En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Dictator

        Pocket
        EAN : 9782266268585
        Code sériel : 16678
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 576
        Format : 108 x 177 mm
        Dictator

        Natalie ZIMMERMANN (Traducteur)
        Date de parution : 18/05/2017
        D’une chute à l’autre… En 58 av. J.-C., Cicéron quitte les collines de Rome pour un exil amer. Son talent oratoire et sa finesse de vue l’avaient mené au consulat : la colère de César l’en a déboulonné. Pour retrouver l’Italie et les plus hautes sphères de l’État, l’ancien avocat... D’une chute à l’autre… En 58 av. J.-C., Cicéron quitte les collines de Rome pour un exil amer. Son talent oratoire et sa finesse de vue l’avaient mené au consulat : la colère de César l’en a déboulonné. Pour retrouver l’Italie et les plus hautes sphères de l’État, l’ancien avocat doit assurer le nouvel homme fort de son soutien. Hélas, Rome n’est plus Rome. Gangrénée par la soif de pouvoir, les appétits financiers et la folie guerrière, la République vit ses dernières heures. Déjà, l’aigle impérial étend son ombre. Mais que peut un seul Juste contre les ennemis de la liberté ?

        « Une œuvre littéraire remarquable. » The Observer

        « Un thriller historique exceptionnel. » The Times
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266268585
        Code sériel : 16678
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 576
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.30 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Annabelle19 Posté le 17 Mai 2018
          J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman qui m'a donné envie de découvrir d'autres œuvres de l'auteur. J'adore les récits qui nous permettent d'en apprendre plus sur certaines périodes historiques tout en comportant un aspect fiction et suspense propre à nous tenir en haleine, et c'est exactement ce que j'ai trouvé avec Dictator. Jusqu'ici, je privilégiait les séries historiques aux romans historiques, parce que mes tentatives précédentes me donnaient chaque fois un peu trop l'impression de lire une page Wikipédia. Informatif, mais pas franchement prenant. Avec Robert Harris, j'ai enfin trouvé mon bonheur. On apprend plein de choses sur cette période de l'Empire Romain (le triumvirat, l'ascension de César au pouvoir et les suites de sa chute), qui est de toute manière une époque passionnante. Le personnage de Cicéron est présenté comme un grand orateur (évidemment) mais aussi un stratège qui tente de manipuler les situations et les gens pour faire tourner les choses au mieux, pour lui et pour la République. Ce personnage historique, dont on connaît la légende, acquiert une dimension plus intime, on en apprend plus sur sa vie ainsi que sur ses sentiments profonds, ses espoirs, ses idéaux et ses défauts. En bref, très bonne surprise que ce roman de... J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman qui m'a donné envie de découvrir d'autres œuvres de l'auteur. J'adore les récits qui nous permettent d'en apprendre plus sur certaines périodes historiques tout en comportant un aspect fiction et suspense propre à nous tenir en haleine, et c'est exactement ce que j'ai trouvé avec Dictator. Jusqu'ici, je privilégiait les séries historiques aux romans historiques, parce que mes tentatives précédentes me donnaient chaque fois un peu trop l'impression de lire une page Wikipédia. Informatif, mais pas franchement prenant. Avec Robert Harris, j'ai enfin trouvé mon bonheur. On apprend plein de choses sur cette période de l'Empire Romain (le triumvirat, l'ascension de César au pouvoir et les suites de sa chute), qui est de toute manière une époque passionnante. Le personnage de Cicéron est présenté comme un grand orateur (évidemment) mais aussi un stratège qui tente de manipuler les situations et les gens pour faire tourner les choses au mieux, pour lui et pour la République. Ce personnage historique, dont on connaît la légende, acquiert une dimension plus intime, on en apprend plus sur sa vie ainsi que sur ses sentiments profonds, ses espoirs, ses idéaux et ses défauts. En bref, très bonne surprise que ce roman de Robert Harris, le premier que je lis, mais sûrement pas le dernier. J'ai vraiment beaucoup aimé sa manière immersive de raconter l'Histoire avec un grand H. Tout en collant au plus près de la réalité et en nous présentant des personnages ayant réellement existé, il parvient à livrer un récit prenant et passionnant.
          Lire la suite
          En lire moins
        • amineseghir Posté le 4 Décembre 2017
