Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266192415
Code sériel : 14017
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Ce que le jour doit à la nuit

Date de parution : 03/09/2009

Algérie, années 1930. Les champs de blés frissonnent. Dans trois jours, les moissons, le salut. Mais une triste nuit vient consumer l’espoir. Le feu. Les cendres. Pour la première fois, le jeune Younes voit pleurer son père.
Confié à un oncle pharmacien, dans un village de l’Oranais, le jeune garçon s’intègre...

Algérie, années 1930. Les champs de blés frissonnent. Dans trois jours, les moissons, le salut. Mais une triste nuit vient consumer l’espoir. Le feu. Les cendres. Pour la première fois, le jeune Younes voit pleurer son père.
Confié à un oncle pharmacien, dans un village de l’Oranais, le jeune garçon s’intègre à la communauté pied-noire. Noue des amitiés indissolubles. Et le bonheur s’appelle Émilie, une « princesse » que les jeunes gens se disputent. Alors que l’Algérie coloniale vit ses derniers feux, dans un déchaînement de violences, de déchirures et de trahisons, les ententes se disloquent. Femme ou pays, l’homme ne peut jamais oublier un amour d’enfance…

« Le vrai talent de Khadra est là. » Grégoire Leménager – L'Obs

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266192415
Code sériel : 14017
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Le vrai talent de Khadra est là. Sa puissante empathie pour chaque personnage donne chair au chaos d’une époque. Son fatalisme reste, obstinément, un humanisme. » Grégoire Leménager – Le Nouvel Observateur

« (…) une fresque éblouissante qui n’omet rien des déchirures, des humiliations et des trahisons de deux peuples unis dans l’attachement d’une même terre. Ni du rêve de fraternité que ravive ce grand roman d’amour. » Christine Rousseau – Le Monde

« Ce roman d’apprentissage, d’amour et d’amitié, tour à tour violent et sensible, est d’une grande justesse et, comme toujours chez Khadra, porté par une langue enchanteresse. » Femmes

