Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266251679
Code sériel : 17381
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ceux qui te mentent

Claire DESSERREY (Traducteur)
Date de parution : 14/02/2019
Kate est reporter de guerre et souffre de stress post-traumatique. Quand elle rentre à Herne Bay pour les obsèques de sa mère, Kate se souvient de cet endroit où tout allait bien jusqu'à la mort de son petit frère. Un accident. Ensuite plus rien n'a jamais été pareil…
Dès son retour...
Kate est reporter de guerre et souffre de stress post-traumatique. Quand elle rentre à Herne Bay pour les obsèques de sa mère, Kate se souvient de cet endroit où tout allait bien jusqu'à la mort de son petit frère. Un accident. Ensuite plus rien n'a jamais été pareil…
Dès son retour dans la maison de son enfance, Kate se sent oppressée et abuse des somnifères. Elle entend un petit garçon crier la nuit chez les voisins et ne sait plus ce qui est réel ou le fruit de son imagination torturée. Alors elle prévient sa sœur et son mari qui ne la croient pas, la police non plus. Pourtant elle l'a vu. Dans le jardin d'à côté. Elle sait qu'il existe...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266251679
Code sériel : 17381
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Promenonsnousdansleslivres Posté le 27 Juin 2021
    Une atmosphère pesante, des personnages hyper bien travaillés, une révélation qui donne des frissons. En un mot : excellent !! Une lecture dont on se rappelle pendant longtemps! J'ai adoré, pratiquement lu d'une traite, je ne peux que le conseiller au fan de thriller psychologique
  • simonjean Posté le 7 Octobre 2020
    "Ceux qui te mentent" est avant tout le portrait psychologique de deux soeurs , à l'enfance brisée . Parvenues à l'âge adulte , elles traînent , l'une et l'autre , cauchemars , mal-être et traumatismes . Un roman très agréable à lire avec cependant une première partie un peu trop longue à mon goût ; il faut attendre la toute fin pour que le récit devienne palpitant et révèle une vérité vraiment inattendue . Un reproche à la maison d'édition : la phrase d'accroche en couverture en dit déjà un peu trop !
  • Snoopythecat Posté le 18 Juin 2020
    Comment choisir un livre ? Faut-il être attiré par le titre ou par la quatrième de couverture ? En général, je flashe d'abord sur le titre (très court, très long, original, ...), ensuite je lis le résumé. Ici, le titre est simple mais le sous-titre porte déjà à réflexion. Qui ment ? Une ou plusieurs personnes ? A qui ment-on ? Le résumé est clair et donne envie de savoir, de savoir qui est la victime de manipulation, de savoir si Kate a des hallucinations ou pas. Je me lance donc dans la lecture avec enthousiasme. Première déconvenue : le démarrage est long, très long. L'auteur met plus de 100 pages pour nous établir le cadre de l'histoire : - Kate revient dans sa ville natale après le décès de sa mère et s'installe dans la maison de celle-ci. - Sa soeur Sally est dépressive et alcoolique. - Sa soeur et elle ne s'entendent pas très bien. - Son beau-frère est serviable et fort calme. - Leur petit frère est mort quand il était tout jeune. - Le père de Kate était alcoolique et violent. - Sa jeune nièce a quitté la maison parentale quelques années plus tôt. - Kate, journaliste de guerre, souffre d'un stress post-traumatique suite à son séjour en Syrie... Comment choisir un livre ? Faut-il être attiré par le titre ou par la quatrième de couverture ? En général, je flashe d'abord sur le titre (très court, très long, original, ...), ensuite je lis le résumé. Ici, le titre est simple mais le sous-titre porte déjà à réflexion. Qui ment ? Une ou plusieurs personnes ? A qui ment-on ? Le résumé est clair et donne envie de savoir, de savoir qui est la victime de manipulation, de savoir si Kate a des hallucinations ou pas. Je me lance donc dans la lecture avec enthousiasme. Première déconvenue : le démarrage est long, très long. L'auteur met plus de 100 pages pour nous établir le cadre de l'histoire : - Kate revient dans sa ville natale après le décès de sa mère et s'installe dans la maison de celle-ci. - Sa soeur Sally est dépressive et alcoolique. - Sa soeur et elle ne s'entendent pas très bien. - Son beau-frère est serviable et fort calme. - Leur petit frère est mort quand il était tout jeune. - Le père de Kate était alcoolique et violent. - Sa jeune nièce a quitté la maison parentale quelques années plus tôt. - Kate, journaliste de guerre, souffre d'un stress post-traumatique suite à son séjour en Syrie où elle a vu mourir un petit garçon. - Kate voit un petit garçon dans le jardin de ses voisins or ses voisins n'ont pas d'enfant. Plus de 100 pages pour nous mettre dans l'ambiance, soit près d'un tiers du livre. Le résumé prenait quelques lignes. Non mais allô, quoi. Etant d'un naturel magnanime je me dis que cette lenteur volontaire a un but et une raison d'être. La suite de l'histoire est un peu plus rapide, on apprend beaucoup sur le passé des deux soeurs ainsi que sur l'épisode traumatique vécu par Kate. Et puis, soudain, l'auteure pique un démarrage digne de Speedy Gonzales. Surdose de caféine ou de Mars (un coup de barre et ça repart) ? Tout s'accélère, s'intensifie, se complexifie. Des révélations, du suspense, des retournements de situation. La meilleure partie du roman réside dans les 70 dernières pages. Cela ne fait pas beaucoup mais c'est déjà mieux que rien. Par contre, la lenteur du début ne se justifie en rien. Tous les détails de la vie des deux soeurs n'apportent rien à l'histoire finale. Et là, pour le coup, c'est terriblement frustrant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • indelebilevagabonde Posté le 19 Avril 2020
    Il y a ceux qui te mentent, et ceux qui ne disent pas la vérité, ceux qui omettent, ceux qui oublient ou préfèrent oublier, et on ne peut pas dire qu’on n’était pas prévenu, pourtant c’est affiché, oui là devant notre nez, sur la couverture..Tu ne vois pas..sous le titre rouge, dessous, en gras en noir. Et bien moi, en cours de lecture, j’ai oublié ce doux conseil, et je me suis laissée embarquer dans l’histoire , je suis bon public, belle réussite pour ce premier thriller psychologique, de quoi marquer le lecteur...
  • Dou_livresque Posté le 14 Avril 2020
    Une belle surprise ! Je ne connaissais pas l'auteur, même la quatrième de couverture a su me convaincre. Je n'ai pas été déçue ! Le début du roman m'a laissé perplexe, plus le rythme est monté crescendo au fil des pages. Je me suis laissée happer par l'histoire. L'auteur nous emmène dans le stresse post-traumatique de la guerre en Syrie et d'une enfance noyée dans les drames familiaux et la violence. L'auteur nous mène en bateau jusque là fin, avec un final brillant. C'est un bon thriller psychologique. Je le recommande.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.