Lisez! icon: Search engine

Dans la cave

Pocket
EAN : 9782266292108
Code sériel : 17486
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm
Dans la cave

Odile DEMANGE (Traducteur)
Date de parution : 13/06/2019
En apparence, une famille bourgeoise sans histoire, émigrée en Angleterre depuis un pays africain : la mère, le père et les deux fils. Mais les Songoli cachent un secret : Muna, quatorze ans, orpheline. Elle dort à la cave, vit recluse, sans que personne de l’extérieur ne soupçonne son existence,... En apparence, une famille bourgeoise sans histoire, émigrée en Angleterre depuis un pays africain : la mère, le père et les deux fils. Mais les Songoli cachent un secret : Muna, quatorze ans, orpheline. Elle dort à la cave, vit recluse, sans que personne de l’extérieur ne soupçonne son existence, et sert d’esclave à toute la famille.
Puis un jour, l’un des deux fils ne revient pas de l’école. Scotland Yard investit la maison. Face à la police, le couple Songoli donne le change et traite Muna comme sa fille. Mais ce que ses tortionnaires n’ont pas deviné, c’est que Muna est extrêmement intelligente. Manipulatrice de génie, elle organise méticuleusement sa vengeance…

« Cruauté et perversité constituent les ingrédients de la recette concoctée par Minette Walters pour ce thriller psychologique dérangeant. » L’Écho

« Toujours en prise avec une réalité sociale révoltante – ici l’esclavagisme moderne –, Minette Walters orchestre un huis clos oppressant, distillant un suspense macabre. » L’Express
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266292108
Code sériel : 17486
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Cruauté et perversité constituent les principaux ingrédients de la recette concoctée par Minette Walters pour ce thriller psychologique dérangeant. Le titre est contagieux dit-on, la haine aussi. » L’Écho

« Toujours en prise avec une réalité sociale révoltante - ici l'esclavagisme moderne-, Minette Walters orchestre un huis clos oppressant, distillant un suspense macabre par la voix (fort bien traduite) de son atypique héroïne. » L’Express
 
