En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Close-up

        Pocket
        EAN : 9782266231114
        Code sériel : 15297
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 192
        Format : 108 x 177 mm
        Close-up

        Date de parution : 10/12/2015
        Tous les soirs au Quolibet, un cabaret du Vieux Lille, Miranda fait parler les cartes.
        Son numéro tape dans l’œil de Bruno, entrepreneur du BTP et grand-bourgeois. Un monde les sépare, mais le passé les a déjà réunis : sans le savoir, il a ruiné sa vie. Poussée par la vengeance, Miranda...
        Tous les soirs au Quolibet, un cabaret du Vieux Lille, Miranda fait parler les cartes.
        Son numéro tape dans l’œil de Bruno, entrepreneur du BTP et grand-bourgeois. Un monde les sépare, mais le passé les a déjà réunis : sans le savoir, il a ruiné sa vie. Poussée par la vengeance, Miranda lui prédit sa mort avant le prochain vendredi 13…
        Lorsque Bruno échappe effectivement à un assassinat, peu de temps après, c’est vers la voyante qu’il se tourne, persuadé que ses augures le protégeront d’un avenir plus qu’incertain…

        « Une lecture jubilatoire. Du grand Quint. » Julie Malaure – Le Point
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266231114
        Code sériel : 15297
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 192
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        5.40 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • zazy Posté le 17 Octobre 2013
          Livre de la collection « Vendredi 13 » ou 13 auteurs racontent une histoire tournant autour de cette date. Nous voici à Lille, brume, nuit humide, Rue de Gand, où « personne n’ose pousser jusqu’au bout, là où la porte de Gand relève ses jupes, comme une vieille fardée rouge brique, impudique qui montre ses jambes arquées, ni, bien sûr, passer outre, jusqu’aux anciens fossés dont la brume nappe les eaux noires ». Une porte peinte en rouge qui s’ouvre sur un cabaret miteux « Le Quolibet » où Miranda exécute tous les soirs son numéro de cartes. Un close-up que l’on appelle ce tour joué au plus près des spectateurs, lorsqu’il y en a ! Or, ce soir il y a du beau linge ; elle leur tire les cartes, un homme la prend au sérieux : Bruno Carteret, gros bonnet qui ne fait pas dans la dentelle mais dans le B.T.P. Il lui propose de venir animer une de ses soirées mondaines où elle lui annoncera sa mort avant le vendredi 13 et, à partir de là, ça va faire « pschitt », enfin des étincelles quoi !!! Michel Quint plante le décor avec un Lille glauque, froid,... Livre de la collection « Vendredi 13 » ou 13 auteurs racontent une histoire tournant autour de cette date. Nous voici à Lille, brume, nuit humide, Rue de Gand, où « personne n’ose pousser jusqu’au bout, là où la porte de Gand relève ses jupes, comme une vieille fardée rouge brique, impudique qui montre ses jambes arquées, ni, bien sûr, passer outre, jusqu’aux anciens fossés dont la brume nappe les eaux noires ». Une porte peinte en rouge qui s’ouvre sur un cabaret miteux « Le Quolibet » où Miranda exécute tous les soirs son numéro de cartes. Un close-up que l’on appelle ce tour joué au plus près des spectateurs, lorsqu’il y en a ! Or, ce soir il y a du beau linge ; elle leur tire les cartes, un homme la prend au sérieux : Bruno Carteret, gros bonnet qui ne fait pas dans la dentelle mais dans le B.T.P. Il lui propose de venir animer une de ses soirées mondaines où elle lui annoncera sa mort avant le vendredi 13 et, à partir de là, ça va faire « pschitt », enfin des étincelles quoi !!! Michel Quint plante le décor avec un Lille glauque, froid, humide, désert, (un vrai Lille de polar colle aux deux antagonistes), des seconds rôles bien typés, une opposition entre la bourgeoisie et la seconde zone. Les personnages sont épais, traînent leur batterie de casseroles derrière eux. Michel Quint nous offre un polar classique écrit dans un vrai style : le sien : à la fois gouailleur et sophistiqué selon les situations, noir et brillant. Il joue sur les mots, les situations, les paysages… Je me pourlèche en lisant ses descriptions. Comme les spectateurs du Quolibet, je n’ai pas vu les ficelles du close-up de Michel Quint tant j’étais prise dans ses filets. Lisez ce polar où je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et…. J’en redemande. C’est le second ouvrage de Michel Quint que je lis et l’enchantement est toujours présent.
