Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266272483
Code sériel : 16882
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Domina

Laure Manceau (traduit par)
Date de parution : 16/05/2018
Tout ce qu’elle a toujours rêvé d’avoir, Judith Rashleigh le possède aujourd’hui : une galerie d’art à Venise, une vie de luxe, de shopping griffé et d’amants d’une nuit. Au prix de quelques morts, évidemment. Et d’un changement d’identité. Et cela aurait pu se prolonger jusqu’à l’engloutissement de la Cité... Tout ce qu’elle a toujours rêvé d’avoir, Judith Rashleigh le possède aujourd’hui : une galerie d’art à Venise, une vie de luxe, de shopping griffé et d’amants d’une nuit. Au prix de quelques morts, évidemment. Et d’un changement d’identité. Et cela aurait pu se prolonger jusqu’à l’engloutissement de la Cité des Doges si les mafieux russes, toujours bien renseignés, ne s’étaient pas mis en tête de la faire chanter. Le deal ? Dénicher pour leur compte un inestimable dessin du Caravage. L’engrenage est enclenché. Si Judith ne gagne pas cette bataille, elle n'en sortira pas vivante.

« Domina révèle cinquante nuances de Venise et de son auteur inclassable. » ELLE

« Érotisme, mensonges, chantage, manipulations : rien ne manque. » Femme actuelle
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266272483
Code sériel : 16882
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Après Maestra, Domina révèle cinquante nuances de Venise et de son auteur inclassable. » ELLE

« Suite de la trilogie annoncée, concoctée avec un esprit libre et facétieux, dans les règles de l’art. » Voici

« L’histoire prend un tournant encore plus dangereux. » Voici, Hors Série

« Érotisme, mensonges, chantage, manipulations : rien ne manque au deuxième tome de cette trilogie. » Femme Actuelle

