Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264071040
Code sériel : 5294
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Cet été-là

Fabrice POINTEAU (Traducteur)
Collection : Domaine Policier
Date de parution : 15/02/2018
Ce soir-là, dans une petite ville de l’Indiana où tous se connaissent, Katie Mackey, neuf ans, est partie rendre ses livres à la bibliothèque. Elle n’en est jamais revenue.
On n’a retrouvé que son vélo.
Trente ans plus tard, quatre voix s’élèvent pour raconter. Tous se confessent, car tous ont quelque chose...
Ce soir-là, dans une petite ville de l’Indiana où tous se connaissent, Katie Mackey, neuf ans, est partie rendre ses livres à la bibliothèque. Elle n’en est jamais revenue.
On n’a retrouvé que son vélo.
Trente ans plus tard, quatre voix s’élèvent pour raconter. Tous se confessent, car tous ont quelque chose à se reprocher. Gilley, le frère de Katie ; Raymond R., l’homme qui a été fortement soupçonné du kidnapping ; Claire, sa femme, tellement reconnaissante que Raymond l’ait choisie et l’ait empêchée de finir ses jours seule. Et le gentil M. Henry Dees, singulier professeur de mathématiques qui vouait à Katie une adoration trouble.

« Une plongée extrêmement originale et subtile dans les tourments d’êtres complexes et torturés, tentant en vain de s’accommoder de leurs vies imparfaites, gangrenées par la solitude, par la douleur. »
Philippe Blanchet − Le Figaro Magazine

