Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266229838
Code sériel : 10602
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 552
Format : 108 x 177 mm

Déjà dead

Laurence INK (Traducteur)
Date de parution : 18/01/2012

Un beau jour d'été à Montréal, sur la table de dissection du laboratoire de médecine légale de la police provinciale, arrive un cadavre découvert dans l'ancien parc du Grand Séminaire. Le docteur Temperance Brennan est chargée d'autopsier ce qu'il reste d'une femme abominablement découpée en morceaux.

Sa sinistre expertise va la...

Un beau jour d'été à Montréal, sur la table de dissection du laboratoire de médecine légale de la police provinciale, arrive un cadavre découvert dans l'ancien parc du Grand Séminaire. Le docteur Temperance Brennan est chargée d'autopsier ce qu'il reste d'une femme abominablement découpée en morceaux.

Sa sinistre expertise va la mener en première ligne de l'enquête, face à l'assassin pervers qui collectionne les victimes féminines...

Armée de son scalpel et de son instinct, Temperance traque le tueur en série. Cinq femmes sont déjà mortes. Sera-t-elle la prochaine ?

« Écrit avec un style fort, rapide et sans facilité, K. Reichs parvient à captiver le lecteur. »
Bulletin critique de la littérature française

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266229838
Code sériel : 10602
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 552
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Écrit avec un style fort, rapide et sans facilité, K. Reichs parvient à captiver le lecteur. »
Bulletin critique de la littérature française

