RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Ce qu'il nous faut, c'est un mort

            Pocket
            EAN : 9782266278164
            Code sériel : 17004
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 448
            Format : 108 x 177 mm
            Ce qu'il nous faut, c'est un mort

            Date de parution : 08/06/2017
            Pour 60 millions de Français, la nuit du 12 juillet 1998 fut celle d’une victoire footballistique. Pour six d’entre eux, ce fut la nuit où leur vie a basculé.
            Vingt ans plus tard, un destin sans hasard les réunit à Vrainville, Normandie, où les ateliers de lingerie Cybèle sont sur le point...
            Pour 60 millions de Français, la nuit du 12 juillet 1998 fut celle d’une victoire footballistique. Pour six d’entre eux, ce fut la nuit où leur vie a basculé.
            Vingt ans plus tard, un destin sans hasard les réunit à Vrainville, Normandie, où les ateliers de lingerie Cybèle sont sur le point de passer aux mains d’un fonds de pension. À la clef, une véritable fracture sociale. Devant l’indifférence médiatique, l’une des ouvrières ironise : « Ce qu’il nous faudrait, c’est un mort. » De mort, il y en aura un, qui ressuscitera le souvenir d’une certaine nuit – une nuit de victoire, de regrets et de larmes.

            Cet ouvrage a reçu le Prix Polar Pourpres et le Prix polar à Mauves-sur-Loire

            @ Disponible chez 12-21
            L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE




             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266278164
            Code sériel : 17004
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 448
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            7.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Grâce à son écriture sincère et sa fascination pour la destinée, Herve Commère signe son meilleur livre. » Point de vue
             
            « Une intrigue exemplaire, éloge de l'amour, de la fuite, de la liberté et de la nécessité de la lutte. » M le magazine du Monde
             
            « Un roman noir superbement maîtrisé, qui interroge la notion de destinée. » Biba
             
            « Un polar social, prenant et poignant. » Capital hors-série
             
            « Un récit subtilement structuré en intrigue à tiroirs. » L’Echo du centre

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Stelda Posté le 5 Janvier 2019
              Ce livre m'a fait découvrir Hervé Commère et ç'a été un vrai coup de foudre! Ecrire au présent est très, très difficile, le style de ce roman noir montre tote la maîtrise du style de l'auteur. L'histoire, elle, est hyper forte. Elle s'est d'ailleurs télescopé avec l'actualité de la manufacture Indiscrète, à Poitiers. Un bijou à lire, pour découvrir le roman noir sous un autre angle.
            • Pitchoubinou Posté le 1 Janvier 2019
              Ah, 2019 commence on ne peut mieux : j'ai réussi à terminer un livre ! Je viens de traverser une de ces sales périodes où j'ai peu de temps pour lire et où tout ce que je lis me tombe des mains, ne réussit pas à m'accrocher vraiment. Du coup, je me suis dit : un bon roman policier, ça peut relancer la machine. Ce roman m'avait fait de l'oeil à sa sortie, pour son sujet très social et engagé, très très actuel. Je l'ai trouvé bien mené, il y a pas mal de rebondissements, des trames secondaires qui finissent par converger, des personnages de l'ombre qui se révèlent. Des secrets qui restent secrets. Ce qui m'a le plus intéressée, c'est vraiment le côté social, un patron altruiste qui redistribue la richesse et tout le monde en profite (ses ouvrières, les commerçants du village...) et ce que ça devient après le passage de témoin aux générations suivantes et surtout avec la crise... Inspiré de l'histoire des Lejaby, Hervé Commère, dans ses remerciements rend également hommage aux ouvriers des usines LIP qui ont eu un destin similaire. Donc un roman policier, mais très social, très ancré dans la réalité économique de la France.... Ah, 2019 commence on ne peut mieux : j'ai réussi à terminer un livre ! Je viens de traverser une de ces sales périodes où j'ai peu de temps pour lire et où tout ce que je lis me tombe des mains, ne réussit pas à m'accrocher vraiment. Du coup, je me suis dit : un bon roman policier, ça peut relancer la machine. Ce roman m'avait fait de l'oeil à sa sortie, pour son sujet très social et engagé, très très actuel. Je l'ai trouvé bien mené, il y a pas mal de rebondissements, des trames secondaires qui finissent par converger, des personnages de l'ombre qui se révèlent. Des secrets qui restent secrets. Ce qui m'a le plus intéressée, c'est vraiment le côté social, un patron altruiste qui redistribue la richesse et tout le monde en profite (ses ouvrières, les commerçants du village...) et ce que ça devient après le passage de témoin aux générations suivantes et surtout avec la crise... Inspiré de l'histoire des Lejaby, Hervé Commère, dans ses remerciements rend également hommage aux ouvriers des usines LIP qui ont eu un destin similaire. Donc un roman policier, mais très social, très ancré dans la réalité économique de la France. A lire ! (Décembre 2018)
              Lire la suite
              En lire moins
            • Christophe_bj Posté le 23 Novembre 2018
              Ce n’est pas mal, l’intrigue est plutôt bien ficelée, mais c’est trop lent. Le mode et la chronologie de la narration ne me paraissent pas optimaux. Et l’arrière-plan politico-social me semble bien caricatural.
            • bergson Posté le 15 Octobre 2018
              Un livre et un auteur inconnu pour moi : mais ça risque de ne pas durer! En 98 en même temps que 11 gus gagne la coupe du monde sur une pelouse, la vie de plusieurs personnes est chamboulée. Ils sont tous du même village en Normandie Vrainville une usine de sous -vétements féminins qui occupent tous le monde du travail au logement. mi intrigue sociale mi policier, l'auteur sait nous tenir en haleine : une rétrospective historique de la fondation de l'usine, beaucoup de personnages impactés par la soirée du 12 juillet 98 qui se retrouvent 18 ans après tous dans le village, une usine qui doit prendre un tournant due à la mondialisation, Une galerie de portraits vraiment aux petits oignons .... un livre coup de coeur pour moi un livre à découvrir
            • LesPapotisdeSophie Posté le 28 Août 2018
              L'usine Cybelle est la fierté de la ville, presque toutes les femmes y travaillent depuis trois générations et fabriquent des sous-vêtements féminins. Mais le directeur veut vendre, il veut plus de profit. Les syndicats bougent mais ce que tout le monde ignore c'est que 20 ans avant plusieurs drames ont détruit des vies : un accident de voiture, une femme blessée, une autre violée... le remord, la culpabilité rongent certains. Herve Commère tisse un lien entre plusieurs histoires, pour que peu à peu la vérité éclate. Un sacré thriller psychologique sous fonds de crise sociale qui fait la part belle aux ouvriers, héros rares en littérature.
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.