En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        De mères en filles T1

        Pocket
        EAN : 9782266263627
        Code sériel : 16465
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 108 x 177 mm
        De mères en filles T1

        Date de parution : 13/07/2016
        Alice est le fruit d’un amour défendu, la fille que Jeanne a eue avec son beau-frère. Elle grandit avec son père, un banquier froid, et une mère adoptive qui ignore tout de ses origines. Enfant renfermée et solitaire, elle se réfugie dans la musique. Le piano comme exutoire jusqu’à la... Alice est le fruit d’un amour défendu, la fille que Jeanne a eue avec son beau-frère. Elle grandit avec son père, un banquier froid, et une mère adoptive qui ignore tout de ses origines. Enfant renfermée et solitaire, elle se réfugie dans la musique. Le piano comme exutoire jusqu’à la virtuosité.
        Claudio, lui, est un immigré italien. Maçon, fils de maçon, construisant les murs du conservatoire de Lille. Jusqu’à ce qu’un maestro découvre l’incroyable pureté de sa voix et décide de le prendre sous son aile.
        Dès leur première rencontre, Alice et Claudio s’enflamment d’une grande passion amoureuse et musicale. Mais les conventions sociales, leurs différences et de lourds secrets de famille semblent se mettre en travers de leur histoire…
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266263627
        Code sériel : 16465
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        7.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • laure14 Posté le 8 Août 2017
          Plus qu'un roman sentimental ou une saga familiale, ce premier tome de "de mères en filles" est la photographie de la perception de la femme à la fin du 19éme et au début du 20éme siècle dans un milieu bourgeois. Alice, élevée dans le secret honteux de sa naissance, va se battre pour pouvoir faire accepter ses choix dans un monde où les femmes doivent se soumettre à leur famille, avant de dépendre entièrement de leur mari et où on doit rester entre soi. Claudio, lui est un immigré italien, maçon et second fils d'un maçon, il se découvre une passion pour le chant lyrique. Il devra aussi se battre pour sortir de sa condition et réussir dans sa voie.
        • jeunejane Posté le 5 Décembre 2016
          Le roman commence en Provence avec Jeanne Martin, 16 ans, fille d'un riche banquier. Jeanne est enceinte de son beau-frère, Maurice Achard, mari de sa sœur. Pour l'instant, elle se cache et accouche d'une petite fille ,Alice, une enfant qui connaîtra beaucoup de séparations avec ses mères de remplacement et reviendra pour finir dans l'entourage de sa vraie mère. Alice est une excellente pianiste et bien que mariée et mère d'une petite fille, elle tombe amoureuse d'un chanteur d'opéra qu'elle suit au Canada. "De mères en filles" est une belle romance qui se situe au début du vingtième siècle où deux classes sociales se montrent à nous : les très riches et les très pauvres, trop besogneux. La plupart du temps, on évolue plutôt parmi les nantis. L'auteure nous annonce habilement plusieurs fois l'évènement qui va arriver. Cela crée une effet tout à fait spécial. C'est une histoire agréable à lire quand on a envie d'un roman simple, avec de vrais sentiments, dans une époque différente de la nôtre.
        • viou03 Posté le 22 Janvier 2015
          Un roman en deux parties: -une première partie à deux voix, on suit Alice d'une part et Claudio de l'autre. -une deuxième partie où tous les deux se sont rencontrés et on suit leur histoire. Un roman, premier tome d'une saga familiale, décrivant la vie d'Alice : une vie tourmentée, son enfance ballottée d'une nourrice à une mère adoptive puis à une belle-mère; puis l'âge adulte où Alice a du mal à rester en place, à s'attacher. Elle s'épanouit dans son amour pou Claudio mais le secret de ses origines la hante. Sa vie est faite de déménagement , de changement, de déracinements: une vie sans racine. Alice vogue sans jamais s'amarrer. Le roman est à l'image de la phrase précédente mais aussi à l'image d'un opéra tel que Claudio les interprète . La vie d'Alice est tel un opéra fait de drames, de joie, de drames, de joie ,d'éloignements , de rapprochements . Seul la musique permet à Alice de s'épanouir à travers son... Un roman en deux parties: -une première partie à deux voix, on suit Alice d'une part et Claudio de l'autre. -une deuxième partie où tous les deux se sont rencontrés et on suit leur histoire. Un roman, premier tome d'une saga familiale, décrivant la vie d'Alice : une vie tourmentée, son enfance ballottée d'une nourrice à une mère adoptive puis à une belle-mère; puis l'âge adulte où Alice a du mal à rester en place, à s'attacher. Elle s'épanouit dans son amour pou Claudio mais le secret de ses origines la hante. Sa vie est faite de déménagement , de changement, de déracinements: une vie sans racine. Alice vogue sans jamais s'amarrer. Le roman est à l'image de la phrase précédente mais aussi à l'image d'un opéra tel que Claudio les interprète . La vie d'Alice est tel un opéra fait de drames, de joie, de drames, de joie ,d'éloignements , de rapprochements . Seul la musique permet à Alice de s'épanouir à travers son piano comme Claudio à travers le chant. Un récit de vie très beau, qui malgré quelques petites longueurs parfois, se lit très vite. La quête des origines d'Alice, son manque d'apathie enfant, son trouble adulte de ne pas savoir qui elle est vraiment, nous touche. Je suis très curieuse de lire le prochain tome qui sera consacré à Ariane (fille d'Alice) qui montre déjà dans ce tome des traits de caractères qui m'intriguent et son histoire devrait être différente de celle d'Alice.