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • laurentfrancini Posté le 10 Janvier 2020
    J'ai découvert Kathy Reichs il y a plusieurs années déjà, et j'avais lu ce premier opus avec grand plaisir. A tel point que je viens de le relire, et pour tout dire, de le redécouvrir. C'est très bon, passionnant, riche en descriptions (souvent très crues, mais c'est la profession de l'auteur!), et la traque du criminel est réellement très bien menée. Les rebondissements se suivent, et malgré quelques longueurs, on n'arrive guère à lâcher la lecture tellement on a envie de connaître la suite. Certains diront que la description de Montréal est barbante (il est vrai que tout le monde ne connaît pas cette ville) mais elle est sans doute nécessaire pour bien comprendre le cheminement de l'enquête. Les personnages sont nombreux, très bien décrits, tandis que l'héroïne se montre de plus en plus attachante au fil des pages. Tout à la fois fragile, déterminée, entêtée, avec ses peurs, ses frustrations, ses états d'âme, son chat (j'adore la description qu'elle en fait, et cela tout au long des autres ouvrages), son divorce, sa fille, ses amies, ses envies (le sujet des hommes est à ce titre une vraie perle, c'est bien l'indécision féminine!!!...), bref, elle est vraiment passionnante à suivre.... J'ai découvert Kathy Reichs il y a plusieurs années déjà, et j'avais lu ce premier opus avec grand plaisir. A tel point que je viens de le relire, et pour tout dire, de le redécouvrir. C'est très bon, passionnant, riche en descriptions (souvent très crues, mais c'est la profession de l'auteur!), et la traque du criminel est réellement très bien menée. Les rebondissements se suivent, et malgré quelques longueurs, on n'arrive guère à lâcher la lecture tellement on a envie de connaître la suite. Certains diront que la description de Montréal est barbante (il est vrai que tout le monde ne connaît pas cette ville) mais elle est sans doute nécessaire pour bien comprendre le cheminement de l'enquête. Les personnages sont nombreux, très bien décrits, tandis que l'héroïne se montre de plus en plus attachante au fil des pages. Tout à la fois fragile, déterminée, entêtée, avec ses peurs, ses frustrations, ses états d'âme, son chat (j'adore la description qu'elle en fait, et cela tout au long des autres ouvrages), son divorce, sa fille, ses amies, ses envies (le sujet des hommes est à ce titre une vraie perle, c'est bien l'indécision féminine!!!...), bref, elle est vraiment passionnante à suivre. Par contre, je lis dans d'autres critiques que les gens n'ont pas aimé le livre parce qu'il ne correspondait pas aux épisodes de la série «Bones». So what??? Je ne comprends pas: la série télévisée est arrivée APRÈS, donc ce qui ne correspond pas c'est bien la série, et non le livre!!! Ne pas se tromper de cible... D'ailleurs, je ne regarde JAMAIS les séries tirées de thrillers ou d'autre chose. Les personnages ne sont jamais les mêmes, ni les histoires. Il est d'ailleurs un peu scandaleux de dire «tiré de». C'est tellement différent que cela ne saurait être qu'à peine «inspiré de». Je ne comprends pas non plus que l'auteur ait pu accorder son soutien à une série qui est si différente de l'esprit de ses livres... J'ai lu une bonne partie des ouvrages de Kathy Reichs, pour ne pas dire tous, et j'attends toujours avec impatience la sortie d'un nouvel opus. En attendant, je relis les anciens, et c'est toujours un grand plaisir...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lydls Posté le 1 Mai 2019
    C'est un premier roman, un premier opus d'une saga, et il est plutôt réussi. J'ai mis du temps à attaquer cette saga, le succès de la version série m'inquiétait car je n'y avais pas accroché plus que ça... C'est au contraire un plaisir de rencontrer Temperance Brennan, j'ai aimé être dans sa tête tout au long de cette enquête. Certes, nous avons quelques longueurs dans le récit, mais les réparties cinglantes de Tempe les font vite passer ! Un bon divertissement, une envie de continuer cette saga !
  • AliceFee Posté le 22 Janvier 2019
    Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Déjà Dead? "Je suis une adepte de la série Bones, même si avec le temps j'ai un peu fini par me lasser, et j'avais donc très envie de connaître l'origine de cette série et de ses personnages." Dites-nous en un peu plus sur son histoire... "Le docteur Temperance Brennan est appelée sur le lieu d'un crime et chargée d'autopsier ce qu'il reste d'une femme abominablement découpée en morceaux. Elle va déceler un schéma dans ce meurtre et tentera dès lors de convaincre ses collègues, sceptiques, qu'ils ont à faire à un tueur en série." Mais que s'est-il exactement passé entre vous? "Je savais que la série avait pris un grand nombre de libertés mais honnêtement, pas à ce point. À part leur nom et leur métier, et encore, les deux Tempérance n'ont absolument aucun point commun. D'un côté, c'est une déception mais les histoires sont tellement différentes que cela aurait aussi pu me permettre de les apprécier tout autant indépendamment l'une de l'autre. Malheureusement, ce ne fut pas vraiment le cas. Ce n'est pas mauvais mais la plupart des personnages sont assez énervants, l'héroïne comprise, même si c'est... Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Déjà Dead? "Je suis une adepte de la série Bones, même si avec le temps j'ai un peu fini par me lasser, et j'avais donc très envie de connaître l'origine de cette série et de ses personnages." Dites-nous en un peu plus sur son histoire... "Le docteur Temperance Brennan est appelée sur le lieu d'un crime et chargée d'autopsier ce qu'il reste d'une femme abominablement découpée en morceaux. Elle va déceler un schéma dans ce meurtre et tentera dès lors de convaincre ses collègues, sceptiques, qu'ils ont à faire à un tueur en série." Mais que s'est-il exactement passé entre vous? "Je savais que la série avait pris un grand nombre de libertés mais honnêtement, pas à ce point. À part leur nom et leur métier, et encore, les deux Tempérance n'ont absolument aucun point commun. D'un côté, c'est une déception mais les histoires sont tellement différentes que cela aurait aussi pu me permettre de les apprécier tout autant indépendamment l'une de l'autre. Malheureusement, ce ne fut pas vraiment le cas. Ce n'est pas mauvais mais la plupart des personnages sont assez énervants, l'héroïne comprise, même si c'est sa meilleure amie qui a le pompon. L'auteur semble avoir voulu dépeindre des femmes fortes et indépendantes mais elles sont justes bornées et insupportables. Quand au côté enquête, qui n'est pas déplaisant, cela ressemble beaucoup à la série Kay Scarpetta, qui est quand même bien meilleure." Et comment cela s'est-il fini? "Je pense que je me contenterai à l'avenir de la série télévisée et c'est quand même bien dommage, d'autant que j'ai beaucoup aimé l'ambiance du Québec et les descriptions de la vie de cette ville."
    Lire la suite
    En lire moins
  • Pixis Posté le 28 Octobre 2018
    Très bon livre. Difficile de s'interrompre.
  • Kio971 Posté le 20 Août 2018
    Déjà dead est le premier roman de Kathy Reichs, celui dans lequel nous faisons connaissance pour la première fois avec Temperance Brennan, l'anthropologue judiciaire qui en est le personnage principal. Depuis ce premier livre, en 1994, Kathy Reichs a écrit de nombreux autres romans, dont 17 relatent les enquêtes de Temperance Brennan. Sur le marché de l'anthropologie judiciaire Temperance Brennan est la grande concurrente de Kay Scarpetta, l'héroïne créée par Patricia Cornwell. Ces deux héroïnes ont également une vie privée, des amours, des enfants (une nièce en fait pour Kay Scarpatta, une fille pour Temperance Brennan), et nos deux anthropologues judiciaires évoluent au fil des livres et des années. Le match Temperance Brennan / Kay Scarpetta est gagné haut la main par la première selon moi. Si les intrigues policières sont tout autant passionnantes chez Kathy Reichs que chez Patricia Cornwell, l'arrière-plan des livres, ce qui en fait l'atmosphère, est est revanche complètement différent selon les héroïnes. Car si Kay Scarpetta et Temperance Brennan excellent toutes les deux dans leur domaine professionnel, Temperance Brennan est beaucoup plus humaine, beaucoup plus proche de son lecteur, que ne l'est Kay Scarpetta. Kay Scarpetta apparaît au fil des romans - et de plus en plus dans... Déjà dead est le premier roman de Kathy Reichs, celui dans lequel nous faisons connaissance pour la première fois avec Temperance Brennan, l'anthropologue judiciaire qui en est le personnage principal. Depuis ce premier livre, en 1994, Kathy Reichs a écrit de nombreux autres romans, dont 17 relatent les enquêtes de Temperance Brennan. Sur le marché de l'anthropologie judiciaire Temperance Brennan est la grande concurrente de Kay Scarpetta, l'héroïne créée par Patricia Cornwell. Ces deux héroïnes ont également une vie privée, des amours, des enfants (une nièce en fait pour Kay Scarpatta, une fille pour Temperance Brennan), et nos deux anthropologues judiciaires évoluent au fil des livres et des années. Le match Temperance Brennan / Kay Scarpetta est gagné haut la main par la première selon moi. Si les intrigues policières sont tout autant passionnantes chez Kathy Reichs que chez Patricia Cornwell, l'arrière-plan des livres, ce qui en fait l'atmosphère, est est revanche complètement différent selon les héroïnes. Car si Kay Scarpetta et Temperance Brennan excellent toutes les deux dans leur domaine professionnel, Temperance Brennan est beaucoup plus humaine, beaucoup plus proche de son lecteur, que ne l'est Kay Scarpetta. Kay Scarpetta apparaît au fil des romans - et de plus en plus dans les derniers parus - comme une femme glaciale, hautaine, très sûre d'elle-même, consciente de sa valeur, une femme "parfaite". Temperance Brennan est loin d'être parfaite en tant que femme et le reconnaît volontiers. Quand Kay Scarpetta porte de superbes vêtements, sinon de marque, à tout le moins coupés dans des matières de très grande qualité (soie, cachemire, ...), Temperance Brennan n'hésite pas à se montrer en survêtement, en sueur et décoiffée, après un jogging un peu difficile. Quand Kay Scarpetta roule dans le dernier modèle de chez Mercedes (ne me demandez pas pas lequel, il évolue au fil des années), Temperance Brennan conduit tout au long des romans une Mazda qui commence à fatiguer un peu. Kay Scarpetta habite le plus souvent une superbe maison, ornée de meubles anciens et de tapis orientaux, Temperance Brennan se contente de logements beaucoup plus modestes, mais non pas moins douillets et chaleureux. Kay Scarpetta est dotée d'une nièce qui, après les années difficiles de l'adolescence, devient une jeune femme superbe, au corps sculptural, extrêmement douée (un petit génie de l'informatique, qui pilote des hélicoptères) et immensément riche. Temperance Brennan a une fille, que l'on voit également traverser la fin de l'adolescence et les débuts de la vie d'adulte, mais avec ses interrogations ordinaires : doit-elle arrêter la fac ou continuer, doit-elle changer de boulot, pour un autre job plus passionnant, son petit ami est-il vraiment le bon? Quand Kay Scarpetta ne boit généralement que des grands crus et d'excellents whiskies, Temperance Brennan se bat contre son passé d'alcoolique et descend des Coca light à la file (quand elle ne rechute pas, avec toutes les conséquence que cela entraîne). Bref, on prend plaisir à lire - et à relire - les romans de Kathy Reichs, pour l'atmosphère qui y règne, même si on les connaît par coeur et que l'intrigue policière n'est plus une surprise. Ses romans peuvent se lire dans le désordre, chaque livre étant une enquête dont on découvre la solution à la fin. Mais il est plus intéressant de les lire dans l'ordre de parution, pour voir évoluer les personnages au fil des années. Dans Déjà dead, Kathy Reichs nous fait découvrir Montréal (Temperance Brennan partage son temps entre le Québec et la Caroline du Nord), ses habitants, ses particularités linguistiques, ses rues animées dès que reviennent les beaux jours. Dans cette première enquête, Temperance Brennan se lance aux trousses d'un tueur en série qui traque les femmes, les tue et les démembre horriblement ensuite.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.