Lisez! icon: Search engine
Coup de tabac
Patrick Couton (traduit par)
Date de parution : 08/02/2018
Éditeurs :
Pocket

Coup de tabac

Patrick Couton (traduit par)
Date de parution : 08/02/2018
Commissaire divisionnaire d’Ankh-Morpork, c’est plus qu’un travail, un véritable sacerdoce, ce qui convient très bien à Samuel Vimaire. Moins à son épouse aimante, Dame Sybil, qui lui a imposé des... Commissaire divisionnaire d’Ankh-Morpork, c’est plus qu’un travail, un véritable sacerdoce, ce qui convient très bien à Samuel Vimaire. Moins à son épouse aimante, Dame Sybil, qui lui a imposé des vacances à la campagne.
Mais dans ces contrées bucoliques, les placards ne regorgent pas moins de cadavres que dans la foutraque...
Commissaire divisionnaire d’Ankh-Morpork, c’est plus qu’un travail, un véritable sacerdoce, ce qui convient très bien à Samuel Vimaire. Moins à son épouse aimante, Dame Sybil, qui lui a imposé des vacances à la campagne.
Mais dans ces contrées bucoliques, les placards ne regorgent pas moins de cadavres que dans la foutraque capitale. Vimaire n’a pas ouvert ses valises qu’un corps lui tombe dessus. Et avec lui, son cortège de crimes, magouilles et petits arrangements. Le commissaire serait donc bien avisé de regarder ailleurs et de passer son chemin vers les vertes prairies.
D’ailleurs, peut-on seulement parler de délit quand les victimes sont des gobelins ? C’était sans compter une certaine idée de l’intégrité que défend Vimaire. Alors quoiqu’en dise le droit, justice devra-t-elle être rendue !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266277143
Code sériel : 416
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266277143
Code sériel : 416
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Coup de tabac est tellement agréable à lire que la probabilité d'agrandir le cercle d'admirateurs de Terry Pratchett devient une évidence. Les 480 pages se tournent avec une telle facilité qu'une tristesse subjective envahit le lecteur quand le « clap » de fin retentit. On en redemande et on salive d'avance de la prochaine offrande prenant comme cadre ce magnifique monde fantastique. » Scifi Universe

« Chaque roman de Terry Pratchett aborde un problème de société, celui-ci ne déroge pas à la règle. Mais quand c’est fait avec autant de talent et d’humour décapant on ne peut qu’adhérer. » ActuSF - Yann Blanchard

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Gruizzli 21/02/2022
    Lire un nouveau Terry Pratchett, c'est une sorte de plaisir coupable : on sait qu'on aura des protagonistes bien connus dans une histoire pas forcément originale mais efficace. Et bien sur, beaucoup d'humour par dessus, avec une critique sociale ou un commentaire sur ladite société. Et ce livre ne déroge pas à la règle. Cependant, je dois bien dire qu'il est bien moins drôle que certains autres et qu'il semble un cran en-dessous de certains autres qui sont de réels monuments de l'humour, mais surtout des commentaires bien clairs sur des problèmes sociétés. On sent la critique sur le racisme, jugeant sans connaitre, mais aussi sur la considération des campagnes, souvent moins avancées sur les questions morales que les villes, où tout évolue plus vite (y compris les mentalités). Pour autant, on ne critique pas une campagne bouseuse, mais une campagne qui se connait bien et cache beaucoup de choses à causes de liens de subordinations très marqués. C'est plutôt une considération sur les modes de fonctionnements bien différents entre une campagne plus isolée et une ville qui doit s'ouvrir à de nouvelles considérations, pour des raisons morales autant que politiques ou simplement des considérations pratiques. Comme dit plus haut, je trouve... Lire un nouveau Terry Pratchett, c'est une sorte de plaisir coupable : on sait qu'on aura des protagonistes bien connus dans une histoire pas forcément originale mais efficace. Et bien sur, beaucoup d'humour par dessus, avec une critique sociale ou un commentaire sur ladite société. Et ce livre ne déroge pas à la règle. Cependant, je dois bien dire qu'il est bien moins drôle que certains autres et qu'il semble un cran en-dessous de certains autres qui sont de réels monuments de l'humour, mais surtout des commentaires bien clairs sur des problèmes sociétés. On sent la critique sur le racisme, jugeant sans connaitre, mais aussi sur la considération des campagnes, souvent moins avancées sur les questions morales que les villes, où tout évolue plus vite (y compris les mentalités). Pour autant, on ne critique pas une campagne bouseuse, mais une campagne qui se connait bien et cache beaucoup de choses à causes de liens de subordinations très marqués. C'est plutôt une considération sur les modes de fonctionnements bien