Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266210935
Code sériel : 3629
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Chambre froide

Philippe BONNET (Traducteur)
Date de parution : 03/11/2010

Le charme des jardins anglais tient au savant désordre qui y règne et à la fréquence des meurtres qui s'y commettent.
Indifférentes au ragots du village qui les accusent de sorcellerie et de mœurs bizarres, Diana, Anne et Phoebe, vivent à l'écart dans un manoir dont le parc abrite une antique...

Le charme des jardins anglais tient au savant désordre qui y règne et à la fréquence des meurtres qui s'y commettent.
Indifférentes au ragots du village qui les accusent de sorcellerie et de mœurs bizarres, Diana, Anne et Phoebe, vivent à l'écart dans un manoir dont le parc abrite une antique chambre froide. On découvre les restes congelés d'un homme aux doigts et aux dents arrachés. Le cadavre serait-il celui de David Maybury, le mari de Phoebe disparu dix ans auparavant ?

 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266210935
Code sériel : 3629
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • boub_father Posté le 3 Janvier 2017
    Une enquête en terre anglaise avec ce qu'il faut de délicieux détails so british. Une lecture agréable et une intrigue bien menée
  • rpfab Posté le 2 Septembre 2016
    Un mari disparu, puis dix ans plus tard, un corps est retrouvé dans une "chambre froide" anglaise. Est-ce le mari disparu ? Une enquête policière est en route et c'est avec suspense qu'il faudra attendre la fin du livre pour en connaitre le dénouement. Premier polar lu de cette auteur, j'y ai apprécié les fausses pistes, les faux suspects et les secrets qui ressurgissent, pas moyen de connaître le dénouement avant la fin.
  • zazahuc Posté le 8 Juin 2016
    Le livre démarrait bien, un mort découvert dans un endroit incongru, trois femmes soupçonnées des pires vices, un brin d'humour ... mais ça en est resté là, rien n'a évolué, je reste sur ma faim. Il me fallait par moment relire la page ou revenir en arrière pour comprendre un dialogue, c'était assez pénible. Bref, une lecture en demi teinte, surement un livre que je ne relirai pas.
  • nadiouchka Posté le 6 Avril 2016
    Quand on parle du charme des jardins anglais, on ne se doute pas de la tournure que va prendre ce roman pour lequel l'auteure anglaise,Minette Walters, a reçu un trophée pour un premier polar : Chambre Froide. Dans un manoir, trois amies (en apparence), Diana, Anna et Phoebe vivent à l'écart d'un village où les ragots vont bon train à leur sujet. Dans le parc de ce manoir, se trouve une très vielle chambre froide remontant au XVIIIème siècle et où les restes d'un cadavre sont découverts. Qui est-il ? Deux policiers vont tenter de résoudre ce mystère mais ils rencontreront de nombreuses difficultés et se heurteront au manque de coopération des trois jeunes femmes. Le village soupçonne Phoebe d'avoir tué son mari qui a disparu mystérieusement depuis dix ans. Les policiers pensent aussitôt que le cadavre est celui de cet homme mais les restes sont méconnaissables. Le lecteur participe donc à cette enquête plutôt difficile mais, comme tout accuse Phoebe, le talent de l'auteure vient du fait qu'elle arrive à décrire l'atmosphère pesante de ce petit village anglais ainsi que celle qui règne dans le manoir. Par contre, ce polar n'est pas du tout un livre violent et j'ai été séduite par l'écriture toute simple,... Quand on parle du charme des jardins anglais, on ne se doute pas de la tournure que va prendre ce roman pour lequel l'auteure anglaise,Minette Walters, a reçu un trophée pour un premier polar : Chambre Froide. Dans un manoir, trois amies (en apparence), Diana, Anna et Phoebe vivent à l'écart d'un village où les ragots vont bon train à leur sujet. Dans le parc de ce manoir, se trouve une très vielle chambre froide remontant au XVIIIème siècle et où les restes d'un cadavre sont découverts. Qui est-il ? Deux policiers vont tenter de résoudre ce mystère mais ils rencontreront de nombreuses difficultés et se heurteront au manque de coopération des trois jeunes femmes. Le village soupçonne Phoebe d'avoir tué son mari qui a disparu mystérieusement depuis dix ans. Les policiers pensent aussitôt que le cadavre est celui de cet homme mais les restes sont méconnaissables. Le lecteur participe donc à cette enquête plutôt difficile mais, comme tout accuse Phoebe, le talent de l'auteure vient du fait qu'elle arrive à décrire l'atmosphère pesante de ce petit village anglais ainsi que celle qui règne dans le manoir. Par contre, ce polar n'est pas du tout un livre violent et j'ai été séduite par l'écriture toute simple, sans fioritures. Un bon petit livre qui n'est pas sans faire penser à une autre écrivaine anglaise de romans policiers : Agathie Christie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sydji Posté le 20 Mars 2016
    Un polar qui se lit bien. Les personnages sont intéressants et plutôt fouillés. En revanche, j'ai trouvé le dénouement un peu décevant...
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.