Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264066275
Code sériel : 5069
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm

Ces instants-là

Céline ROMAND-MONNIER (Traducteur)
Date de parution : 07/04/2016
Elle grandit dans le nord de la Norvège, entre une mère insaisissable mais présente, une petite soeur qu’elle protège, un père qu’elle méprise avant de le haïr. Elle n’est pas coupable du mal qu’il lui fait.  Puis elle aime le rock, la danse, les mains de l’apprenti électricien. Elle surnage... Elle grandit dans le nord de la Norvège, entre une mère insaisissable mais présente, une petite soeur qu’elle protège, un père qu’elle méprise avant de le haïr. Elle n’est pas coupable du mal qu’il lui fait.  Puis elle aime le rock, la danse, les mains de l’apprenti électricien. Elle surnage face à la honte, part à la ville étudier. Son père est loin, c’est bien, mais son jeune fils aussi est loin. Elle lit, et brave son silence dans l’écriture. Elle se marie, publie, devient écrivain. Se bat pour sa liberté et son droit à vivre comme elle le souhaite. 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264066275
Code sériel : 5069
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • latitestella Posté le 1 Juillet 2020
    Les 50 premières pages m'ont un peu dérouté avec une écriture à la troisième personne, sans jamais connaître le prénom de l'héroïne... Mais j'ai bien fait de persévérer, on découvre au fur et à mesure sa vie. De son adolescence au collège chez ses parents dans une petite île isolée, à sa vie de femme écrivaine et indépendante en ville, toujours dans le Nord de la Norvège. On apprend à connaître une fille souffrant d'épilepsie tiraillée entre son père difficile, sa mère présente mais compliquée et sa petite soeur aimante. On voit évoluer ses relations avec les garçons, puis les hommes, et les enfants qui arrivent... Une vie loin d'être tranquille, mais avec des instants de vie simples de la vie nordique.
  • saphoo Posté le 12 Février 2020
    Un livre hors norme, la lecture nous plonge dans un autre univers, l'absence de nom, prénom pour les personnages dénude le récit mais en même temps nous attache à Elle, lui, c'est bizarre, mais j'ai bien aimé au final. Elle, nous conte sa volonté d'être : Elle. Elle se libère déjà de son père, puis de son métier en devenant écrivaine, puis de son mari, les enfants sont déjà plus ou moins partis du nid. A elle, sa liberté, sa volonté de vire l'instant ! L'éternité est dans l'instant ! Une lecture agréable aussi pour l'ambiance hivernale, sa retraite dans son chalet pour mieux écrire, par exemple. Je pense que c'est un roman comme on dit : ça passe ou ça casse ! pas de demie mesure. J'ai bien aimé, irai-je m'aventurer avec les romans de Dina ? je ne sais pas. Cent ans, fut une lecture mitigée.
  • ASAI Posté le 8 Novembre 2019
    L'écriture de Wassmo est singulière, tellement plantée dans une Norvège qu'elle seule semble connaître. L'histoire de Ces instants-là est cruelle, abominable. Herbjorg raconte le combat pour la liberté, pour une pureté, pour qu'une histoire pas trop moche puisse se raconter entre les générations. C'est rien de le dire. C'est écrit si majestueusement, si purement, si chaleureusement. Wassmo rend les choses affreuses, compréhensibles. Moi, j'aime énormément, car elle me fait pleurer de larmes libératrices et salvatrices.
  • Noemie_de_pain Posté le 9 Décembre 2018
    Toujours les mêmes thèmes, dans des romans proches, peut-être spécialement pour une française éloignée de la Scandinavie. Enfin, peut-être pas si proches. Nous sommes loin ici des pêcheurs de "100 ans" ou de la douleur qui émane de la trilogie de Tora, même si pêcheurs du dimanche et douleur il y a. La pauvreté est en marge, tout comme les mots sur l'inceste, qui restent allusifs. Ils touchent toutefois au cœur, ravivant la trilogie citée pour qui a lu un peu l'auteur. La mère est aveugle et distante, l'héroïne, blessée. Sa fêlure est contagieuse, et rend la lecture parfois difficile. Mais la fin quitte la gangue. L'héroïne s'affranchit et s'approche du bonheur, ou d'un calme intérieur. Le tout dans des lignes qui exhalent toujours le sel, le cercle polaire, la côte comme la montagne et la forêt, la chasse, l'après-occupation, et l'amour de l'écriture, puits de mots qui chantent l'indicible, scintillants et coupants comme le givre.
  • Marech20 Posté le 15 Mai 2018
    J'ai choisi ce livre pour la couverture... et la 4e de couverture. Et je suis un peu partagée. J'ai bien aimé partagée la vie, pas toujours facile, de l'héroïne, et notamment comme elle réussit à mener SA vie, malgré...malgré tout. Mais le style est particulier : on ne sait pas son prénom. Juste "Elle". "Elle fait ça", "elle pense". "Il la trompe"... de fait, ce procédé tient vraiment à distance, on a parfois du mal à entrer vraiment dans le livre. D'autant plus que tout est traité sur le même plan, ce qui lui arrive, ce qu'elle imagine, ce qu'elle rêve.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…