Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266313551
Code sériel : 18118
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Des mots par la fenêtre

COLLECTIF

Date de parution : 02/07/2020
« Une belle initiative et un casting impressionnant. » Mohammed Aïssaoui – Le Figaro

Jérôme Attal • Laetitia Bally • Frédéric Baptiste • Catherine Bardon • Alain Bentolila • Ariane Bois • Xavier-Marie Bonnot • Françoise Bourdin • Françoise Bourdon • Michel Bussi • Cécile Cabanac • Virginie Caillé-Bastide • Annabelle...
« Une belle initiative et un casting impressionnant. » Mohammed Aïssaoui – Le Figaro

Jérôme Attal • Laetitia Bally • Frédéric Baptiste • Catherine Bardon • Alain Bentolila • Ariane Bois • Xavier-Marie Bonnot • Françoise Bourdin • Françoise Bourdon • Michel Bussi • Cécile Cabanac • Virginie Caillé-Bastide • Annabelle Combes • Jean-Paul Delfino • Joseph Denize • Isabelle Désesquelles • Victor Dixen • Samuel Doux • Julien Dufresne-Lamy • Jim Fergus • Isabelle Filliozat • Sophie Fontanel • Lorraine Fouchet • Anne-Marie Gaignard • Karine Giebel • Raphaëlle Giordano • Héloïse Guay de Bellissen • Serena Giuliano • Anne Icart • Claude Izner • Philippe Jaenada • Jean-Joseph Julaud • Maïa Kanaan-Macaux • Yasmina Khadra • Étienne Klein • Fouad Laroui • Caroline Laurent • Arnaud Le Guilcher • Guillaume Le Quintrec • Marc Levy • Henri Lœvenbruck • Sophie Loubière • Louison • Albane Linÿer • Murielle Magellan • Charlye Ménétrier McGrath • Bernard Minier • Nadine Monfils • Viviane Moore • Fabien Olicard • Erik Orsenna • Fabrice Papillon • Camille Pascal • Pierre Pelot • Alain Rey • Gwenaële Robert •  Tatiana de Rosnay • Romain Slocombe • François-Henri Soulié • Danielle Steel • Christiane Taubira • Colin Thibert • Marjorie Tixier • Rachel Vanier • Illustration de Stéphane Manel

