Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221106426
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 210
Format : 122 x 182 mm

Destins tordus

Michel LEBRUN (Traducteur)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 23/03/2006
Ce recueil de textes et pastiches humoristiques traite de sujets variés, tels que la nature de la relativité et la relativité de la nature, la menace ovniprésente des OVNI, ou la vie secrète de Madame Bovary et de son amant Kugelmass, de même, bien sûr, que des obsessions favorites de... Ce recueil de textes et pastiches humoristiques traite de sujets variés, tels que la nature de la relativité et la relativité de la nature, la menace ovniprésente des OVNI, ou la vie secrète de Madame Bovary et de son amant Kugelmass, de même, bien sûr, que des obsessions favorites de Woody Allen, partagées - il faut le dire - par nombre de ses fans : sexe, mort et religion.
Qu'il aborde la philosophie, la science, les grands évènements mondiaux ou la critique gastronomique, le New-Yorkais génial et névrosé déploie dans ces seize courts chefs-d'oeuvre son éclectisme et son humour inimitable.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221106426
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 210
Format : 122 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • valdemosa38 Posté le 24 Juin 2012
    J'ai lu ce livre il y a déjà qqs années, je ne pourrais donc pas en faire une critique détaillée mais il me reste le souvenir d'avoir passé un moment très agréable à le lire. Autant certains de ses films sont assez mièvres voir horripilants et d'autres géniaux autant ce livre était une vraie confiserie d'humour noir. Mais je n'ai lu que celui ci donc je vais m'attaquer aux autres d'ici peu.
  • Petitebijou Posté le 21 Avril 2012
    "Destins tordus" est l'un des livres les plus désopilants de Woody Allen. Je me souviens avoir éclaté de rire dès la première phrase de la première nouvelle, ce qui n'est pas si fréquent, du moins en ce qui me concerne, surtout lorsque l'on ne lit pas à haute voix. Le livre est brillantissime d'intelligence. C'est enfoncer une porte ouverte de définir l'humour de Woody Allen comme étant dans la plus pure tradition de l'humour juif new-yorkais, souligner sa filiation avec Groucho Marx, mais enfin, il s'y ajoute une dimension de références culturelles très pointues, que ce soient littéraires, musicales, philosophiques... et je suis sûre que bien des références m'ont échappées. Tout l'art de Woody est de saupoudrer son humour d'un nuage de légèreté, de mélanger subtilement le sublime et le trivial, cocktail détonnant notamment dès que l'on approche les péripéties sexuelles, les fantasmes érotiques de l'auteur qui sont totalement irrésistibles. Enfin, je n'oublie pas de souligner une certaine férocité réjouissante dès que l'on aborde les rivages des intégrismes de tout ordre, religieux, sociaux, intellectuels... Woody n'épargne personne, et surtout pas lui-même. J'ai trimballé mon exemplaire de "Destins tordus" pendant des années un peu partout, car je le gardais dans la boîte... "Destins tordus" est l'un des livres les plus désopilants de Woody Allen. Je me souviens avoir éclaté de rire dès la première phrase de la première nouvelle, ce qui n'est pas si fréquent, du moins en ce qui me concerne, surtout lorsque l'on ne lit pas à haute voix. Le livre est brillantissime d'intelligence. C'est enfoncer une porte ouverte de définir l'humour de Woody Allen comme étant dans la plus pure tradition de l'humour juif new-yorkais, souligner sa filiation avec Groucho Marx, mais enfin, il s'y ajoute une dimension de références culturelles très pointues, que ce soient littéraires, musicales, philosophiques... et je suis sûre que bien des références m'ont échappées. Tout l'art de Woody est de saupoudrer son humour d'un nuage de légèreté, de mélanger subtilement le sublime et le trivial, cocktail détonnant notamment dès que l'on approche les péripéties sexuelles, les fantasmes érotiques de l'auteur qui sont totalement irrésistibles. Enfin, je n'oublie pas de souligner une certaine férocité réjouissante dès que l'on aborde les rivages des intégrismes de tout ordre, religieux, sociaux, intellectuels... Woody n'épargne personne, et surtout pas lui-même. J'ai trimballé mon exemplaire de "Destins tordus" pendant des années un peu partout, car je le gardais dans la boîte à gants de ma voiture pour affronter les éventuels embouteillages. Puis, un jour, un collègue de travail que j'appréciais beaucoup car c'était un être d'apparence légère et drôle qui rendait la vie de bureau plus agréable, a perdu sa femme après l'avoir accompagnée longtemps dans sa maladie. Quand il a été un peu mieux, je lui ai offert mon exemplaire de "Destins tordus", avec sa couverture un peu miteuse et ses pages cornées. Je crois que cela a remplacé avec justesse tous les mots maladroits de consolation que j'aurais pu lui adresser.
    Lire la suite
    En lire moins
  • GeckoLogique Posté le 20 Avril 2011
    Dans la même veine que "L'erreur est humaine", ce recueil de courtes nouvelles rappelle l'absurde des premiers films de Woody Allen. Difficile de lire ce livre sans avoir envie de rire à chaque détour de page où les évènements décalés pleuvent sans discontinuer. A lire et à relire !
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.