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • stephaniemartin31 Posté le 17 Décembre 2019
    un beau parcours d'une femme atypique qui assume sa violence lorsque la vie l'accule.
  • Chez-Clas Posté le 24 Juin 2019
    J'ai beaucoup aimé l'histoire de cette femme qui a su s'en sortir en quelque sorte mais surtout sa connaissance d'Art
  • klimt4 Posté le 28 Octobre 2018
    Domina L.S. Hilton. Editions Robert Laffont 384 P. Thriller noir / érotique. L.S.Hilton a grandi en Angleterre et vécu à Key West , New York , Paris , Milan. Après avoir obtenu son diplôme à Oxford , elle étudie l'art à Paris et à Florence.Elle a été journaliste , critique d'art et présentatrice avant de se consacrer à l'écriture.Après le sucés international de Maestra , premier volet d'une trilogie noire et érotique , l'auteur confirme son talent avec Domina. Maestra est déjà traduit dans plus de quarante pays et est en cours d'adaptation au cinéma. L. S. Hilton vit actuellement à Londres. QUATRIÈME DE COUVERTURE : Judith Rashleigh mène une vie de luxe à Venise , jusqu'au jour où son passé remonte à la surface et menace de tout faire s'écrouler. Quelqu'un connait ses crimes et tente de la faire chanter. Pour acheter son silence , elle doit retrouver une oeuvre d'art mythique. Mais , elle n'est pas la seule sur le coup. Cette fois - ci , Judith n'a plus aucun contrôle. Surpassée et manipulée, démunie et vulnérable , elle va devoir affronter le plus redoutable de ses ennemis. Et si elle ne gagne pas cette bataille, elle n'en sortira pas vivante. MON AVIS: J'ai reçu ce livre... Domina L.S. Hilton. Editions Robert Laffont 384 P. Thriller noir / érotique. L.S.Hilton a grandi en Angleterre et vécu à Key West , New York , Paris , Milan. Après avoir obtenu son diplôme à Oxford , elle étudie l'art à Paris et à Florence.Elle a été journaliste , critique d'art et présentatrice avant de se consacrer à l'écriture.Après le sucés international de Maestra , premier volet d'une trilogie noire et érotique , l'auteur confirme son talent avec Domina. Maestra est déjà traduit dans plus de quarante pays et est en cours d'adaptation au cinéma. L. S. Hilton vit actuellement à Londres. QUATRIÈME DE COUVERTURE : Judith Rashleigh mène une vie de luxe à Venise , jusqu'au jour où son passé remonte à la surface et menace de tout faire s'écrouler. Quelqu'un connait ses crimes et tente de la faire chanter. Pour acheter son silence , elle doit retrouver une oeuvre d'art mythique. Mais , elle n'est pas la seule sur le coup. Cette fois - ci , Judith n'a plus aucun contrôle. Surpassée et manipulée, démunie et vulnérable , elle va devoir affronter le plus redoutable de ses ennemis. Et si elle ne gagne pas cette bataille, elle n'en sortira pas vivante. MON AVIS: J'ai reçu ce livre pour l'été des Readers ! Merci Orlane de m'avoir fait découvrir un nouveau style de lecture. J'ai beaucoup aimé . L'Art est une de mes passions . Le Caravage m'a toujours intriguée autant pour ses oeuvres que pour sa vie.. Quel livre époustouflant ! Il suscite pas mal de questions autour du trafic d'armes et des oeuvres d' art ( vraies , fausses, copiées , vendues , revendues.) Mais , je suis restée sur ma faim ( fin ). Je crois que je vais lire le troisième tome... A découvrir !
    Lire la suite
    En lire moins
  • purgi89 Posté le 11 Septembre 2018
    J'avais hâte de lire ce second opus car j'avais beaucoup aimé le premier tome. Suite à sa fuite de Paris, Judith est partie s'installer à Venise où elle a ouvert une galerie sous le nom d'Elisabeth Teerlinc. Elle semble s'être calmée et s’est enfin posée dans une ville qu'elle aime et qui transpire l'art par tous ses pores. Lors de son premier vernissage, elle rencontre un homme qui lui propose d'estimer la collection de Pavel Yermolov, un riche russe dont la collection a toujours suscité les convoitises et l'intérêt. Beaucoup de rumeurs courent sur cette collection et Judith/ Elisabeth ne peut s'empêcher d'accepter de voir la collection. Mais une fois sur place, elle ne se sent pas capable d'estimer une telle collection et refuse l'offre de Yermolov. Mais suite à cette histoire il lui semble que quelqu'un s'amuse à rentrer chez elle pour déplacer des objets ou pour en apporter. Elle va se sentir de plus en plus menacée quand les meurtres qu'elle a commis vont remonter à la surface. Qui se cache derrière ce "fantôme"? Il semblerait que quelqu'un était là le fameux soir où elle a volé le tableau à Paris, et il semble aussi qu'elle n'ait pas... J'avais hâte de lire ce second opus car j'avais beaucoup aimé le premier tome. Suite à sa fuite de Paris, Judith est partie s'installer à Venise où elle a ouvert une galerie sous le nom d'Elisabeth Teerlinc. Elle semble s'être calmée et s’est enfin posée dans une ville qu'elle aime et qui transpire l'art par tous ses pores. Lors de son premier vernissage, elle rencontre un homme qui lui propose d'estimer la collection de Pavel Yermolov, un riche russe dont la collection a toujours suscité les convoitises et l'intérêt. Beaucoup de rumeurs courent sur cette collection et Judith/ Elisabeth ne peut s'empêcher d'accepter de voir la collection. Mais une fois sur place, elle ne se sent pas capable d'estimer une telle collection et refuse l'offre de Yermolov. Mais suite à cette histoire il lui semble que quelqu'un s'amuse à rentrer chez elle pour déplacer des objets ou pour en apporter. Elle va se sentir de plus en plus menacée quand les meurtres qu'elle a commis vont remonter à la surface. Qui se cache derrière ce "fantôme"? Il semblerait que quelqu'un était là le fameux soir où elle a volé le tableau à Paris, et il semble aussi qu'elle n'ait pas volé un mais deux tableaux! Elle va donc partir en croisade pour sauver une nouvelle fois sa peau. Encore une fois, L.S Hilton nous fait voyager dans toute l'Europe. Il semble que Judith se soit un peu calmé malgré tout dans ce tome. Fini ou presque les parties de jambes en l'air et les soirées olé olé. Nous apprenons à découvrir un peu plus le personnage de Judith dans cette histoire. Son passé refait surface et je peux vous dire que j'ai eu beaucoup d'empathie pour elle en connaissant une partie de son passé. Moi qui aime l'histoire de l'art et la peinture j'ai été ravie d'apprendre des choses sur certains peintres. Mais petit bémol parfois je trouve que c'était trop et j'ai passé certains passages que je trouvais inutile à l'histoire. J'ai trouvé aussi certaines longueurs dans les descriptions. Je ne vois pas ce qu'apporte à l'histoire de savoir qu'elle était habillée de telle façon, portait telles ou telles marques etc. J'ai été moins emporté par ce second opus, je n'avais pas forcément envie de me jeter sur le livre dès que j'avais un peu de temps pour lire. Toutefois la fin en cliffhanger nous donne quand même envie de lire la suite et de découvrir ce qu'il va arriver à Judith. C'est donc un avis mitigé qui ressort de cette lecture. Mais je ne peux pas m'empêcher de vouloir lire le dernier opus ;-)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bookliseuse Posté le 25 Août 2018
    2eme tome de la trilogie Maestra (clic pour voir ma chronique) On retrouve Judith plusieurs mois après le 1er tome. Elle se fait appeler Élisabeth, et c'est installé à Venise où elle a ouvert une petite galerie d'art. Tout irait bien si elle n'était pas contactée par un riche russe pour fait une estimation financière de sa collection...c'est à partir de là qu'elle se retrouve mêler à une histoire invraisemblable, elle droit retrouver une oeuvre non connue du public qu'aurait réalisé Caravage. On retrouve une Judith/Elisabeth toujours aussi froide, qui avec une facilité déconcertante tue au gré  de ses besoins, comme si cela était naturel, comme si on jetait un objet dont on aurait plus la nécessité. J'ai beaucoup moins aimé ce tome, bourré de clichés sur les riches, de scènes de sexes, de mention de marques de luxe, d'objet de luxe etc, si l'auteur voulait nous mettre dans l'ambiance bling-bling s'est réussi. Fort heureusement j'ai beaucoup aimé la fin, qui me donne envie de lire le dernier tome de la saga.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.