Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266263627
Code sériel : 16465
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

De mères en filles T1

Date de parution : 13/07/2016
Alice est le fruit d’un amour défendu, la fille que Jeanne a eue avec son beau-frère. Elle grandit avec son père, un banquier froid, et une mère adoptive qui ignore tout de ses origines. Enfant renfermée et solitaire, elle se réfugie dans la musique. Le piano comme exutoire jusqu’à la... Alice est le fruit d’un amour défendu, la fille que Jeanne a eue avec son beau-frère. Elle grandit avec son père, un banquier froid, et une mère adoptive qui ignore tout de ses origines. Enfant renfermée et solitaire, elle se réfugie dans la musique. Le piano comme exutoire jusqu’à la virtuosité.
Claudio, lui, est un immigré italien. Maçon, fils de maçon, construisant les murs du conservatoire de Lille. Jusqu’à ce qu’un maestro découvre l’incroyable pureté de sa voix et décide de le prendre sous son aile.
Dès leur première rencontre, Alice et Claudio s’enflamment d’une grande passion amoureuse et musicale. Mais les conventions sociales, leurs différences et de lourds secrets de famille semblent se mettre en travers de leur histoire…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266263627
Code sériel : 16465
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« De mères en filles pose un regard féminin sur les conditions qu’avaient à surmonter les femmes de l’époque, celles qui nous ont tracé le chemin. » Au Fil des pages

« Le roman montre avec justesse le difficile équilibre auquel nous sommes toutes confrontées tôt ou tard entre la mère, l’épouse (ou la compagne) et l’amante. » Songe d’une nuit d’été

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LourseLit Posté le 21 Avril 2020
    J’avais les 3 premiers tomes de cette saga depuis un bon moment dans ma PAL mais je ne m’étais pas lancée car je savais qu’il me manquait le dernier (mauvaise excuse j’avoue). Et puis l’année dernière, je trouve le 4ème par hasard. Saga complète dans ma PAL égal objectif de lecture pour 2020. En mars, il était donc temps d’attaquer le premier tome, un livre par trimestre pour une saga dans l’année. J’ai très vite senti dans cette lecture le potentiel de la saga qui va nous emporter d’un personnage à l’autre pendant plusieurs générations et des dizaines d’années. Alice est une petite fille pour qui la vie commença de bien triste manière : enfant d’un adultère, elle va passer de bras en bras pendant des années. Elle va à peine avoir le temps de s’attacher à sa mère avant de fusionner avec une nourrice, puis de recommencer avec sa mère adoptive, puis sa professeure de piano, etc. C’est dur pour une toute jeune enfant de se reconstruire ainsi totalement au bout de quelques années sereines et pourtant, l’enfant s’en sort. Devenue adulte, j’ai été conquise par sa si belle histoire d’amour, une histoire encore chaotique qui la mènera à changer de... J’avais les 3 premiers tomes de cette saga depuis un bon moment dans ma PAL mais je ne m’étais pas lancée car je savais qu’il me manquait le dernier (mauvaise excuse j’avoue). Et puis l’année dernière, je trouve le 4ème par hasard. Saga complète dans ma PAL égal objectif de lecture pour 2020. En mars, il était donc temps d’attaquer le premier tome, un livre par trimestre pour une saga dans l’année. J’ai très vite senti dans cette lecture le potentiel de la saga qui va nous emporter d’un personnage à l’autre pendant plusieurs générations et des dizaines d’années. Alice est une petite fille pour qui la vie commença de bien triste manière : enfant d’un adultère, elle va passer de bras en bras pendant des années. Elle va à peine avoir le temps de s’attacher à sa mère avant de fusionner avec une nourrice, puis de recommencer avec sa mère adoptive, puis sa professeure de piano, etc. C’est dur pour une toute jeune enfant de se reconstruire ainsi totalement au bout de quelques années sereines et pourtant, l’enfant s’en sort. Devenue adulte, j’ai été conquise par sa si belle histoire d’amour, une histoire encore chaotique qui la mènera à changer de vie si régulièrement avec son mari. Quelle destinée folle menée par l’amour de la musique, lui chanteur, elle pianiste. On voyage entre le Canada, les Etats-Unis et la France. Et on découvre la naissance d’une vraie lignée de filles dont je ne sais pas très bien ce qu’elle nous réserve par la suite mais que j’ai hâte de poursuivre. La destinée d’Alice est très attendrissante, c’est une femme qui va aimer et se consacrer à l’amour sans jamais perdre de vue le mystère de sa naissance. Alors, émotion garantie quand, enfin arrivée la fin du roman les fils du secret se dénouent. Avec apaisement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Loryane Posté le 27 Juillet 2019