          Lire la suite
          En lire moins
        • AliceW Posté le 16 Septembre 2012
          Vendredi 13. Deadline dramatique pour le promoteur immobilier Bruno Carteret. Ses jours sont comptés, résultats de magouilles et argent pas si bien placé, confiances envolées et superstitions dévoilées. Miranda, la cabaresque magicienne et ses tours de voyance qui croquent s’il en était besoin un Bruno amoché. Des tours de passe-passe auxquels on pourrait croire tellement ils sont bien faits. En tout cas Bruno y croit et se réfugie auprès de Miranda pour une couverture en cartes à jouer. Miranda, qui exhibe son close-up au Quolibet. Le Quolibet et ses mites de cabaret, sa fine équipe solidaire et solitaire, avec Jacquy en Monsieur Loyal, Bric et Broc les clowns tristes, ou encore Nelly qui s’effeuille sous des yeux conquis et alcoolisés. Michel Quint prête son écriture imagée et tourneboulée aux jeux de la collection Vendredi 13 des éditions La Branche. 13 auteurs pour 13 romans, 13 intrigues, articulées autour du fatidique vendredi 13. Jean-Bernard Pouy, Michel Quint, Pierre Bordage, Brigitte Aubert, Olivier Maulin, Pia Petersen, Jean-Marie Laclavetine, Pierre Pelot, Alain Mabanckou ont déjà fourni leur copie. Une sélection d’auteurs de choix qui entraînent leurs personnages sous le signe de la chance, ou pas. Avec Close-Up, Michel Quint choisit une fois... Vendredi 13. Deadline dramatique pour le promoteur immobilier Bruno Carteret. Ses jours sont comptés, résultats de magouilles et argent pas si bien placé, confiances envolées et superstitions dévoilées. Miranda, la cabaresque magicienne et ses tours de voyance qui croquent s’il en était besoin un Bruno amoché. Des tours de passe-passe auxquels on pourrait croire tellement ils sont bien faits. En tout cas Bruno y croit et se réfugie auprès de Miranda pour une couverture en cartes à jouer. Miranda, qui exhibe son close-up au Quolibet. Le Quolibet et ses mites de cabaret, sa fine équipe solidaire et solitaire, avec Jacquy en Monsieur Loyal, Bric et Broc les clowns tristes, ou encore Nelly qui s’effeuille sous des yeux conquis et alcoolisés. Michel Quint prête son écriture imagée et tourneboulée aux jeux de la collection Vendredi 13 des éditions La Branche. 13 auteurs pour 13 romans, 13 intrigues, articulées autour du fatidique vendredi 13. Jean-Bernard Pouy, Michel Quint, Pierre Bordage, Brigitte Aubert, Olivier Maulin, Pia Petersen, Jean-Marie Laclavetine, Pierre Pelot, Alain Mabanckou ont déjà fourni leur copie. Une sélection d’auteurs de choix qui entraînent leurs personnages sous le signe de la chance, ou pas. Avec Close-Up, Michel Quint choisit une fois encore Lille, mais plus que ça encore « son » Lille, son atmosphère, ses ruelles et ses saltimbanques, avec sa langue bien à lui. Une ville de Lille pas du tout « terroir » mais sous un regard fabuleusement noir et mordant. Les mots, les sons, les sens, qui s’articulent de façon fascinante. De la poésie argotique pour ces personnages que tout oppose, entre manipulation et cartomancie.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Lizouzou Posté le 9 Janvier 2012
          Miranda travaille au Quolibet, un bar cabaret de Lille. Elle y fait un numéro de voyante et prédit un soir à Bruno, un client dont elle aimerait se venger pour des raisons personnelles, qu'il sera mort d'ici le vendredi 13. Sa prédiction se révèle exacte et Bruno échappe de peu à la mort... Il décide donc de retrouver Miranda et lui demande de rester avec elle afin qu'elle lui prédise l'avenir de manière plus précise... Ensemble, ils vont enquêter sur les différents suspects qui cherchent à tuer Bruno ! Il s'agit ici de complots et d'histoires assez différentes les une des autres, mais qui au final se regroupe à la fin (ouf !). On y retrouve un mélange de business et d'affaires privées. Ce qui m'a un peu choqué et destabilisé c'est le personnage de Miranda, qui même si elle déteste Bruno, elle finit quand même par l'aider... Bon il faut dire que j'ai lu ce livre au mois de novembre et même si j'ai noté de bonnes choses