Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266245166
Code sériel : 15741
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Dix-sept ans de malheur

Une aventure de Stéphanie Plum

Axelle DEMOULIN (Traducteur), Nicolas ANCION (Traducteur)
Date de parution : 02/03/2017
Ça sent le roussi pour Stéphanie… Le mois de septembre a commencé et il fait chaud, très chaud pour la saison. Depuis l’incendie de l'agence de cautionnement où elle travaille, Stéphanie s’est installée dans un mobil-home. Ce matin, le chantier de reconstruction de l’agence est brusquement interrompu. La pelleteuse a... Ça sent le roussi pour Stéphanie… Le mois de septembre a commencé et il fait chaud, très chaud pour la saison. Depuis l’incendie de l'agence de cautionnement où elle travaille, Stéphanie s’est installée dans un mobil-home. Ce matin, le chantier de reconstruction de l’agence est brusquement interrompu. La pelleteuse a déterré un cadavre. Stéphanie, qui est pourtant habituée à voir des horreurs dans son boulot, en a des haut-le-cœur. Personne ne sait pourquoi, ou qui est responsable, mais il est clair que son nom est sur la liste du tueur. Et pour couronner le tout, les hormones de l’enquêtrice sont en ébullition ! Son cœur balance entre son ex, avec qui elle a remis le couvert, et le beau Ranger... Quant en plus l'ex-star montante du football revient en ville, rien ne se passe comme prévu, bien entendu.

INÉDIT

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266245166
Code sériel : 15741
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • varysoasoa Posté le 2 Août 2020
    Ravie de retrouver les aventures de la pétillante Stéphanie Plum dans cet épisode Six sept de malheur, avec tous les personnages qui l'entourent : sa famille, ses collègues de l'agence de cautionnement où elle travaille et ses "amants" ! C'est drôle, fun, délire, amusant et distrayant !
  • iris29 Posté le 15 Mars 2020
    Est-ce parce que, ces derniers temps, j'ai enfilé les tomes de Stephanie Plum comme d'autres, des perles ? Toujours est-il que cet épisode m'a moins enthousiasmé que d'habitude... Et pourtant, il arrive encore moult malheurs aux voitures dont dispose La belle et que lui prête Ranger... Et pourtant le choix est toujours aussi difficile entre Morelli et Ranger. Et pourtant, la grand- mère de Morelli, veuve italienne en noir de la tête aux pieds jetant un sort à Stephanie, ajoute un peu de piment dans sa vie amoureuse, déjà, fort mouvementée . Et pourtant : l'agence de cautionnement (explosée dans le 16° tome) n'est plus, mais elle renaîtra de ses cendres , en squattant le van de Mooner. Et pourtant Lula est toujours aussi : a/ grosse b/ enveloppée c/voluptueuse (rayer les mentions inutiles... sous peine de se voir flinguée par Lula, avant la fin de ce billet) . Et pourtant , alors que Stephanie se débat dans un conflit intérieur , entre ses deux hommes, sa mère lui en présente un troisième, plus "mariable" , en langage "Plumien" . Et malgré tous ces "pourtant", je trouve que la série tourne un peu en rond, janet Evanovich répétant un peu trop les mêmes "recettes"...... Est-ce parce que, ces derniers temps, j'ai enfilé les tomes de Stephanie Plum comme d'autres, des perles ? Toujours est-il que cet épisode m'a moins enthousiasmé que d'habitude... Et pourtant, il arrive encore moult malheurs aux voitures dont dispose La belle et que lui prête Ranger... Et pourtant le choix est toujours aussi difficile entre Morelli et Ranger. Et pourtant, la grand- mère de Morelli, veuve italienne en noir de la tête aux pieds jetant un sort à Stephanie, ajoute un peu de piment dans sa vie amoureuse, déjà, fort mouvementée . Et pourtant : l'agence de cautionnement (explosée dans le 16° tome) n'est plus, mais elle renaîtra de ses cendres , en squattant le van de Mooner. Et pourtant Lula est toujours aussi : a/ grosse b/ enveloppée c/voluptueuse (rayer les mentions inutiles... sous peine de se voir flinguée par Lula, avant la fin de ce billet) . Et pourtant , alors que Stephanie se débat dans un conflit intérieur , entre ses deux hommes, sa mère lui en présente un troisième, plus "mariable" , en langage "Plumien" . Et malgré tous ces "pourtant", je trouve que la série tourne un peu en rond, janet Evanovich répétant un peu trop les mêmes "recettes"... Le tome 18 m'attend sagement, je vais laisser un peu se reposer les habitants de Trenton ( New Jersey- USA ) ; je reviendrais vers eux, lorsque je serais bien déprimée , à force de confinement ... Je crois que la maison d'édition française, s'est arrêtée au tome 19... ( Il me semble que c'est un signe ! Tout me renvoie au COVID 19 !;-)) Challenge Mauvais genres 2020
    Lire la suite
    En lire moins
  • Prudence Posté le 21 Juin 2017
    Toujours! : Toujours, les mêmes ingrédients: fun, délire, Ranger Morelli (et dans ce tome... hehé!), Mamie Mazure, les parents, le boulots, Lula, les bras cassés, les vêtements de Lula, la poisse, les bagnoles, les gâteaux, les explosions de bagnoles, les DDC, pas de canard cette fois, mais un ours et bien d'autres choses... Toujours génial, palpitant, drôle, amusant... Toujours aussi bien écrit, toujours facile à lire, avec une qualité sans défaut, à l'identique. Toujours un univers stable tout en étant renouvelé. Toujours l'envie de partager: Mon mère et moi sommes fan depuis de nombreuses années, je l'ai fait découvrir à mon mari qui suit aussi la série, et ma mère m'a demandé de lui prêter les premiers tomes parce que son mari va voulu découvrir aussi à force de l'entendre éclater de rire en lisant cette série!
  • Rennath Posté le 21 Avril 2017
    Encore une nouvelle aventure, le bureau a été détruit et ils travaillent dans un camping car. Toujours aussi distrayant et avec une enquête policière comme d'habitude ....
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.