formidable roman antidépresseur pour tous ceux qui ont peur de vieillir. » Les Échos



Traduit de l’anglais (États-Unis)
par Michèle Valencia

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264057952
Code sériel : 4557
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • paroles Posté le 20 Octobre 2020
    Rédigé sans filtre, dans un langage parlé, direct et souvent cru, ce roman nous parle de vieillesse, de maison de retraite, mais aussi d’amour et d’amitié. Rien ne vous sera épargné quant aux conditions de vie dans cette institution médicalisée, ni de la décrépitude physique des résidents. Mais rien ne vous fera mieux comprendre aussi que l’amour comme l’amitié n’a ni âge ni frontière... Alors oui, on pourrait s’étonner des comportements de notre héroïne qui se conduit comme une ado, une enfant aussi parfois, ou comme quelqu’un de responsable, selon les humeurs du jour. Mais quand le corps cède devant la raison, on peut comprendre de tels écarts. Et oui quand la tête fonctionne, rien ne l’empêche de continuer à réfléchir, à rêver et aussi à aimer. Cora a quatre-vingt-deux ans quand ses enfants décident de la placer, contre son gré, en maison de retraite. Bien que malade (emphysème) et en surpoids (136 kilos), accro à la cigarette et aux petites pilules du bonheur, Cora n’en reste pas moins déterminée à continuer sa vie comme elle l’entend, quitte à se fâcher contre ses enfants, et combattre l’administration et certains résidents. Et c’est l’écriture (sa petite-fille lui a offert un beau cahier accompagné... Rédigé sans filtre, dans un langage parlé, direct et souvent cru, ce roman nous parle de vieillesse, de maison de retraite, mais aussi d’amour et d’amitié. Rien ne vous sera épargné quant aux conditions de vie dans cette institution médicalisée, ni de la décrépitude physique des résidents. Mais rien ne vous fera mieux comprendre aussi que l’amour comme l’amitié n’a ni âge ni frontière... Alors oui, on pourrait s’étonner des comportements de notre héroïne qui se conduit comme une ado, une enfant aussi parfois, ou comme quelqu’un de responsable, selon les humeurs du jour. Mais quand le corps cède devant la raison, on peut comprendre de tels écarts. Et oui quand la tête fonctionne, rien ne l’empêche de continuer à réfléchir, à rêver et aussi à aimer. Cora a quatre-vingt-deux ans quand ses enfants décident de la placer, contre son gré, en maison de retraite. Bien que malade (emphysème) et en surpoids (136 kilos), accro à la cigarette et aux petites pilules du bonheur, Cora n’en reste pas moins déterminée à continuer sa vie comme elle l’entend, quitte à se fâcher contre ses enfants, et combattre l’administration et certains résidents. Et c’est l’écriture (sa petite-fille lui a offert un beau cahier accompagné d’un stylo) qui petit à petit, va l’amener à s’interroger sur sa vie, son comportement et apprendre à aimer et surtout à s’aimer. Une histoire attachante, pleine de rebondissements avec une héroïne hors normes, dans tous les sens du terme. De jolis passages sur des moments de vie douloureux et d’autres pleins d’ironie et de dérision. De belles pages aussi sur le sens de la vie. Bref, une lecture plus que plaisante !
    Lire la suite
    En lire moins
  • sylvilia Posté le 26 Octobre 2016
    Cora est une vielle dame de 82 ans, obèse, fumeuse et narcodépendante. Lassés par ses débordements à la maison : elle vit seule dans une petite maison avec sa chienne Lulu, ses enfants la placent dans une maison de retraite. Cora ne s'y plaît pas et trouve refuge dans l'écriture. Elle écrit ainsi trois cahiers. Au fil de l'eau, nous découvrons ainsi l'histoire de Cora et ses secrets. Elle croit trouver également l'amour , en la personne de Vitus, d'origine polonaise, qu'elle envisage même d'épouser. Un livre agréable , un bon moment détente, comportant parfois des petites scènes pas très crédibles mais pour ma part, qui n'ont eu aucune conséquences sur ma lecture .Un livre détente, à lire , pour son personnage haut en couleurs, truculent et plein de pertinence.
  • Equilivriste Posté le 8 Septembre 2016
    Amertume Les tribulations d'une femme de 80 ans placée contre son gré, par ses enfants, en maison de retraite médicalisée ... Retours en arrière, façon "Beignets de tomates vertes", sur l'histoire de sa vie ... Mais, l'écriture est plus crue, pas aussi plaisante, loin s'en faut!
  • ILLE Posté le 4 Avril 2016
    A 82 ans Cora est obèse,fume un peu trop et prend sûrement trop d’anxiolytique,aussi ses enfants décident ,pour son bien de la placer sous surveillance ,en maison de retraite. Elle va se booster dans l'espoir de repartir chez elle ,va prendre son destin en main,mais il va lui falloir affronter un passé longtemps tenu secret. Cora est une femme intraitable,souvent irrévérencieuse,qui parle sans tabou. Cora est un personnage à elle seule mais l'auteur lui a adjoint une galerie de portraits hilarants.
  • Aproposdelivres Posté le 12 Octobre 2014
    Cora est une vieille dame de 82 ans, obèse, qui abuse des anxiolytiques, de la cigarette. Elle vit seule dans sa maison où règne le désordre, elle se laisse vivre sans s'obliger à quoique ce soit. Mais un jour ses enfants ne supportant plus son laisser-aller, la placent dans une maison de retraite appelée les Palisades, contre son gré. Lorsque sa petite-fille Emma lui offre un cahier et un stylo, elle décide d'écrire son histoire : ses souvenirs de jeunesse, sa vie de femme et son quotidien aux Palisades. Elle raconte tout et n’épargne personne. Sa rencontre avec un homme, Vitus Kovic, va lui donner envie de faire des projets d’avenir… Cora est très attachante malgré son caractère bougon, elle est drôle et n'hésite pas à remettre à leur place les pensionnaires qui l'exaspèrent...Elle est également très touchante, lorsqu'elle évoque son passé et le secret qui la ronge depuis des années. J'ai pris vraiment beaucoup de plaisir à découvrir les souvenirs de Cora Sledge.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…