          Lire la suite
          En lire moins
        • AliceNeverland Posté le 17 Janvier 2015
          Je ne suis pas une grande amatrice de saga familiale ou de musique, et pourtant le résumé de ce roman m’a énormément intriguée. J‘ai quand même mis un certain moment à bien rentrer dans le récit, le début fut assez laborieux, puis je me suis sincèrement prise d’affection pour Alice et son histoire. C’est un livre qui se lit vraiment facilement ensuite. On suit en parallèle deux histoires au début : celle d’Alice, jeune fille illégitime, fruit de l’union d’un homme et de sa jeune belle-sœur dans un Paris assez aristocratique en 1890, et celle de Claudio, fils d’immigrants italiens qui travaille à l’opéra comme maçon. Deux univers bien distincts, et pourtant ces deux-là vont se rencontrer grâce à leur amour pour la musique et l’opéra. L’histoire est vraiment centrée sur Alice. Tout au long du roman on accompagne ce personnage dans sa quête sur ses véritables origines. J’ai adoré la voir grandir, observer cette petite fille si renfermée sur elle-même animée par la passion du piano, qui va évoluer et devenir une belle jeune femme vive et exaltée. Sachant que c’est une saga familiale, on sent que c’est elle qui va influencer tout le devenir de cette famille. Il faut savoir... Je ne suis pas une grande amatrice de saga familiale ou de musique, et pourtant le résumé de ce roman m’a énormément intriguée. J‘ai quand même mis un certain moment à bien rentrer dans le récit, le début fut assez laborieux, puis je me suis sincèrement prise d’affection pour Alice et son histoire. C’est un livre qui se lit vraiment facilement ensuite. On suit en parallèle deux histoires au début : celle d’Alice, jeune fille illégitime, fruit de l’union d’un homme et de sa jeune belle-sœur dans un Paris assez aristocratique en 1890, et celle de Claudio, fils d’immigrants italiens qui travaille à l’opéra comme maçon. Deux univers bien distincts, et pourtant ces deux-là vont se rencontrer grâce à leur amour pour la musique et l’opéra. L’histoire est vraiment centrée sur Alice. Tout au long du roman on accompagne ce personnage dans sa quête sur ses véritables origines. J’ai adoré la voir grandir, observer cette petite fille si renfermée sur elle-même animée par la passion du piano, qui va évoluer et devenir une belle jeune femme vive et exaltée. Sachant que c’est une saga familiale, on sent que c’est elle qui va influencer tout le devenir de cette famille. Il faut savoir que les 360 pages relatent sa vie jusqu’à 1933. Le rythme est donc très rapide, on subit parfois quelques ellipses temporelles, mais pour ma part cela ne m’a pas dérangée. Au contraire j’ai trouvé que cette astuce évitait au lecteur de s’ennuyer sur des périodes sans importances au final pour l’histoire. Le fil rouge du roman reste cette recherche d’Alice sur sa véritable mère biologique. Et pourtant cette réponse va être longue à lui parvenir. A côté, on s’attache à Alice, à sa vie, ses espoirs, sa famille, ses filles. Je me suis baladée dans les rues de Provence, de Montréal ou encore de Paris à son côté avec régal. Mais j’ai beaucoup aimé la dimension historique de ce roman sur la condition difficile de la femme à cette époque sans pour autant être un roman purement féministe. La plume de Dominique Drouin est très poétique, parfois même métaphorique. J’ai quelques fois eu l’impression que l’auteur décrivait des tableaux, des paysages pour faire mieux comprendre les sentiments qu’elle voulait transmettre à son lectorat. Ses descriptions sont très réalistes, on arrive parfaitement à se représenter l’environnement qu’elle essaie de nous faire parvenir. En conclusion, c’est un livre qui m’a beaucoup plu sans pour autant être un coup de cœur. J’ai aimé suivre l’histoire d’Alice même s’il m’a manqué un peu de piment pour me satisfaire totalement. Il reste pourtant très difficile de quitter les personnages, et j’ai hâte de pouvoir continuer à suivre la famille Calvino dans le prochain tome à travers l’histoire d’Ariane, la fille d’Alice.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « De mères en filles pose un regard féminin sur les conditions qu’avaient à surmonter les femmes de l’époque, celles qui nous ont tracé le chemin. » Au Fil des pages

        « Le roman montre avec justesse le difficile équilibre auquel nous sommes toutes confrontées tôt ou tard entre la mère, l’épouse (ou la compagne) et l’amante. » Songe d’une nuit d’été
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.