différents entre une campagne plus isolée et une ville qui doit s'ouvrir à de nouvelles considérations, pour des raisons morales autant que politiques ou simplement des considérations pratiques. Comme dit plus haut, je trouve que ce livre est assez limité dans sa narration humoristique, principalement, à mon gout, par l'absence des personnages hauts en couleurs qui font tout l'humour (Colon, Chicard, Carotte, Angua, etc ...). Vimaire est une personnalité que j'adore et que j'affectionne pour ce qu'il est (flic bourru proche du flic noir style hard-boil), ce qu'il incarne (l'autorité de la justice) et ce qu'il caractérise (l'humanité derrière des lois, l'image du flic qui ne croit qu'en la loi mais la croit aussi modulable). Malheureusement, son caractère et son comportement le rendent aussi plus difficile à apprécier lorsqu'il n'est pas entouré par ses partenaires habituels, qui tempèrent et surtout rajoutent des interactions qui font tout le charme et le sel de Vimaire. Le voir interagir seulement avec sa femme, son gamin et le jeune flic qui n'est pas particulièrement intéressant diminue sacrément l'intérêt du personnage. Au final, j'étais bien plus intéressé dans les discours avec Villequin, majordome extraordinaire et bien plus dans l'esprit de la série, je trouve. Cela dit, je chipote sur du détails et l'ensemble du roman m'a emporté dans ma lecture, avec quelques rires et beaucoup de sourire. J'ai trouvé que la charge anti-racisme était très présente, sans que ce soit un reproche. Et d'ailleurs le propos est très bien emmené : pour contrer le racisme, il faut comprendre l'humanité de ceux en face de nous. Le propos peut s'appliquer aussi bien à des questions ethniques, culturelles ou religieuses, le roman restant assez flou sur la question. Si je devais le résumer, je dirais qu'il ne s'agit pas du meilleur roman de la série, mais une bonne lecture qui vient conclure de façon assez satisfaisante les romans du Guet, avec toujours une critique bien sentie et une plume agréable, élégante et prenante. Bref, un autre bon moment de lecture dans le Disque-monde.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Octarine008 03/10/2021
    Hilarant (et je ne fais pas référence à Hilare) et excellent. le dernier tome des Annales du Disque-Monde dédié à Vimaire. C'est un peu triste quand on pense que c'est fini. Mais quel beau final pour notre enquêteur ! J'ai adoré ce volume. Même sortie de la campagne, un Vimaire reste un Vimaire, et "la justice doit passer".
  • Phoenicia 20/01/2021
    Coup de tabac est le dernier tome mettant en scène Sam Vimaire et son Guet. Je le referme non sans une petit pointe de tristesse et de déception. Tristesse parce que Le Guet reste, des Annales, le cycle que j'ai préféré. Déception car j'aurais voulu, pour le dernier, y voir une histoire centrée sur tous les membres du Guet. Dans cet opus, Sam Vimaire est contraint de prendre des vacances et de jouer le rôle honni d'hobereau dans les domaines qu'il a obtenu de part son mariage. Il se retire donc à la campagne. C'est un classique littéraire rependu : où que passe un détective, le crime augmente de manière significative. Y compris dans ce domaine rural tranquille. Terry Pratchett aime, à travers le Guet, défendre l'ouverture d'esprit, lutter contre la discrimination. Ainsi, après loup-garou, troll, nain; vampire, gargouille et golem, on aborde le sujet de l'espèce des gobelins, perçus par tous comme des animaux répugnants, à tort bien entendu. Sam y met son grain de sel, sort de sa juridiction et dévoile ce qui semble être un trafic de gobelin avec des ramifications impressionnantes tandis que Sybil garde toute sa fierté vis-à-vis des "amis" de la campagne et que le... Coup de tabac est le dernier tome mettant en scène Sam Vimaire et son Guet. Je le referme non sans une petit pointe de tristesse et de déception. Tristesse parce que Le Guet reste, des Annales, le cycle que j'ai préféré. Déception car j'aurais voulu, pour le dernier, y voir une histoire centrée sur tous les membres du Guet. Dans cet opus, Sam Vimaire est contraint de prendre des vacances et de jouer le rôle honni d'hobereau dans les domaines qu'il a obtenu de part son mariage. Il se retire donc à la campagne. C'est un classique littéraire rependu : où que passe un détective, le crime augmente de manière significative. Y compris dans ce domaine rural tranquille. Terry Pratchett aime, à travers le Guet, défendre l'ouverture d'esprit, lutter contre la discrimination. Ainsi, après loup-garou, troll, nain; vampire, gargouille et golem, on aborde le sujet de l'espèce des gobelins, perçus par tous comme des animaux répugnants, à tort bien entendu. Sam y met son grain de sel, sort de sa juridiction et dévoile ce qui semble être un trafic de gobelin avec des ramifications impressionnantes tandis que Sybil garde toute sa fierté vis-à-vis des "amis" de la campagne et que le petit Sam s'adonne à un sujet d'expertise des plus importants : le caca! On n'est pas loin, par endroits, d'une parodie de Downton Abbey et d'Orgueil et Préjugés. Un tome qui se lit bien malgré le pavé, sans de réelles longueurs et toujours avec beaucoup d'humour. Mention spéciale au personnage de Villequin, incroyable dans ce tome. On voudrait tous un valet/ majordome tel que lui. Challenge et LC Pratchett Challenge Mauvais Genres 2021 Challenge Séries 2021 Challenge Multi-défis Challenge Pavés 2021
