Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259283458
Code sériel : ABEI
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 792
Format : 108 x 177 mm

Dictionnaire amoureux de la Bretagne

Collection : L'Abeille Plon
Date de parution : 05/03/2020
De l’Aber-Ildut, son village familial, à tous ces hauts-fonds sur lesquels il a failli plus d’une fois déchirer ses bateaux, de Bécassine à la tante Sabote, Yann Queffélec, Armoricain pure souche, évoque une Bretagne tout à la fois mythique et bien réelle, c’est-à-dire éternelle.
Ma Bretagne est d’Armor, le pays dans la mer. Elle est d’Armor, elle est d’Argoat – mer et forêts –, arrimée par l’ouest à ses destinées atlantiques, et par l’est à la pointe aiguë du socle européen.
On y allait en train quand j’étais enfant. Le Paris-Brest à vapeur des années...
Ma Bretagne est d’Armor, le pays dans la mer. Elle est d’Armor, elle est d’Argoat – mer et forêts –, arrimée par l’ouest à ses destinées atlantiques, et par l’est à la pointe aiguë du socle européen.
On y allait en train quand j’étais enfant. Le Paris-Brest à vapeur des années 50, la moleskine olivâtre du compartiment pour huit, les oeufs durs écalés sur les genoux, neuf heures de rail sans voir la mer ou si peu vers Saint-Brieuc.
Ma Bretagne est d’abord le pays des miens. Ma mère, Yvonne, la première à me bercer de chansons marines et d’histoires. Mon père, Henri Queffélec, l’homme et l’écrivain que j’ai le plus admiré, le bel indifférent aux yeux d’horizon.
Entre nous, l’Armor est mon pays usuel, mon pays définitif, j’y naîtrai toujours
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259283458
Code sériel : ABEI
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 792
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • claraetlesmots Posté le 7 Mai 2013
    Me voilà bien embêtée pour parler de ce livre car il faudrait que j'en cite chaque page tant cet ouvrage est une mine incroyable de découvertes, d'histoire de la Bretagne où Yann Quéffélec raconte la sienne et celle de sa famille, son attachement, ce cordon ombilical que tout breton possède avec sa région où la culture, les traditions l'ont nourri. Comme le dit si dans la préface bien Georges Dottin, professeur à l'université de Rennes : "ce tout ondoyant et divers, est fait pour déconcerter les critiques qui cherchent à enfermer un peuple dans un formule étroite" . "Ma Bretagne est d'Armor, le pays dans la mer. Ma Bretagne fut un royaume, il n' y a pas si longtemps. Ma Bretagne est le pays des marins. Ma Bretagne n'oublie jamais les périls en mer. Ma Bretagne est le pays des femmes vraies, le pays des épouses et des veuves. Ma Bretagne est un pays qui chante à travers les âges. Ma Bretagne est le pays des écrivains. Ma Bretagne est le pays d'une langue bretonne qui faillit s'en aller d'une mort programmée par l'Etat, - qui mourut quelque temps d'ailleurs, et qui lutte aujourd'hui pour sa résurrection. Ma Bretagne est le pays... Me voilà bien embêtée pour parler de ce livre car il faudrait que j'en cite chaque page tant cet ouvrage est une mine incroyable de découvertes, d'histoire de la Bretagne où Yann Quéffélec raconte la sienne et celle de sa famille, son attachement, ce cordon ombilical que tout breton possède avec sa région où la culture, les traditions l'ont nourri. Comme le dit si dans la préface bien Georges Dottin, professeur à l'université de Rennes : "ce tout ondoyant et divers, est fait pour déconcerter les critiques qui cherchent à enfermer un peuple dans un formule étroite" . "Ma Bretagne est d'Armor, le pays dans la mer. Ma Bretagne fut un royaume, il n' y a pas si longtemps. Ma Bretagne est le pays des marins. Ma Bretagne n'oublie jamais les périls en mer. Ma Bretagne est le pays des femmes vraies, le pays des épouses et des veuves. Ma Bretagne est un pays qui chante à travers les âges. Ma Bretagne est le pays des écrivains. Ma Bretagne est le pays d'une langue bretonne qui faillit s'en aller d'une mort programmée par l'Etat, - qui mourut quelque temps d'ailleurs, et qui lutte aujourd'hui pour sa résurrection. Ma Bretagne est le pays des lumières et des peintres, les mangeurs de lumière venus en chemin de fer à la belle époque comme Gauguin ou Méheut. Ma Bretagne est le pays des Pardons, la fête estivale du péché célébré sous la bannière de sainte Anne, bonne mère ! Ma Bretagne est le pays des souvenirs, les miens et ceux des anciens qui m'ont raconté l'Armorique d'avant les moteurs, la Bretagne mal aimée, vexée, réduite au silence, La Bretagne de Bécassine en délicatesse avec l'Etat français. Ma Bretagne est mon pays usuel, mon pays définitif, j'y naîtrai toujours". Ma Bretagne est un patchwork où les tradition côtoient la modernité. Nous avons su prendre le vent en poupe à l'image des grand skippers comme Eric Tabarly, l'industrie et l’agriculture y sont présentes. Et qui dit agriculture dit l'élevage intensif porcin, nitrate et phosphore et cette douloureuse ambivalence à résoudre. La suite sur : http://fibromaman.blogspot.fr/2013/05/yann-queffelec-dictionnaire-amoureux-de.html
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…