Lisez! icon: Search engine

Constance

Pocket
EAN : 9782266285063
Code sériel : 17199
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm
Constance

Elisabeth LUC (Traducteur)
Date de parution : 15/03/2018
Très loin de son Angleterre natale – et d'un chagrin d'amour auquel elle ne pourra jamais vraiment échapper –, Constance s'est créé une nouvelle vie à Bali, dans un endroit idyllique à la végétation luxuriante. Mais lorsqu'elle reçoit un appel de sa sœur Jeanette, mourante, elle se doit de retourner... Très loin de son Angleterre natale – et d'un chagrin d'amour auquel elle ne pourra jamais vraiment échapper –, Constance s'est créé une nouvelle vie à Bali, dans un endroit idyllique à la végétation luxuriante. Mais lorsqu'elle reçoit un appel de sa sœur Jeanette, mourante, elle se doit de retourner à Londres.
Les sentiments qui les lient ne sont pourtant pas des plus simples. L'une était ténébreuse, l'autre, un véritable soleil. Jusqu'à ce qu'elles tombent amoureuses du même homme...
Avec l'amertume de la trahison entre elles, les deux sœurs doivent apprendre à se pardonner. Pourront-elles retrouver les liens partagés lors de leur enfance et dépasser les mensonges ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266285063
Code sériel : 17199
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • peneloppe277 Posté le 11 Octobre 2019
    Tout au long du livre, Rosie Thomas nous fait réfléchir sur des thèmes lourds et importants : la famille, les parents, les liens du sang, l’abandon, la mort, l’amour, la maladie.. Ce sont des thématiques universelles, qui touchent tout le monde de près ou de loin. Je suis particulièrement sensible à ces sujets et c’est peut-être la raison pour laquelle je ressors émue de cette lecture.
  • DFleura Posté le 12 Septembre 2019
    J'ai découvert par hasard ce livre Tout au long du livre, l’auteure nous fait réfléchir sur des thèmes lourds et importants : la famille, les parents, les liens du sang, l’abandon, la mort, l’amour, la maladie.. Ce sont des thématiques universelles, qui touchent tout le monde de près ou de loin. Je suis particulièrement sensible à ces sujets et c’est peut-être la raison pour laquelle je ressors ému de cette lecture. Constance est une héroïne qui m’a touchée. Forte en apparence, elle reste une personne sensible et perdue intérieurement. Intéressant !
  • Mary63 Posté le 26 Février 2019
    J'ai découvert ROSIE THOMAS à travers ce roman contemporain "Constance". J'ai tout de suite adhéré à la plume fluide de cette auteure A travers des thèmes tels que l'amour et ses interdits, l'adoption, les secrets de famille, l'abandon, le handicap ou encore le pardon, on partage la vie de Jeannette et Constance, avec des flashs-backs entre leur enfance et leur vie lorsqu'elles sont adultes. ROSIE THOMAS m'a fait voyagé, avec elle j'ai découvert Bali et sa végétation exotique et ses senteurs si bien décrites. C'est le portrait d'une femme écorchée par la vie, en quête de son identité, sans amarre, qui entretient une relation plutôt agitée avec sa sœur Jeannette. L'amertume, la convoitise, l'incompréhension et les non-dits les ont emportés loin l'une de l'autre, et une trahison a fini de les éloigner. De Londres à Bali en passant par les terres arides de l'Ouzbékistan ROSIE THOMAS nous fait bourlinguer. C'est le style de roman que j'aime parcourir, indéniablement dépaysant, où l'histoire est attrayante avec néanmoins des sujets sensibles décrits avec sensibilité et compassion. Je vais sans hésiter ajouter à ma longue pal "le châle de cachemire" en espérant l'apprécier autant que "Constance".
  • prettyrosemary Posté le 16 Février 2018
    Rosie Thomas nous parle des rancunes, des secrets et des mensonges qui gangrènent certaines familles mais aussi étrangement des derniers instants lumineux où tout peut encore être réparé, guéri. C’est un roman très subtil, qui mérite qu’on persévère au-delà de ses premières pages.
  • jardinlitteraire Posté le 25 Octobre 2017
