Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266239271
Code sériel : 7161
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm

Cagebird

SONIA QUEMENER (Traducteur), Bénédicte LOMBARDO (Direction de collection)
Date de parution : 13/11/2014
Yuri Kirov a 22 ans. Et presque autant d'années de piraterie derrière lui. Formé par le pire d'entre tous, Vincenzo Falcone, qui en a fait sa créature depuis que, à l'âge de 4 ans, sa colonie eut été réduite en cendres par les aliens ennemis, les Striviirc-na.
Yuri Kirov est sur...
Yuri Kirov a 22 ans. Et presque autant d'années de piraterie derrière lui. Formé par le pire d'entre tous, Vincenzo Falcone, qui en a fait sa créature depuis que, à l'âge de 4 ans, sa colonie eut été réduite en cendres par les aliens ennemis, les Striviirc-na.
Yuri Kirov est sur Terre à Kalaallit Nunaat. Une prison militaire où les Black Ops, le service secret humain opposé à toute idée de paix avec les Striviirc-na, lui proposent le pire des marchés. Retourner dans la piraterie et infiltrer Falcone... Son père de substitution, son maître. Le monstre.

« Cagebird se referme comme un bon roman noir, âcre. On en sort K.O. ! » salon-litteraire.com

Prix Gaylactic Spectrum
Prix Aurora

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266239271
Code sériel : 7161
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Kae_Morrigan Posté le 16 Février 2019
    Ceci est le troisième tome de la trilogie Warchild et le premier que j’avais acheté grâce aux promos de la librairie où j’allais quand je n’avais pas cours. Même si je n’avais pas lu le second tome, je ne me suis pas sentie perdue. Ici, nous suivons Yuri qui a connu une situation similaire à celle de Jos, héros du premier tome, mais qui a pris un chemin différent. Plus violent et agressif que ce dernier, il n’en reste pas moins attachant à sa manière. En tout cas, je ne l’ai pas détesté, je comprenais son tempérament dangereux et j’ai été touchée par son parcours. Yuri est ce que Jos aurait pu devenir si son parcours n’avait pas différé. Si mes souvenirs sont bons, cette histoire se passe quasiment en parallèle des deux autres. La trilogie ne se compose pas de suites chronologiques, les histoires se passent à la même période et les personnages se croisent, ce qui apporte de sympathiques clins d’œil. Il ne me manque plus qu’à lire le deuxième tome !
  • yogo Posté le 25 Avril 2016
    Cagebird est le troisième roman du cycle Warchild de Karin Lowachee. Ce troisième opus boucle la série. Après nous avoir conté l'histoire du côté Alien avec Warchild et du coté Terrien avec Burndive, ici l'auteur nous propose le point de vue des Pirates sur les événements. Deux trames narratives s'imbriquent ici, le présent où les Opés Noirs obligent Yuri à infiltrer les Pirates et le passé qui nous narre la terrible enfance de Yuri. C'est ce passé qui est le plus troublant, comment il a atterrit sur le Genghis Kahn du Capitaine Falcone. Et de là, nous allons suivre son éducation, son initiation, son entrainement avec son lot de sévices, de privations, de souffrances... Roman le plus sombre de la trilogie, très dérangeant, malsain voire glauque avec des scènes assez dures. Karin Lowachee nous raconte, à travers Yuri, la vie de ces enfants esclaves, dépouillés de leur humanité, de leur vie pour le "bien" de quelques uns. Encore une fois, l'auteure nous dépeint avec justesse la manipulation et l'endoctrinement des jeunes qui ont perdu leurs repères. Les chapitres sur la vie présente sont un ton en dessous, l'auteure tombe un peu plus dans les facilités et les raccourcis simplistes. Heureusement le background... Cagebird est le troisième roman du cycle Warchild de Karin Lowachee. Ce troisième opus boucle la série. Après nous avoir conté l'histoire du côté Alien avec Warchild et du coté Terrien avec Burndive, ici l'auteur nous propose le point de vue des Pirates sur les événements. Deux trames narratives s'imbriquent ici, le présent où les Opés Noirs obligent Yuri à infiltrer les Pirates et le passé qui nous narre la terrible enfance de Yuri. C'est ce