Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266300193
Code sériel : 17787
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 464
Format : 108 x 177 mm

Ce qui ne tue pas

Laureline CHAPLAIN (Traducteur)
Date de parution : 12/03/2020
Une maison bien gardée, à l’aplomb des falaises. Un lit conjugal aux draps imbibés de sang. Puis une jambe qui tressaute, un grognement de douleur… La femme, bien que blessée, respire encore. Le maître des lieux, le fameux photographe Marcus North, n’a pas eu cette chance. La rescapée l’assure bientôt... Une maison bien gardée, à l’aplomb des falaises. Un lit conjugal aux draps imbibés de sang. Puis une jambe qui tressaute, un grognement de douleur… La femme, bien que blessée, respire encore. Le maître des lieux, le fameux photographe Marcus North, n’a pas eu cette chance. La rescapée l’assure bientôt : c’était elle ou lui. Légitime défense. Mais Cleo North n’en croit rien. Son frère, qu’elle a toujours couvé d’un amour jaloux, est un saint, un artiste fragile, incapable de violence. Sur fond de manipulations et de secrets enfouis, se dessine alors un triangle amoureux aux angles mouvants, pervers – un abîme de haine et de ressentiment…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266300193
Code sériel : 17787
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 464
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« La diabolique Rachel Abbott bâtit une intrigue subtile à la Harlan Coben, où l'horreur n'est jamais très loin de la "normalité". » Frédérick Rapilly – Télé7Jours
Télé7jours
« L'anglaise Rachel Abbott diffuse son poison littéraire avec une habilité consommée. » Jean-Paul Guéry – Le courrier de l’Ouest
Le courrier de l'Ouest
« Jalousie, folie, obsession amoureuse se disputent la scène pour un final terrible, après un suspense insoutenable... Du grand art ! » Le courrier indépendant
Le courrier indépendant

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • fabien2830 Posté le 13 Juillet 2020
    J'ai aimé l'histoire avec ces personnages retors et des rebondissements inattendus. Des longueurs qui finalement en valent la peine et une fin comme je les aime.
  • Selket Posté le 29 Juin 2020
    Au grand dam de Cléo, son frère Mark, célèbre photographe, tombe amoureux d'Evie. Cléo s'inquiète. Mark semble s'éloigner d'elle. Evie en serait-elle la cause ? Si oui pourquoi ? que cache t' elle ? Que veut elle ? Manipulations, mensonges, faux semblants enveniment l'esprit de Cléo. A la mort de Mark, les rivalités et animosités se déchaînent entre les deux femmes. Un roman dérangeant et addictif.
  • Lalivrophile Posté le 21 Juin 2020
    Presque dès le début du roman, je me suis demandé comment l'autrice ferait pour que le lecteur ne s'ennuie pas. En effet, la femme avoue tout de suite son meurtre. Heureusement, Rachel Abbott ne se moque pas de son lecteur. Son intrigue ne traîne pas, et elle maîtrise ses rebondissements. Bien sûr, quelqu'un comme moi trouvera qu'il y a un peu trop de retournements de situation, mais à y bien réfléchir, la romancière ne pouvait pas faire autrement, son but étant de surprendre son lecteur, et les coups de théâtre étant réalistes. Je dois dire que je me serais passée du tout dernier rebondissement, car j'aurais voulu que l'un des personnages souffre davantage. Certes, l'autre personnage (celui qui va encore souffrir) mérite ce qui lui arrive, mais je me dis que ce personnage a déjà beaucoup souffert (peut-être pas assez, diront certains), et que l'autre pas assez.
  • tousleslivres Posté le 28 Mai 2020
    Gros coup de cœur !!! Des chapitres courts qui défilent rapidement, un livre je n'ai pas pu lâcher, attention si vous le commencer vous allez de voir le lire en une seule fois !!! Rachel Abbott sait emporter le lecteur loin dans son histoire qui prend aux tripes et au cœur, on n'en ressort pas intact. Une histoire qui va marquer...
  • clairesalander Posté le 25 Mai 2020
    J'aime bien les romans de Rachel Abbott, ce sont des thrillers psychologiques bien écrits et bien tournés. Mais celui-ci dépasse les autres que j'ai lu d'elle ! L'histoire débute par la découverte de deux personnes enlacées dans un lit, dont l'une est morte, égorgée par l'autre. C'est Marcus North, célèbre photographe, qui s'est fait assassiner par sa femme Evie. Quand l'agent Stéphanie King voit cette scène, elle repense au fait qu'il y a quelques années, la femme du cadavre avait péri lors d'une chute dans cette même maison. Et cette coïncidence la titille, même si en apparence l'affaire est simple. Cleo, la soeur de Marcus, est dévastée car elle adorait son frère et a toujours détesté sa belle-soeur. Le roman donne la parole à Cleo, Evie et Stéphanie. Au travers de leurs pensées, l'autrice prend un malin plaisir à nous balader. Evie était-elle une femme maltraitée qui en a eu marre de son bourreau, qui aurait pu d'ailleurs être l'assassin de sa première femme ? Ou une menteuse patentée ? Cleo n'a aucun doute, elle considère son frère comme un saint. Quant à l'agent King, elle se pose beaucoup de questions sur cette affaire qui comprend énormément de parts d'ombre. Faux semblants,... J'aime bien les romans de Rachel Abbott, ce sont des thrillers psychologiques bien écrits et bien tournés. Mais celui-ci dépasse les autres que j'ai lu d'elle ! L'histoire débute par la découverte de deux personnes enlacées dans un lit, dont l'une est morte, égorgée par l'autre. C'est Marcus North, célèbre photographe, qui s'est fait assassiner par sa femme Evie. Quand l'agent Stéphanie King voit cette scène, elle repense au fait qu'il y a quelques années, la femme du cadavre avait péri lors d'une chute dans cette même maison. Et cette coïncidence la titille, même si en apparence l'affaire est simple. Cleo, la soeur de Marcus, est dévastée car elle adorait son frère et a toujours détesté sa belle-soeur. Le roman donne la parole à Cleo, Evie et Stéphanie. Au travers de leurs pensées, l'autrice prend un malin plaisir à nous balader. Evie était-elle une femme maltraitée qui en a eu marre de son bourreau, qui aurait pu d'ailleurs être l'assassin de sa première femme ? Ou une menteuse patentée ? Cleo n'a aucun doute, elle considère son frère comme un saint. Quant à l'agent King, elle se pose beaucoup de questions sur cette affaire qui comprend énormément de parts d'ombre. Faux semblants, flash back, vengeance, un coktail explosif et addictif ; j'ai d'ailleurs dévoré ce roman en une nuit, luttant contre le sommeil tant je voulais connaître le dénouement de l'histoire. Seul bémol : l'histoire d'amour entre Stéphanie et son partenaire, peu intéressante et inutile à l'intrigue.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.