En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Des forêts et des âmes

        Pocket
        EAN : 9782266265911
        Code sériel : 16650
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 108 x 177 mm
        Des forêts et des âmes

        Date de parution : 09/02/2017
        À la PJ de Lille, la consternation s’est emparée de la section homicide. La discrète et cyber talentueuse Aglaé (Fée pour les intimes) lutte entre la vie et la mort, victime d’un chauffard en fuite. Accident ? Le commandant Leoni et son équipe doutent… car le passé de la jeune... À la PJ de Lille, la consternation s’est emparée de la section homicide. La discrète et cyber talentueuse Aglaé (Fée pour les intimes) lutte entre la vie et la mort, victime d’un chauffard en fuite. Accident ? Le commandant Leoni et son équipe doutent… car le passé de la jeune flic leur révèle plus d’une zone d’ombre. Pourquoi ce soudain intérêt pour une sombre clinique nichée dans la forêt vosgienne, dont trois jeunes pensionnaires se sont récemment échappés ? Sous les noires frondaisons, Leoni saura-t-il reconnaître le murmure des âmes perdues ?

        « L’industrie pharmaceutique est sur le banc des accusés. À ses côtés, la cupidité, la lâcheté font bonne figure. À lire d’urgence. » Marie Claire
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266265911
        Code sériel : 16650
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        7.40 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • ROUMANOFFBE Posté le 4 Septembre 2017
          Je découvre cet auteur qui nous a offert un roman policier bien construit sur la thématique des firmes pharmaceutiques et de leur abus. Roman de 400 pages, qui n'est pas un thriller à mes yeux. Certains personnages sont plus attachants que d'autres plus originaux mais dans l'ensemble, il s'agit d'un bon mélange de personnalités diverses.
        • virginie-musarde Posté le 24 Mars 2017
          Sixième enquête de Pierre-Arsène Leoni, le flic corse en poste à Lille. Vous n'avez pas lu les épisodes précédents ? Moi non plus ! N'empêche que ça ne gêne pas et que ce polar est très bon ! La faute aux personnages parfaitement dessinés, convaincants, intelligents. Des portraits fins, attachants, de Feng-Aglaë-"Fée" la pro de l'informatique à Mémé Angèle et son bon sens, de Leoni le flic blessé par la vie à Noémie la gendarmette en équilibre... Il y a les hommes, les bons et les mauvais, ceux qui dansent sur le fil. Et il y a la forêt vosgienne, un personnage à elle-seule, comme ce lac autour duquel les morts s'alignent. Une forêt dont les arbres parlent, imposent leurs silhouettes, cachent des secrets. Il y a un hôpital psy (ou plutôt un lieu de reconstruction pour ados désespérés et dépressifs), un village fermé sur lui-même, et surtout une industrie pharmaceutique et beaucoup d'argent en jeu. L'intrigue, précise, joue la carte d'un fait de société et prend souvent des accents de vérité. Un polar travaillé, très bon dans sa narration, des personnages forts et vivants, bref..un bon moment de lecture et l'envie de découvrir les autres écrits de l'auteur.
        • lolo60 Posté le 17 Mai 2016
          un peu lent ....
        • Garoupe Posté le 23 Mars 2016
          Je vais aller me reprendre un cachet anti-dépresseur… enfin je veux dire un livre d’Elena Piacentini Pierre-Arsène Leoni est un personnage récurrent d’Elena Piacentini, auteur d’origine corse et qui y pêche, à travers Pierre-Arsène ou sa grand-mère, une inépuisable source de dictons ou expressions savoureuses. Pour autant, Pierre-Arsène Leoni est aujourd’hui un continental comme sa maman de plume. Il va aller se balader du côté de l’est de la France pour enquêter sur les traces d’Aglaé Cimonard, membre de son équipe, dite Fée, surdouée de la cyber-enquête, renversée par une voiture et laissée pour morte un dimanche matin alors qu’elle faisait son footing. Se rendant compte qu’il ne connait rien de Fée, Pierre-Arsène n’en est pas moins motivé à retrouver la trace de celui qui a essayé d’assassiner un membre de son équipe… car l’appartement d’Aglaé a été forcé et visité. Pierre-Arsène Leoni part sur les traces du passé d’Aglaé Cimonard qui le mènent jusqu’à un centre d’accueil pour adolescents en détresse psychologique, avec soins médicamenteux à l’appui. On va donc vite se retrouver entraîné dans une sombre histoire de gros sous et de réputation d’un laboratoire pharmaceutique, dont un des directeurs associés a fondé le centre d’accueil duquel ont, qui plus est,... Je vais aller me reprendre un cachet anti-dépresseur… enfin je veux dire un livre d’Elena Piacentini Pierre-Arsène Leoni est un personnage récurrent d’Elena Piacentini, auteur d’origine corse et qui y pêche, à travers Pierre-Arsène ou sa grand-mère, une inépuisable source de dictons ou expressions savoureuses. Pour autant, Pierre-Arsène Leoni est aujourd’hui un continental comme sa maman de plume. Il va aller se balader du côté de l’est de la France pour enquêter sur les traces d’Aglaé Cimonard, membre de son équipe, dite Fée, surdouée de la cyber-enquête, renversée par une voiture et laissée pour morte un dimanche matin alors qu’elle faisait son footing. Se rendant compte qu’il ne connait rien de Fée, Pierre-Arsène n’en est pas moins motivé à retrouver la trace de celui qui a essayé d’assassiner un membre de son équipe… car l’appartement d’Aglaé a été forcé et visité. Pierre-Arsène Leoni part sur les traces du passé d’Aglaé Cimonard qui le mènent jusqu’à un centre d’accueil pour adolescents en détresse psychologique, avec soins médicamenteux à l’appui. On va donc vite se retrouver entraîné dans une sombre histoire de gros sous et de réputation d’un laboratoire pharmaceutique, dont un des directeurs associés a fondé le centre d’accueil duquel ont, qui plus est, a priori fugué trois jeunes gens mentionnés par Aglaé sur un bout de papier. Il y a plusieurs choses plus qu’intéressantes dans le récit d’Elena Piacentini. Tout d’abord, tout ne repose pas sur l’enquête policière dont le thème est ici assez banal ; il faut aussi et surtout s’intéresser, comme nous y invite Elena Piacentini, aux personnages dont aucun n’est réellement secondaire. Il y a certes les personnages récurrents de Pierre-Arsène Leoni, de sa grand-mère Angèle, de sa copine médecin-légiste Eliane (Pierre-Arsène est un père veuf, affublé d’une petite Lisandra qui pour l’heure babille plus qu’elle n’intervient), des différents membres de l’équipe de Pierre-Arsène. Mais il y a aussi, et dans un registre équivalent aux précédents nommés, l’hôte du gîte dans lequel descendent Pierre-Arsène et Eliane, le gendarme sur la retraite qui va seconder, avec son assistante, Pierre-Arsène, Elias Marchal, le fondateur du centre d’accueil, la directrice du centre, l’âme noire damnée du laboratoire pharmaceutique en charge de la sécurité, etc… une vraie galerie où chacun a droit à une vraie profondeur et un vrai caractère. Il y a ensuite un cadre dans lequel Elena Piacentini inscrit son histoire. Et Dieu sait qu’on a l’impression d’y être. On se voit en forêt sur les pas de Pierre-Arsène ou d’Eliane, on sent, n voit, on ressent la même chose qu’eux. Et cette transmission qui se fait d’Elena Piacentini au lecteur via les personnages de son roman est portée par le style de l’auteur. A la fois fluide et mûrement réfléchit, le style est en tout point parfait. Il passe par un choix constant du mot juste et pertinent, par un souci de les placer aux bons endroits, de les intégrer à son récit pour donner une impression de perfection bluffante. Les mots concordent parfaitement avec les propos de l’auteur, chose suffisamment rare pour être soulignée. Au-delà dus tyle, il y a aussi une justesse de ton et d’idées véhiculées par le livre qui m’ont fait le dévorer littéralement alors qu’il n’est absolument pas construit sur le modèle de la pléthore de page-turners (au demeurant très divertissants) que l’on trouve sur le marché qui pêchent parfois par le fond qu’ils proposent. Ce cadre de la forêt symbolise aussi parfaitement, dans les lacets des chemins qui la traversent et qui slaloment entre les arbres, la complexité des âmes et des esprits. Elena Piancentini se pose en docteur des sentiments et les décortique avec brio à travers les relations professionnelles ou personnelles qui existent entre Pierre-Arsène et Eliane, Elias et la directrice du centre, le gendarme Gélinier et son assistance, etc… La psychologie des personnages et de leurs relations est un élément essentiel du livre d’Elena Piacentini et particulièrement maîtrisé. Vous vous doutez bien qu’après tout ça je ne peux que vous recommander ce coup de cœur ! « Léoni se tut pour écouter à son tour. Certaines enquêtes, pour des raisons inaccessibles à une logique immédiate, vous pétrissent. Pas nécessairement la première ou la plus sensationnelle. Souvent celle qui se refuse. En la matière, le Corse ne connaissait pas de règles. Des plaines boueuses du bête, méchant, moche, absurde, minable aux abîmes de la démence jusqu’aux cimes du chevaleresque, chaque affaire criminelle constituait une rencontre. Avec le meilleur et le pire de soi-même et ce que la finitude peut avoir de poignant. Et tout cela fermentait et entrait en résonance jusqu'à vous lever l’âme et vous tordre les os pour façonner un autre homme. A la façon dont Gélinier rapporta les évènements tels qu’ils lui avaient été contés, Léoni devina que les circonstances de la mort d’Anna Demange-Marchal avaient été pour son mentor de ces histoires qui s’enkystent dans la mémoire. » « Elle examina la pièce dont l’agencement et les éléments de décor chuchotaient le passage d’une femme et hurlaient son absence. »
          Lire la suite
          En lire moins
        • SylvieGuevel Posté le 15 Août 2015
          Le commandant Pierre-Arsène Léoni, originaire de Corse,officie à Lilles avec une équipe soudée, et dans son entourage proche sa grand-mère Angèle, qui veille sur lui et son arrière petite- fille. Autant dire que lorsque Aglaé, qui fait partie de son équipe, est victime d'un prétendu accident, tout le staff de Leoni va se mettre en chasse; Et ils vont mettre à jour d'étranges coïncidences. Aglaé,qui n'est pas celle qu'ils croyaient. Ses relations avec un centre de soins pour adolescents. des disparitions de jeunes gens de cet endroit soit disant idyllique, et reposant. Un anti-dépresseur aux effets indésirables pouvant être dévastateurs. Qui ou quoi se cache derrière tous ces événements ? Qui est manipulé? Qui ment? Pour protéger qui ? Toute une enquête que Leoni va mener conjointement avec son amie Eliane, médecin légiste, avec une équipe de gendarmes emmenée par Bernard Gélinier, bientôt retraité, et sa collègue, la très débrouillarde Noémie. Au cœur d'un paysage de rêve et d'apparente quiétude où la forêt domine . Ce livre est le troisième opus qui mets en scène le commandant Léoni et je n'ai pas lu les précédents. ça n'enlève rien à la qualité de ce récit, mais je regrette quand même de ne pas... Le commandant Pierre-Arsène Léoni, originaire de Corse,officie à Lilles avec une équipe soudée, et dans son entourage proche sa grand-mère Angèle, qui veille sur lui et son arrière petite- fille. Autant dire que lorsque Aglaé, qui fait partie de son équipe, est victime d'un prétendu accident, tout le staff de Leoni va se mettre en chasse; Et ils vont mettre à jour d'étranges coïncidences. Aglaé,qui n'est pas celle qu'ils croyaient. Ses relations avec un centre de soins pour adolescents. des disparitions de jeunes gens de cet endroit soit disant idyllique, et reposant. Un anti-dépresseur aux effets indésirables pouvant être dévastateurs. Qui ou quoi se cache derrière tous ces événements ? Qui est manipulé? Qui ment? Pour protéger qui ? Toute une enquête que Leoni va mener conjointement avec son amie Eliane, médecin légiste, avec une équipe de gendarmes emmenée par Bernard Gélinier, bientôt retraité, et sa collègue, la très débrouillarde Noémie. Au cœur d'un paysage de rêve et d'apparente quiétude où la forêt domine . Ce livre est le troisième opus qui mets en scène le commandant Léoni et je n'ai pas lu les précédents. ça n'enlève rien à la qualité de ce récit, mais je regrette quand même de ne pas avoir commencé par le premier. L'auteure, Elena Piacentini a en effet éveillé grandement mon intérêt pour son écriture, ancrée dans les racines profondes d'une île pas si lointaine, servie par des personnages attachants que l'on a pas envie de quitter. De plus si son livre est une fiction, il a une odeur de vraisemblance avec la réalité qui nous glace. Parce que impliquant les humains que nous sommes dans leur vie quotidienne, avec leurs faiblesses, leurs défauts, leur manque. Une corde sensible sur laquelle joue des lobbies pharmaceutiques sans scrupule, dont le seul objectif est le profit.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Dans la sixième enquête de Léoni, l’industrie pharmaceutique est sur le banc des accusés. À ses côtés, la cupidité, la lâcheté font bonne figure. À lire d’urgence. » Marie Claire

        « Avec tendresse et virulence l’auteur nous emmène dans le monde sans pitié des grands laboratoires pharmaceutiques. » bm-lyon.fr

        « Le polar d’Elena Piacentini est d’une touchante profondeur, qui dénonce sans que jamais l’accusation ne prenne le pas sur le récit en lui-même ; une manière de montrer comme la fiction rattrape bien souvent la réalité. » Gruznamour.wordpress.com
         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.

        Lisez maintenant, tout de suite !