Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782264060969
Code sériel : 4795
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 552
Format : 108 x 177 mm
Dans le livre des rêves
Frédéric Fourreau (traduit par)
Collection : Polar
Date de parution : 16/10/2014
Éditeurs :
10/18

Dans le livre des rêves

Frédéric Fourreau (traduit par)
Collection : Polar
Date de parution : 16/10/2014
 Copenhague, au XIXe siècle, le détective Mortimer aide un jeune garçon à enquêter sur la mort de son père, ancien censeur de livres. Ensemble, ils vont découvrir les secrets d’une bibliothèque virtuelle qui peut se révéler fatal…
 
À Copenhague, au XIXe siècle, un jeune adolescent enquête sur la mort de son père, ancien fonctionnaire du Ministère des livres chargé de la censure. Placé sous la protection de... À Copenhague, au XIXe siècle, un jeune adolescent enquête sur la mort de son père, ancien fonctionnaire du Ministère des livres chargé de la censure. Placé sous la protection de Mortimer, un détective qui restaure les livres à ses heures perdues, il est un jour contacté en secret par un... À Copenhague, au XIXe siècle, un jeune adolescent enquête sur la mort de son père, ancien fonctionnaire du Ministère des livres chargé de la censure. Placé sous la protection de Mortimer, un détective qui restaure les livres à ses heures perdues, il est un jour contacté en secret par un membre de la Bibliothèque. Celle qui, d’après le mythe, est censée recueillir tous les ouvrages interdits par le Ministère. L’adolescent apprend non seulement que son père était membre de cette association, mais aussi que cette fameuse Bibliothèque est virtuelle. Elle n’existe que grâce au rêve collectif dans lequel des innocents sont obligés de plonger, pour l’éternité, afin d’enrichir la mémoire de la Bibliothèque en connaissance censurée. Persuadés que la femme de Mortimer est retenue prisonnière, le détective et son jeune protégé partent en guerre contre la Bibliothèque.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264060969
Code sériel : 4795
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 552
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Olivier43 Posté le 15 Août 2021
    Premier roman que je lis de cet auteur. Une trame de départ assez bizarre. La quête d'une bibliothèque secrète que l'on ne peut accéder qu'en rêve. C'est étrange et cela peut rebuter, mais ce roman possède de nombreux atouts : un lieu peu habituel, le Copenhague de 1830, avec une ambiance particulière ; un contexte pesant portant sur le contrôle des lectures avec le Ministère du livre qui autorise ce qui peut être lu, et détruit ce qu'il estime ne pas devoir être lu ; des personnages réussis, que ce soit l'apprenti en quête de vérité sur son père ou son maître, qui n'est pas sans rappeler Sherlock Holmes ; une Bibliothèque qui nous envoûte. De plus, ce roman nous pousse à nous interroger sur notre lien avec le livre objet physique et métaphysique ; mais il nous pousse à la réflexion sur la connaissance comme source du pouvoir. Un roman étrange qui nous laisse à nos réflexions une fois la dernière page refermée, alors n'hésitez pas. C'est réussi.
  • terrystad Posté le 8 Août 2021
    Un livre que l’on lit en voulant constamment connaître la suite, au fur et à mesure. Un style à la Sherlock Holmes ou Le nom de la rose d’Umberto Eco, mais avec le lexique en moins: plus pauvre à cet égard. J’aurais aimé que l’auteur fasse un peu plus d’investigation pour les thèmes qu’il aborde: littérature, restauration de livres, alchimie, que sais-je encore! Il manque cette chose qui fait en sorte qu’on sorte justement du simplement connu…
  • Mangeur_de_livre Posté le 4 Janvier 2021
    Au milieu du 19ème siècle à Copenhague, Arthur enquête sur la mort de son père, fonctionnaire du Ministère du Livre au service de la censure, chargé de détruire les livres pouvant aller à l’encontre du pouvoir royal. Il est aidé dans sa tâche par Mortimer, restaurateur de livres et détective à ses heures perdues. Leur enquête va les mener sur les traces d’une société secrète, Liber Libri, qui vise à recueillir tous les ouvrages interdits par le Ministère du Livre. Cette société, et la bibliothèque qu’elle a mis en place dans ce but, serait liée à la disparition du père d’Arthur mais aussi de la femme de Mortimer. « Dans le livre des rêves » est un roman assez déroutant, au rythme assez lent, aussi bien dans sa mise en place qu’au cours de l’enquête menée par Arthur et Mortimer, qui a des faux airs d’enquête à la Sherlock Holmes. Déroutante aussi au niveau de l’intrique, quant au fonctionnement de la bibliothèque de Liber Libri, que je vous laisse le soin (et le plaisir !) de découvrir. Malgré cela, ou peut être grâce à ça, on passe un très bon moment de lecture avec un roman qui sort des sentiers battus... Au milieu du 19ème siècle à Copenhague, Arthur enquête sur la mort de son père, fonctionnaire du Ministère du Livre au service de la censure, chargé de détruire les livres pouvant aller à l’encontre du pouvoir royal. Il est aidé dans sa tâche par Mortimer, restaurateur de livres et détective à ses heures perdues. Leur enquête va les mener sur les traces d’une société secrète, Liber Libri, qui vise à recueillir tous les ouvrages interdits par le Ministère du Livre. Cette société, et la bibliothèque qu’elle a mis en place dans ce but, serait liée à la disparition