En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Des dragées sans baptême

        Pocket
        EAN : 9782266237437
        Code sériel : 6
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 108 x 177 mm
        Des dragées sans baptême

        Date de parution : 26/11/2015
        C’est sensible, un agent double. C’est délicat. Ça n’irait pas se faire refroidir sans lâcher un indice ou deux, histoire de soulager une conscience pas jojo…
        Prenez Wolf, par exemple (et gardez-le). Si le flic refilait ses tuyaux maison à la pègre, y a pas de raison que ça ne marche...
        C’est sensible, un agent double. C’est délicat. Ça n’irait pas se faire refroidir sans lâcher un indice ou deux, histoire de soulager une conscience pas jojo…
        Prenez Wolf, par exemple (et gardez-le). Si le flic refilait ses tuyaux maison à la pègre, y a pas de raison que ça ne marche pas dans l’autre sens de temps en temps, non ? Son confesseur (et néanmoins collègue) San-Antonio a beau se faire l’exécuteur des basses œuvres, sur ce coup-là, on ne va pas chipoter pour si peu.
        Mais le problème avec les mourants, c’est qu’ils n’articulent pas. Et ça, c’est déjà plus embêtant…

        SAN-ANTONIO ANNÉES 50

        Texte original
        @ Disponible chez 12-21
        L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266237437
        Code sériel : 6
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        6.40 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • KiriHara Posté le 23 Octobre 2016
          ans « Des dragées sans baptême », 6ème épisode de la série, le lecteur se retrouve dans l'ambiance des épisodes précédents, un milieu plus « espionnage » que « policier » dans lequel le commissaire San-Antonio œuvre plus avec ses muscles et son charme qu'avec son intellect. Par rapport aux précédents opus, on sent que l'auteur maîtrise mieux son style (qui évoluera encore avec le temps) même s'il est évident qu'il ne lâche pas encore les chevaux et travaille quelque peu en retenue (ce qui sera bien moins le cas par la suite). Le commissaire San-Antonio doit se salir les mains en se débarrassant d'un collègue qui s'avère être un traître à la patrie. Du coup, San-Antonio s'exécute en exécutant Wolf sans que cela ressemble à une exécution. Mais, au moment de mourir, Wolf lâche une confession qui va tout changer, du moins, lancer le commissaire sur un terrible attentat. Du roman d'espionnage mâtiné d'humour et de jeux de mots, voilà ce que nous propose Frédéric Dard dans ce sixième épisode des aventures de son célèbre personnage. Un petit roman « classique », si ce n'est la narration et l'humour, mais qui reste dans la lignée de ce qui se faisait à l'époque. Une... ans « Des dragées sans baptême », 6ème épisode de la série, le lecteur se retrouve dans l'ambiance des épisodes précédents, un milieu plus « espionnage » que « policier » dans lequel le commissaire San-Antonio œuvre plus avec ses muscles et son charme qu'avec son intellect. Par rapport aux précédents opus, on sent que l'auteur maîtrise mieux son style (qui évoluera encore avec le temps) même s'il est évident qu'il ne lâche pas encore les chevaux et travaille quelque peu en retenue (ce qui sera bien moins le cas par la suite). Le commissaire San-Antonio doit se salir les mains en se débarrassant d'un collègue qui s'avère être un traître à la patrie. Du coup, San-Antonio s'exécute en exécutant Wolf sans que cela ressemble à une exécution. Mais, au moment de mourir, Wolf lâche une confession qui va tout changer, du moins, lancer le commissaire sur un terrible attentat. Du roman d'espionnage mâtiné d'humour et de jeux de mots, voilà ce que nous propose Frédéric Dard dans ce sixième épisode des aventures de son célèbre personnage. Un petit roman « classique », si ce n'est la narration et l'humour, mais qui reste dans la lignée de ce qui se faisait à l'époque. Une histoire qui tient la route et loin d'être simpliste, il est bien nécessaire de le notifier pour les détracteurs de Frédéric Dard. Au final, un bon moment de lecture, et ce ne sera pas le seul dans l'œuvre de Dard.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Beathi Posté le 5 Mai 2014
          Sixième roman de San-Antonio publié en 1953 (dépôt légal avril 1953). L'histoire se déroule à Paris et ses environs en début d'année (non précisée) sur une durée de 2 jours. Sa mission est d'éliminer un collègue qui travaillait aussi pour un maffieux. Des six premiers romans, il s'agit du meilleur même si on est encore loin des livres avec le duo Bérurier et Pinaud. On trouve dans ce livre une bonne intrigue et des rebondissements intéressants. A lire. Voici les informations concernant le commissaire dans ce livre : - Poids : près de 90 kg - a un oncle : Thomas Voici les informations concernant le chef de San-Antonio dans ce livre : - il a les yeux bleuâtres.
        • Luniver Posté le 2 Janvier 2013
          Les missions de San-Antonio se suivent et ne se ressemblent pas : le grand patron le charge d'une tâche peu banale : refroidir un de ces collègues, accusé de faire l'espion et de divulguer l'organisation de la police à des malfrats de renommée internationale. Si tout se passe comme sur des roulettes, l'espion essaie de faire une confession tardive avant de passer l'arme à gauche, et prévient en bafouillant le commissaire qu'un meurtre va se produire le lendemain soir, en mentionnant Orsay. Armé de ces maigres informations, San-Antonio va tenter d'éviter le pire. « Des dragées sans baptême » est un des premiers tomes de la série : l'intrigue y est beaucoup plus sérieuse que dans la suite des aventures du commissaire. Ceci dit, ce qui a fait son succès est déjà bien présent : l'utilisation jubilatoire de l'argot, la gouaille du héros, … qui remettent toujours le moral au beau fixe.
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com