    Ce roman est accrocheur, porteur d’histoire. Sincèrement j’ai beaucoup aimé le récit de Jeanne et de sa fille, Alice. Ce livre se compose en plusieurs temps : celui de la naissance d’Alice, celui de son enfance, de son adolescence et finalement le temps d’être mère à son tour. On ne raconte pas seulement une romance, c’est surtout une synopsis familiale, sur l’époque 1890 - 1930, en quarante années nous voyions les évolutions, les guerres, l’économie mondiale. Au final, on apprend beaucoup de cette œuvre#8201;; autant d’émotion que de faits réels. On rentre dans la vie des personnages sans restrictions, malgré que le texte ne soit pas à la première personne. Je me suis attachée à la vie d’Alice, à son amour pour ce baryton, à ses filles différentes les unes des autres, à sa tante et à sa bienveillante fée marraine, Clara. On passe un beau moment, doux et violent, seulement la fin me laisse un goût amer#8201;; de pas assez. Alice est une enfant solitaire, ne parlant jamais. Au moment de sa rencontre avec la musique, cet instrument magnifié#8201;; le piano, une passionnée naît. Commence alors notre périple à ses côtés. Intelligente, elle perçoit chacun de ses ballotements, ne trouvant... Ce roman est accrocheur, porteur d’histoire. Sincèrement j’ai beaucoup aimé le récit de Jeanne et de sa fille, Alice. Ce livre se compose en plusieurs temps : celui de la naissance d’Alice, celui de son enfance, de son adolescence et finalement le temps d’être mère à son tour. On ne raconte pas seulement une romance, c’est surtout une synopsis familiale, sur l’époque 1890 - 1930, en quarante années nous voyions les évolutions, les guerres, l’économie mondiale. Au final, on apprend beaucoup de cette œuvre#8201;; autant d’émotion que de faits réels. On rentre dans la vie des personnages sans restrictions, malgré que le texte ne soit pas à la première personne. Je me suis attachée à la vie d’Alice, à son amour pour ce baryton, à ses filles différentes les unes des autres, à sa tante et à sa bienveillante fée marraine, Clara. On passe un beau moment, doux et violent, seulement la fin me laisse un goût amer#8201;; de pas assez. Alice est une enfant solitaire, ne parlant jamais. Au moment de sa rencontre avec la musique, cet instrument magnifié#8201;; le piano, une passionnée naît. Commence alors notre périple à ses côtés. Intelligente, elle perçoit chacun de ses ballotements, ne trouvant aucun vrai refuge. De la Provence française à la Capitale, de celle-ci à l’Angleterre, revenant à Paris pour découvrir par la suite la Suisse. De là, la France redevient son foyer jusqu’à former sa famille en Suisse, tout ne se termine pas, elle part une nouvelle fois en France pour partir derrière l’Atlantique, Boston. De retour en France, de nouveau en Suisse, et encore en France#8201;; jusqu’au moment où elle prend le bateau pour aller sur les terres du Canada et bien des années plus tard, elle recommence en France. Tant de voyage, tant de mouvement pour une si belle âme. Elle ne se sent pas réellement à sa place, pourtant aimée de tous#8201;; de son père, de sa tante, de sa nourrice, de son coup de foudre et de ses filles. Seul, le manque de sa mère est présent quand elle découvre la vérité sur ses origines. Je me suis prise d’attachement pour cette petite fille, pour cette jeune femme perdue, pour cette femme mère huit fois#8201;; admirable, libre et enflammée de piano. Claudio, jeune homme italien de quinze ans, en France il travaille comme maçon avec ses frères et son père. En construisant le Conservatoire de Lille, il renoue avec la musique et il s’entraîne dès que possible. Quand quelqu’un le remarque enfin, sa vie change du tout au tout#8201;; une aide lui est venue. C’est un personnage qu’on apprécie au fil des pages, sa passion pour le chant est de plus en plus