Les bénéfices seront reversés à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266313551
Code sériel : 18118
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Dom59 Posté le 26 Mai 2020
    Recueil de nouvelles, poésies et autres textes. Comme souvent dans ce genre de livres c'est parfois inégal mais c'est aussi l'opportunité de découvrir des auteurs que l'on ne connait pas ou vers qui on ne se serait pas forcément tournés. Et puis c'est une belle occasion de soutenir nos soignants. J'ai pour ma part particulièrement apprecié les textes de Tatiana de Rosnay, Anne Icart, Jim Fergus, entre autres.
  • Mudelit Posté le 22 Mai 2020
    Le thème de ce recueil est l'évasion et le pari est réussi ! On retrouve des tranches de vie, des extraits de romans ou autres fictions et ça fait du bien.
  • JustineLMVC Posté le 17 Mai 2020
    Je salue la formidable initiative qui a été mise en place pendant le confinement pour aider le personnel hospitalier qui en a tant besoin. C’est pour cela que j’ai voulu y contribuer de ma petite manière en achetant ce recueil de nouvelles. Pour ce qui est des histoires en elles-mêmes, je ne vais pas vous cacher que cela a été laborieux. J’ai mis un temps fou à les lire parce que je n’ai malheureusement rien compris à certaines, d’autres se ressemblaient trop entre elles et pour certaines encore, je ne les ai pas trouvé abouti (même s’il faut prendre en considération que ce sont des nouvelles et les conditions d’écriture de ces histoires). Malgré tout, j’en ai aimé certaines qui m’ont un peu chamboulé. Je n’ai pas passé un mauvais moment mais disons que je n’ai pas été captivée à 100%. En tout cas, merci à tous ces auteurs d’avoir participé à cette belle initiative !!!
  • liliterre Posté le 8 Mai 2020
    On ne peut que prendre plaisir à lire cet ouvrage. La variété de textes est telle! On trouve dans ce recueil des poèmes, des réflexions philosophiques, des billets d'humeur, des lettres, des extraits de romans en cours d'écriture, des nouvelles… Il y en a pour tous les goûts! Certes, il y en a qui nous semblent un peu plus hermétiques; celui de Christine Taubira par exemple, qui se termine d'ailleurs par une citation d'un auteur espagnol sans traduction… (Mon Dieu il ne se passera pas un mois de ma vie sans que je regrette mon choix de la langue allemande au collège!). Mais ces textes étant courts, on les lit, en se disant que c'est une passerelle vers le prochain. Si je devais attribuer un adjectif à ce recueil, j'utiliserais "lumineux". Il invite à prendre du recul. On constate que le manque de liberté imposé par le confinement n'est rien à côté du manque de liberté d'Aryana dans la nouvelle "Sentence". On comprend que ce huis clos peut nous aider à nous retrouver, et comme la jeune fille présentée "Dans le même bateau", on se dit que sans ce rapprochement imposé, nous aurions peut-être moins bien connu notre enfant, notre... On ne peut que prendre plaisir à lire cet ouvrage. La variété de textes est telle! On trouve dans ce recueil des poèmes, des réflexions philosophiques, des billets d'humeur, des lettres, des extraits de romans en cours d'écriture, des nouvelles… Il y en a pour tous les goûts! Certes, il y en a qui nous semblent un peu plus hermétiques; celui de Christine Taubira par exemple, qui se termine d'ailleurs par une citation d'un auteur espagnol sans traduction… (Mon Dieu il ne se passera pas un mois de ma vie sans que je regrette mon choix de la langue allemande au collège!). Mais ces textes étant courts, on les lit, en se disant que c'est une passerelle vers le prochain. Si je devais attribuer un adjectif à ce recueil, j'utiliserais "lumineux". Il invite à prendre du recul. On constate que le manque de liberté imposé par le confinement n'est rien à côté du manque de liberté d'Aryana dans la nouvelle "Sentence". On comprend que ce huis clos peut nous aider à nous retrouver, et comme la jeune fille présentée "Dans le même bateau", on se dit que sans ce rapprochement imposé, nous aurions peut-être moins bien connu notre enfant, notre conjoint; on aurait continué de vivre à côté d'eux, mais pas avec eux. On s'apaise en lisant Bentolila car grâce à lui, certains vont peut-être réaliser que ces mois loin de l'école ne sont pas catastrophiques, et que l'enfant a surtout besoin d'élévation et d'éducation; or, comme son nom ne l'indique pas, ce n'est pas à l'Education Nationale d'apporter cela… On se conforte dans l'idée que l'évasion peut être autre que physique… Les livres y ont un rôle de choix. Les hôpitaux diront certainement "merci" pour cet ouvrage puisque les bénéfices leur seront reversés. Mais moi aussi je dis "merci" à ces différents auteurs car mon bénéfice de bonne humeur a été multiplié. Merci!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Giraud_mm Posté le 1 Mai 2020
    Un recueil de textes, presque tous écrits pour l'occasion, publié au bénéfice des hôpitaux ; cela ne se refuse pas ! C'est assez hétérogène : beaucoup de nouvelles, quelques poèmes, d'autres formes. La qualité est variable, mais l'urgence à publier cet ouvrage explique sans doute beaucoup d'inégalités littéraires... Pour ma part, j'ai particulièrement apprécié quelques textes, dont : - L'autre monde de Jim Fergus : en liberté dans son Amérique sauvage ; - Sentence de Karine Gienel : mesurons notre chance de vivre en liberté, loin du "confinement" des traditions et religions ; - À qui tu pense, Philo ? de Anne Icart : confiné dans son handicap, mais libre de rêver ; - Lettre à mon inconnu de Yasmina Khadra : en recherche de l'autre ; - Libre dans la jungle de Louison : le "déconfinement" vécu par un chimpanzé ; - Le type le plus prévisible du Centre Commercial de Charlie Ménétrier McGrath : un temps d'enfermement peut-il rendre imprévisible ? Un bon moment de lecture solidaire, sans ennui ! Recueil disponible uniquement en version numérique.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.