Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266242448
Code sériel : 15764
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ce que je peux te dire d'elles

Date de parution : 06/02/2014
Elles… C’est un clan décliné au féminin : mères, sœurs, filles, petites-filles. En trois générations, plus l’ombre d’un homme ; la vie en a voulu autrement. Dans ses cahiers noirs, Blanche rassemble ses souvenirs et cinquante ans défilent : le combat féministe, l’entreprise de haute couture familiale, les liens, les rires, les chagrins,... Elles… C’est un clan décliné au féminin : mères, sœurs, filles, petites-filles. En trois générations, plus l’ombre d’un homme ; la vie en a voulu autrement. Dans ses cahiers noirs, Blanche rassemble ses souvenirs et cinquante ans défilent : le combat féministe, l’entreprise de haute couture familiale, les liens, les rires, les chagrins, les absents… Il est temps de tout dire. Peut-être parce que aujourd’hui un garçon est né… Celui de Violette, la fille de Blanche, qui a coupé les ponts.
Dérouler le fil des mots de leur histoire pourrait bien se conjuguer à présent avec « eux ».

« Un premier roman plein de justesse et de sensibilité. » Marie-Claire

Cet ouvrage a reçu le prix du 1er roman du Clos de Vougeot
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266242448
Code sériel : 15764
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Avec l'immense tendresse et l'énergie folle qu'on lui connaît, Anne Icart décrit la complexité des liens maternels, l'attachement aux racines et cette énergie vitale qui toujours nous pousse à avancer et à y croire quand bien même on s'imaginait sans plus de force. Une bouffée d'air pur que ce roman-là. » Laurent Fialaix, Questions de Femmes

« Un premier roman plein de justesse et de sensibilité. » Marie-Claire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cgayraud Posté le 27 Avril 2021
    Un roman tout en douceur qui nous transporte dans la région toulousaine et qui raconte le destin d'une famille presque composée uniquement de femmes jusqu'à la naissance de Gabriel. Anne Icart raconte avec beaucoup de douceur la lignée de ces femmes : Anna, Augustine, Angèle, Justine, Babé, Blanche et Violette. Dans ce premier tome, Ce que je peux te dire d'elles, c'est à travers la voix de Blanche que l'histoire nous est contée. Des personnages féminins haut en couleur avec de vrais tempéraments, de forts caractères : Angèle qui souffre de bipolarité, Pauline, féministe et indépendante, femme d'entreprise qui possède sa propre maison de couture et enfin la tendre Babé, le pilier de la famille, en mal d'enfants. Toutes trois élevées par leur grand-mère, mémé Anna et qui élèveront plus tard, ensemble, Blanche, la fille d'Angèle puis, Violette, la fille de Blanche. Un joli roman de femmes écrit par une femme. Anne Icart possède plume fluide et très agréable à lire. Challenge Multi-Défis 2021 Challenge Plumes Féminines 2021
  • GPascal31 Posté le 11 Février 2021
    Premier tome d'une saga familiale sur plusieurs générations, particulièrement plaisant pour moi car l'histoire se situe en région toulousaine et que l'on y retrouve quelques références touchantes. Histoires de femmes, élevées par des femmes, dans une famille où les hommes s'acharnent à disparaitre de génération en génération et où le terme de sororité prend tout son sens. Qu'elles sont belles et fortes, les femmes, quelle que soit l'époque ...
  • Les_lectures_delodie Posté le 13 Juin 2020
    Lorsque Blanche apprend que sa fille Violette qui avait coupé les ponts vient de donner naissance à un petit garçon, le premier d’une longue lignée de femmes, elle se dit qu’il est grand temps de raconter son histoire à sa fille. Leur histoire. Celui de ces trois femmes que la vie a éloigné des hommes et qui se sont construites ensemble. On suit dans ce roman ce clan de femmes sur trois générations que la vie n’a pas épargné. Ces femmes, Angèle, Justine et Babé ont grandi ensemble et ne se sont plus quitté. C’est ensemble qu’elles vont monter l’entreprise de haute couture familiale, chacune apportant un peu d’elle. Au fil des années les épreuves que la vie leur réserve mettra en évidence leurs forces mais aussi leurs failles. C’est avant tout un roman sur les femmes, sur La femme, chacune vivant l’arrivée du féminisme à sa façon, avec ses propres convictions, ses engagements. Je me suis passionnée pour elles, je me suis émue de leurs drames et enjouée de leurs victoires. Si comme moi vous aimez les romans qui suivent une famille sur plusieurs générations je vous conseille de découvrir celui-ci si ce n’est pas encore fait.
  • lealeh Posté le 31 Août 2019
    A la naissance de son petit fils, Blanche décide de raconter l'histoire des générations de femmes qui l'ont précédé. Elle se raconte en même temps et espère se réconcilier avec sa fille avec qui elle s'est fâchée. Une très belle histoire, riche et captivante.
  • tantquilyauradeslivres Posté le 28 Juin 2019
    A la naissance de son petit-fils, premier garçon d'une lignée de femmes, Blanche prend le train pour aller le voir et se réconcilier avec sa fille, Violette, à qui elle raconte l'histoire de sa famille. L'histoire de quatre générations, de trois filles élevées ensemble que la vie ne séparera pas et qui élèveront ensemble l'enfant de l’une d'entre elles. L'histoire de la vie, de la mort, des deuils et des chagrins. L'histoire des liens familiaux, de l’évolution des conditions de vie de la femme. L'histoire de la dépression, des espoirs déçus et de ceux qui permettent de s'élever au delà ce que l'on aurait pu croire. L'histoire de la transmission intergénérationnelle, des erreurs que l'on répète malgré soi. L'histoire d’une famille un peu cabossée par la vie, par la mort surtout mais d'une famille qui s'aime... malgré tout. Ce que je peux te dire d'elles est un livre sur les femmes, un livre où les hommes ne trouvent pas leur place... jusqu'à une naissance du moins. La naissance de celui par qui à la fois tout change et tout recommence. En apparence très simple, ce livre soulève des questions profondes : la question des non-dit, la question des liens qui se... A la naissance de son petit-fils, premier garçon d'une lignée de femmes, Blanche prend le train pour aller le voir et se réconcilier avec sa fille, Violette, à qui elle raconte l'histoire de sa famille. L'histoire de quatre générations, de trois filles élevées ensemble que la vie ne séparera pas et qui élèveront ensemble l'enfant de l’une d'entre elles. L'histoire de la vie, de la mort, des deuils et des chagrins. L'histoire des liens familiaux, de l’évolution des conditions de vie de la femme. L'histoire de la dépression, des espoirs déçus et de ceux qui permettent de s'élever au delà ce que l'on aurait pu croire. L'histoire de la transmission intergénérationnelle, des erreurs que l'on répète malgré soi. L'histoire d’une famille un peu cabossée par la vie, par la mort surtout mais d'une famille qui s'aime... malgré tout. Ce que je peux te dire d'elles est un livre sur les femmes, un livre où les hommes ne trouvent pas leur place... jusqu'à une naissance du moins. La naissance de celui par qui à la fois tout change et tout recommence. En apparence très simple, ce livre soulève des questions profondes : la question des non-dit, la question des liens qui se tissent entre les gens, la question de ce qui aurait pu être et ce qui n'est pas, la question de la manière dont on construit sa vie, vaille que vaille, malgré tout ce qui fait mal. Un livre agréable, une histoire de femmes.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !