En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Corps à corps

        10/18
        EAN : 9782264069474
        Code sériel : 5239
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 108 x 177 mm
        Corps à corps

        Collection : Grands Détectives
        Date de parution : 16/03/2017
        Accusé de meurtre, un ancien champion de boxe va devoir prouver son innocence : un premier roman abrupt et violent dans le Stockholm noir des années 1930.
        Même s'il ne monte plus sur le ring, l'ex-champion de boxe Harry Kvist se sert toujours de ses poings. Pour gagner sa vie, d'abord, grâce à sa petite officine de recouvrement de créances. Et pour survivre, tout simplement. Survivre dans le Stockholm des années 1930, où la Grande Dépression est aussi... Même s'il ne monte plus sur le ring, l'ex-champion de boxe Harry Kvist se sert toujours de ses poings. Pour gagner sa vie, d'abord, grâce à sa petite officine de recouvrement de créances. Et pour survivre, tout simplement. Survivre dans le Stockholm des années 1930, où la Grande Dépression est aussi rigoureuse que l'hiver. Tout juste trouve-t-il quelque réconfort dans le sexe, avec des femmes ou des hommes de passage. Lorsqu'il est accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis, Kvist va devoir naviguer entre les bas-fonds et les beaux quartiers, les bars clandestins et les bordels, pour retrouver la seule personne qui puisse l'aider à prouver son innocence.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264069474
        Code sériel : 5239
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        8.10 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • MagEv Posté le 12 Janvier 2018
          Me voilà plongée en plein Stockholm des années 1930 que l’auteur a su bien retranscrire où Harry Kvist, accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis, en sillonne les rues par un temps très frisquet. Entre bas-fonds miséreux et restaurants ou bars branchés luxueux, entre décadence et grandeur donc pour retrouver son principal témoin, une prostituée nommée Sonja qui pourrait l’innocenter. Harry Kvist est un héros non conventionnel. Ancien champion de boxe devenu recouvreur de créances, il est bisexuel, amateur de cigares et violent. Il n’hésite pas à utiliser ses poings comme sur un ring pour se faire comprendre. Un homme dur au passé douloureux que j’ai aimé détester ! Une enquête mais pas que, l’homme sait aussi prendre du bon temps avec un homme ou une femme, qu’importe. Mais il s’agit bien d’un polar, sombre et âpre avec une intrigue bien menée, peu de temps morts et un dénouement auquel je ne m’attendais pas. Une bonne découverte que ce roman pioché au hasard dans ma PAL.
        • emilie17021845 Posté le 29 Janvier 2017
          Nous allons évolué dans le Stockholm des années 30, au côté de Harry Kvist. Cet ancien champion de boxe est devenu créancier. De manières plus ou moins douces, il se charge de récupérer ce que les clients lui demandent, auprès des mauvais payeurs. Lors de sa visite chez Zetterberg pour récupérer une importante somme d’argent, il ne s’attendait sûrement pas à ce que cette histoire prenne un tournant aussi inattendu. En effet au lendemain de leur échange, Zetterberg est retrouvé mort. Sauf que voilà dans le Stockholm des années 30 ça ne rigole pas. Avec un casier des plus fourni, Kvist va vite devenir le suspect numéro un. Au vu de ce premier tome, je m’attends à une trilogie époustouflante. Un roman noir dans les bas-fonds de Stockholm, une ambiance oppressante. On s’attache tout de même à notre personnage, évoluant dans une ambiance glauque, remplis de dangers, de trafiques. Une lecture palpitante qui vous embarquera à corps perdu dans une histoire à l’intrigue rythmée, palpitante, qui nous tiens en haleine de début à la fin. Totalement spectateur de ce que vit Kvist, on ne peut pas s’empêcher de vouloir lui venir en aide. Un vrai coup de cœur pour ce premier tome qui... Nous allons évolué dans le Stockholm des années 30, au côté de Harry Kvist. Cet ancien champion de boxe est devenu créancier. De manières plus ou moins douces, il se charge de récupérer ce que les clients lui demandent, auprès des mauvais payeurs. Lors de sa visite chez Zetterberg pour récupérer une importante somme d’argent, il ne s’attendait sûrement pas à ce que cette histoire prenne un tournant aussi inattendu. En effet au lendemain de leur échange, Zetterberg est retrouvé mort. Sauf que voilà dans le Stockholm des années 30 ça ne rigole pas. Avec un casier des plus fourni, Kvist va vite devenir le suspect numéro un. Au vu de ce premier tome, je m’attends à une trilogie époustouflante. Un roman noir dans les bas-fonds de Stockholm, une ambiance oppressante. On s’attache tout de même à notre personnage, évoluant dans une ambiance glauque, remplis de dangers, de trafiques. Une lecture palpitante qui vous embarquera à corps perdu dans une histoire à l’intrigue rythmée, palpitante, qui nous tiens en haleine de début à la fin. Totalement spectateur de ce que vit Kvist, on ne peut pas s’empêcher de vouloir lui venir en aide. Un vrai coup de cœur pour ce premier tome qui nous promet une trilogie surprenante et époustouflante. J’ai vraiment hâte de lire la suite, car le moins que l’on puisse dire c’est que la fin est très frustrante. En bref, ce fut une très bonne lecture que je vous conseil. Un roman noir au rythme soutenu et percutant qui vous tiendra en haleine.
          Lire la suite
          En lire moins
        • viou03 Posté le 9 Novembre 2016
          Un roman sombre, froid. Kvist est un ancien boxeur. Il est reconverti comme recouvreur de créances. Il va être accusé du meurtre d'un des mauvais payeurs dont il doit s'occuper. La couverture du roman donne le ton : sombre avec très peu de lumière. Le récit est noire par son ambiance, par son époque et les lieux de l'intrigue. On est dans le Stockholm des années 30 en plein hiver. On a l'impression que l’histoire se déroule quasi sans voir la lumière du jour même quand elle se passe au coeur de la journée. C'est oppressant. Une atmosphère aussi froide, glauque que le milieu où se passe le récit : les bas-fonds de Stockholm. De plus, l'enquête de Kvist pour prouver son innocence, l'entraîne au plus profond de la lie de la société, de la pauvreté et des trafiques en tout genre. Plus Kvist avance dans sa quête pour retrouver son témoin, plus l'étau se serre autour de lui, ce qui contribue a accentué le malaise déjà ressenti. De tout cela ressort une noirceur, une dangerosité qui nous oppresse. Kvist est un personnage qui n'a rien pour plaire, c'est une brute, qui carbure à l'eau-de-vie et pourtant on a envie de l'aider. Les révélations finales sont à... Un roman sombre, froid. Kvist est un ancien boxeur. Il est reconverti comme recouvreur de créances. Il va être accusé du meurtre d'un des mauvais payeurs dont il doit s'occuper. La couverture du roman donne le ton : sombre avec très peu de lumière. Le récit est noire par son ambiance, par son époque et les lieux de l'intrigue. On est dans le Stockholm des années 30 en plein hiver. On a l'impression que l’histoire se déroule quasi sans voir la lumière du jour même quand elle se passe au coeur de la journée. C'est oppressant. Une atmosphère aussi froide, glauque que le milieu où se passe le récit : les bas-fonds de Stockholm. De plus, l'enquête de Kvist pour prouver son innocence, l'entraîne au plus profond de la lie de la société, de la pauvreté et des trafiques en tout genre. Plus Kvist avance dans sa quête pour retrouver son témoin, plus l'étau se serre autour de lui, ce qui contribue a accentué le malaise déjà ressenti. De tout cela ressort une noirceur, une dangerosité qui nous oppresse. Kvist est un personnage qui n'a rien pour plaire, c'est une brute, qui carbure à l'eau-de-vie et pourtant on a envie de l'aider. Les révélations finales sont à l'image du roman, tortueuses et noires. Un roman noir, dur par son intrigue, les lieux, l'époque : les bas-fonds du Stockholm des années 1930, ainsi que la saison : l'hiver, sa brume et sa morsure vive.
          Lire la suite
          En lire moins
        • SophieSonge Posté le 29 Octobre 2016
          On retrouve dans le premier tome de cette trilogie un ancien boxeur reconverti en redoutable maître chanteur. Tout pourrait aller pour le mieux si un jour Kvist n'était pas accusé du meurtre de Zetterberg qu'il a passé à tabac... Âmes sensibles, s'abstenir : ce livre n'est pas fait pour les mauviettes ! C'est brutal, viril, autant sur la forme que le fond. L'auteur nous dépeint un visage réaliste du Stockholm des années 1930 dans la rigueur de l'hiver. Au milieu de la crasse, de la misère, notre personnage principal oscille entre le milieu âcre et dangereux des bidonvilles à celui des clubs branchés de la haute société. On assiste démuni, à sa quête de la vérité, à la recherche du témoin qui pourra l'innocenter. Son parcours est vif, chaotique, désinhibé. On s'attache à ce personnage écorché, dirigé par ses pulsions et ses addictions. L'écriture est percutante, saignante. L'intrigue est rythmée, truffée de dangers. La peur, la violence et le sexe sont omniprésents. Plus on avance dans le roman, plus on est conduit par l'impatience, l'urgence. Les failles craquèlent, le mal s'insinue... On approche du scandale qui menace d'éclater. Les révélations sont sans appel, explosives et meurtrières. Incisif et vitriolé, l'auteur commence très fort avec... On retrouve dans le premier tome de cette trilogie un ancien boxeur reconverti en redoutable maître chanteur. Tout pourrait aller pour le mieux si un jour Kvist n'était pas accusé du meurtre de Zetterberg qu'il a passé à tabac... Âmes sensibles, s'abstenir : ce livre n'est pas fait pour les mauviettes ! C'est brutal, viril, autant sur la forme que le fond. L'auteur nous dépeint un visage réaliste du Stockholm des années 1930 dans la rigueur de l'hiver. Au milieu de la crasse, de la misère, notre personnage principal oscille entre le milieu âcre et dangereux des bidonvilles à celui des clubs branchés de la haute société. On assiste démuni, à sa quête de la vérité, à la recherche du témoin qui pourra l'innocenter. Son parcours est vif, chaotique, désinhibé. On s'attache à ce personnage écorché, dirigé par ses pulsions et ses addictions. L'écriture est percutante, saignante. L'intrigue est rythmée, truffée de dangers. La peur, la violence et le sexe sont omniprésents. Plus on avance dans le roman, plus on est conduit par l'impatience, l'urgence. Les failles craquèlent, le mal s'insinue... On approche du scandale qui menace d'éclater. Les révélations sont sans appel, explosives et meurtrières. Incisif et vitriolé, l'auteur commence très fort avec ce "corps à corps" plutôt remarqué. On se demande bien dans quelle galère il va nous embarquer la prochaine fois. Affaire à suivre...
          Lire la suite
          En lire moins
        • Profiteroles Posté le 28 Octobre 2016
          Harry Kvist n'a ni bureau ni secrétaire. Il vit à Stockholm, dans les années 30. Et pour vivre, lui qui fut champion de boxe, il recouvre des créances, comme on dit. Et pas franchement en douceur. Avec Kvist, les nez cassés ne manquent pas, mais il récupère vélos, objets et argent. C'est tout ce que lui demandent ses clients. Si ce n'étaient les noms de rue et de personnages, on pourrait vraiment se croire dans un de ces romans noirs américains du début du XXe siècle qui ont fait (et font toujours) le bonheur des amateurs du genre. Kvist est un ancien boxeur reconverti dans le recouvrement de créances, mais il pourrait tout aussi bien être un détective privé au coup de poing facile et au style pas très orthodoxe vivant de l'autre côté de l'Atlantique. Il faut croire que le Stockholm des années 30 ressemble assez, dans la violence des relations humaines, dans l'ambiance de misère et de délinquance de l'époque de la grande dépression décrite avec force par Martin Holmén dans Metropol, aux villes américaines de la même époque. Et évidemment, avec un cadavre et un Harry Kvist qui fait un excellent suspect, on a tous les éléments du... Harry Kvist n'a ni bureau ni secrétaire. Il vit à Stockholm, dans les années 30. Et pour vivre, lui qui fut champion de boxe, il recouvre des créances, comme on dit. Et pas franchement en douceur. Avec Kvist, les nez cassés ne manquent pas, mais il récupère vélos, objets et argent. C'est tout ce que lui demandent ses clients. Si ce n'étaient les noms de rue et de personnages, on pourrait vraiment se croire dans un de ces romans noirs américains du début du XXe siècle qui ont fait (et font toujours) le bonheur des amateurs du genre. Kvist est un ancien boxeur reconverti dans le recouvrement de créances, mais il pourrait tout aussi bien être un détective privé au coup de poing facile et au style pas très orthodoxe vivant de l'autre côté de l'Atlantique. Il faut croire que le Stockholm des années 30 ressemble assez, dans la violence des relations humaines, dans l'ambiance de misère et de délinquance de l'époque de la grande dépression décrite avec force par Martin Holmén dans Metropol, aux villes américaines de la même époque. Et évidemment, avec un cadavre et un Harry Kvist qui fait un excellent suspect, on a tous les éléments du polar classique. Le froid suédois en plus. Difficile d'admettre que Corps à corps, premier tome de la trilogie Métropol, est un premier roman. C'est un vrai coup de maître.
          Lire la suite
          En lire moins
        Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
        Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.