passé qui est le plus troublant, comment il a atterrit sur le Genghis Kahn du Capitaine Falcone. Et de là, nous allons suivre son éducation, son initiation, son entrainement avec son lot de sévices, de privations, de souffrances... Roman le plus sombre de la trilogie, très dérangeant, malsain voire glauque avec des scènes assez dures. Karin Lowachee nous raconte, à travers Yuri, la vie de ces enfants esclaves, dépouillés de leur humanité, de leur vie pour le "bien" de quelques uns. Encore une fois, l'auteure nous dépeint avec justesse la manipulation et l'endoctrinement des jeunes qui ont perdu leurs repères. Les chapitres sur la vie présente sont un ton en dessous, l'auteure tombe un peu plus dans les facilités et les raccourcis simplistes. Heureusement le background toujours aussi solide, les relations et intrigues entre les différentes factions rendent l'ensemble cohérent et permettent de passer outre ce petit défaut. Pour conclure, la trilogie Warchild est on ne peut plus recommandable. Originale dans sa construction où chaque livre nous donne un point de vue différent sur la trame commune, cette série sans renouveler le genre du Space Opera militariste nous surprend par la jeunesse des protagonistes : ces trois enfants, trois destins brisés au nom de la guerre et de la paix, trois êtres en souffrance pour le plaisir et l’égoïsme d'adultes. A lire, même si on n'en ressort pas indemne...
    Lire la suite
    En lire moins
  • JMB_SF Posté le 20 Janvier 2016
    Cagebird est le troisième tome du cycle du Warchild (du nom du premier tome) écrit au débit des années 2000. J’avais lu le premier, que j’avais beaucoup aimé, mais a suite était apparemment moins bonne (surtout le deuxième) et c’était du réchauffé (par rapport au premier) alors je n’avais pas continué. J’ai quand même saisi l’opportunité d’avoir le troisième à l’occasion de mon réabonnement à Bifrost. Ce qui marque en premier c’est l’écriture, aussi emballante que pour le premier ; il se lit vraiment très bien, ne quittant jamais l’histoire, restant toujours cohérent. C’est l’efficacité ! L’auteur a un vrai sens de la narration. Elle a toujours un truc à dire, on ne s’arrête jamais, et la fin arrive vite. La suite est sur mon blog.
  • pandaroux Posté le 26 Août 2015
    Yuri est un jeune homme emprisonné avec lequel les Opé Noirs (les forces de police de la Terre) passe un marché : soi t il les aide à faire tomber les pirates soit il meurt. Tout un challenge pour Yuri. Ce dernier n'est autre que le célèbre fils spirituel ou le protégé de Falcone. Il va devoir "donner" ses anciens collègues. Mais ne le veut il pas déjà? Est ce que ce n'est pas pour lui la porte ouverte à une nouvelle vie? Troisième opus d'une histoire de pirate : la première parlait des aliens, la deuxième des terriens, la troisième des pirates. Et la boucle est bouclée. Le même schéma se reproduit ici : on part dans le passé pour mieux comprendre le présent, pour mieux s'attacher à notre héros Yuri. Ce dernier nous rappelle notre monde présent : les enfants exclaves. On se sert d'eux sexuellement, militairement pour mieux atteindre des objectifs tels que l'argent, le pouvoir, la célébrité. Certaines scènes sont dures mais nécessaires au roman, nécessaire pour comprendre ce qu'on vécut les 3 jeunes garçons qui sont pour moi des héros. Doit on s'attendre à une suite ? Parce que la fin pour... Yuri est un jeune homme emprisonné avec lequel les Opé Noirs (les forces de police de la Terre) passe un marché : soi t il les aide à faire tomber les pirates soit il meurt. Tout un challenge pour Yuri. Ce dernier n'est autre que le célèbre fils spirituel ou le protégé de Falcone. Il va devoir "donner" ses anciens collègues. Mais ne le veut il pas déjà? Est ce que ce n'est pas pour lui la porte ouverte à une nouvelle vie? Troisième opus d'une histoire de pirate : la première parlait des aliens, la deuxième des terriens, la troisième des pirates. Et la boucle est bouclée. Le même schéma se reproduit ici : on part dans le passé pour mieux comprendre le présent, pour mieux s'attacher à notre héros Yuri. Ce dernier nous rappelle notre monde présent : les enfants exclaves. On se sert d'eux sexuellement, militairement pour mieux atteindre des objectifs tels que l'argent, le pouvoir, la célébrité. Certaines scènes sont dures mais nécessaires au roman, nécessaire pour comprendre ce qu'on vécut les 3 jeunes garçons qui sont pour moi des héros. Doit on s'attendre à une suite ? Parce que la fin pour moi a un goût amère. J'aurai bien imaginé une suite qui réunirait Yuri, Jos et Ryan. Challenge Pavés 2015 - 2016 Challenge Tour du Monde