dessus, maintenant j'ai un peu du mal à vous en faire l'éloge... Néanmoins, ce que j'ai apprécié c'est le fait que ça se passe à Lille, on y retrouve des lieux assez connus et c'est... Miranda travaille au Quolibet, un bar cabaret de Lille. Elle y fait un numéro de voyante et prédit un soir à Bruno, un client dont elle aimerait se venger pour des raisons personnelles, qu'il sera mort d'ici le vendredi 13. Sa prédiction se révèle exacte et Bruno échappe de peu à la mort... Il décide donc de retrouver Miranda et lui demande de rester avec elle afin qu'elle lui prédise l'avenir de manière plus précise... Ensemble, ils vont enquêter sur les différents suspects qui cherchent à tuer Bruno ! Il s'agit ici de complots et d'histoires assez différentes les une des autres, mais qui au final se regroupe à la fin (ouf !). On y retrouve un mélange de business et d'affaires privées. Ce qui m'a un peu choqué et destabilisé c'est le personnage de Miranda, qui même si elle déteste Bruno, elle finit quand même par l'aider... Bon il faut dire que j'ai lu ce livre au mois de novembre et même si j'ai noté de bonnes choses dessus, maintenant j'ai un peu du mal à vous en faire l'éloge... Néanmoins, ce que j'ai apprécié c'est le fait que ça se passe à Lille, on y retrouve des lieux assez connus et c'est toujours agréable de pouvoir bien se représenter le décor, surtout quand on le connait bien ! J'ai aussi aimé l'impression de participer activement à l'enquête en compagnie des deux personnages et le suspense est au rendez-vous ! La couverture est assez simple et pourtant un peu angoissante avec cet oeil qui donne l'impression d'épier le lecteur ! En ce qui concerne Michel Quint, auteur du Nord, il est connu pour sa belle écriture et ses nombreuses descriptions ! (et aussi pour son formidable petit livre "Effroyable Jardin" adapté au cinéma ^^) Enfin, j'ai lu la seconde moitié du livre en une fois, ce qui veut quand même dire que j'ai passé un bon moment !
          Lire la suite
          En lire moins
        • claraetlesmots Posté le 21 Décembre 2011
          Avertissement : ne lisez surtout pas la 4ème de couverture qui en dit trop ! Au Quolibet, cabaret à Lille, gags, imitations et effeuillage font l’affiche. Dans ce lieu à part, Miranda manie les cartes où la voyance s'invite avec humour. Bruno directeur d’une société qui brasse des grosses sommes dans l’immobilier est bluffé par la dextérité de Miranda. Pourtant les cartes lui prédisent la mort sous peu… Je vais à l’aventure avec les livres et à mon habitude, je n’avais pas lu la 4ème de couverture donc la surprise a été de taille pour moi ! Donc, un simple conseil, ne retournez pas ce livre avant de l’ouvrir. Le plaisir de découvrir toute l’histoire en sera d’autant plus grand ! Est-ce que les cartes peuvent prédire l’avenir ? On pourrait penser que oui car quelqu’un tente d’assassiner Bruno quelques jours après sa soirée au Quolibet. La suite sur : http://fibromaman.blogspot.com/2011/12/michel-quint-close-up.html
        • NOIRdePOLARS Posté le 11 Novembre 2011
          Si vous espérez d’autres développements, passez votre chemin, car toute l’histoire tient dans le quatrième de couverture. Et encore ! Le résumé de l’éditeur est nettement plus palpitant que le roman lui-même. Un polar sans suspense, à l’intrigue très improbable, un peu confuse et en tous cas mal ficelée. Et pourtant, on se trouvera bien à lire ce livre. L’ambiance de ce cabaret miteux lillois est très bien rendue, on s’y croit tout de suite. Mais la quintessence de ce petit bouquin tient dans la plume de Michel Quint, qui aligne les mots comme pas un. Je dis qu’il aligne, car son écriture est loin d’être aisée à suivre : les paragraphes sont rares, les phrases interminables et les ponctuations ne font que de timides apparitions à l’exception de la virgule. On se laisse prendre dans le dédale de phrases, éprouvant du plaisir à mâcher ces mots. Peu importe après tout que la trame ne retienne que peu l’attention. Une curiosité littéraire, en somme.
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.