    Je suis justement partie à Bali au mois de septembre et je savais qu’une partie de l’action se déroulait là bas. L’occasion rêvée de repartir sur cette île qui m’a tant plu… Et je dois dire que la magie a opéré. J’ai revu Bali, ressenti ces odeurs si caractéristiques, entendu cette langue si exotique pour nous. L’auteur a su recréer cette atmosphère si particulière. Malheureusement , notre escale en Indonésie est de courte durée, Constance retourne en Angleterre pour être auprès de sa sœur Jeannette, mourante. L’écriture est fluide et rend l’histoire très prenante. C’est un livre qui peut se lire très facilement et très rapidement contrairement à ce que je pensais avant de le commencer. J’ai particulièrement aimé la construction du récit avec ses nombreux flashbacks qui nous permettent de découvrir petit à petit le passé de Connie et ce qui l’a amené à s’exiler à Bali. Par contre, j’ai une petite critique à porter sur la mise en forme, il n’y a aucun repères temporels et c’est parfois un peu confus… mais c’est un détail. Il était très dur d’arrêter ma lecture, je voulais toujours en savoir plus. l’histoire est centrée sur ce personnage complexe et tourmenté qu’est Constance. Mais... Je suis justement partie à Bali au mois de septembre et je savais qu’une partie de l’action se déroulait là bas. L’occasion rêvée de repartir sur cette île qui m’a tant plu… Et je dois dire que la magie a opéré. J’ai revu Bali, ressenti ces odeurs si caractéristiques, entendu cette langue si exotique pour nous. L’auteur a su recréer cette atmosphère si particulière. Malheureusement , notre escale en Indonésie est de courte durée, Constance retourne en Angleterre pour être auprès de sa sœur Jeannette, mourante. L’écriture est fluide et rend l’histoire très prenante. C’est un livre qui peut se lire très facilement et très rapidement contrairement à ce que je pensais avant de le commencer. J’ai particulièrement aimé la construction du récit avec ses nombreux flashbacks qui nous permettent de découvrir petit à petit le passé de Connie et ce qui l’a amené à s’exiler à Bali. Par contre, j’ai une petite critique à porter sur la mise en forme, il n’y a aucun repères temporels et c’est parfois un peu confus… mais c’est un détail. Il était très dur d’arrêter ma lecture, je voulais toujours en savoir plus. l’histoire est centrée sur ce personnage complexe et tourmenté qu’est Constance. Mais ne vous attendez pas à des rebondissements ou retournements de situation, car il n’y a pas beaucoup d’action. Rosie Thomas nous dresse ici le portrait d’une femme blessée, sans attache, perdue qui entretient une relation tumultueuse avec sa sœur ainée. La rancœur, la jalousie et les non-dits les ont éloignées, une trahison a fini de les séparer. Ce livre nous parle de Pardon, de la famille et des liens qui nous unissent. Car Jeannette va mourir et souhaite se réconcilier avec sa sœur malgré le peu de temps qu’il lui reste. La relation entre les deux sœurs m’a beaucoup touchée parce qu’elle est loin d’être parfaite ce qui la rend d’autant plus réaliste. Rosie Thomas y a porté un soin tout particulier qui fait la beauté de ce roman. L’histoire (tragique) entre Bill et Connie m’a chamboulée. Ils s’aiment mais ne peuvent être ensemble. Les moments partagés sont forts mais insuffisants. J’aurai aimé que l’auteur développe plus cet aspect de l’histoire… Si j’ai passé un très bon moment avec ce roman, le dénouement m’a terriblement déçue. La mort de Jeannette et le deuil qui s’en suit sont vite balayés. Certaines de nos question restent sans réponse. Après avoir refermé ce livre, je réalise que beaucoup d’histoires parallèles n’apportent finalement pas grand chose et je reste sur ma faim… Malgré ces quelques points négatifs, j’ai bien aimé cette saga familiale où l’amertume est le maitre mot et j’ai hâte de découvrir les autres romans de Rosie Thomas qui a réussi à me faire voyager malgré tout.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.