RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            De beaux jours à venir

            10/18
            EAN : 9782264070708
            Code sériel : 5281
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 360
            Format : 108 x 177 mm
            De beaux jours à venir

            Héloïse ESQUIÉ (Traducteur)
            Date de parution : 18/01/2018
            Depuis des années, Amy subit la violence de Gary. Jusqu’au jour où elle reçoit le coup de trop et décide de s’enfuir avec ses deux enfants, Jackson, dix-huit ans, et Lydia, treize ans. Premier arrêt au Starlight, motel crasseux qui va leur servir de refuge. Tous les trois s’endorment soulagés,... Depuis des années, Amy subit la violence de Gary. Jusqu’au jour où elle reçoit le coup de trop et décide de s’enfuir avec ses deux enfants, Jackson, dix-huit ans, et Lydia, treize ans. Premier arrêt au Starlight, motel crasseux qui va leur servir de refuge. Tous les trois s’endorment soulagés, mais au petit matin Jackson a disparu. Croyant gagner l’amour d’un père qui le rejette, il est retourné auprès de lui et a trahi sa mère et sa soeur en révélant l’adresse du motel. Amy comprend que si elle veut assurer sa sécurité et celle de Lydia, elle va devoir abandonner son fils. Jackson, de son côté, doit désormais se débrouiller seul, tiraillé entre la recherche désespérée de l’amour paternel, sa culpabilité et sa difficulté à gérer son homosexualité naissante.