du père d’Arthur mais aussi de la femme de Mortimer. « Dans le livre des rêves » est un roman assez déroutant, au rythme assez lent, aussi bien dans sa mise en place qu’au cours de l’enquête menée par Arthur et Mortimer, qui a des faux airs d’enquête à la Sherlock Holmes. Déroutante aussi au niveau de l’intrique, quant au fonctionnement de la bibliothèque de Liber Libri, que je vous laisse le soin (et le plaisir !) de découvrir. Malgré cela, ou peut être grâce à ça, on passe un très bon moment de lecture avec un roman qui sort des sentiers battus et ne va pas là où on aurait pu l’attendre en le commençant. Et on repose le livre avec une question sur les lèvres, jusqu’où est-il légitime d’aller pour sauver le livre de la censure ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • paleoliticgirl Posté le 24 Mai 2020
    Avec ce roman, je me suis offert un excellent moment lecture, une plongée dans les livres et dans la Bibliothèque. Si vous aimez l’action, les meurtres, ce livre n’est pas du tout adapté! Par contre, amateurs de belles plumes, de mystères, de surnaturel mais pas trop et lecteurs avec de l’imagination, ce livre est fait pour vous. Direction Copenhague au XIXè siècle, dans cette ville où posséder une carte de bibliothèque vous offre accès à la ville mais où le Ministère du livre exerce un droit de regard sur l’existence même de certains livres, n’hésitant pas à détruire et brûler s’il le faut, mais si certains avaient compris comment les sauver? Jusqu’où peut on aller pour sauver la connaissance? Et si ce pouvoir incluait une autre destruction? Où est le bien? où est le mal? Avec cette histoire, avec Arthur et Mortimer vous vous poserez ces questions, forcément et vous aurez aussi les réponses bien sûr. Derrière cette histoire en apparence très simple se cache finalement tout une idée de bien et de mal, de justice et d’injustice et l’enseignement qui en ressort nous montre bien que tout n’est pas noir ou blanc mais qu’il existe beaucoup de nuances entre les deux.... Avec ce roman, je me suis offert un excellent moment lecture, une plongée dans les livres et dans la Bibliothèque. Si vous aimez l’action, les meurtres, ce livre n’est pas du tout adapté! Par contre, amateurs de belles plumes, de mystères, de surnaturel mais pas trop et lecteurs avec de l’imagination, ce livre est fait pour vous. Direction Copenhague au XIXè siècle, dans cette ville où posséder une carte de bibliothèque vous offre accès à la ville mais où le Ministère du livre exerce un droit de regard sur l’existence même de certains livres, n’hésitant pas à détruire et brûler s’il le faut, mais si certains avaient compris comment les sauver? Jusqu’où peut on aller pour sauver la connaissance? Et si ce pouvoir incluait une autre destruction? Où est le bien? où est le mal? Avec cette histoire, avec Arthur et Mortimer vous vous poserez ces questions, forcément et vous aurez aussi les réponses bien sûr. Derrière cette histoire en apparence très simple se cache finalement tout une idée de bien et de mal, de justice et d’injustice et l’enseignement qui en ressort nous montre bien que tout n’est pas noir ou blanc mais qu’il existe beaucoup de nuances entre les deux. Que tout extrême est dangereux et à ses limites. On nous enseigne l’humilité, le respect et la nuance. Mais, ce n’est pas moralisateur, ce livre n’a pas pour but de culpabiliser, loin de là, c’est juste une démonstration de tout ceci à travers une superbe aventure qui va conditionner la vie d’Arthur. Et ça interpelle ou tout du moins, ça m’a interpelée. L’écriture y est pour beaucoup naturellement. Elle est très belle et imagée. Le récit est dans l’action, dans les décisions. J’ai vraiment apprécié. Si je n’ai pas forcément ressenti d’attachement particulier pour les personnages, il n’en demeure pas moins très bien construits et riches en couleurs. quoique je dis ça mais j’ai adoré suivre les aventures d’Arthur, j’ai eu envie moi aussi d’avoir encore 17 ans (pendant un bref instant seulement…) et je me suis peut être sentie plus proche de Mortimer. Oui, finalement, ces deux là sont tellement différents qu’on aime les suivre. Je ne peux que vous conseiller de découvrir l’auteur et de vous laisser bercer jusqu’à plonger dans le livre des rêves….
    Lire la suite
    En lire moins
  • bookaddict02 Posté le 18 Octobre 2019
    J'ai beaucoup aimé ce roman, une histoire entre enquête policière et fantastique. La quête d'une bibliothèque secrète que l'on ne peut accéder qu'en rêve est intéressante et l’intrigue et bien ficelé. Cette histoire m’a fait penser aux romans de Carlos Ruiz Zafon. Un roman étrange qui nous laisse à nos réflexions une fois la dernière page refermé. Un bon moment de lecture
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    16 livres qui parlent de livres pour le plus grand plaisir des bibliophiles

    Ils n'ont jamais les mêmes goûts, peuvent s'affronter pendant des heures sur des détails, mais s'il y a bien une chose sur laquelle les lecteurs se rejoignent c'est que rien ne vaut un bon livre. La seule exception ? Les livres qui parlent de littérature, qui mettent en scène auteurs et lecteurs, dont l'intrigue plante son décor dans une librairie ou dans une bibliothèque. Ces livres-là sont de véritables pépites et les cadeaux parfait à offrir aux bibliophiles de son entourage, ou à s'offrir évidemment.

    Lire l'article