          J'ai terminé Dictator et donc la trilogie de Cicéron avec un Robert Harris qui nous a a fait revivre les guerres civiles , les manigances des politiciens et enfin la chute de la république La vie de Cicéron est un combat continu entre la plume et le glaive , entre la parole et l'épée .Ciceron ,imperator et consul ,n'avait ni armée pour acquérir le pouvoir ni grande famille pour le propulser aux sommets , il n'avait que ses discours ,ses paroles et son intelligence pour s'imposer comme l'un des hommes les plus influents à Rome .
        • PJN Posté le 13 Août 2017
          L'histoire romaine dépoussiérée, avec un récit au style direct, vif et un héros très humain, Cicéron, avocat brillant, orateur et homme politique, pris dans les soubresauts de la fin de la République où le pouvoir militaire fait mentir l'adage "cedant arma togae"
        • sweetie Posté le 6 Mai 2017
          Après Imperium et Conspirata, Dictator conclut une captivante série de romans historiques sur Marcus Tullius Cicéron. Robert Harris est un auteur que j'affectionne particulièrement pour son souci d'exactitude et son écriture efficace et évocatrice. Dans ce dernier volet, il dépeint l'apogée et la fin de la carrière de cet homme politique apprécié de ses concitoyens et soucieux de laisser des écrits pour la postérité. Aidé dans l'ombre par son fidèle Tiron, serviteur et scribe, qu'il affranchira de son statut d'esclave, Cicéron, la cinquantaine venue, tentera de créer des ponts entre les dirigeants du triumvirat (Pompée, César et Crassus) et à la mort de Jules César, entreprendra de freiner les ardeurs de Marc-Antoine et d'Octavien (futur Auguste), tous deux tentés par le rôle de dictateur. La mort de Cicéron fut tragique et cruelle, tout comme s'exerçait la politique dans l'empire romain.
        • zhorhibiscus21 Posté le 28 Septembre 2016
          c'est un roman qui m'a vraiment beaucoup informé sur l'empire romain d'abord sous le règne du triumvirat (cesar, pompée et marcus crassus) puis celle de jules cesar qui prétendait etre un dieu et dont les romains et la population souffrirent le martyre sous sa dictature le personnage que je detestait dans ce livre c'est celle de clodius qui apparaissait comme un mercenaire au service de ceux qui l'engager: premierement au service de jules cesar qui l'utilisait pour chasser Cicéron en exil et apres il etait au service de crassus contre pompée on voit tres bien que ciceron manipuler tres bien les gens et savait bien returner les situations en sa faveur et combien il etait un bon orateur et imminent avocat utilisant tout les ruses du metier, homme politique qui se declare partisan de la liberté malgres qu'il a tres peur de l'affrontement qu'exige un combat manquant cepandant de courage au cours de l'histoire on voit bien ou l'ambition de crassus la mener: jusqu'a utiliser toute sa fortune qui depasser celle de cesar et de pompée pour etablir une base militaire en syrie pour sa compagne contre l'empire parthe mais on voit bien que cela le mene a sa propre mort... c'est un roman qui m'a vraiment beaucoup informé sur l'empire romain d'abord sous le règne du triumvirat (cesar, pompée et marcus crassus) puis celle de jules cesar qui prétendait etre un dieu et dont les romains et la population souffrirent le martyre sous sa dictature le personnage que je detestait dans ce livre c'est celle de clodius qui apparaissait comme un mercenaire au service de ceux qui l'engager: premierement au service de jules cesar qui l'utilisait pour chasser Cicéron en exil et apres il etait au service de crassus contre pompée on voit tres bien que ciceron manipuler tres bien les gens et savait bien returner les situations en sa faveur et combien il etait un bon orateur et imminent avocat utilisant tout les ruses du metier, homme politique qui se declare partisan de la liberté malgres qu'il a tres peur de l'affrontement qu'exige un combat manquant cepandant de courage au cours de l'histoire on voit bien ou l'ambition de crassus la mener: jusqu'a utiliser toute sa fortune qui depasser celle de cesar et de pompée pour etablir une base militaire en syrie pour sa compagne contre l'empire parthe mais on voit bien que cela le mene a sa propre mort et a celle de ces legionnaires sauf ceux qui vecurent pour raconter sa defaite dans ce livre on a la certitude que la politique d'autrefois ressemblait a celle d'aujourd'hui sur le fait qu'elle n'est autre que de l'hypocrisie et cela s'accompagne par des tribunaux qui ne veillent pas a la justice mais aux reglements de comptes.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Une œuvre littéraire remarquable. » Observer

        « Un thriller historique exceptionnel. » The Times

        « Superbe. Avec Dictator, Robert Harris confirme qu'il est le maître du thriller, historique et contemporain. » (Daily Mail)
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com