Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266283366
Code sériel : 17181
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 108 x 177 mm

De la joie d'être bordélique

Alexandra MAILLARD (Traducteur)
Collection : Évolution
Date de parution : 15/03/2018
Savez-vous que la science a prouvé que les personnes désordonnées sont plus créatives (et aussi plus intelligentes et plus séduisantes) ?
Mais être un vrai bordélique et se laisser aller est un art !
Ce livre va vous apprendre comment vivre dans le bazar (en toute chose et de la cave au...
Savez-vous que la science a prouvé que les personnes désordonnées sont plus créatives (et aussi plus intelligentes et plus séduisantes) ?
Mais être un vrai bordélique et se laisser aller est un art !
Ce livre va vous apprendre comment vivre dans le bazar (en toute chose et de la cave au plafond), en pleine conscience et dans la joie. Et le résultat est époustouflant : vos plantes vont cesser de mourir, votre bouteille de whisky ne s’asséchera plus jamais, vous allez pouvoir vous lâcher, et vous découvrirez que vous avez perdu du poids…
Il est temps de reprendre votre vie en main et de la débarrasser de la manie du rangement.

« Un livre poilant et intelligent, à laisser traîner sur toutes les moquettes. » Alix Girod de l'Ain – ELLE

Jennifer MCCARTNEY est canadienne et vit à Brooklyn. Elle est l’auteur de best-sellers salués par le New York Times et écrit pour la presse écrite et la BBC.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266283366
Code sériel : 17181
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

" Un livre poilant et intelligent, a laisser traîner sur toutes les moquettes. " Elle, Alix Girod de l'Ain

