Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266257091
Code sériel : 16296
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Des yeux dans la nuit

Sebastian Danchin (traduit par)
Date de parution : 12/03/2015
Nadine Lavoie est psychiatre dans un hôpital de Vancouver et, dans son métier, la règle principale est de ne jamais mélanger vie professionnelle et vie privée.
Aussi Heather Simeon doit-elle rester une patiente comme les autres : un cas ordinaire de tentative de suicide après une fausse couche. Mais il y...
Nadine Lavoie est psychiatre dans un hôpital de Vancouver et, dans son métier, la règle principale est de ne jamais mélanger vie professionnelle et vie privée.
Aussi Heather Simeon doit-elle rester une patiente comme les autres : un cas ordinaire de tentative de suicide après une fausse couche. Mais il y a cette peur étrange d'Heather envers sa communauté, le Centre spirituel de la Rivière de Vie. Et il y a le nom de son gourou, Aaron Quinn, qui inspire à Nadine une terreur inexplicable. Sans compter ces troublantes similitudes entre l'histoire de sa patiente et la sienne...
Et alors que sa fille disparaît sans laisser de trace, Nadine sent peser sur elle une menace grandissante et toute... personnelle.

« La belle Canadienne de Vancouver explore les sectes et l'emprise exercée par les gourous. Et elle ne nous déçoit pas ! » Richard Sourgues – Le Républicain lorrain
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266257091
Code sériel : 16296
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Le suspense psychologique est à la fête. » Le Quotidien du Médecin
«  La belle Canadienne de Vancouver explore les sectes et l’emprise exercée par les gourous. Et elle ne nous déçoit pas ! » Richard Sourgues – Le Républicain Lorrain

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Marylou26 Posté le 12 Mars 2021
    Chevy Stevens est le pseudonyme de Rene Unischewski. Initialement emballée de découvrir ce roman policier d’une auteure de la Colombie-Britannique que je ne connaissais pas, j’en ressors… enfin ! Il m’a semblé long, en même temps que je n’arrivais pas à l’abandonner. L’histoire : Nadine Lavoie est psychiatre dans un hôpital de Vancouver; elle a vécu un temps dans une communauté avec sa mère et son frère alors qu’elle était adolescente, avant que son père, un homme alcoolique et violent, ne vienne les y chercher. Lorsqu’une jeune femme est admise pour tentative de suicide, qui vivait au sein de la même communauté, des souvenirs traumatiques commencent à remonter à la surface qu’elle ne peut ignorer, éclairant ses réactions de panique lorsqu’elle se retrouve dans des endroits clos. On devine assez vite où tout cela va s’en aller. Le traitement de la psychothérapie aurait pu être fait avec plus de justesse : le MMPI à ma connaissance ne mesure pas le QI, pourquoi diable son collègue psychologue est aussi médecin tout comme elle, sans parler d’une thérapie controversée évoquée, la Thérapie des souvenirs refoulés, qui amenait à la création de faux souvenirs, situation... Chevy Stevens est le pseudonyme de Rene Unischewski. Initialement emballée de découvrir ce roman policier d’une auteure de la Colombie-Britannique que je ne connaissais pas, j’en ressors… enfin ! Il m’a semblé long, en même temps que je n’arrivais pas à l’abandonner. L’histoire : Nadine Lavoie est psychiatre dans un hôpital de Vancouver; elle a vécu un temps dans une communauté avec sa mère et son frère alors qu’elle était adolescente, avant que son père, un homme alcoolique et violent, ne vienne les y chercher. Lorsqu’une jeune femme est admise pour tentative de suicide, qui vivait au sein de la même communauté, des souvenirs traumatiques commencent à remonter à la surface qu’elle ne peut ignorer, éclairant ses réactions de panique lorsqu’elle se retrouve dans des endroits clos. On devine assez vite où tout cela va s’en aller. Le traitement de la psychothérapie aurait pu être fait avec plus de justesse : le MMPI à ma connaissance ne mesure pas le QI, pourquoi diable son collègue psychologue est aussi médecin tout comme elle, sans parler d’une thérapie controversée évoquée, la Thérapie des souvenirs refoulés, qui amenait à la création de faux souvenirs, situation qui ne s’applique même pas à Nadine. Pour avoir lu d’autres commentaires, ce n’est peut-être tout simplement pas son meilleur roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • rpfab Posté le 24 Juillet 2017
    Suite de "Il coule aussi dans tes veines", on y retrouve la psychologue plongé dans son enfance suite à la venue d'une patiente sortie d'une secte. Bon dénouement mais histoire poussive comparé au premier opus. Légèrement déçu...
  • sophie7169 Posté le 21 Juillet 2017
    Une psy se trouve un jour en présence d'une jeune femme qui a tenté de se suicider. En parlant avec elle, elle apprend que celle ci vivait depuis quelques temps au sein d'une communauté aux allures de secte qu'elle connait bien pour y avoir vécu elle même enfant. Cette rencontre fait remonter des souvenirs, dont certains soigneusement enfouis et lorsque sa patiente décède, elle va attaquer le groupe et du même coup, son passé de front.. Une bonne approche du monde des sectes, très romancé mais qui correspond à l'ambiance générale que ces groupes créent et donnant une idée des dégâts qu'ils peuvent causer auprès de personnes vulnérables. Ce roman se lit facilement, le rythme est soutenu et maitrisé et l'histoire est bien menée, l'intrigue étant correctement construite. Une bonne lecture qui compense certains autres romans de l'auteur beaucoup moins aboutis ("séquestrée" notamment)
  • mikaele Posté le 19 Avril 2017
    Ce roman de Chevy Stevens m'a emportée. J'ai apprécié Nadine, le personnage principal. Même si l'intrigue ne ma pas sciée, j'ai passé un très bon moment. Un style d'écriture fluide et intéressants, des personnages pleins de secrets et de mystères et une narration bien ficelée.
  • simonjean Posté le 26 Février 2017
    C'est le 2e livre de Chevy Stevens que je lis . L'héroïne , Nadine Lavoie , est une psychiatre qui , en soignant une jeune patiente suicidaire , replonge dans son propre passé :l'époque où elle vivait avec sa mère et son frère dans une communauté qui au fil des années est devenue une secte sous l'emprise d'un gourou . Nadine veut comprendre l'origine de sa claustrophobie ; quel traumatisme en est la cause ? En voulant retrouver ses souvenirs et les anciens membres de la communauté , elle va se mettre en danger . J'ai aimé la façon dont l'auteure montre l'emprise que peut avoir un gourou sur des individus fragiles . Cette histoire n'est pas vraiment un thriller mais on passe un agréable moment de lecture .
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.