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Fabrice Pointeau
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264071040
Code sériel : 5294
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Clytemnestre Posté le 2 Décembre 2019
    Cent pages de trop. Une disparition de fillette et deux hommes suspects: un bon pitch, assez original et donc un début prenant. L'alternance des narrateurs donne un rythme prenant. Malheureusement l'auteur étire son énigme jusqu'à lui en faire perdre le sel.
  • sweetie Posté le 1 Novembre 2019
    Cet été-là, thriller aux accents nostalgiques des années 1970, a été sélectionné pour le prix Pulitzer du meilleur roman lors de sa sortie. Dans une petite ville américaine de l'Indiana, un soir de juillet, la disparition d'une fillette de neuf ans donne lieu à la résurgence de pénibles souvenirs chez certains résidents touchés de près ou de loin à cet événement. Leurs confessions, adressées au lecteur longtemps après les faits, restent poignantes et nous laissent avec un sentiment d'impuissance et de fatalité. Lee Martin a su bien rendre toutes ces émotions liées à la perte d'un enfant et surtout, les failles psychologiques que traînent les hommes et les femmes durant toute leur existence. Une lecture captivante dès les premières lignes et qu'on veut à tout prix terminer pour en connaître le dénouement.
  • collectifpolar Posté le 20 Octobre 2019
    Dans une petite ville tranquille de l’Indiana, un jour d’été, Katie Mackey, 9 ans, disparaît en se rendant à la bibliothèque. L’affaire fait grand bruit sur le plan national mais l’enquête n’aboutit pas. Trente ans plus tard, quelques témoins, famille, proches et voisins, se souviennent et les langues commencent à se délier. Même si les disparitions d’enfants, enlèvements font les beaux jours des thrillers, celui-ci n’est pas une énième variation sur le genre. Il se passe 30 ans après la disparition d’une fillette sur le chemin de la bibliothèque. Son originalité est dans la manière de retracer cette disparition par plusieurs personnages, un roman choral qui nous plonge dans un coin paumé de l’Indiana dans les années 70. Un décor et une ambiance parfaitement retranscrits servit par une écriture soignée.
  • nath59 Posté le 9 Août 2019
    Bien écrit, à travers plusieurs personnages. Rien d'exceptionnel dans l'histoire, mais le récit des protagonistes est très intéressant.
  • Pietro38 Posté le 24 Juillet 2019
    Dans les méandres tortueux de la psychologie humaine. Début des années 70, dans une petite ville de l'Indiana, un Etat du Midwest des Etats-Unis, l'été bat son plein, Les MacKey mènent une vie tranquille dans une bourgade où il ne se passe jamais rien d'extraordinaire. Malheureusement, pour cette famille parfaite qui reflète la réussite à l'américaine, cet été-là va se transformer en cauchemar. La jeune Katie Mackey montera sur son vélo pour rapporter des livres à la bibliothèque, mais elle n'arrivera jamais à destination. Cet été-là raconte comment les habitants de la ville ont vécu cet événement tragique. En particulier, quatre personnes qui ont joué un rôle central dans ce drame terrible survenu dans une ville engluée dans la torpeur et la moiteur d'un été interminable: Henry Dees, le professeur de mathématiques qui donnait des cours particuliers à la jeune fille, un éternel célibataire qui vouait à Katie une admiration très ambigüe; Gilley, le frère aîné de Katie qui se sent responsable de sa disparition; Raymond R. le principal suspect dans la disparition de la jeune fille, un loser drogué et psychologiquement instable, incapable de garder longtemps un job; Et Clare, sa femme, qui préfère occulter le côté obscur de son... Dans les méandres tortueux de la psychologie humaine. Début des années 70, dans une petite ville de l'Indiana, un Etat du Midwest des Etats-Unis, l'été bat son plein, Les MacKey mènent une vie tranquille dans une bourgade où il ne se passe jamais rien d'extraordinaire. Malheureusement, pour cette famille parfaite qui reflète la réussite à l'américaine, cet été-là va se transformer en cauchemar. La jeune Katie Mackey montera sur son vélo pour rapporter des livres à la bibliothèque, mais elle n'arrivera jamais à destination. Cet été-là raconte comment les habitants de la ville ont vécu cet événement tragique. En particulier, quatre personnes qui ont joué un rôle central dans ce drame terrible survenu dans une ville engluée dans la torpeur et la moiteur d'un été interminable: Henry Dees, le professeur de mathématiques qui donnait des cours particuliers à la jeune fille, un éternel célibataire qui vouait à Katie une admiration très ambigüe; Gilley, le frère aîné de Katie qui se sent responsable de sa disparition; Raymond R. le principal suspect dans la disparition de la jeune fille, un loser drogué et psychologiquement instable, incapable de garder longtemps un job; Et Clare, sa femme, qui préfère occulter le côté obscur de son mari, car trop contente que celui-ci l'ait épousée et l'ait empêchée de rester veuve jusqu'à la fin de ses jours. Des portraits de vies dressés avec réalisme, humilité et empathie. Cet été-là séduit vraiment par son originalité. Originalité dans la construction du récit, véritable polyphonie narrative. Ce roman est donc habité par plusieurs énonciateurs entre lesquels l'auteur distille les indices, les pistes qui permettent petit à petit de reconstituer toute l'histoire, et de dévoiler la vérité sur la disparition de Katie MacKey. Tout est donc subtilement et efficacement contrôlé de la part de Lee Martin qui dose savamment le suspense et tient ainsi en haleine ses lecteurs jusqu'au bout. Ensuite, originalité dans l'approche psychologique d'un drame qui vient secouer une petite ville perdue au fin fond de l'Amérique, où tous les habitants se connaissent. Je trouve que les réactions, les comportements des personnages sont crédibles, proches de la réalité. Bien sûr, l'auteur va encore plus loin dans son analyse psychologique des quatre personnages principaux de l'histoire. Car Cet été-là est avant tout une plongée très subtile et très complexe dans les méandres tortueux de la psychologie humaine. Les blessures de l'enfance et leur incidence sur la vie, le vécu familial, l'environnement, le lieu, l'époque, la part de lumière, mais aussi la part d'ombre qui va influencer certaines décisions, scellant à jamais le destin de personnes innocentes. Une réalité parfois dérangeante, voire même malsaine, que l'auteur embrasse avec une grande justesse du regard, avec une acuité psychologique, avec une profondeur d'esprit qui lui permettent de ne jamais tomber dans une vision trop simpliste, ou manichéenne des évènements. Il s'agit, comme le souligne l'auteur en fin de roman, de "prendre en considération les vies imparfaites des gens, si répugnantes et magnifiques qu'elles puissent être, dans une petite ville imaginaire de l'Indiana". Enfin, l'intérêt de ce thriller psychologique réside dans son atmosphère, dans sa restitution de toute une époque et de toute une région méconnue des Etats-Unis. Avec son style descriptif, détaillé, envoûtant, à la fois très précis sur la forme et sur le fond, l'auteur nous raconte le quotidien d'une ville de l'Indiana durant l'été, dans les années 70, alors que les américains continuent de compter leurs morts au Vietnam. Il y a aussi de très belles descriptions de la faune et de la flore, et non, L'Indiana, ce ne sont pas uniquement d'immenses champs de maïs à perte de vue. Lee Martin décrit son Midwest avec une grande fierté mais aussi avec une belle sensibilité. Au final, un mélange réussi de roman noir et de suspense psychologique que je vous recommande vivement.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…