En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            D'extase et d'amour féroce

            10/18
            EAN : 9782264069979
            Code sériel : 5334
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 264
            Format : 108 x 177 mm
            Nouveauté
            D'extase et d'amour féroce

            Emmanuelle ARONSON (Traducteur)
            Date de parution : 20/09/2018
            Au cœur du Greenwich Village des années 1970, Rainey Royal, quatorze ans, vit une vie de bohème aux côtés de son père, célèbre musicien de jazz, dans une maison un brin délabrée. Livrée à elle-même dans cette demeure ouverte à tous,  l’adolescente s’interroge sur l’attraction magnétique qu’elle semble exercer sur... Au cœur du Greenwich Village des années 1970, Rainey Royal, quatorze ans, vit une vie de bohème aux côtés de son père, célèbre musicien de jazz, dans une maison un brin délabrée. Livrée à elle-même dans cette demeure ouverte à tous,  l’adolescente s’interroge sur l’attraction magnétique qu’elle semble exercer sur les nombreux protégés de son père. Bien vite elle apprend à en jouer pour se protéger, et pour tracer sa propre route : cynique et rebelle, elle aime comme elle hait tous ceux qui l’entourent et cherche encore comment affronter les doutes qui l’assaillent. Dylan Landis dessine le portrait d’une jeune fille à la fois conquérante et vulnérable et signe un bouleversant roman d’apprentissage

             « Il faut absolument présenter cette Rainey Royal à Holden Caulfield, le héros de L'Attrape-cœurs. Ils ont un tas de chose à se raconter...»
            Le Figaro Littéraire

            Traduit de l’anglais (États-Unis) par Emmanuelle Aronson
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264069979
            Code sériel : 5334
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 264
            Format : 108 x 177 mm
            10/18
            7.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Zephyrine Posté le 2 Février 2018
              Un titre ultra poétique qui m'a séduit. L'histoire derrière n'aura pas forcément été à la hauteur de mes attentes. Le personnage principal n'est pas hyper attachant, les situations dans lesquelles elle se trouve sont dérangeantes mais déclenchent l'empathie. Toutefois l'écriture est très agréable, et la lecture ultra fluide. Je serai curieuse de suivre cet auteur.
            • LapinFluo Posté le 13 Octobre 2017
              Attention : chef d'oeuvre ! Rainey est une jeune adolescente new-yorkaise des années 1970. Elle vit avec son père, jazzman célèbre, bohème et extraverti, dans l'immense maison-foutoir familiale de Greenwich Village que la mère a déserté rapidement, répondant à l'appel d'époque des philosophies orientales à tendance sectaire. Voici le point de départ, à peu près comme il est présenté par l'éditeur. Ce roman est d'abord le portrait de Rainey, sur une décennie environ : un personnage troublant, extrêmement attachant mais qui ne se construit au lecteur que dans l'action, le sentiment, la rage et l'hésitation. Rainey est un personnage violent, violenté aussi et violemment attirant, syncrétique, hypnotisant. Elle est tout le monde ; elle n'est personne. Elle est tout lecteur qu'elle ne sera jamais. C'est aussi une archéologie de l'amour débridé, sa violence et sa réalité. Ou commence le viol, l'abus sexuel, derrière le libertinage ? Sans jamais être crues, certaines pages sont profondément dérangeantes mais construisent terriblement le rapport traumatique de Rainey aux hommes et à la société. A commencer par son père, qu'elle ne sait pas aimer mais ne peut détester. Et la quête de cette mère perdue, mais toujours de biais, par le mensonge et par la bande, pour... Attention : chef d'oeuvre ! Rainey est une jeune adolescente new-yorkaise des années 1970. Elle vit avec son père, jazzman célèbre, bohème et extraverti, dans l'immense maison-foutoir familiale de Greenwich Village que la mère a déserté rapidement, répondant à l'appel d'époque des philosophies orientales à tendance sectaire. Voici le point de départ, à peu près comme il est présenté par l'éditeur. Ce roman est d'abord le portrait de Rainey, sur une décennie environ : un personnage troublant, extrêmement attachant mais qui ne se construit au lecteur que dans l'action, le sentiment, la rage et l'hésitation. Rainey est un personnage violent, violenté aussi et violemment attirant, syncrétique, hypnotisant. Elle est tout le monde ; elle n'est personne. Elle est tout lecteur qu'elle ne sera jamais. C'est aussi une archéologie de l'amour débridé, sa violence et sa réalité. Ou commence le viol, l'abus sexuel, derrière le libertinage ? Sans jamais être crues, certaines pages sont profondément dérangeantes mais construisent terriblement le rapport traumatique de Rainey aux hommes et à la société. A commencer par son père, qu'elle ne sait pas aimer mais ne peut détester. Et la quête de cette mère perdue, mais toujours de biais, par le mensonge et par la bande, pour ne pas laisser vivre son chagrin, sûrement la source de toute sa force. Mais un individu -- fictif, plus réel que vous et moi -- ne saurait se construire sur un fondement unique. Rainey est aussi le fruit d'amitiés passionnées, réalisées ou contrariées. Elles attire, elle révulse. Elle crée l'envie et en joue. Cela lui donne beaucoup de puissance : elle la rend à l'art, à la création, sa seule vérité, son immense sincérité, le catalyseur final. Dans un style dépouillé et poétique, grâce à un rythme enlevé, saccadé, très rapide, presque essoufflant, Dylan Landis cisèle un premier roman impossible à lâcher, quintessence du roman new-yorkais contemporain, intelligent et pas moraliste. Un bijou remuant à dévorer sans attendre !