présente. Mais c’est au moment où il vient consoler cette jeune fille qu’il rentre dans notre cœur. Un homme droit, sincère, parfois un peu trop raisonnable sur les bords, les pieds sur terre. Cette histoire d’amour est très intéressante, mais surtout très touchante sur le point des problèmes d’argent ou sur le fait d’avoir le mal du pays. Entre Alice et Claudio, un lien passionnel se crée. Bien au-delà des conventions sociales, des différences et des secrets. Ainsi, nous apprenons qu’il n’y a pas de liberté en ce temps-là#8201;; ou alors ça tombe dans les mailles du filet et on perd ce qu’on a de plus cher au monde. L’histoire d’Alice est triste, tout en étant pleine de surprise et de joie, d’amour. C’est un beau roman, différent, historique. Ici, le mystère est présent sans toutefois l’être#8201;; on sait déjà qui est la mère d’Alice, mais nous attendons la rencontre entre Claudio et elle, c’est là qu’est la surprise. Pour moi, cette romance est originale#8201;; c’est un mélange de faits passés et de contemporain. Les thèmes, la musique, les liens familiaux et amicaux, les voyages#8201;; tout est rempli d’émotion malgré une narration à la 3ème personne du singulier. Dominique Drouin est une auteur qui se détache vraiment, avec un style propre à elle. Je suis étonnée et plus que satisfaite de ma lecture, grâce en partie à la plume. La fluidité expose une grande douceur, des phrases simples et pourtant magnifiques, avec un vocabulaire à la fois classique et moderne. «#8201;Alice#8201;» est le premier volume de la saga «#8201;De mères en filles#8201;» et je ne suis aucunement déçue par cette découverte. Les protagonistes m’ont marqué du début à la fin, que ce soit l’héroïne et son histoire, tout comme Claudio que j’ai apprécié à sa juste valeur. Un récit vrai, authentique et envoûtant#8201;; contenant autant de sentiment que de faits historiques. De plus, c’est un bonheur de lire ce genre de plume avec une synopsis presque hors du commun. Le tout se déroule sous plusieurs années, évidemment cela donne une grande évolution et des informations passionnantes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lilly21 Posté le 16 Février 2019
    Un premier tome très sympa qui nous introduit dans cette grande fresque familiale. Le début m’a semblé un peu long, mais j’ai fini par me prendre au jeu et apprécier ma lecture. Je n’ai pas complètement été séduite par le personnage d’Alice, les malheurs qui semblent l’accabler dans son enfance et adolescence m’ont semblé un peu trop exagérés. Elle était trop souvent placée en victime des événements ce qui ne lui donnait pas beaucoup de charisme. Et arrivée à l’âge adulte, elle m’a trop souvent semblé responsable de ses malheurs pour que j’aie envie de la plaindre. Bref, au-delà de ça, j’ai pris plaisir à découvrir son histoire, malgré ses défauts, elle reste une héroïne crédible et authentique et j’ai déjà hâte de me plonger dans le prochain tome dans lequel on devrait s’attacher à suivre une de ses filles. Je précise quand même qu’il n’y a pas dans ce livre de notion de suspense autour des secrets de famille, qui nous sont connus dès les premières pages. On y suit tout simplement l’histoire d’une vie (de plusieurs d’ailleurs !).
  • lenou78 Posté le 21 Juillet 2018
    L'histoire ne m'a pas intéressée de suite et je l'ai trouvée un peu légère. Toutefois, en avançant l'histoire se développe et permet de créer un certain intérêt avec les événements qui s'y déroulent, et soutenu par l'avancement des personnages principaux. Plus les pages se tournent, et plus mon intérêt fut suscité. Heureusement car n'oublions pas que c'est une saga composée de 4 tomes. J'ai tout de même eu un léger doute avant de débuter le tome 2, sur la poursuite de l'attirance à lire les 4 tomes... La suite me le dira. En tous les cas, concernant ce tome 1, c'est une histoire légère et pour ma part un peu décevante, car je pensais que l'envie de la lire ne ferait que se développer au fur et à mesure des pages qui se tournent....
  • Azra1 Posté le 12 Juin 2018
    L'intrigue est passionnante pour les 4 tomes : quel talent de conteuse! Une fois dans les mains, je ne les lâchais plus! Et en plus, j'ai appris pleins de choses concernant le Canada du XXème siècle. J'adore!!!
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.