            « Un premier roman sobre, simple, brillant et puissant. » LiRE

            Traduit de l’anglais (États-Unis)
            par Héloïse Esquié
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264070708
            Code sériel : 5281
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 360
            Format : 108 x 177 mm
            10/18
            8.10 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • brinvilliers Posté le 20 Février 2019
              Amy prend la décision de quitter Gary avec ses deux enfants : Lydia et Jackson. Mais Jackson va retrouver son père et lui dit où elles se trouvent. Amy ne dit rien, elle doit subir à nouveau la violence et l'emprise de Gary, et lorsqu'elle décide de retenter une fuite, ce sera sans Jackson, il est majeur et doit maintenant prendre sa vie en main. On suit Jackson qui n'arrive pas à révéler ouvertement son homosexualité, sa mère Amy qui comprend qu'elle savait au fond d'elle qui était vraiment Gary et Lydia a qui son frère manque énormément car il la protégeait. C'est une plongée dans cette Amérique où une majeure partie de la population vit dans la pauvreté et où chacun essaie de se construire avec ses différences. D'une tristesse absolue, ce livre nous livre une pensée sur la famille qui peut nous détruire mais qu'on ne peut oublier.
            • roselineser Posté le 27 Janvier 2019
              Un plaisir, ce premier roman de Megan Kruse ! J'ai beaucoup aimé ! Comme le dit "sonfiljuliesuit" M Kruse évite le pathos et nous plonge dans une histoire familiale et une Amérique bien éloignées du rêve américain... L'auteure nous fait voyager dans cette Amérique profonde et brosse avec beaucoup de réalisme le portrait de cette famille meurtrie par la violence et qui trouvera la force de se relever et d'avoir "de beaux jours à venir" !
            • Boom Posté le 28 Mars 2018
              J'ai été touchée par cette histoire, que beaucoup vivent mais dont on parle peu. J'ai été emporté à travers les forêts américaines, aux côtés de ces enfants et de cette femme qui vont se battre pour enfin vivre sereinement. Mais est-ce que ce sera possible? Et surtout à quel prix? Un récit plein de vie que je ne peux que vous recommander, si vous avez le cœur accroché, si vous voulez laisser une chance à la famille composée de Gary, Amy, Lydia et Jackson pour qu'ils vous parlent de leur quotidien. J'ai été touchée, émue et je pense que ces péripéties resteront gravées pour un temps dans ma mémoire... Megan Kruse, une auteure à suivre !
            • virginie-musarde Posté le 18 Septembre 2017
              J'ai lu ce roman il y a quelques semaines. Qu'en dire à présent ? J'ai aimé beaucoup de choses, les regards d'Amy et Lydia sur la situation catastrophique, beaucoup moins les apartés concernant Jackson. Sans doute parce que, mal dans sa peau, il n'a peut-être pas été à la hauteur, parce qu'il a trahi sa mère battue, parce que je l'ai trouvé faible de se réfugier auprès du père maltraitant. Pourtant dans la seconde moitié du roman, quand il apprend à ne compter que sur lui-même, j'ai failli le trouver touchant : ça tourne presque au roman d'apprentissage, il grandit loin de ses repères et sans nouvelles de sa mère et de sa soeur... mais... Sans être prude, ça m'a agacée de lire tant de scènes avec ce pauvre garçon, la bite à la main, et ses remords, et ses regrets... J'aurais pu trouver l'histoire intéressante mais j'ai considéré que la rupture entre "trop de violence conjugale" dans la première moitié (qui finalement, a suscité mon intérêt), et "on oublie tout, on ne parle plus que de l'homosexualité" de la suite du roman, manquait un peu de lien. Voila ce qui m'en reste. Je me trompe peut-être, et j'aimerais, si vous l'avez lu,... J'ai lu ce roman il y a quelques semaines. Qu'en dire à présent ? J'ai aimé beaucoup de choses, les regards d'Amy et Lydia sur la situation catastrophique, beaucoup moins les apartés concernant Jackson. Sans doute parce que, mal dans sa peau, il n'a peut-être pas été à la hauteur, parce qu'il a trahi sa mère battue, parce que je l'ai trouvé faible de se réfugier auprès du père maltraitant. Pourtant dans la seconde moitié du roman, quand il apprend à ne compter que sur lui-même, j'ai failli le trouver touchant : ça tourne presque au roman d'apprentissage, il grandit loin de ses repères et sans nouvelles de sa mère et de sa soeur... mais... Sans être prude, ça m'a agacée de lire tant de scènes avec ce pauvre garçon, la bite à la main, et ses remords, et ses regrets... J'aurais pu trouver l'histoire intéressante mais j'ai considéré que la rupture entre "trop de violence conjugale" dans la première moitié (qui finalement, a suscité mon intérêt), et "on oublie tout, on ne parle plus que de l'homosexualité" de la suite du roman, manquait un peu de lien. Voila ce qui m'en reste. Je me trompe peut-être, et j'aimerais, si vous l'avez lu, que vous me disiez ce que vous en avez pensé.
              Lire la suite
              En lire moins
            • FabDef95 Posté le 9 Décembre 2016
              Megan Kruse, 34 ans, enseigne la littérature dans l'Oregon. De beaux jours à venir est son premier roman. Malgré son jeune âge, l'auteure a choisi un sujet grave. La maltraitance conjugale, un sujet malheureusement toujours d'actualité. Depuis des années, Amy subit la violence de Gary. Jusqu’au jour où elle reçoit le coup de trop et décide de s’enfuir avec ses deux enfants, Jackson, dix-huit ans, et Lydia, treize ans. Premier arrêt au Starlight, motel crasseux qui va leur servir de refuge. Tous les trois s'endorment sereins et soulagés, mais au petit matin Jackson a disparu. Croyant gagner l’amour d’un père qui le rejette, il est retourné chez eux et a trahi sa mère et sa sœur en lui révélant l’adresse du motel. Amy se rend alors à l’évidence : si elle veut assurer sa sécurité et celle de Lydia, elle va devoir abandonner son fils. Cette séparation brise le cœur de la petite fille, très attachée à ce frère doux et différent. Jackson, de son côté, doit désormais se débrouiller seul, tiraillé entre la recherche désespérée de l’amour paternel, sa culpabilité et sa difficulté à gérer son homosexualité naissante. De beaux jours à venir est un roman grave, d'une infinie justesse. Sans... Megan Kruse, 34 ans, enseigne la littérature dans l'Oregon. De beaux jours à venir est son premier roman. Malgré son jeune âge, l'auteure a choisi un sujet grave. La maltraitance conjugale, un sujet malheureusement toujours d'actualité. Depuis des années, Amy subit la violence de Gary. Jusqu’au jour où elle reçoit le coup de trop et décide de s’enfuir avec ses deux enfants, Jackson, dix-huit ans, et Lydia, treize ans. Premier arrêt au Starlight, motel crasseux qui va leur servir de refuge. Tous les trois s'endorment sereins et soulagés, mais au petit matin Jackson a disparu. Croyant gagner l’amour d’un père qui le rejette, il est retourné chez eux et a trahi sa mère et sa sœur en lui révélant l’adresse du motel. Amy se rend alors à l’évidence : si elle veut assurer sa sécurité et celle de Lydia, elle va devoir abandonner son fils. Cette séparation brise le cœur de la petite fille, très attachée à ce frère doux et différent. Jackson, de son côté, doit désormais se débrouiller seul, tiraillé entre la recherche désespérée de l’amour paternel, sa culpabilité et sa difficulté à gérer son homosexualité naissante. De beaux jours à venir est un roman grave, d'une infinie justesse. Sans jamais nous faire sombrer dans le pathos, l'auteure nous plonge dans un drame familial, celui d'une femme qui a tout quitté pour un homme qui se révèlera être un véritable tyran. Violence psychologique et physique sont présentes et palpables. Pour en finir et se libérer de l'emprise maritale, il est parfois nécessaire de faire des sacrifices. C'est son propre fils que cette mère sacrifiera. Ce fils qui a besoin de son père pour se construire, de se faire aimer de lui pour aimer à son tour. A travers le personnage de Jackson, Megan Kruse aborde avec délicatesse la question de l'identité sexuelle et plus particulièrement de l'homosexualité. Elle aborde cette quête avec beaucoup de subtilité et d'amour. De beaux jours à venir évoque également l'amour fraternel, ce lien si particulier et si fort qui unit les enfants entre eux. Servi par une belle plume, subtilement construit, alternant les narrations, mêlant présent et passé, De beaux jours à venir brosse le portrait intime d'une famille bancale, déterminée à s'en sortir et pour laquelle, on pressent au bout du compte, de beaux jours à venir. Les personnages sont attachants, notamment celui de Jackson, et guidés non pas par la haine, mais par l'amour. De beaux jours à venir est un roman à découvrir qui vous offrira de beaux jours de lecture !
              Lire la suite
              En lire moins
            Lisez inspiré avec 10/18 !
            Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…