              Lire la suite
              En lire moins
            • charlitdeslivres Posté le 14 Septembre 2016
              Avec ce premier roman, c’est un véritable coup de poing que l’on nous propose. La brutalité de toute une génération est reversée dans cette histoire à travers la vie magique et tragique de Rainey, une jeune fille de 14 ans. Une roman fort et profond qui sera vous emmener dans un New York d’artiste, volage et complètement libre. C’est à travers la jeune vie de Rainey que l’on va parcourir cette société. On va la suivre dans sa vie, son parcours pour survivre face à l’abandon d’une mère. Un père « je m’en foutiste » à tel point qu’il préfère sa notoriété et son charisme à la sécurité de sa fille. Ainsi qu’une panoplie d’artiste qui erre et s’installe dans sa demeure à n’importe quel moment. Dans ce texte c’est le cri de colère et d’espoir d’une enfant qui s’emmêle. On retrouve cette jeune fille qui tente de survivre, de s’en sortir avec rien. Une jeune fille qui joue à la grande mais qui demeure une enfant apeurée. Une fille qui refuse de grandir, qui refuse de voir l’avenir. Pour cela elle demeure dans son cocon et n’en sortira que lorsqu’elle n’aura plus le choix, comme au pied du mur. Dans... Avec ce premier roman, c’est un véritable coup de poing que l’on nous propose. La brutalité de toute une génération est reversée dans cette histoire à travers la vie magique et tragique de Rainey, une jeune fille de 14 ans. Une roman fort et profond qui sera vous emmener dans un New York d’artiste, volage et complètement libre. C’est à travers la jeune vie de Rainey que l’on va parcourir cette société. On va la suivre dans sa vie, son parcours pour survivre face à l’abandon d’une mère. Un père « je m’en foutiste » à tel point qu’il préfère sa notoriété et son charisme à la sécurité de sa fille. Ainsi qu’une panoplie d’artiste qui erre et s’installe dans sa demeure à n’importe quel moment. Dans ce texte c’est le cri de colère et d’espoir d’une enfant qui s’emmêle. On retrouve cette jeune fille qui tente de survivre, de s’en sortir avec rien. Une jeune fille qui joue à la grande mais qui demeure une enfant apeurée. Une fille qui refuse de grandir, qui refuse de voir l’avenir. Pour cela elle demeure dans son cocon et n’en sortira que lorsqu’elle n’aura plus le choix, comme au pied du mur. Dans ce texte on ressent également la violence de toute une génération. Avec un ton très brutal on semble plongé au cœur de cette société où l’insouciance et le bonheur éphémère font leurs lois. C’est une lecture forte, qui attriste par son sujet comme par la manière dont il est traité. Une lecture qui fait frémir. On est amené par Rainey à suivre un parcours prédéfinie et complètement libre. Avec « D’extase et d’amour féroce » vous allez ressentir une tension tout au long de votre lecture. A chaque page on retrouve ce contraste entre liberté et contrainte, guerre et paix. L’auteur nous livre un texte qui par son ton, assure une ligne directive tout en électricité. On se sent tenue en haleine, dans cette société où tout semble possible et rien ne peut l’être. J’ai découvert un texte d’une grande sensibilité. Un texte sous des airs de destruction, on comprendra de mieux en mieux la construction de notre jeune protagoniste. Au fil des pages, et au fil des années on s’attache, on découvre et on apprivoise cette enfant qui nous paraît fragile et si forte à la fois. Un texte tout en nuance et en contraste qui sera peindre les effets positifs comme néfastes des années 70 d’un New York tout frémissant et ouvert à tant de possibilités. Une lecture qui nous peint une société affolante et affolée où tout vaut pour s’en sortir.
              Lire la suite
              En lire moins
            • dadotiste Posté le 21 Août 2016
              Une mère absente, un père artiste. La maison de Rainey est toujours pleine et il n'est pas rare qu'elle doive partager sa chambre avec les invités, qu'elle le veuille, ou non. Curieusement, et ce depuis sa plus tendre enfance, c'est le meilleur ami de la jeune fille qui prend le plus soin d'elle. Trop peut-être puisqu'il vient la border et lui caresser les cheveux dans dans sa chambre lorsqu'il pense qu'elle est endormie. Reiney est perdue et ignore ce qu'est une vie normale. Elle cherche à attirer les hommes et à provoquer les adultes afin de trouver sa place. Nous découvrons ce personnage à son adolescence et jusqu'à l'âge adulte. Son père (grand musicien de jazz) et son mode de vie attirent la convoitise, mais si cela peut paraitre passionnant, pour la jeune fille, cela s'avère surtout nocif. « D'extase et d'amour féroce » est un roman d'apprentissage envoûtant et hypnotisant qui ne laisse pas indifférent. Ce n'est pas un coup de cœur mais je le recommande. Je regrette seulement un peu la fin, qui selon moi n'est pas assez marquée. En effet, j'ai commencé à lire les premières lignes des remerciements comme un nouveau chapitre. En conclusion, un roman qui montre que si le mode... Une mère absente, un père artiste. La maison de Rainey est toujours pleine et il n'est pas rare qu'elle doive partager sa chambre avec les invités, qu'elle le veuille, ou non. Curieusement, et ce depuis sa plus tendre enfance, c'est le meilleur ami de la jeune fille qui prend le plus soin d'elle. Trop peut-être puisqu'il vient la border et lui caresser les cheveux dans dans sa chambre lorsqu'il pense qu'elle est endormie. Reiney est perdue et ignore ce qu'est une vie normale. Elle cherche à attirer les hommes et à provoquer les adultes afin de trouver sa place. Nous découvrons ce personnage à son adolescence et jusqu'à l'âge adulte. Son père (grand musicien de jazz) et son mode de vie attirent la convoitise, mais si cela peut paraitre passionnant, pour la jeune fille, cela s'avère surtout nocif. « D'extase et d'amour féroce » est un roman d'apprentissage envoûtant et hypnotisant qui ne laisse pas indifférent. Ce n'est pas un coup de cœur mais je le recommande. Je regrette seulement un peu la fin, qui selon moi n'est pas assez marquée. En effet, j'ai commencé à lire les premières lignes des remerciements comme un nouveau chapitre. En conclusion, un roman qui montre que si le mode de vie des années 70 a pu être passionnant culturellement, les retombées pouvaient être néfastes. Bien ou mal, où se situe la limite, et surtout, pour qui ?!
              Lire la suite
              En lire moins
            • LeaTouchBook Posté le 19 Août 2016
              3.5/5 : Voici un des premiers romans les plus attendus de cette rentrée littéraire : un titre fascinant pour un roman unique en son genre ! D'extase et d'amour féroce n'est peut-être pas un coup de cœur mais il n'en reste pas moins une lecture innovante, addictive et dont l'aspect malsain ne peut qu'intriguer. En effet Rainey Royal n'est pas une adolescente de quatorze ans comme les autres : sa mère est partie dans un ashram, son père se sert de la demeure familiale comme lieu de culte au jazz où des jeunes musiciens s'inclinent face à son savoir et le meilleur ami de son père vient lui rendre des petites visites nocturnes afin de lui câliner les cheveux... Il y a de quoi se sentir très mal à l'aise et ce d'autant plus que Rainey cherche absolument à plaire, elle aime l'interdit au point de séduire ses professeurs et de commettre des vols à main armée. Dès lors même si il est indéniable que sa vie est déséquilibrée et triste, je n'ai pas réussi à apprécier ce personnage qui ne cherche pas vraiment à s'en sortir. Ne lui proposez pas votre aide : elle n'en veut pas et se vengera. Son... 3.5/5 : Voici un des premiers romans les plus attendus de cette rentrée littéraire : un titre fascinant pour un roman unique en son genre ! D'extase et d'amour féroce n'est peut-être pas un coup de cœur mais il n'en reste pas moins une lecture innovante, addictive et dont l'aspect malsain ne peut qu'intriguer. En effet Rainey Royal n'est pas une adolescente de quatorze ans comme les autres : sa mère est partie dans un ashram, son père se sert de la demeure familiale comme lieu de culte au jazz où des jeunes musiciens s'inclinent face à son savoir et le meilleur ami de son père vient lui rendre des petites visites nocturnes afin de lui câliner les cheveux... Il y a de quoi se sentir très mal à l'aise et ce d'autant plus que Rainey cherche absolument à plaire, elle aime l'interdit au point de séduire ses professeurs et de commettre des vols à main armée. Dès lors même si il est indéniable que sa vie est déséquilibrée et triste, je n'ai pas réussi à apprécier ce personnage qui ne cherche pas vraiment à s'en sortir. Ne lui proposez pas votre aide : elle n'en veut pas et se vengera. Son amie de toujours, Tina, est le binôme parfait pour Rainey, le duo de choc qu'il ne faut surtout pas croiser dans la rue ! Deux jeunes femmes antipathiques mais solidaires, qui se soutiennent jusqu'à la fin mais qui garderont toujours des secrets l'une pour l'autre. C'est un roman d'apprentissage, un roman cruel sur des êtres complexes, perdus et qui ne savent pas dissocier le bien du mal. Rainey est une femme tellement forte que ce soit en tant qu'adolescente qu'en tant que femme que les gens normaux se brulent à son contact comme le souligne la présence de Leah. C'est une tornade à l'image de ce roman qui fait des bonds spectaculaires dans le temps : les années passent et pourtant rien ne change vraiment jusqu'au terrible dénouement. En définitive un premier roman réussi et original qui a su me plaire malgré le caractère antipathique du personnage central.
              Lire la suite
              En lire moins
            Lisez inspiré avec 10/18 !
            Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com