 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • HQL Posté le 22 Janvier 2021
    Vous êtes peut-être passée à côté du phénomène 2016-2017 du développement personnel pour adulte sans personnalité (ça permet au moins de tourner la page du coloriage régressif), mais la méthode KonMari fait des émules partout dans le monde. C’est une idée saugrenue développée par Marie Kondo, une essayiste japonaise, qui vise à vivre entourée de vide, en passant par d’étranges rituels avec ses objets, afin de savoir s’ils nécessitent de rester dans votre vie, ou si vous pouvez leur dire adieu. Bref, c’est la débilité du moment, et comme tout ce qui est débile, ça cartonne ! Si vous êtes un adulte épanoui dans son bordel, comme moi, vous allez pouvoir compter sur une lecture réconfortante, celle de Jennifer McCartney, qui après s’être essayée à la méthode KonMari avec ses amis, a vraiment trouvé ça idiot et a préféré laisser s’exprimer son besoin naturel pour le bordel, que de toute façon elle n’avait réussi à chasser qu’une semaine… Dans un court bouquin qu’on dévore en une bonne heure, et qu’on pourrait lire comme un anti-blog maison, l’auteur nous rassure : oui, il est normal de vivre dans le bordel, et non, notre intérieur n’est pas censé être aseptisé, prêt à être pris... Vous êtes peut-être passée à côté du phénomène 2016-2017 du développement personnel pour adulte sans personnalité (ça permet au moins de tourner la page du coloriage régressif), mais la méthode KonMari fait des émules partout dans le monde. C’est une idée saugrenue développée par Marie Kondo, une essayiste japonaise, qui vise à vivre entourée de vide, en passant par d’étranges rituels avec ses objets, afin de savoir s’ils nécessitent de rester dans votre vie, ou si vous pouvez leur dire adieu. Bref, c’est la débilité du moment, et comme tout ce qui est débile, ça cartonne ! Si vous êtes un adulte épanoui dans son bordel, comme moi, vous allez pouvoir compter sur une lecture réconfortante, celle de Jennifer McCartney, qui après s’être essayée à la méthode KonMari avec ses amis, a vraiment trouvé ça idiot et a préféré laisser s’exprimer son besoin naturel pour le bordel, que de toute façon elle n’avait réussi à chasser qu’une semaine… Dans un court bouquin qu’on dévore en une bonne heure, et qu’on pourrait lire comme un anti-blog maison, l’auteur nous rassure : oui, il est normal de vivre dans le bordel, et non, notre intérieur n’est pas censé être aseptisé, prêt à être pris en photo sur Instagram ou Pinterest. Si elle cite pour l’anecdote une étude scientifique publiée dans Psychological Science qui a démontré qu’un environnement bordélique permettait une meilleure créativité, quand un environnement organisé renvoyait les gens vers la tradition et la convention, elle s’amuse surtout à démonter cette manie nouvelle pour le rangement et le style épuré à coup d’arguments aussi fantaisistes qu’hilarants, comme le fait qu’Einstein était un génie bordélique, alors que Ted Bundy ou Mussolini étaient des maniaques du rangement… Un bouquin au ton poilant qui désacralise l’obsession de l’ordre et du rangement, que vous pourrez toujours offrir autour de vous aux MAE (Mortellement Accros à l’Élimination) ou laisser traîner n’importe où dans votre appartement, au choix.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Noctenbule Posté le 27 Mars 2020
    Si vous en avez marre des livres de développement personnel, ce livre "La joie d'être bordélique" vous fera du bien. Vous trouverez des conseils à suivre et tout pleins à ne pas suivre. Vous rigolerez et vous pourrez même faire des tests assez cons avec des réponses du même niveau. Mais l'auteure qui a possède un sacré sens de l'humour, vous garantie le bonheur dans le bordel ou dans la dérision. A vous de voir. Pourquoi ne pas essayer et s'en foutre des racontars? Il faut trouver le juste équilibre pour éviter qu'une accumulation vous tombe sur la tête et vous tue ainsi que votre chat. Pourquoi pas essayer une autre façon d'être heureux? 
  • Coryne1966 Posté le 9 Mars 2020
    Jennifer McCartney est une autrice canadienne qui écrit pour plusieurs magazines. "De la joie d'être bordélique" ("The joy of living your sh*t all over the place"), écrit en février 2017, est son premier livre traduit en français. Déjà le titre original nous montre bien que ce recueil prône "l'anti-art du rangement" et il est une parodie de livre de développement personnel. On y apprend que Albert Einstein était bordélique et que Benito Mussolini était un maniaque du rangement... no comment ! En résumé, le fait d'être bordélique nous donne une impression de liberté. Cela nous permettrait de consommer encore plus pour entasser de nouvelles choses inutiles dans notre espace vital. C'est un appel aux achats compulsifs ! Tout au long de la lecture, on trouve des tests absurdes mais qui ont l'avantage de nous faire bien rire. Ce livre se lit vite et est un "anti-déprime". Et donc, pour conclure "le rangement ne fait pas le bonheur".
  • bdelhausse Posté le 30 Mai 2019
    Jennifer McCartney se lance dans un pied de nez aux tenants d'un rangement strict à tout prix. Elle se pose en opposante de la "magie du rangement". Et elle le fait avec beaucoup d'humour et de verge... hum, de verve, bien sûr... mais de verge aussi quand elle aborde à de multiples reprises la question de la sexualité épanouie des "rangées coincées" et des "bordéliques jouisseuses"... Cet opus ne va pas loin tout de même. Pas d'analyse. Pas de choses étudiées en profondeur. On est bordélique dans la superficialité. Dans l'apparence. Mais à la lecture, moi qui demande à mes enfants de toujours ranger... je me suis longuement remis en question. Bien sûr qu'il faut ranger, me dis-je, mais de là à en faire un diktat, il y a de la marge. Jennifer McCartney fait rimer bordel avec consumérisme. Et cela m'a énormément déplu, car cela n'a pas le moindre sens, à mon avis. Néanmoins, l'auteure redresse un peu la barre vers la fin en signalant que le bordel ne rime pas avec le fait d'acheter un presse-purée en 7 exemplaires juste pour le plaisir d'en foutre partout... Ouf, je suis (en partie) rassuré. Au final, un livre qui se lit vite et... Jennifer McCartney se lance dans un pied de nez aux tenants d'un rangement strict à tout prix. Elle se pose en opposante de la "magie du rangement". Et elle le fait avec beaucoup d'humour et de verge... hum, de verve, bien sûr... mais de verge aussi quand elle aborde à de multiples reprises la question de la sexualité épanouie des "rangées coincées" et des "bordéliques jouisseuses"... Cet opus ne va pas loin tout de même. Pas d'analyse. Pas de choses étudiées en profondeur. On est bordélique dans la superficialité. Dans l'apparence. Mais à la lecture, moi qui demande à mes enfants de toujours ranger... je me suis longuement remis en question. Bien sûr qu'il faut ranger, me dis-je, mais de là à en faire un diktat, il y a de la marge. Jennifer McCartney fait rimer bordel avec consumérisme. Et cela m'a énormément déplu, car cela n'a pas le moindre sens, à mon avis. Néanmoins, l'auteure redresse un peu la barre vers la fin en signalant que le bordel ne rime pas avec le fait d'acheter un presse-purée en 7 exemplaires juste pour le plaisir d'en foutre partout... Ouf, je suis (en partie) rassuré. Au final, un livre qui se lit vite et prête à sourire. Rien qui me décidera -cependant- à pousser mes enfants à foutre le bordel partout dans la maison. Surtout quand je marche sur un Lego bien pointu qui traîne...
    Lire la suite
    En lire moins
  • machachou Posté le 6 Août 2018
    Un livre plein d'humour qui m'a souvent fait rire mais qui rend aussi compte d'une bien dure réalité : le monde est un planning géant où l'on ordonne tout et où il faut à tout prix rentrer dans des cases ! Un livre qui prône le bordel absolu pour être plus heureux, un nouvel art de vivre !
Vivez mieux avec Pocket
Inscrivez-vous à la newsletter pour découvrir des conseils qui répondent aux grandes et petites questions que chacun peut se poser.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Lisez

    5 livres pour en finir avec les bonnes résolutions

    Il y a ceux et celles qui aimeraient se mettre au régime, il y a les autres qui ont décidé d'arrêter la cigarette et le gluten, les autres encore qui veulent se débarrasser des mauvaises ondes qui les entourent. Et puis il y a vous, avec votre penchant pour le sucre et votre besoin quotidien de râler un bon coup. À vous qui ne comprenez pas pourquoi 69% des Français souhaitent prendre des bonnes résolutions à chaque début d'année (enquête Toluna/Newpharma), nous avons les livres qu'il vous faut.

    Lire l'article
  • News
    Pocket

    10 livres à offrir à votre maman pour la fête des mères

    Déjà mai ! C’est bientôt la fête des mères et vous n’avez toujours pas acheté de cadeau à votre maman ? Tant mieux ! Il est encore temps de lui offrir une expérience d’introspection, de découverte, de spiritualité, de bonheur, un moment pour grandir, se réjouir... Bref, de lui offrir un livre ! Et ce qu’il y a de bien avec un livre, c'est qu’il peut aussi être offert à tout instant. Un vrai beau cadeau plein de sens. Comment choisir ? On vous donne des pistes.

    Lire l'article