Presse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mapiben Posté le 18 Novembre 2019
    Muna est esclave depuis son enfance dans une famille africaine vivant en occident. " Elle est ce que ses maîtres ont fait d'elle" ,Insensible, méfiante, désabusée, manipulatrice Tout au long du roman On observe une évolution de sa situation à son profit. Muna n'est pas forcément un personnage auquel on s'attache, mais elle est guidée par son désir de survivre. un roman noir que j ai beaucoup aimé et que je recommande.
  • sylviedoc Posté le 31 Octobre 2019
    Voilà bien longtemps que j'attendais un nouveau thriller de Minette Walters, j'ai lu et apprécié la plupart de ses romans précédents. Alors quand j'ai enfin eu l'occasion de l'emprunter, j'ai jubilé ! Chic, une bonne soirée de lecture noire à souhait en perspective ! Alors noire, oui c'est sûr, jubilatoire, bien moins hélas... Je suis bien obligée de reconnaître une déception certaine à la lecture de ce roman qu'on dirait écrit sur commande et un peu à la va-vite. Tous les membres de la famille Songoli sont absolument détestables, de façon caricaturale, et on comprend bien trop vite autour de quoi l'intrigue va s'articuler. Quand aux personnages périphériques (enquêteurs, avocat, services sociaux), qui sont là sans doute pour donner un peu d'épaisseur, on se demande s'ils sont idiots, naïfs, ou s'ils veulent juste se débarrasser de cette affaire. Il n'y a que la voisine pour se poser quelques questions. Alors personnellement ce n'est pas l'aspect manipulateur, cruel ou intéressé des protagonistes qui m'a dérangé, c'est juste qu'il n'y ait rien d'autre derrière. J'ai connu Minette Walters bien plus fine, avec des intrigues ciselées, une psychologie des personnages bien plus développée, donc forcément je suis restée sur ma faim. Je mets... Voilà bien longtemps que j'attendais un nouveau thriller de Minette Walters, j'ai lu et apprécié la plupart de ses romans précédents. Alors quand j'ai enfin eu l'occasion de l'emprunter, j'ai jubilé ! Chic, une bonne soirée de lecture noire à souhait en perspective ! Alors noire, oui c'est sûr, jubilatoire, bien moins hélas... Je suis bien obligée de reconnaître une déception certaine à la lecture de ce roman qu'on dirait écrit sur commande et un peu à la va-vite. Tous les membres de la famille Songoli sont absolument détestables, de façon caricaturale, et on comprend bien trop vite autour de quoi l'intrigue va s'articuler. Quand aux personnages périphériques (enquêteurs, avocat, services sociaux), qui sont là sans doute pour donner un peu d'épaisseur, on se demande s'ils sont idiots, naïfs, ou s'ils veulent juste se débarrasser de cette affaire. Il n'y a que la voisine pour se poser quelques questions. Alors personnellement ce n'est pas l'aspect manipulateur, cruel ou intéressé des protagonistes qui m'a dérangé, c'est juste qu'il n'y ait rien d'autre derrière. J'ai connu Minette Walters bien plus fine, avec des intrigues ciselées, une psychologie des personnages bien plus développée, donc forcément je suis restée sur ma faim. Je mets quand même 3, parce que le sujet de base est intéressant, et il y a quelques passages bien ficelés, mais en fin de compte...tout ça pour ça ? L'histoire des 2 fins alternatives ne me dérange pas plus que ça, même si je préfère la plus amorale . Par contre, comme l'ont souligné d'autres lecteurs, la 4ème de couverture en dévoile trop. Et le côté surnaturel n'est pas du tout convaincant, j'avais presque envie de rire. J'espère que l'auteure reviendra bientôt avec quelque chose de plus substantiel à nous mettre sous la dent !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Swendra Posté le 1 Octobre 2019
    J'ai dévoré ce livre en une journée ! On suit l'histoire d'une jeune fille séquestrée par la famille qui l'a adopté en Afrique et amenée en Angleterre. On suite surtout l'histoire de sa vengeance... et elle fait froid dans le dos ! J'ai adoré ce page-turner qui se lit sans s'en rendre compte. Le rythme est incroyable, les personnages sont effrayants à souhait. Le final n'est pas grandiose mais reste satisfaisant.
  • struffieux Posté le 19 Août 2019
    Un roman court et nerveux, où on ne peut pas s'empêcher de se prendre d'affection pour un monstre.
  • Aubazaardeslivr Posté le 29 Août 2018
    J'ai sélectionné ce titre sur Netgalley pour son résumé qui m'intriguait. Dans la cave, c'est l'histoire de Muna, jeune fille de 14 ans qui a été volée à un orphelinat par Madame Songoli. Elle l'a ramenée à Londres avec elle et Muna est devenu l'esclave de toute la famille. Elle dort à la cave, ne sort jamais et si elle ose désobéir elle est tout simplement battue. Le quotidien de Muna n'est que ménage, violence et isolement. Mais un jour, le cadet de la famille disparaît. La police intervient alors. Monsieur et Madame Songoli n'ont pas d'autres choix que de faire croire que Muna est leur fille. Oui mais voilà ce qu'ils n'avaient pas prévu c'est que Muna est d'une intelligence extraordinaire. Elle va dès lors orchestrer sa vengeance... Bien voilà les bases de l'histoire posée. Que dire sur ce livre ? Je l'ai tout simplement lu en une soirée et une partie de la nuit. Alors je peux déjà dire que c'est un excellent page-turner. Au début de l'histoire on est tout de suite pris de compassion envers cette petite Muna qui subit un véritable enfer. En plus des tâches ménagères et des brimades de la part de toute... J'ai sélectionné ce titre sur Netgalley pour son résumé qui m'intriguait. Dans la cave, c'est l'histoire de Muna, jeune fille de 14 ans qui a été volée à un orphelinat par Madame Songoli. Elle l'a ramenée à Londres avec elle et Muna est devenu l'esclave de toute la famille. Elle dort à la cave, ne sort jamais et si elle ose désobéir elle est tout simplement battue. Le quotidien de Muna n'est que ménage, violence et isolement. Mais un jour, le cadet de la famille disparaît. La police intervient alors. Monsieur et Madame Songoli n'ont pas d'autres choix que de faire croire que Muna est leur fille. Oui mais voilà ce qu'ils n'avaient pas prévu c'est que Muna est d'une intelligence extraordinaire. Elle va dès lors orchestrer sa vengeance... Bien voilà les bases de l'histoire posée. Que dire sur ce livre ? Je l'ai tout simplement lu en une soirée et une partie de la nuit. Alors je peux déjà dire que c'est un excellent page-turner. Au début de l'histoire on est tout de suite pris de compassion envers cette petite Muna qui subit un véritable enfer. En plus des tâches ménagères et des brimades de la part de toute la famille, elle est également victime d'abus sexuels de la part de Monsieur SONGOLI. On est presque heureux finalement que le fils cadet ait disparu pour que tout çà s'arrête, au moins le temps de l'enquête. Et puis tout doucement le doute s'insinue en nous. Plus on tourne les pages, plus on s'aperçoit que la petite Muna n'est pas si bête que ce qu'elle veut laisser croire. Minette Walters nous livre des personnages qu'il est difficile d'apprécier, elle les rend tellement détestables qu'on ne peut simplement pas les apprécier. Mais je pense que c'est volontaire de sa part afin qu'on s'attache plus facilement à Muna. Dans la cave est un thriller palpitant qui ne vous laissera pas indifférent. Toutefois il ne sera pas un coup de coeur. En effet, la fin m'a laissée perplexe, elle est floue et même si l'éditeur nous propose une fin alternative, cela ne m'aura pas convaincu. C'est dommage car j'ai horreur d'être déçue par la fin d'un livre que j'ai apprécié. En tout cas ce thriller vaut quand même le détour, et je ne peux que vous conseiller de le lire.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !