Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266306959
Code sériel : 17831
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

Des histoires pour cent ans

Date de parution : 05/03/2020
C’était le temps des bombes et des tickets de rationnement.
En 1942, le petit Pierre cesse une bonne fois pour toutes de jouer à chat perché. La belle Perrine, elle, noie son dégoût du père dans les bras des Allemands. Un couple, un peu plus loin, emporte un nourrisson à l’abri...
C’était le temps des bombes et des tickets de rationnement.
En 1942, le petit Pierre cesse une bonne fois pour toutes de jouer à chat perché. La belle Perrine, elle, noie son dégoût du père dans les bras des Allemands. Un couple, un peu plus loin, emporte un nourrisson à l’abri d’un vieux moulin…
Fables ou cauchemars, leurs années de guerre ont laissé des traces, pour cent ans au moins, des cicatrices, tout un héritage. Deux générations plus tard, alors qu’est revenu le temps des couvre-feux, leurs descendants découvrent toutes ces histoires, pour mieux écrire la leur.

Cet ouvrage a fait partie de la sélection du Prix Hors Concours

« Un livre à ne pas manquer. » Sandrine Dantard – Fnac, Grenoble

« Un roman subtil et profondément humain. » David Goulois – Cultura, Chambray-lès-Tours
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266306959
Code sériel : 17831
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Ce roman chante et enchante la vie. » Valérie Caffier, librairie Le Divan, Paris
« Un livre à ne pas manquer. » Sandrine Dantard, Fnac, Grenoble
« La sensibilité, la justesse et la douceur des mots de Grégory Nicolas se dégustent comme un grand millésime. » Bruno Lamarque, librairie La Renaissance, Toulouse
« Un merveilleux raconteur d’histoires. » Benoît Minville, Fnac La Défense, Paris
« Un roman plein de fraîcheur, jubilatoire et humaniste. On a adoré !!! » Antoine, L'Oiseau Moqueur, Sucy-en-Brie
« Un roman subtil et profondément humain. » David Goulois, Cultura, Chambray-lès-Tours
« Une belle réussite. » Delphine Eledjam-Cambet, librairie AB, Lunel
« Merveilleux. » Delphine, librairie M'Lire, Laval
« Chouchou. » Myriam Robert, Hall du Livre, Nancy
« La force des liens entre grands-parents et petits-enfants à travers l'histoire familiale. La portée est universelle et a résonné doucement en moi. Un moment de lecture effet madeleine garanti ! » Aurélie, librairie Acropole, Nice
« Un talent de conteur inégalable, des personnages tendres et incroyablement vivants. Un vrai bonheur de lecture. » Martin, Bouillon de Culture, Caen
« Ce roman généreux porté par une plume limpide et fluide offre une galerie de personnages touchants et émouvants. » Alice, librairie des Arcades, Lons-le-Saunier
« Un très beau roman, tendre, émouvant. À découvrir ! » Les mots et les choses, Boulogne
« Grégory Nicolas réussit le tour de force de nous faire rentrer dans sa ronde rythmée et envoûtante, et le moment est captivant, plaisant, enchanteur, émouvant et parfois drôle. Grégory Nicolas est un vrai conteur. » Max, librairie Vaux Livres, Vaux-le-Pénil
Paroles de Libraires

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Melmon Posté le 17 Octobre 2020
    Ce roman de Grégory Nicolas regroupe, relie et assemble les destins individuels en une fresque commune, familiale et amicale sur plusieurs générations. Il est merveilleusement bien écrit, fluide, historique et les pages se tournent toutes seules. J’ai réellement aimé avoir cette première partie historique, qui retrace des destins qui ont pu exister à l'époque de la Seconde Guerre mondiale, et la seconde partie, dans une France que nous ne connaissons pas. J’adore ce type de lecture où tous les destins sont reliés par un moment de la vie et où tout s’assemble, comme si c’était évident. Entre guerre, répression, amour, amitié, famille, secrets et découvertes, ce roman a tout pour plaire !
  • Ianouch Posté le 31 Octobre 2018
    "Des histoires pour 100 ans" de Grégory Nicolas La destinée de 3 personnes durant la 2eme guerre mondiale, 2 générations après on retrouve leurs petits enfants dans un pays en crise. Le G.Nicolas de "mathilde est revenu " est de retour avec son univers et son style qui nous enveloppe dans une couverture au coin du feu. Un livre sur la guerre et ses atrocités, sur le pardon, le vin, la Bretagne, l’enfance, le vélo, l’amour, la maladie…. Sur la vie en fait. Grace à son talent de conteur, entre humour et tendresse, G.Nicolas rend l’ordinaire extraordinaire. Un livre sur la transmission, qui donne envie de serrer dans ses bras ses papis et mamies. Bref, Un livre qui fait du bien et un auteur qui une fois de plus m'a embarqué. Alors amis lecteurs, foncez en librairie, oh pis non allez-y à vélo ou à pied, tranquille, en prenant le temps, histoire de profiter de chaque instants !
  • EvlyneLeraut Posté le 21 Août 2018
    Attachant, empreint de cette clarté des Sages, « Des histoires pour cent ans » de Grégory Nicolas est un roman de Vie. Les pages filent à 100 à l’heure. Le lecteur ne lâche rien. L’écriture est divine, semble l’aurore qui s’éveille en écarquillant ses yeux. Page après page, Grégory Nicolas déploie « Des histoires pour cent ans » avec cet art fou qui fait croire au lecteur qu’il se trouve dans une chaumière au coin du feu en train d’écouter : « Pierre imaginait les Boches comme des fantômes, ou des vampires, ou les loups des histoires. Est-ce qu’ils pourraient le manger ? ça lui faisait peur. »Le lecteur est saisi et pleure aussi. Les émotions palpitent et le chant glorieux dépasse le contre vent. Tout est beau ici dans cet astre verbal. Le lecteur se glisse subrepticement dans cette époque de l’Occupation où les hommes combattaient en chassant les coins de lumière pour ne pas s’effondrer. Perrine, majuscule de ces histoires paiera le prix fort et c’est sans doute la plus belle personne qui soit au monde. Mais l’Histoire ne retourne- t-elle pas à l’ombre avant la rédemption ? Ces histoires sont un puzzle de flamboyance. Comment l’auteur... Attachant, empreint de cette clarté des Sages, « Des histoires pour cent ans » de Grégory Nicolas est un roman de Vie. Les pages filent à 100 à l’heure. Le lecteur ne lâche rien. L’écriture est divine, semble l’aurore qui s’éveille en écarquillant ses yeux. Page après page, Grégory Nicolas déploie « Des histoires pour cent ans » avec cet art fou qui fait croire au lecteur qu’il se trouve dans une chaumière au coin du feu en train d’écouter : « Pierre imaginait les Boches comme des fantômes, ou des vampires, ou les loups des histoires. Est-ce qu’ils pourraient le manger ? ça lui faisait peur. »Le lecteur est saisi et pleure aussi. Les émotions palpitent et le chant glorieux dépasse le contre vent. Tout est beau ici dans cet astre verbal. Le lecteur se glisse subrepticement dans cette époque de l’Occupation où les hommes combattaient en chassant les coins de lumière pour ne pas s’effondrer. Perrine, majuscule de ces histoires paiera le prix fort et c’est sans doute la plus belle personne qui soit au monde. Mais l’Histoire ne retourne- t-elle pas à l’ombre avant la rédemption ? Ces histoires sont un puzzle de flamboyance. Comment l’auteur arrive- t-il à toucher ainsi au paroxysme littéraire ? Le lecteur est sidéré. Tant par ce don et par ces histoires qui se cherchent et trouveront le point d’appui dans la magnificence de leur union. Les protagonistes sont une généalogie empreinte des souffles de tempêtes, de souffrances, et l’Ere du XXIème siècle forme des rides sur leur front. Ils chercheront la carte qui, résiliente détourne les contre-courants. C’est un roman culte, majeur. Le lecteur est bousculé, élevé et les émotions qui s’écoulent laissent leurs flots sur les rives apaisantes. Publié par Les Editions « Rue des Promenades » « Des Histoires pour cent ans » va faire des petits par milliers et fera l’objet d’un grand film un jour certain. Ce roman est un édelweiss sur le rocher mémoriel. A lire d’urgence.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Marieemmy Posté le 21 Mars 2018
    Comment dépasser la légende familiale ? Ce roman nous fait suivre 2 lignées familiales sous 2 époques différentes Sous l'Occupation, ils suivent un chemin semé d embûches. Pierre, à peine sorti de l'enfance, traverse la Bretagne à vélo. Perrine paie le prix fort parce qu elle est trop belle. Marthe et Marcel s'enfuient à pied sous les bombes avec un bébé. Deux générations plus tard, dans un pays en crise, Matthieu, Ève et Marc sont à leur tour confrontés à des situations qui les dépassent et Il leur faudra se montrer à la hauteur de leurs grands-parents héroïques. Les héros et héroïnes de ce roman ont tous des qualités, des forces leur permettant d'affronter à leur manière les difficultés de la vie On entre directement dans leurs vies familiales comme un invité bien installé chez eux. Ce roman m'a transporté en Bretagne sur mon vélo, avec 1 bouteille de vin dans le sac (2 autres thèmes chers à Grégory Nicolas) dans les parcours de vies de tous ces personnages. Et il m'a fait réfléchir sur notre héritage, sur ce qu'on se transmet de générations en générations,le poids du passé et de l'Histoire. Mais également sur la possibilité offerte ç chacun-e d'entre nous de devenir... Comment dépasser la légende familiale ? Ce roman nous fait suivre 2 lignées familiales sous 2 époques différentes Sous l'Occupation, ils suivent un chemin semé d embûches. Pierre, à peine sorti de l'enfance, traverse la Bretagne à vélo. Perrine paie le prix fort parce qu elle est trop belle. Marthe et Marcel s'enfuient à pied sous les bombes avec un bébé. Deux générations plus tard, dans un pays en crise, Matthieu, Ève et Marc sont à leur tour confrontés à des situations qui les dépassent et Il leur faudra se montrer à la hauteur de leurs grands-parents héroïques. Les héros et héroïnes de ce roman ont tous des qualités, des forces leur permettant d'affronter à leur manière les difficultés de la vie On entre directement dans leurs vies familiales comme un invité bien installé chez eux. Ce roman m'a transporté en Bretagne sur mon vélo, avec 1 bouteille de vin dans le sac (2 autres thèmes chers à Grégory Nicolas) dans les parcours de vies de tous ces personnages. Et il m'a fait réfléchir sur notre héritage, sur ce qu'on se transmet de générations en générations,le poids du passé et de l'Histoire. Mais également sur la possibilité offerte ç chacun-e d'entre nous de devenir 1 héros pour soi ou sa famille. Ce roman m'a bouleversé par moments, m'a fait découvrir une Bretagne méconnue, m'a fait sourire aussi... Ce roman est à l'image de son auteur (doux et humain) que j'ai eu la chance de rencontrer et avec qui j'ai pu échanger au salon du livre de Paris le WE dernier. Je le remercie encore pour ces beaux moments ainsi que son éditrice @ruedespromenades. Longue vie @gregory nicolas! Une très belle découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Du roman au bien-être, 22 livres pour garder le moral et confiner serein

    Alors voilà, comme la majorité des Français vous êtes enfermé chez vous et vous comptez les jours en regardant par la fenêtre, l'oeil humide. Si le confinement vous met au supplice (ce qui peut se comprendre, personne ne vous jugera ici), si tout vous semble morne et pesant, peut-être est-il temps de vous plonger dans une lecture légère, joyeuse, ou pensée pour vous apporter la sérénité. Nous n'avons pas la solution à tout, mais nous avons des livres. Et en ces temps incertains, force est de constater que ce n'est déjà pas si mal.

    Lire l'article