    Lire la suite
    En lire moins
  • finitysend Posté le 10 Février 2014
    La violence et le désordre moral en héritage ... Ce roman peut être une expérience personnelle assez intense pour le lecteur . L'auteur l’embarque en effet , dans un univers palpable en compagnie de personnages denses qui ont une incontestable présence . Le style n'est en rien surchargé mais l'univers est malgré tout très présent et très palpable. Cagebird évoque et aborde de front des sujets difficiles et il vaut mieux se défaire de ses éventuelles œillères pour profiter de la lecture . Cette série de trois romans ( warchild et burndive et enfin Cagebird ) signait le retour du espace opéra intimiste et psychologique et ce troisième roman à La franchise d'aborder de front les problématiques d'enfants et d'adolescents rudement rudoyés par la guerre et par les conséquences du délitement des sociétés qui en découle , avec par exemple des thèmes comme l'esclavage et l' exploitation sexuelle des jeunes adultes entre autres , mais plus en particulier dans ce texte . L'auteur montre avec brio que ces enfants à la précoce maturité restent partiellement des enfants envers et contre tout et c'est là que ce texte est touchant .. Il y a quelque chose de poignant dans cette réalité évoquée car en effet , des enfants... La violence et le désordre moral en héritage ... Ce roman peut être une expérience personnelle assez intense pour le lecteur . L'auteur l’embarque en effet , dans un univers palpable en compagnie de personnages denses qui ont une incontestable présence . Le style n'est en rien surchargé mais l'univers est malgré tout très présent et très palpable. Cagebird évoque et aborde de front des sujets difficiles et il vaut mieux se défaire de ses éventuelles œillères pour profiter de la lecture . Cette série de trois romans ( warchild et burndive et enfin Cagebird ) signait le retour du espace opéra intimiste et psychologique et ce troisième roman à La franchise d'aborder de front les problématiques d'enfants et d'adolescents rudement rudoyés par la guerre et par les conséquences du délitement des sociétés qui en découle , avec par exemple des thèmes comme l'esclavage et l' exploitation sexuelle des jeunes adultes entre autres , mais plus en particulier dans ce texte . L'auteur montre avec brio que ces enfants à la précoce maturité restent partiellement des enfants envers et contre tout et c'est là que ce texte est touchant .. Il y a quelque chose de poignant dans cette réalité évoquée car en effet , des enfants , ce n’en sont malgré tout plus vraiment , que ces adultes murs prématurément , sans être devenus pour autant , de véritables adultes . L'aspect le plus intéressant du livre est de dénoncer ce genre d'école de la vie qui engendre des adultes qui auront tendance à trouver normal de reproduire les affres et les expériences nuisibles dont ils auront été les témoins ou (et) les victimes antérieurement ... Ce parcourt est ici habilement tissé autour d'un des personnages principaux qui est et devient de ce fait une étude psychologique de ce genre de problématiques et de leurs humaines et dramatiques répercussions individuelles et systémiques . C'est évidemment aussi et de fait une réflexion sur le bien et le mal et le plus fréquent comme le plus complexe : le gris Un récit ample , riche , dense , rythmé et pour finir de la SF militaire de qualité et brillante . SF militaire au sens large et noble du terme de science-fiction militaire . Excellent .
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.