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AngeliqueT Posté le 15 Octobre 2021
    Un livre bouleversant à l'écriture unique. Yasmina KHADRA nous emmène dans l'histoire d'une vie entière et nous éclaire sur ce que nous pouvons être et faire face aux grandes décisions de la vie...La meilleure production de cet auteur. Voici ce qu'aucun français n'a su écrire. Même les écrivains les plus célèbres. Mais aussi, ce que les français et l'occident ont du mal à comprendre. S'ils veulent bien lire ou simplement écouter. Très bien mais pas à la hauteur d'autres livres de cet auteur....un peu trop mélodramatique et les personnages secondaires un peu trop stéréotypés.
  • Bibliofilos Posté le 12 Octobre 2021
    Ce livre est d'abord et surtout un hymne à l'amour. Une histoire compliquée qui dure toute une vie et un amour immense que contrarie mortellement une terrible anecdote. L'amitié de quatre jeunes gens d'origines diverses, plus ou moins impliqués et plus ou moins solidaires les uns des autres, est aussi une forme d'amour qui est ébranlée par le temps qui passe et par l 'Histoire qui redistribue les cartes. Car ces jeunes gens ont la chance de vivre en Algérie (française) une adolescence peu perturbée par la deuxième guerre mondiale qui ravage l'Europe et le monde mais qui épargne relativement cette riche colonie. Il paieront néanmoins cette adolescence paisible par le réveil brutal d'une violence niée par la colonisation et ils vivront une décennie de tensions ignorées, de rebellions minimisées, de soulèvements écrasés et de terreur croisée. Cette gestation douloureuse aboutira à un accouchement particulièrement sanglant, couronné par l'inévitable naissance d'un monde nouveau qui éloignera les quatre inséparables. Le monde actuel qui se fissure pourrait conduire lui aussi à l'émergence d'équilibres nouveaux. S'il faut espérer que ces mutations se fassent sans violence, le contraire reste malheureusement possible, ce qui renforce l'urgence du message que l'auteur nous adresse : l'amour est la seule valeur qui... Ce livre est d'abord et surtout un hymne à l'amour. Une histoire compliquée qui dure toute une vie et un amour immense que contrarie mortellement une terrible anecdote. L'amitié de quatre jeunes gens d'origines diverses, plus ou moins impliqués et plus ou moins solidaires les uns des autres, est aussi une forme d'amour qui est ébranlée par le temps qui passe et par l 'Histoire qui redistribue les cartes. Car ces jeunes gens ont la chance de vivre en Algérie (française) une adolescence peu perturbée par la deuxième guerre mondiale qui ravage l'Europe et le monde mais qui épargne relativement cette riche colonie. Il paieront néanmoins cette adolescence paisible par le réveil brutal d'une violence niée par la colonisation et ils vivront une décennie de tensions ignorées, de rebellions minimisées, de soulèvements écrasés et de terreur croisée. Cette gestation douloureuse aboutira à un accouchement particulièrement sanglant, couronné par l'inévitable naissance d'un monde nouveau qui éloignera les quatre inséparables. Le monde actuel qui se fissure pourrait conduire lui aussi à l'émergence d'équilibres nouveaux. S'il faut espérer que ces mutations se fassent sans violence, le contraire reste malheureusement possible, ce qui renforce l'urgence du message que l'auteur nous adresse : l'amour est la seule valeur qui éclaire la vie et il est inconcevable que ceux qui ont la chance d'aimer ne sacrifient pas tout le reste à l'amour. L'auteur domine par ailleurs tellement la langue française que c'est avec jubilation que le lecteur dévore le livre et qu'il s'arrête sur certaines descriptions imagées qui éclairent un récit admirablement maîtrisé. L'histoire commence ainsi dans une village qui « … ne disait rien qui vaille. C'était un trou perdu, triste à crever, avec ses bicoques en torchis craquelé sous le poids des misères et ses ruelles désemparées qui ne savaient où courir cacher leur laideur.... ». Vraiment un très très bon livre !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Elisa16 Posté le 5 Août 2021
    J'ai découvert l'auteur, un style poétique, enivrant, une précision dans les descriptions, les émotions qui m'a fait vibrer avec Younès, le héros, celui qui n'y arrive pas : à mener sa vie, à aimer, à décider, toujours ballotté, entre deux... J'ai eu envie de le soutenir, de le bousculer, de le voir heureux !
  • Librincanto Posté le 2 Août 2021
    Une pépite ! Yasmina Khadra a décidément une plume particulière, à la fois sensible, poétique et romanesque. Il manie les mots et la langue avec une acuité profonde qui permet de transmettre les émotions avec intensité. Younes ou Jonas, un algérien originaire d'Oran nous livre sa biographie, de son enfance à son passage à l'âge adulte. Une vie marquée par la pauvreté, les relations familiales et amicales dans l'Algérie rurale et citadine des années 40 aux années 60. A travers son regard d'abord innocent puis peu à peu empreint de sa maturité et de son vécu, Jonas se raconte avec ses joies, ses peines, ses souffrances, ses maladresses, ses erreurs, ses regrets et remords. Et surtout, il évoque cet amour si fort et puissant mais impossible à vivre : deux êtres en souffrance, chacun pour ses propres raisons. Un auteur qui ne me déçoit pas à chaque nouvelle lecture et dont il me reste beaucoup d'ouvrages à découvrir, ce dont je me réjouis d'avance.
  • Majdak Posté le 16 Juin 2021
    Ce livre est bouleversant, je l’ai adoré, détesté, il m’a fait vibré, mise en colère pour enfin laisser place à la sagesse... L'action se déroule principalement en Algérie de 1930 à 1962 où ont suit la vie de Younès. C’est la petite histoire dans la grande car ça raconte en même temps la colonisation et l’indépendance de l’Algérie.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.