    Lire la suite
    En lire moins
  • basileusa 17/01/2021
    Bon si j'ai bien suivi, c'est le dernier tome sur le Guet et ça, c'est triste ! Malgré quelques longueurs, j'ai adoré suivre Vimaire en vacances dans sa résidence secondaire, à la campagne. Entre balade, diner mondain et nouvelle passion de son fils pour le caca, l'instinct de flic est en éveil et ne tarde pas à trouver une affaire à résoudre ! Un tome réjouissant avec un Vimaire au sommet de son efficacité et qui va se battre pour le droit des Gobelins. Un thème assez fort donc et beaucoup d'actions . Vraiment je suis triste que ce soit le dernier avec Vimaire, c'est mon personnage préféré …. Challenge Mauvais genres 2021
  • Gaphanie 12/01/2021
    Trente-neuvième et avant dernier roman des Annales du Disque-monde et dernière aventure du Guet, la scène s'ouvre sur un Samuel Vimaire désespéré à l'idée de rendre sa plaque... Non, il n'est pas destitué, non, il ne part pas en retraite, il part juste... en vacances ! Cette idée semble venir de Sybil, sa femme, mais il est vrai qu'avec Vétérini, on ne sait jamais trop bien ce qui de l'oeuf ou de la poule... Bref ! Voilà Samuel Vimaire parti en vacances, découvrir les terres campagnardes qui sont désormais les siennes suite à son mariage fortuné. Villequin est de la partie, et heureusement, car notre bon Sam est bien perdu dans les coutumes campagnardes, et aura bien du mal à faire son trou... D'autant que la présence du Seigneur Rouille lui est suspecte d'entrée de jeu, et que le forgeron disparaît après lui avoir fait entendre qu'il pourrait bien avoir des révélations à lui faire... Accusé du meurtre du forgeron - dont on n'a pas trouvé le cadavre, seulement une énorme quantité de sang à l'endroit où leur rendez-vous était censé avoir lieu, Vimaire entraînera le jeune représentant des forces de l'ordre locale dans une véritable enquête pour meurtre : c'est en effet... Trente-neuvième et avant dernier roman des Annales du Disque-monde et dernière aventure du Guet, la scène s'ouvre sur un Samuel Vimaire désespéré à l'idée de rendre sa plaque... Non, il n'est pas destitué, non, il ne part pas en retraite, il part juste... en vacances ! Cette idée semble venir de Sybil, sa femme, mais il est vrai qu'avec Vétérini, on ne sait jamais trop bien ce qui de l'oeuf ou de la poule... Bref ! Voilà Samuel Vimaire parti en vacances, découvrir les terres campagnardes qui sont désormais les siennes suite à son mariage fortuné. Villequin est de la partie, et heureusement, car notre bon Sam est bien perdu dans les coutumes campagnardes, et aura bien du mal à faire son trou... D'autant que la présence du Seigneur Rouille lui est suspecte d'entrée de jeu, et que le forgeron disparaît après lui avoir fait entendre qu'il pourrait bien avoir des révélations à lui faire... Accusé du meurtre du forgeron - dont on n'a pas trouvé le cadavre, seulement une énorme quantité de sang à l'endroit où leur rendez-vous était censé avoir lieu, Vimaire entraînera le jeune représentant des forces de l'ordre locale dans une véritable enquête pour meurtre : c'est en effet une gobeline qui a été assassinée là-haut, la nuit où Jefferson a disparu. Et son enquête en mécontentera plus d'un, les gobelins étant plus considérés comme des animaux nuisibles que comme des êtres dués de conscience... Alors qui a tué la gobeline ? Pourquoi ? Où est passé ce diable de forgeron ? Quel rapport avec la collection de cacas du petit Sam ? Qui joue si divinement de la harpe et comment l'opéra peut-il faire cesser l'esclavage ? On ne voit pas le temps passer dans cette aventure, qui révèle un dénouement dans le dénouement plutôt inattendu. Evidemment, Vimaire et le Guet vont découvrir ce que mijote le clan Rouille, Vétérini tirer profit de la situation, et les Gobelins accéder au statut d'êtres conscients, mais... le rôle des Ténèbres qui convoquent, la bataille sur les péniches qui remontent le fleuve, et Chicard qui trouve son grand amour, ça, je ne les vais pas vu venir !
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !