Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266298483
Code sériel : 17698
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Colette et Jacques

Date de parution : 02/01/2020
Une femme, un homme, un fil – l’amour.
Orphelin de père, Jacques n’a que dix-sept ans quand il devient résistant. Chez lui, l’engagement se confond avec la passion. Dévoué à l’action publique, il sera tour à tour conseiller d’Edgar Faure dans presque tous les gouvernements de la IVe République, député du...
Une femme, un homme, un fil – l’amour.
Orphelin de père, Jacques n’a que dix-sept ans quand il devient résistant. Chez lui, l’engagement se confond avec la passion. Dévoué à l’action publique, il sera tour à tour conseiller d’Edgar Faure dans presque tous les gouvernements de la IVe République, député du Jura, puis ministre sous la Ve. Mais dans l’ombre du personnage public se tient un homme aimé, aimant, bouleversant.
Avec lui et à part, une femme, Colette. Elle ne s’en laisse compter par personne. Passionnée de littérature, elle dirigera une maison d’édition puis travaillera aux côtés de Claude Gallimard. Elle est libre, flamboyante. Inoubliable.
Colette et Jacques, l’histoire d’un amour hors du commun, plus fort que le malheur ; et aussi, de 1939 à la fin du XXe siècle, le roman vrai d’une époque qui se déchire, s’interroge et s’invente.

« Une magnifique saga se révélant aussi un livre d’histoire politique. » Gilles Heuré – Télérama

« Roman vrai pour l’essentiel, que les commodités de la fiction rendent plus vivant, plus sensible. » Laurent Joffrin – Libération
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266298483
Code sériel : 17698
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Un premier roman en forme d'hommage émouvant. Il nous entraîne dans une époque brillante au sein d'une famille romanesque. » Marie-Amélie Lombard-Latune - Le Figaro
Le Figaro

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DianeRocch Posté le 28 Février 2020
    Olivier Duhamel, connu en tant que politologue et homme politique français, signe son premier roman(-vrai) sur l’histoire de ses parents. C’est brillamment écrit, savamment décrit et richement documenté par des lignes entières tirées, mots pour mots, d’allocutions des protagonistes (le plus souvent politique). Plus qu’une fresque historique, c’est l’évolution d’un couple au cœur d’enjeux politiques, pour lui et au sein du milieu littéraire, pour elle. Colette et Jacques Duhamel traversent le XXème siècle, ses Républiques (passage de la IV à la V), ses mœurs, ses difficultés et ses joies qui font les délices de cette société française d’après-guerre. L’on découvre, d’une part, un homme acharné de travail, protecteur et aimant ; et d’autre part, une femme libre, passionnée et digne. L’auteur nous transmet avec pudeur ces personnages qui l’ont façonné et qui incarnent le sentiment d’une époque, aujourd’hui révolue. Cette famille bourgeoise moderne, parfois avant-gardiste, en termes d’éducation et d’amour transmis, de sensibilité gauche se dessine au travers du récit d’Olivier Duhamel qui rend compte de son admiration et de la reconnaissance filiale qu’il voue à ses parents.
  • Bill Posté le 1 Janvier 2020
    Dans cette biographie romancée, Olivier Duhamel nous raconte la vie de ses parents Colette Rousselot et Jacques Duhamel. Jacques, orphelin de père, engagé dans la Résistance puis auprès des Forces Françaises libres en Afrique du Nord, Conseiller ministériel sous la IVème et la Vème république, poulain d'Edgar Faure, puis ministre de Pompidou. Colette, fille assez libre d'un industriel du Midi, le rencontre via des amis communs  Ils auront quatre enfants, dont elle s'occupera (avec de l'aide, bien sûr) tout en devenant éditrice aux Editions de la Table Ronde, en organisant des dîners ... ces fameux dîners où se retrouvait le Tout Paris politique et culturel  Un roman qui nous permet de découvrir certaines pages inconnues de l'Histoire des années 50 et 60, la vie des grandes familles plus ou moins liées, ces faiseurs de ministres et de lois, familles qui se croisaient (et se croisent encore) dans le Paris littéraire, éditorial, journalistique et politique ...  Un ouvrage très factuel où l'auteur a essayé de gommer toute trace d'affection  Un ouvrage que j'ai lu d'une traite et qui me donne envie d'en apprendre davantage sur les 30 Glorieuses ... 
  • DOMS Posté le 5 Avril 2019
    Jacques est orphelin de père très tôt. Mais d’un père intègre et volontaire, alors bien sûr, sa vie sera placée sous le signe d’une certaine idée de la France. Engagé en politique très jeune, élu dans le Jura, il participera pendant de longues années aux différents gouvernements qui se sont succédé, il participe successivement à différents cabinets ministériels sous la IVe République, puis sera ministre actif à la forte personnalité sous la Ve, il va côtoyer, pour ne citer qu’eux, De Gaulle, Mendès France ou encore Edgar Faure. Sa femme Colette ne restera pas dans l’ombre. Femme libre, sa passion de la littérature lui permettra de devenir éditrice, puis le deuil qui la frappe à cinquante ans la fera rentrer dans la famille Gallimard. Deux personnages qui ont marqué l’histoire, de la seconde guerre mondiale à la fin du siècle dernier, mais surtout un roman qui nous rappelle les belles heures de la Ve république. Lire a chronique complète sur le blog Domi C Lire https://domiclire.wordpress.com/2019/03/20/colette-et-jacques-olivier-duhamel/
  • mifasol Posté le 7 Mars 2019
    Un roman qui se révèle être aussi un livre d'histoire politique. Ce livre se lit d'une traite, avec plaisir, et il tient véritablement en haleine.
  • NathalieBC Posté le 5 Mars 2019
    Les critiques négatives ont bien raison: aucune émotion ne transpire de cette biographie (hagiographie ?) familiale. Olivier Duhamel raconte la vie et l'oeuvre de sa mère, éditrice et surtout de son père, homme politique . Personnellement, je n'avais jamais entendu parler de Jacques Duhamel mais, aux dires de son fils, il a tout fait: évité la guerre au Maroc, fait élire Pompidou, supprimé la censure, tout ça en plus d'avoir été résistant . Vous l'aurez compris, il y a certains côtés qui m'ont un peu agacée, comme le récit des vacances à Courchevel par exemple. Pourtant, j'ai lu Colette et Jacques très vite et avec un vif intérêt pour cette plongée au cœur des IVème et Vème républiques . Il y a également une chose qui m'a laissée perplexe, c'est le passage sur la main mise de la Gauche sur la culture et l'éducation. Moi qui suis née dans les 70ies, je me rends compte que, durant toute ma scolarité, je n'ai jamais lu un seul auteur de droite ! C'est quand-même incroyable ! Prévert, Aragon, Camus, oui bien sûr mais Gide, Claudel ou Giono, jamais lus ! J'ai découvert Mauriac, Céline et d'Ormesson grâce à des amis.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.